Portrait de nalo
J'aime 0

Bjr j ai 52 ans j ai d énorme maux de tête et vertige et mal au yeux plusieurs examen ont été fais et rien à part que j ai un tsh à 3,520 et le mois d avant a 4,090 donc mon médecin m'a prescrit du l thyroxine 10 gouttes par jours cela va mieux mais Pa tout les jours depuis 10 jours le traitement donc pensez vous que mon tsh et pas bon ?

Portrait de nalo
J'aime 0

Bjr j ai 52 ans j ai d énorme maux de tête et vertige et mal au yeux plusieurs examen ont été fais et rien à part que j ai un tsh à 3,520 et le mois d avant a 4,090 donc mon médecin m'a prescrit du l thyroxine 10 gouttes par jours cela va mieux mais Pa tout les jours depuis 10 jours le traitement donc pensez vous que mon tsh et pas bon ?

Portrait de nalo
J'aime 0

Bjr j ai 52 ans j ai d énorme maux de tête et vertige et mal au yeux plusieurs examen ont été fais et rien à part que j ai un tsh à 3,520 et le mois d avant a 4,090 donc mon médecin m'a prescrit du l thyroxine 10 gouttes par jours cela va mieux mais Pa tout les jours depuis 10 jours le traitement donc pensez vous que mon tsh et pas bon ?

Portrait de nalo
J'aime 0

Bjr j ai 52 ans j ai d énorme maux de tête et vertige et mal au yeux plusieurs examen ont été fais et rien à part que j ai un tsh à 3,520 et le mois d avant a 4,090 donc mon médecin m'a prescrit du l thyroxine 10 gouttes par jours cela va mieux mais Pa tout les jours depuis 10 jours le traitement donc pensez vous que mon tsh et pas bon ?

Portrait de nalo
J'aime 0

Bjr j ai 52 ans j ai d énorme maux de tête et vertige et mal au yeux plusieurs examen ont été fais et rien à part que j ai un tsh à 3,520 et le mois d avant a 4,090 donc mon médecin m'a prescrit du l thyroxine 10 gouttes par jours cela va mieux mais Pa tout les jours depuis 10 jours le traitement donc pensez vous que mon tsh et pas bon ?

Portrait de nalo
J'aime 0

Bjr j ai 52 ans j ai d énorme maux de tête et vertige et mal au yeux plusieurs examen ont été fais et rien à part que j ai un tsh à 3,520 et le mois d avant a 4,090 donc mon médecin m'a prescrit du l thyroxine 10 gouttes par jours cela va mieux mais Pa tout les jours mais que depuis 10 jours le traitement donc pensez vous que mon tsh et pas bon ? Et j ai aussi un u. Traitement pour sécheresse des yeux et manque vitamine d

Portrait de nalo
J'aime 0

Bjr j ai 52 ans j ai d énorme maux de tête et vertige et mal au yeux plusieurs examen ont été fais et rien à part que j ai un tsh à 3,520 et le mois d avant a 4,090 donc mon médecin m'a prescrit du l thyroxine 10 gouttes par jours cela va mieux mais Pa tout les jours mais que depuis 10 jours le traitement donc pensez vous que mon tsh et pas bon ? Et j ai aussi un u. Traitement pour sécheresse des yeux et manque vitamine d

Portrait de nalo
J'aime 0

Bjr j ai 52 ans j ai d énorme maux de tête et vertige et mal au yeux plusieurs examen ont été fais et rien à part que j ai un tsh à 3,520 et le mois d avant a 4,090 donc mon médecin m'a prescrit du l thyroxine 10 gouttes par jours cela va mieux mais Pa tout les jours mais que depuis 10 jours le traitement donc pensez vous que mon tsh et pas bon ? Et j ai aussi un u. Traitement pour sécheresse des yeux et manque vitamine d

Portrait de asmene
J'aime 0

Bonjour,
J'ai 68 ans. Je suis traitée pour une hypothyroïdie légère depuis 6 ans avec Levothyrox 0.25. J'avais un taux de TSH de 3.80 avant qui est descendu ensuite en-dessous de 2 mais mon poids lui a continué d'augmenter malgré une alimentation des plus restrictives.
J'ai testé la TSH en mars 1.97.
3 mois après j'ai pris 4 kg , la TSH est passé à 2.46 et la PROTEINE C REACTIVE (CRP) est à 12.7. Les T3 T4 n'ont jamais été testés car non prescrits.
Je ne mange presque plus rien mais mon poids 80 kg pour 1.57 m me désespère. Je suis suivie par une infirmière pour l'alimentation.
Mon généraliste m'a dit il y a quelque temps qu'une TSH à moins de 4 est normale, alors je crains n'avoir aucune solution jeudi lors de ma prochaine consultation, sinon des conseils alimentaires.
Que me conseillez-vous ? Merci d'avance. Josette

Portrait de asmene
J'aime 0

Bonjour,
J'ai 68 ans. Je suis traitée pour une hypothyroïdie légère depuis 6 ans avec Levothyrox 0.25. J'avais un taux de TSH de 3.80 avant qui est descendu ensuite en-dessous de 2 mais mon poids lui a continué d'augmenter malgré une alimentation des plus restrictives.
J'ai testé la TSH en mars 1.97.
3 mois après j'ai pris 4 kg , la TSH est passé à 2.46 et la PROTEINE C REACTIVE (CRP) est à 12.7. Les T3 T4 n'ont jamais été testés car non prescrits.
Je ne mange presque plus rien mais mon poids 80 kg pour 1.57 m me désespère. Je suis suivie par une infirmière pour l'alimentation.
Mon généraliste m'a dit il y a quelque temps qu'une TSH à moins de 4 est normale, alors je crains n'avoir aucune solution jeudi lors de ma prochaine consultation, sinon des conseils alimentaires.
Que me conseillez-vous ? Merci d'avance. Josette

Portrait de marye1240
J'aime 0

Bonjour
Je lis un peu tout cela et à chaque personne il y’a une expérience nouvelle
En juillet 2017 après la prise de prednisone 20 mg je me retrouve avec des crampes jours et nuits et une faiblesse musculaire aux cuisses en position accroupie impossible de remonter .Comme j étais en train de gérer un arrêt du tabac et une découverte de BPCO à cause de produits aéro contaminants vu avec un spécialiste je me suis dis que ces nouveaux problèmes allaient disparaître avec le temps.
Et non donc en mai 2018 je vais voir mon médecin et ma tsh est à 37,30 donc on me dit hypo de Hashimoto ,je demande un bilan pour vérifier le 01 juin ma tsh est à 49,34 la t4L à 9,11 les anti thyroperoxydase 2732 et anti thyroglobuline 1,9 donc prescription de levothyrox 25 pour commencer
Je précise que avec l arrêt du tabac de 58 kg mon poids depuis 30 ans j avais grossis et me retrouvais à 65 kg en février 2018 et en mai 2018 j avais perdu 3 kg donc j étais à 62 kg quand j ai commencé ce traitement
Le 04 ou 05 juin mon médecin m appelle en me disant qu un rendez vous avec un endocrinologue est possible ce jour même car il y a eu un désistement
Donc ce medecin me dit de prendre de suite du levothyrox 50 que la dose est trop faible et que je dois augmenter rapidement ,ce que je fais
Au bout de 2 jours de ce traitement je ne pouvais plus marcher ni monter les escaliers tellement mes muscles des cuisses étaient devenus raides,donc j arrête le traitement quelques jours pour recommencer à 25 et monter par petits paliers
Mi juillet je retourne voir mon médecin avec une nouvelles analyses tsh 4,40 ,t4L 9,50 et les anti thyroperoxydase 1449 ,et je lui explique que je ne peux pas prendre le traitement au dessus de 30 que j’ai mal au crâne tous les jours ,très essoufflé et que j’ai pris 2 kg et il me dit c est normal vous ne prenez pas la bonne dose il faut augmenter et je lui demande si c’est pas une autre maladie que j’ai
Bref je dois persévérer donc en août tsh à 3,84 anti TPO 995 plus 2 kg et toujours à 25 avec le levothyrox
Je demande à changer de traitement et essayer le tcaps et là hasard ou pas chute de cheveux par poignée seins qui se mettent à gonfler comme si je devais allaiter avec des douleurs pas possible
En septembre tsh 10,97 ,t4L 6,11 et t3L 2,75 TPO 866 à 25 de Tcaps
Je demande des analyses surrénales et prolactine à mon médecin qui refuse
Donc je chine sur le net et tombe sur la carence en iode un gros dossier encore
En octobre tsh 5,35 t3L 3,65 t4L15,76 anti TPO 1235 et toujours à 25 avec un début de lthyrosin en comprimé
Le 15 octobre après une opération de la hanche et une prise de lthyrosin henning 25 plus un quart donc 31 ma tsh 2,78 t3L 2,98 t4L 17,37 et anti TPO 773 et enfin ACTH 11,64
Avec des essoufflements impossible ,tachycardie en position allongée un mal de crâne constant depuis le début de ce traitement des douleurs dans les seins qui gonflent et dégonflent constament une perte de cheveu pas possible et une prise de poids de 10 kg et oui je pèse 72 kg ,j arrête définitivement mon traitement,mon médecin me dit que je ne suis pas grosse et que je refuse ma maladie
J ai découvert que j étais en carence d’iode le dernier des 6 endocrinologue que j’ai vu avait l air au courant donc grainons d iode et il m a prescrit aussi du sélénium qui me bloque aussi les muscles des cuisses
Donc j ai pris du grainons d iode 2 ampoules par jours ,le 15 janvier ma tsh est à 0,58 j’ai toujours autant de crampes et de faiblesses musculaires et inquiète par le résultat je l appelle pour une consultation et il me dit pas la peine on se voit dans 2 mois
J arrête le grainons d iode attends début mars et ma tsh est à 21,43 t4L 8,80 anti TPO 799
Je teste iode par lugol et j’ai moins de crampes en mai ma tsh est à 5,69 depuis que j’ai arrêté le traitement je ne prends plus de poids mais je ne maigri pas
Je suis aller voir un neurologue je n’ai apparement rien aux muscles
En juin tsh 8,54 t3L 3,72 t4L 10,00 cortisonique sérique 428
Je vois un médecin anti âge qui me fais augmenter l iode et là je suis obligé de l arrêter car sur iodurée j en ai de trop
Entre temps j’ai passé un scanner des cervicales et j’ai le canal rachidien qui semble rétréci donc
Mon nouveau médecin me dit que c’est plutôt une dysthyroidie qui peut être lié à ce problème de cervicales qui peut être lié à mes faiblesses musculaires qui au fur et à mesure du temps deviennent invalidantes et très douloureuses
Et tout cela depuis 2 ans
Entre septembre 2018 et avril 2019 j’étais en arrêt suite à mon opération de la hanche et maintenant je suis au chômage
Mon métier aide soignante et je bosse en espadrilles et là je suis incapable de relever un résident qui serait tombé incapable de marcher dans les couloirs tellement j’ai mal aux cuisses au cou
En fait quand je bouge mes muscles des fesses et du ventre sont tout le temps tendus crispés
Voilà ma petite histoire ,si il était possible d avoir des avis ,des conseils
Je vous remercie de m avoir lu
Cordialement à tous

marye1240

Portrait de marye1240
J'aime 0

Bonjour
Je lis un peu tout cela et à chaque personne il y’a une expérience nouvelle
En juillet 2017 après la prise de prednisone 20 mg je me retrouve avec des crampes jours et nuits et une faiblesse musculaire aux cuisses en position accroupie impossible de remonter .Comme j étais en train de gérer un arrêt du tabac et une découverte de BPCO à cause de produits aéro contaminants vu avec un spécialiste je me suis dis que ces nouveaux problèmes allaient disparaître avec le temps.
Et non donc en mai 2018 je vais voir mon médecin et ma tsh est à 37,30 donc on me dit hypo de Hashimoto ,je demande un bilan pour vérifier le 01 juin ma tsh est à 49,34 la t4L à 9,11 les anti thyroperoxydase 2732 et anti thyroglobuline 1,9 donc prescription de levothyrox 25 pour commencer
Je précise que avec l arrêt du tabac de 58 kg mon poids depuis 30 ans j avais grossis et me retrouvais à 65 kg en février 2018 et en mai 2018 j avais perdu 3 kg donc j étais à 62 kg quand j ai commencé ce traitement
Le 04 ou 05 juin mon médecin m appelle en me disant qu un rendez vous avec un endocrinologue est possible ce jour même car il y a eu un désistement
Donc ce medecin me dit de prendre de suite du levothyrox 50 que la dose est trop faible et que je dois augmenter rapidement ,ce que je fais
Au bout de 2 jours de ce traitement je ne pouvais plus marcher ni monter les escaliers tellement mes muscles des cuisses étaient devenus raides,donc j arrête le traitement quelques jours pour recommencer à 25 et monter par petits paliers
Mi juillet je retourne voir mon médecin avec une nouvelles analyses tsh 4,40 ,t4L 9,50 et les anti thyroperoxydase 1449 ,et je lui explique que je ne peux pas prendre le traitement au dessus de 30 que j’ai mal au crâne tous les jours ,très essoufflé et que j’ai pris 2 kg et il me dit c est normal vous ne prenez pas la bonne dose il faut augmenter et je lui demande si c’est pas une autre maladie que j’ai
Bref je dois persévérer donc en août tsh à 3,84 anti TPO 995 plus 2 kg et toujours à 25 avec le levothyrox
Je demande à changer de traitement et essayer le tcaps et là hasard ou pas chute de cheveux par poignée seins qui se mettent à gonfler comme si je devais allaiter avec des douleurs pas possible
En septembre tsh 10,97 ,t4L 6,11 et t3L 2,75 TPO 866 à 25 de Tcaps
Je demande des analyses surrénales et prolactine à mon médecin qui refuse
Donc je chine sur le net et tombe sur la carence en iode un gros dossier encore
En octobre tsh 5,35 t3L 3,65 t4L15,76 anti TPO 1235 et toujours à 25 avec un début de lthyrosin en comprimé
Le 15 octobre après une opération de la hanche et une prise de lthyrosin henning 25 plus un quart donc 31 ma tsh 2,78 t3L 2,98 t4L 17,37 et anti TPO 773 et enfin ACTH 11,64
Avec des essoufflements impossible ,tachycardie en position allongée un mal de crâne constant depuis le début de ce traitement des douleurs dans les seins qui gonflent et dégonflent constament une perte de cheveu pas possible et une prise de poids de 10 kg et oui je pèse 72 kg ,j arrête définitivement mon traitement,mon médecin me dit que je ne suis pas grosse et que je refuse ma maladie
J ai découvert que j étais en carence d’iode le dernier des 6 endocrinologue que j’ai vu avait l air au courant donc grainons d iode et il m a prescrit aussi du sélénium qui me bloque aussi les muscles des cuisses
Donc j ai pris du grainons d iode 2 ampoules par jours ,le 15 janvier ma tsh est à 0,58 j’ai toujours autant de crampes et de faiblesses musculaires et inquiète par le résultat je l appelle pour une consultation et il me dit pas la peine on se voit dans 2 mois
J arrête le grainons d iode attends début mars et ma tsh est à 21,43 t4L 8,80 anti TPO 799
Je teste iode par lugol et j’ai moins de crampes en mai ma tsh est à 5,69 depuis que j’ai arrêté le traitement je ne prends plus de poids mais je ne maigri pas
Je suis aller voir un neurologue je n’ai apparement rien aux muscles
En juin tsh 8,54 t3L 3,72 t4L 10,00 cortisonique sérique 428
Je vois un médecin anti âge qui me fais augmenter l iode et là je suis obligé de l arrêter car sur iodurée j en ai de trop
Entre temps j’ai passé un scanner des cervicales et j’ai le canal rachidien qui semble rétréci donc
Mon nouveau médecin me dit que c’est plutôt une dysthyroidie qui peut être lié à ce problème de cervicales qui peut être lié à mes faiblesses musculaires qui au fur et à mesure du temps deviennent invalidantes et très douloureuses
Et tout cela depuis 2 ans
Entre septembre 2018 et avril 2019 j’étais en arrêt suite à mon opération de la hanche et maintenant je suis au chômage
Mon métier aide soignante et je bosse en espadrilles et là je suis incapable de relever un résident qui serait tombé incapable de marcher dans les couloirs tellement j’ai mal aux cuisses au cou
En fait quand je bouge mes muscles des fesses et du ventre sont tout le temps tendus crispés
Voilà ma petite histoire ,si il était possible d avoir des avis ,des conseils
Je vous remercie de m avoir lu
Cordialement à tous

marye1240

Portrait de marye1240
J'aime 0

Bonjour
Je lis un peu tout cela et à chaque personne il y’a une expérience nouvelle
En juillet 2017 après la prise de prednisone 20 mg je me retrouve avec des crampes jours et nuits et une faiblesse musculaire aux cuisses en position accroupie impossible de remonter .Comme j étais en train de gérer un arrêt du tabac et une découverte de BPCO à cause de produits aéro contaminants vu avec un spécialiste je me suis dis que ces nouveaux problèmes allaient disparaître avec le temps.
Et non donc en mai 2018 je vais voir mon médecin et ma tsh est à 37,30 donc on me dit hypo de Hashimoto ,je demande un bilan pour vérifier le 01 juin ma tsh est à 49,34 la t4L à 9,11 les anti thyroperoxydase 2732 et anti thyroglobuline 1,9 donc prescription de levothyrox 25 pour commencer
Je précise que avec l arrêt du tabac de 58 kg mon poids depuis 30 ans j avais grossis et me retrouvais à 65 kg en février 2018 et en mai 2018 j avais perdu 3 kg donc j étais à 62 kg quand j ai commencé ce traitement
Le 04 ou 05 juin mon médecin m appelle en me disant qu un rendez vous avec un endocrinologue est possible ce jour même car il y a eu un désistement
Donc ce medecin me dit de prendre de suite du levothyrox 50 que la dose est trop faible et que je dois augmenter rapidement ,ce que je fais
Au bout de 2 jours de ce traitement je ne pouvais plus marcher ni monter les escaliers tellement mes muscles des cuisses étaient devenus raides,donc j arrête le traitement quelques jours pour recommencer à 25 et monter par petits paliers
Mi juillet je retourne voir mon médecin avec une nouvelles analyses tsh 4,40 ,t4L 9,50 et les anti thyroperoxydase 1449 ,et je lui explique que je ne peux pas prendre le traitement au dessus de 30 que j’ai mal au crâne tous les jours ,très essoufflé et que j’ai pris 2 kg et il me dit c est normal vous ne prenez pas la bonne dose il faut augmenter et je lui demande si c’est pas une autre maladie que j’ai
Bref je dois persévérer donc en août tsh à 3,84 anti TPO 995 plus 2 kg et toujours à 25 avec le levothyrox
Je demande à changer de traitement et essayer le tcaps et là hasard ou pas chute de cheveux par poignée seins qui se mettent à gonfler comme si je devais allaiter avec des douleurs pas possible
En septembre tsh 10,97 ,t4L 6,11 et t3L 2,75 TPO 866 à 25 de Tcaps
Je demande des analyses surrénales et prolactine à mon médecin qui refuse
Donc je chine sur le net et tombe sur la carence en iode un gros dossier encore
En octobre tsh 5,35 t3L 3,65 t4L15,76 anti TPO 1235 et toujours à 25 avec un début de lthyrosin en comprimé
Le 15 octobre après une opération de la hanche et une prise de lthyrosin henning 25 plus un quart donc 31 ma tsh 2,78 t3L 2,98 t4L 17,37 et anti TPO 773 et enfin ACTH 11,64
Avec des essoufflements impossible ,tachycardie en position allongée un mal de crâne constant depuis le début de ce traitement des douleurs dans les seins qui gonflent et dégonflent constament une perte de cheveu pas possible et une prise de poids de 10 kg et oui je pèse 72 kg ,j arrête définitivement mon traitement,mon médecin me dit que je ne suis pas grosse et que je refuse ma maladie
J ai découvert que j étais en carence d’iode le dernier des 6 endocrinologue que j’ai vu avait l air au courant donc grainons d iode et il m a prescrit aussi du sélénium qui me bloque aussi les muscles des cuisses
Donc j ai pris du grainons d iode 2 ampoules par jours ,le 15 janvier ma tsh est à 0,58 j’ai toujours autant de crampes et de faiblesses musculaires et inquiète par le résultat je l appelle pour une consultation et il me dit pas la peine on se voit dans 2 mois
J arrête le grainons d iode attends début mars et ma tsh est à 21,43 t4L 8,80 anti TPO 799
Je teste iode par lugol et j’ai moins de crampes en mai ma tsh est à 5,69 depuis que j’ai arrêté le traitement je ne prends plus de poids mais je ne maigri pas
Je suis aller voir un neurologue je n’ai apparement rien aux muscles
En juin tsh 8,54 t3L 3,72 t4L 10,00 cortisonique sérique 428
Je vois un médecin anti âge qui me fais augmenter l iode et là je suis obligé de l arrêter car sur iodurée j en ai de trop
Entre temps j’ai passé un scanner des cervicales et j’ai le canal rachidien qui semble rétréci donc
Mon nouveau médecin me dit que c’est plutôt une dysthyroidie qui peut être lié à ce problème de cervicales qui peut être lié à mes faiblesses musculaires qui au fur et à mesure du temps deviennent invalidantes et très douloureuses
Et tout cela depuis 2 ans
Entre septembre 2018 et avril 2019 j’étais en arrêt suite à mon opération de la hanche et maintenant je suis au chômage
Mon métier aide soignante et je bosse en espadrilles et là je suis incapable de relever un résident qui serait tombé incapable de marcher dans les couloirs tellement j’ai mal aux cuisses au cou
En fait quand je bouge mes muscles des fesses et du ventre sont tout le temps tendus crispés
Voilà ma petite histoire ,si il était possible d avoir des avis ,des conseils
Je vous remercie de m avoir lu
Cordialement à tous

marye1240

Portrait de marye1240
J'aime 0

Bonjour
Je lis un peu tout cela et à chaque personne il y’a une expérience nouvelle
En juillet 2017 après la prise de prednisone 20 mg je me retrouve avec des crampes jours et nuits et une faiblesse musculaire aux cuisses en position accroupie impossible de remonter .Comme j étais en train de gérer un arrêt du tabac et une découverte de BPCO à cause de produits aéro contaminants vu avec un spécialiste je me suis dis que ces nouveaux problèmes allaient disparaître avec le temps.
Et non donc en mai 2018 je vais voir mon médecin et ma tsh est à 37,30 donc on me dit hypo de Hashimoto ,je demande un bilan pour vérifier le 01 juin ma tsh est à 49,34 la t4L à 9,11 les anti thyroperoxydase 2732 et anti thyroglobuline 1,9 donc prescription de levothyrox 25 pour commencer
Je précise que avec l arrêt du tabac de 58 kg mon poids depuis 30 ans j avais grossis et me retrouvais à 65 kg en février 2018 et en mai 2018 j avais perdu 3 kg donc j étais à 62 kg quand j ai commencé ce traitement
Le 04 ou 05 juin mon médecin m appelle en me disant qu un rendez vous avec un endocrinologue est possible ce jour même car il y a eu un désistement
Donc ce medecin me dit de prendre de suite du levothyrox 50 que la dose est trop faible et que je dois augmenter rapidement ,ce que je fais
Au bout de 2 jours de ce traitement je ne pouvais plus marcher ni monter les escaliers tellement mes muscles des cuisses étaient devenus raides,donc j arrête le traitement quelques jours pour recommencer à 25 et monter par petits paliers
Mi juillet je retourne voir mon médecin avec une nouvelles analyses tsh 4,40 ,t4L 9,50 et les anti thyroperoxydase 1449 ,et je lui explique que je ne peux pas prendre le traitement au dessus de 30 que j’ai mal au crâne tous les jours ,très essoufflé et que j’ai pris 2 kg et il me dit c est normal vous ne prenez pas la bonne dose il faut augmenter et je lui demande si c’est pas une autre maladie que j’ai
Bref je dois persévérer donc en août tsh à 3,84 anti TPO 995 plus 2 kg et toujours à 25 avec le levothyrox
Je demande à changer de traitement et essayer le tcaps et là hasard ou pas chute de cheveux par poignée seins qui se mettent à gonfler comme si je devais allaiter avec des douleurs pas possible
En septembre tsh 10,97 ,t4L 6,11 et t3L 2,75 TPO 866 à 25 de Tcaps
Je demande des analyses surrénales et prolactine à mon médecin qui refuse
Donc je chine sur le net et tombe sur la carence en iode un gros dossier encore
En octobre tsh 5,35 t3L 3,65 t4L15,76 anti TPO 1235 et toujours à 25 avec un début de lthyrosin en comprimé
Le 15 octobre après une opération de la hanche et une prise de lthyrosin henning 25 plus un quart donc 31 ma tsh 2,78 t3L 2,98 t4L 17,37 et anti TPO 773 et enfin ACTH 11,64
Avec des essoufflements impossible ,tachycardie en position allongée un mal de crâne constant depuis le début de ce traitement des douleurs dans les seins qui gonflent et dégonflent constament une perte de cheveu pas possible et une prise de poids de 10 kg et oui je pèse 72 kg ,j arrête définitivement mon traitement,mon médecin me dit que je ne suis pas grosse et que je refuse ma maladie
J ai découvert que j étais en carence d’iode le dernier des 6 endocrinologue que j’ai vu avait l air au courant donc grainons d iode et il m a prescrit aussi du sélénium qui me bloque aussi les muscles des cuisses
Donc j ai pris du grainons d iode 2 ampoules par jours ,le 15 janvier ma tsh est à 0,58 j’ai toujours autant de crampes et de faiblesses musculaires et inquiète par le résultat je l appelle pour une consultation et il me dit pas la peine on se voit dans 2 mois
J arrête le grainons d iode attends début mars et ma tsh est à 21,43 t4L 8,80 anti TPO 799
Je teste iode par lugol et j’ai moins de crampes en mai ma tsh est à 5,69 depuis que j’ai arrêté le traitement je ne prends plus de poids mais je ne maigri pas
Je suis aller voir un neurologue je n’ai apparement rien aux muscles
En juin tsh 8,54 t3L 3,72 t4L 10,00 cortisonique sérique 428
Je vois un médecin anti âge qui me fais augmenter l iode et là je suis obligé de l arrêter car sur iodurée j en ai de trop
Entre temps j’ai passé un scanner des cervicales et j’ai le canal rachidien qui semble rétréci donc
Mon nouveau médecin me dit que c’est plutôt une dysthyroidie qui peut être lié à ce problème de cervicales qui peut être lié à mes faiblesses musculaires qui au fur et à mesure du temps deviennent invalidantes et très douloureuses
Et tout cela depuis 2 ans
Entre septembre 2018 et avril 2019 j’étais en arrêt suite à mon opération de la hanche et maintenant je suis au chômage
Mon métier aide soignante et je bosse en espadrilles et là je suis incapable de relever un résident qui serait tombé incapable de marcher dans les couloirs tellement j’ai mal aux cuisses au cou
En fait quand je bouge mes muscles des fesses et du ventre sont tout le temps tendus crispés
Voilà ma petite histoire ,si il était possible d avoir des avis ,des conseils
Je vous remercie de m avoir lu
Cordialement à tous

marye1240

Pages

Participez au sujet "Problème de tyroide, urgent!"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.