Portrait de moimeme333

je suis en attente de premier rendez-vous chez le neurologue, mon médecin me dit que j'ai un polynévrite, je bois deux verres de vins le soir, quelque excés sans trop 3 ou 4 fois par an, suis-je susceptible d'avoir une polynévrite alcoolique.

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonjour moimeme333,

Comment votre médecin a-t-il diagnostiqué cette polynévrite ?

Ce n'est pas la quantité d'alcool absorbée mais la durée de ces doses qui orienteront vers une polynévrite alcoolique.

Avez-vous maigri ? Etes-vous essoufflé ? Avez-vous une hypersensibilité ( douleur éxagérée ) ?

La polynévrite alcoolique est dite neuropathies carentielles.

Bon courage. Bien cordialement.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de moimeme333
J'aime 0

merci de votre réponse, le medecin a diagnostiqué cette polynévrive de part mes symptomes démarche raide, mal assurée, équilibre précaire,grande difficulté a descendre des escaliers (jambes sans tonus)en ce qui concerne la douleur, il s'agit plutot de courbatures, fourmillement dans les deux jambes, dans les doigts.Je bois ce ou ces verres de vins depuis environ 15 ans, j'ai 47 ans.Merci encore de répondre à mes questions.

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Re-,

Lorsque je réponds, je joue toujours la carte de la transparence, ce qui ne plaît pas toujours, soyons honnête...

Vos symptômes pourraient ressembler effectivement à une polynévrite alcoolique paresthésie ( fourmillement ),... mais, attention, seul le médecin que vous allez consulter vous confirmera ou vous infirmera ce diagnostic, c'est à titre informatif que je vous expose mon hypothèse.

Etes-vous essoufflé ? Néanmoins, vous devriez avoir un bilan sanguin hépatique, lipidique et diabétique, ce qui serait un minimum pour la consultation neurologique.

Bon courage. Bien cordialement.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de moimeme333
J'aime 0

re, non pas essouflée, bilan epathique sgot a 12, sgpt a 4 ggt a 14 glycemie a 0.92 pas de cholesterol, a j'oubliais, une periode d'incontinence, là, c'est redevenu normal.

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Re-,

Donc, il ne vous reste plus qu'à attendre la consultation pour une confirmation ou infirmation de ce diagnostic avancé par votre médecin.

Bon courage. Bien cordialement.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de moimeme333
J'aime 0

bonjour, je viens de passer une trés longue période de stress professionnel (je travaillais dans l'immobilier...) et familliale (crise d'ado d'une fille de 15 ans), mon pharmacien m'a dit qu'en ce périodes de stress, on ne retenait pas notre magnésium et les vitamines B, et j'oubliais, j'ai été 15 ans végétarienne sans faire trop attention. Est-il possible qu'il puisse y avoir une incidence sur mes problèmes de marche.

Portrait de Jocelyne R
J'aime 0

Bonsoir.

Je suis, apparemment, atteinte de la même maladie que vous, bien que mes symptômes soient un peu différents :

Crampes dans les mains la journée, dans les jambes et les pieds la nuit. Ma main gauche est plus... gauche!!! Et je ressens aussi quelques picotements style électricité à différents endroits.

Ma neurologue qui m'a prescrit un Electromyogramme.
Lorsque je l'ai revue pour lui porter les résultats, je venais de lire votre message alors je n'ai pas été étonnée quand elle m'a demandé quelle était ma consommation d'alcool !!!!!!!!!!
Pour beaucoup, elle est élevée : Une demie bouteille de vin au dîner et ce, depuis des années mais n'a pas eu l'air de l'inquiéter puisqu'elle a ajouté : Oui mais, AVANT, vous buviez quoi? Comme si la 1/2 bouteille journalière n'était pas une raison suffisante pour que ma supposée PNR se manifeste.
J'avoue, j'ai eu une consommation bien plus excessive il y a une vingtaine d'années (j'ai 57 ans).C'était de l'ordre d'un litre de boisson alcoolisée par jour.

Elle m'a dirigée vers un professeur en neurologie à l'hôpital de la Salpetrière. J'ai rendez-vous le 21 janvier.
Il serait question de passer une journée à l'hôpital pour examens dont, vraissemblablement, une ponction lombaire.

Si j'ai bien compris, le traitement de cette maladie dépend de sa cause.
Je ne suis pas folle de joie mais si c'est dû à mes débordements, j'ai peut-être ce que je mérite.

Pourriez-vous me dire quels sont les examens qui vous ont été prescrits, ce que vous avez déjà fait, ce qui est prévu. En fait, j'aimerais savoir où vous en êtes, si vous le voulez bien.

Bonne soirée.

Cordialement.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Pour les personnes à qui on aurait diagnostiqué cette maladie, je préfère mettre en avant ce point précis :
L'alcoolisme est, une parmis beaucoup d'autres causes, l'origine de la polynévrite.

Voir l'article : http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/polynevrite-3768.html

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de moimeme333
J'aime 0

bonsoir,
En réponse à Jocelyne R, pour l'instant, je suis seulement en attente (impatiente) du rdv chez le neurologue, vos symptomes ressemblent en effet aux miens.
Moi aussi, il m'est arrivé d'abuser un peu de l'alcool sans imaginer qu'il puisse y avoir un tel impact...en est-ce la cause, cela me semble surréaliste. Tenez moi au fait de votre évolution...j'ai l'impression de m'handicaper et j'ai peur de l'avenir, du travail, de mon manque d'autonomie (je vis seule avec 2 enfants).
A bientôt et bon courage.

Portrait de moimeme333
J'aime 0

re,
Je viens de me renseigner sur la prn, il semble que les réflexes soient abolis alors que pour ma part, je suis plutôt en hyper reflex (pour le genoux en tt cas) quelqu'un peut-il m'aiguiller...ce n'est pas de l'humour, je ressent comme des coups d'aiguille dans le bras droit.
merci de vos réponses

Portrait de moimeme333
J'aime 0

encore du nouveau, j'ai la grippe. Hier grosse fievre cramponnée a ma couverture, ma main gauche ne voulait pas la lacher, et maintenant, 24 heures plus tard elle est toujours enquilosée, du mal a serrer avec, sensation d'engourdissement, et l'incontinence est réaparrue, y a-t-il un rapport, et esce que ça va se calmer??????
orientez moi s'il vous plait, je suis toujours en attente de diagnostic.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

La grippe peut entrainer certains symptômes de courbatures, et contractures musculaires, donc possible que ce soit la cause mais pas forcément.

Donc difficile de répondre. Seule l'évolution et les jours prochains nous le dirons.

Si vous n'avez pas fait d'EMG il serait probablement nécessaire d'en faire un.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de moimeme333
J'aime 0

re,
merci de votre prompte réponse, je n'ai pas de courbature, seulement cette illusion de main "en bois" qui ne répond qu'un peu si je lui ORDONNE un geste, l'autre main(plutôt le poignet) est comme dans un étau avec une grande sensation de froid et là pour le coup, ça fait mal...

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Donc apparemment rien à voir avec la grippe.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de moimeme333
J'aime 0

re, désolée
c'est vrai que je me fais penser à un chien fou qui cherche un os a ronger, je vais sur différents forum et je trouve une multitude de mes symptômes dans la sep sensation de chaleur dans le dos depuis 2 ans, 1crise d'angoisse(thorax comprimé avec malaise(de douleurs, ça fait un mal de chien) , depression,au mois de mai, enorme fatigue, décharge électrique dans le dos au mois de juillet, obligée de sortir de la piscine et 3 semaines a m'en remettre a peu près picottements dans les doigts et sensation douloureuses au toucher(ça m'a mm fait rire parceque ridicule) hyper réflex au niveau des genoux démarche titubante. pff, ça trotte trop peut-être dans ma tête. help !!!

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Surtout ne continuez pas à aller d'un forum ou d'un site à l'autre. Tout simplement parce qu'il n'y a rien de pire à faire.

Vous aurez des avis, des réponses complètement différentes et surtout certaines qui pourront être très négatives et donc nocives pour votre tranquillité.

Je sais que c'est tentant de chercher des réponses, mais attention ne pas confondre réponse avec certitude ou vérité, et ne pas confondre information avec affirmation.

Donc renseigner vous oui mais ne transposez pas ce que vous apprenez à votre cas personnel, car beaucoup de maladies ont les mêmes symptômes et seuls les examens et les bilans sanguins font la différence et là c'est votre médecin qui fera le diagnostic.
Ensuite vous pourrez vous renseigner sur le diagnostic, comme cela évoluera, comme cela se traite, ...... etc.
Prudence, faites un break.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de moimeme333
J'aime 0

oui, vous avez certainement raison, mais n'étant jamais malade...bon j'arrète et je suis vos conseils, et encore merci.

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonjour moimeme333,

Le souci de crise d'adolesence de votre fille de 15 ans est-il terminé ? Si oui depuis quand et comment ?

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de moimeme333
J'aime 0

coucou la fée clochette,
c'est drôle, quand je n'arrive pas a faire quelquechose, je dis que je ne suis pas la fée clochette hihihi.
La crise de ma fille n'est pas terminée mais elle est maintenant aidée par une psy super, ces résultats scolaires s'étaient effondrés alors qu'elle était trés douée, hier elle m'a annoncé 2 bonnes notes. Je suis séparée de son père depuis le jour de sa naissance et ces deux dernières années il semblait s'en etre désinterressé maintenant elle vit a mi-temps chez lui. Elle semble se reprendre un peu depuis Noël...pourvu que ça dure, il y a des hauts et des bas.
Pourquoi cette question, êtes vous concernée par le même problème ?
Dans l'attente de vous lire, cordialement.

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Re-,

Je suis la-fée-clochette, mais ce n'est qu'un pseudo....

Non, je ne suis pas concerné par ce problème, mais par abnégation j'essaie d'aider, et en vous lisant quelque chose me parle : il me semble que vos troubles décrits ( si vous me prenez pour une folle...tant pis...ce sera quand même écrit ) me font penser, justement que vous essayez de retenir ( main gauche qui ne voulez pas lacher ) quelque chose qui vous échappe mais qu'en même temps vous vouliez vous débarrasser d'une autre ( spasmes ). Votre manque d'équilibre reflète également un grand mal-être dans votre équilibre ( justement ) familiale.

Qu'en pensez-vous ? Farfelu peut-être ? ( pas pour moi )

Maintenant, soyons clair, toutes les deux, je n'ai pas l'habitude de remettre en question les symptômes réels, ils sont là, et il faut savoir pourquoi.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de moimeme333
J'aime 0

re, ben non, je ne vous prend vraiment pas pour une folle, j'avais pensé que ces phénomènes pouvaient être liés a nos difficultés familiales, j'en ai justement parlé a mon généraliste qui souhaite écarter un problème neuro, il semblait étonné de mon questionnement, car depuis le début de mes problèmes fonctionnels, j'ai moins de crises d'angoisses, elles sont surtout moins douloureuses.

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Re-,

Cela peut vouloir dire que le conflit interne qui vous " mine " est en pleine effervescence est qu'une solution tente d'être trouvé entre votre psychologique et votre somatique ( corps ).

Mais en aucun cas, je vous déconseille la visite en neurologie, il faut la faire absolument.

Vous aussi vous avez une mignonne tête en signature... Vous êtes sûrement une fée pour votre fille, mais à son âge, il est inconcevable de le formuler.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de moimeme333
J'aime 0

re,
Quand ma fille était petite, elle me disait "Maman, comment tu fais pour tout savoir ?", je lui répondais:"Tu sais ma chérie ta mère est une sorcière" avec un sourire et pendant longtemps, elle a cru que sa maman était La Gentille Sorcière, et maintenant peut-être y a-t-il la réalisation, pour nous deux, de mes limites et que mon corps me dit "Hey, stop, tu n'es pas la Fée Clochette (hihihi), maintenant stop, tu n'es qu'humaine, avec tes compétences et tes incompétences".Je ne me suis jamais épargnée, persuadée que la force de l'esprit pouvait me permettre de tout affronter. ET PAN, voilà.

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Re-,

Je pense que vous commencez à comprendre pas mal de chose, les mots que l'on dit à un enfant ne sont jamais anodins ; dites à votre fille qu'en vieillissant ( désolée ) vous êtes devenue une fée parce que les pouvoirs d'une sorcière, c'est bien connu dans les dessins animées sont toujours contrés par une fée. La sorcière disparaît est la fée triomphe.

Votre fille a gardé cette vision de la gentille sorcière, mais une sorière jette des sorts, alors qu'une fée se sert d'une baguette magique...

Mon fils m'a posé la même question, petit, j'ai répondu comme vous...Mais lui a rectifié en disant : " Mais non, tu ne peux être qu'une fée, une sorcière c'est toujours méchant...".

Dans l'imaginaire d'un enfant, une sorcière fait peur, une fée rassure et j'ai fini par lui expliquer que si je savais tout, " c'est que j'ai eu ton âge, tes envies, je n'ai aucun pouvoir, seulement celui de t'aimer..."

La force de l'esprit affrontera tout, oui, mais au détriment de votre corps qui, lui, aura gardé toutes les batailles, certaines seront cicatrisées, d'autres non, et l'inconscient lui aura tout emmagasiné jusqu'au jour où il comprend qu'il doit se manifester pour vous mettre en alerte et là, vous pouvez dire : " PAN "... Votre corps est entrain de vous parler.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de moimeme333
J'aime 0

re-,
J'ai en effet trop joué à "La sorcière bien aimée", certainement, je pense que je lui ai toujours fait sentir que l'amour d'une mère pour ses enfants pouvait déplacer des montagnes, là mes bras ont lachés devant la surcharges d'évenements et j'ai pris, devant elle, la montagne sur la tête, et elle s'est aperçue que j'avais des faiblesses,là, elle s'est vengée afin de pouvoir maintenant par elle même savoir jusqu'où j'étais faible. De sa part, c'est légitime, pour devenir adulte, on doit casser le mythe. J'imagine que mon corps a peut-être aussi décidé de me mettre devant la réalité "l'être humain n'est pas parfait et tu es parfaitement humaine !!!

Pages

Participez au sujet "polynévrite alcoolique"

Articles à lire concernant "polynévrite alcoolique"