Portrait de johnny

bonjour j ai depuis 2 semaines une polynevrite , je ne suis pas alcoolique, pas diabetique et je n ais pas de mal de dos qui pourais indiquer une tumeur cancereus donc la seul option est la sclerose en plaque, jattend mes resultats de mes prises de sang et jai rendez vous pour une resonance magnetique le 21 decembre jai 43 ans en pleine forme 4 enfants et pas de probleme de santé depuis que je suis au monde, bref j aimerais savoir si j ai raison de soupconner une sclerose en plaque , la polynevrite se situe sous mes deux pieds et plus ca vas plus j ai de la misere a marcher ca melance jusque dans mes jambes. besoin de savoir merci

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

La polynévrite désigne l'inflammation des nerfs et qui est appelée également neuropathie spécifiquement de nerfs périphériques. il faut savoir qu'il y a une inflammation et une dégénérescence des cellules de Schwann et des gaines de myéline qui entoure les axones des nerfs.
Les causes de la polynévrite peuvent être un traumatisme comme une section, une compression. Il n'y a pas que le diabète l'alcoolisme qui sont à l'origine de la polynévrite. Les carences en vitamines B. (béribéri) très rare en France ou la pellagre sont également causes de polynévrite. Certaines intoxications par le plomb par l'arsenic , les huiles frelatées, certains médicaments et paradoxalement ceux utilisés pour l'alcoolisme sont également la cause de survenue de polynévrite. Enfin les maladies infectieuses comme la lèpre , certains troubles métaboliques comme l'excès d'urée dans le sang les maladies auto-immunes, le lupus érythémateux disséminé, la périarthrite noueuse font également partie de la liste.
Les signes de la polynévrite apparaissent lentement il s'agit avant tout de fatigue à la marche, de crampes et de douleur durant la nuit. Ensuite on constate des troubles moteurs qui intéressent la loge antérieure de la jambe et le malade est incapable de relever le pied quand il marche, il accroche sans le vouloir les marches d'escalier ou encore ils traînent les pieds. Il s'agit d'un signe caractéristique de la polynévrite que l'on appelle steppage. La fonte musculaire ou amyotrophie et l'atteinte des nerfs qui se manifestent par une sensibilité accrue par exemple une hypersensibilité au contact des draps ainsi qu'une abolition des réflexes quotidiens sont les autres manifestations de la polynévrite.

Voici maintenant les signes de la sclérose en plaques.
Il s'agit avant tout de signe moteur qui sont souvent précoces et qui peuvent débuter brutalement avec une paraplégie flasque. Néanmoins la paralysie ne peut concerner qu'un seul des membres inférieurs et régresser jusqu'à disparition totale, quelquefois on constate une atteinte des membres supérieurs. Dans certains cas on constate également des troubles moteurs qui se manifestent au début uniquement par des modifications des réflexes tendineux ou cutanés voir une fatigue musculaire excessive ou encore une paralysie du visage. Ensuite les symptômes évoluent rapidement et au bout de quelques années d'évolution les troubles moteurs caractérisent une invalidité qui prend de plus en plus d'importance.
Les signes sensitifs quant à eux sont très variables. Généralement les patients se plaignent de paresthésie c'est-à-dire de sensation bizarre des extrémités comme des fourmillements, de l'électricité etc. Ils apparaissent et disparaissent et ne correspondent pas toujours au trajet nerveux. Ils peuvent également présenter des douleurs fulgurantes surtout au niveau du visage ou encore des membres. Les autres signes de la sclérose en plaques sont ce que l'on appelle une atteinte cérébelleuse c'est-à-dire concernant le cervelet. Il s'agit d'une ataxie avec des troubles de la coordination, des tremblements entre autres. Les troubles de la vue et les troubles sphinctériens entraînant une incontinence une impuissance ainsi que les troubles psychiques peuvent également s'observer mais moins fréquemment. Enfin le syndrome dépressif est sans doute le résultat de l'ensemble de cette symptomatologie.
J'espère que ces deux tableaux cliniques quand vous permettent de faire la différence.

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Portrait de FRAN9OIS
J'aime 0

bonjour Docteur ,je viens lire le cas de johnny, et s'avére que un menbre de ma famille à contracté cette maladie et les premiers symptome il y a 5 ans étaient silmilaire mais un mauvais dianostic du médecin traitant a laissé empiré les choses. aujourd'hui cette personne ne se deplace que difficilement et est couverte aux pieds et au gembes de plaies cutané.Est il vrais que les vitamines B1 B6 B12 etPP peuvent reduire cette maladie?que préconisez vous pour le soin de ces plais ,est il prudent d'y administrer des pomades à base de sulfamides quant ont sais que certaine intoxication de ces mémes produits peuvent etre eux aussi a l'origine de polynevrite? Apres tous les examens possible rien d'anormal et pourtant la maladie progresse pouriez vous me guider

Portrait de totofe310
J'aime 0

Salut,
Pour ma part, il y a 8 ans j'ai contracté une MNI violente diagnostiqué trop tard, une hépathite médicamenteuse au doliprane, surdosage médecin, ainsi qu'une mononévrite qui avait été diagnostiqué au niveau de mon bras droit, j'en avais perdu l'usage, l'état de mes jambes était mit sur le fait de ma perte de poids, dans les 20 kilos. Mon état c'est aggravé du fait de méconnaissance de cette maladie, et également d'une prise en charge pitoyable.
Du fait de l'hépathite, je n'ai pas eu de traitement adapté à la douleur, le médecin ne me croyait pas non plus sur les brulures qui me faisaient me tordre de douleur toutes les nuits, on m'a fait passé deux séries de radio de l'épaule pour chercher une fracture avant de constater qu'effectivement j'avais perdu l'usage de mon bras droit à 80 %. A partir de ce moment là ils ont cherché une autre cause à ses douleurs, on me convoqua trois semaines après ma sortie de l'hôpital, pour me faire hospitalisé en neurologie un mois plus tard, a mon retour en hospitalisation, j'avais déjà recommencer à remarcher, et mon bras commençait également à réagir. Après 10 mois d'arrêt de travail et deux mois de reprise en mi-temps thérapeutique, j'ai repris le travail et tout est revenu dans l'ordre avec un traitement (anti inflamatoires et décontractant musculaire) deux ans après l'incident.

Aujourd'hui j'ai 30 ans et depuis un mois je sent les douleurs revenir, je perds du poids, et depuis une semaine les symptômes s'amplifient, les douleurs augmentent, j'ai perdu le contrôle d'une jambe, et la deuxième suit avec mon bras droit, les brulures reviennent et sont constantes sur la moitié de mon dos, par contre je ne ressent pas de fourmis et picotement cette fois, et je fais travailler un maximum mon bras pour en préserver l'usage, on ne m'a jamais dit que cela reviendrait un jour, et comment cela peut se déclenche après 6 ans, c'était un problème résolu pour ma part, c'est les mêmes douleurs aux mêmes endroits qui reviennent, le souvenir n'est pas des meilleurs pour moi.

Portrait de grandfather
J'aime 0

Bonjour, mon docteur traitant m'a dirigé vers un chirurgien ou celui-ci a effectué un echodoppler artériel qui était satisfaisant, il semble que je serais atteint de polynévrite. Un examen électromyopathique sera effectué le 6 février. mes symptômes sont pieds et jambes froids, les pieds sont insensibles, la marche difficile, j'ai 68 ans, je ne bois plus, mais pendant vingt ans c'était trop, en fait il n'y a pas de miracle, les erreurs du passé vous rattrappent toujours, enfin c'est l'impression que ça me laisse. Le suivi sera connu plus tard....

Portrait de grandfather
J'aime 0

serais atteint.... excusez l'erreur/////

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Vous pouvez modifier vous-même votre message en cliquant sur Modifier juste sous le message.

Faites les modifications que vous voulez et cliquez à nouveau sur envoyer. Votre message sera corrigé.

J'ai corrigé.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de grandfather
J'aime 0

ce 6 février, une électromyographie à été effectuée, résultat une polynévrite sévére, la cause doit être trouvée, je devrai dons voir un diabetologue ensuite un neurologue afin de situé la cause de cette polynévrite, cette semaine je vais chez mon médecin traitant pour une prise de sang, le suivi pour plus tard, merci

Portrait de Mamiden
J'aime 0

Moi aussi j'ai été diagnostiquée "polynévrite" il y a 6 ans. Mais c'est en consultant un ostéopathe pour un autre problème, qu'elle a réalisé en traitant le dessous de mes pieds j'avais un grand soulagement. Elle m'a recommandé des orthèses dans mes souliers qui ont le même effet qu'une pression au creux du pied. Ce qui me permet de marcher autant que je le veux. Je les porte en me levant (dans mes pantoufles) et toujours avec de bons souliers lacés vendus chez les spécialistes des neuropathies des pieds. Sans mes orthèses je ne marche plus. J'ai maintenant 79 ans et continue ma vie active. Je prends depuis 6 ans des vitamines B6 - B12. Je prends un massage thérapeutique suédois, tous les mois qui aide la circulation. Et à tous les 2 mois je vois mon acupuncteur chinois qui connait bien ce problème. Je suis réfractaire au Neurontin. Je prends quelquefois des Ativan pour passer une bonne nuit. Sinon, je fais des siestes dans ma chaise Lafuma!
Bonne chance à vous.

Portrait de FRAN9OIS
J'aime 0

Merci de tout coeur Mamiden ,je vous suis trés reconaisant pour votre
réponce ? merci encore , bon courage à vos aussi ! François

Portrait de grandfather
J'aime 0

Depuis 6 mois je prends le médicament"Lirica" et je ne vois aucun résultat positif, exception que j'ai grossi de plus de 10 kgs.
j'arrête progressivement ce médicament qui ne me fait aucun effet positif

Participez au sujet "polynevrite"

Articles à lire concernant "polynevrite"