Portrait de health08

bonjour je reviens poster sur ce site car j'aimerais savoir si d'autres personnes sont dans le meme cas que moi et si l'on peut échanger ensemble voila j'ai eu plusieurs relations non protégées avec différents partenaires donc j'ai pris de très gros risques !! la dernière date d'il y a un an a peu près j'ai rencontré quelqu'un avec qui j'ai souhaité m'engager donc test vih effectué à 3 mois 6 mois et 11 mois après la dernière prise de risques négatif mais j'ai eu la rubéole entre temps découvert des chlamydiae que j'ai soigné et de gros ganglions au cou des aphtes et un dépot blanchatre sur la langue j'ai vraiment l'impression d'etre infecté car beaucoup de coincidences !! Ma question est le virus peut il mettre plus longtemps a etre détecté je n'ai fait que le test elisa est-ce suffisant? le fait d'avoir eu plusieurs partenaires augmente il le risque que dois-je faire pour les ganglions j'ai très peur !!! merci de me répondre svp

Portrait de polo.laf
J'aime 0

Un seul dépistage 6 semaines après le dernier rapport non protégé suffisait et que votre nouveau partenaire se fasse dépister.(pour le VIH)
Le test ELISA nouvelle génération est très fiable (c'est le meilleur test de dépistage)

Si les chlamydiae ont bien été traités par un traitement unique orale ( 4 cp d'azitrhomycine ) pour vous ET votre partenaire il n' ya pas de contrôle à faire (cela marche à 100%)

Le fait d'être multipartenaire est en effet un facteurs de risques pour les MST:
Chlamydiae, VIH, gonocoques, condylomes, syphilis.Ce risque n'existe plus si vous utilisez des préservatifs: alors sortez couvert!

Pour les ganglions: ils peuvent être dus à pleins de choses, souvent des petites infections cutanées; mais il convient comme même de consulter le médecin traitant.

Participez au sujet "primo infection"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "primo infection"

  • ... entretenue artificiellement permettait la ventilation pulmonaire (respiration normale). Le poumon d'acier n'est plus utilisé ... d'un des deux poumons. Ceci est le résultat d'une infection d'une partie du tissu pulmonaire, à la suite d'une affection telle ... c'est-à-dire les microbes proviennent : Soit d'une infection otorhinolaryngologique comme une sinusite. Soit directement du ...
  • Tuberculose pulmonaire ... parle dans ce cas du sujet bacillifère. Il s'agit d'une infection : Soit aiguë (relativement courte). Soit chronique ...
  • ... part si le patient présente en plus de la pneumopathie, une infection par le virus de l'immunodéficience humaine, le risque est plus ... permet de mettre en évidence une augmentation de la trame pulmonaire.En cas de bronchospasme et de lésions de la trachée, les lésions ...
  • ... le résultat d'une transmission par voie digestive (toxi-infection alimentaire) soit par ingestion d'eau qui provient généralement ... peuvent souffrir de septicémie compliquées d'infection pulmonaire, de méningite, d'infections urinaires ou d'infections du tissu ...
  • ... type de méningite est le plus souvent dû à une infection par un virus comme cela survient par exemple au cours des ... une perte de cheveux, atteinte des bronches et de l'appareil pulmonaire, inflammation des glandes salivaires et en particulier des parotides ...