Portrait de mad1945

Atteint De Polynevrite Des Membres Inferieurs J'aimerai Savoir Comment Cette Maladie Va Evaluer Si Elle Peux Atteindre D'autres Membres

Portrait de titi7820
J'aime 0

Bonjour Mad.

Petite question : est-ce que ta polynévrite est dû à l'alcool ? Je vais faire cô si ta réponse était positive ( car on peut être atteint de polynévrite sans que ce soit dû à l'alccol, mais ds ce cas, je ne sais pas si elle a les mêmes symptômes, si elle a les mêmes évolutions...)

Alcoolique abstinent, je suis moi-même atteint de polynévrite des membres inférieurs : tu dois dc connaître le mal aux jambes en continu, sensation de fourmillement, pas de sensibilité ou à l'inverse de l'hypersensibilité...pas très agréable tout ceci...

Mais je vais te parler de mon cas : j'ai 35 ans et à cause de la polynévrite, j'ai connu le fauteuil roulant, le déambulateur, les béquilles et puis plus besoin "d'assistance" !

Avant d'en arriver là, il faut se battre (et même encore à l'heure actuelle)car cela réclame énormement d'efforts physiques : marche, balade ( même pr les petits trajets), gym ( même chez soi)....mais SURTOUT ZERO ALCOOL (dc zéro toxines) !!!

On récupère petit à petit mais cela est très, très long et même les médecins qui me suivent ne savent pas si je récupérerais un jour à 100 pourcents mais en attendant, je met au défi quiconque me croise de voir quelque chose ds ma démarche ! Je me remets même à courir un petit peu ce qui comble mon petit garçon...

Mais attention, si cela ne se voit pas, ce n'est pas pour ça que ce n'est pas douloureux ( mais ça n'est rien face au sourire de mon fils...). Le plus dur pour moi est en fait l'équilibre : il a fallu que "j'apprenne" à remarcher car le moindre "obstacle" (trottoir, trou, pavé...) était au début une véritable source "à tomber". Cô je ne sent plus bcp mes jambes (ou à l'inverse trop ; le moindre petit caillou = décharge électrique), elles ne vont pas se poser vraiment où je voudrais, dc cela joue sur l'équilibre. Il faut dc composer avec, mais il est vrai que qd (hic) j'ai remarché seul, j'étais obliger de "réfléchir" pour chaque pas, cela était vraiment fatiguant...

Donc, je veux être rassurant, cela évolue en bien mais au risque de passer pour un lourd, je te dis et redis : Zéro Alcool, sinon, la polynévrite va à coup sûr s'aggraver ! Les nerfs st souvent "attaqués", mais il n'y a normalement aucune raison concernant les autres membres, mis à part si tu as des doutes (fourmilllements...etc). Perso, j'avais trouvé que ma vue avait baissé, mais non seulement je m'en foutais, non seulement qd j'étais soit disant lucide, je me disait que c'étais l'alcoolisation de la veille (sauf qu'il n'y avait jamais de"veille",je buvais aussi la nuit, j'étais en permanence saoûl, défoncé...) : il s'est avéré que l'alcool a bouffé mes nerfs optiques. Bilan : névrite optique, sans l'arrêt de l'alcool, assurance de cécité. A l'heure actuelle, j'ai 2 aux deux yeux (apparement irréversibles d'après les spécialistes qui me suivent) mais je m'en sort plutôt bien. Je ne te parlerai pas des autres problèmes liés à l'alcool que j'ai eu, je me cantonnerai aux nerfs...

Bref, excuse-moi de m'être étendu, mais la polynévrite n'évulera pas en mal si il n'y a plus de toxines, et même certainement, sur du long termes, en positif.

Est tu suivi ? Perso, on m'a donné en dose de cheval durant ma période d'hospitalisation des vitamines B1 et B6. Ds le tps, on a diminué les doses mais j'en prends tjs et ce, tous les jours.

Portrait de mad1945
J'aime 0

Se n'ai pas moi qui suis atteinte mais mon mari.ilne bois plus depuis 2003 , En 2006 il à été opéré du cancer de la gorge pour la 1¨"fois et cela à duré jusqu'en mars 2010 il n'a pu s'alimenter que par poche directement dans l'astomac. Lui aussi à d'autres pathologies .Je te remercie pour ton temoignage et si tu me le permet je m'en servirai aupres de malades alcooliques que je cotoie dans le cadre de l'association vie libre .Je te souhaite beaucoup de bonheur avec ton fils MADELEINE

Portrait de titi7820
J'aime 0

Merci madelaine

Pas de problème pour mon témoignage, ce n'est pas secret défense, et si cela peut élairer quelques personnes.... et surtout les motiver. Concernant ton mari,, je ne sais quoi te dire de plus car toute les personnes ne réagisssent pas de la même façon face à la maladie, même si les "traitements" et autres contre-indications sont sensiblement les mêmes pour tous, les résultats st ts différents, soit ds les conséquences ou ds la durée. Ne perds pas espoir, on ne me donnait que 6 à 8 semaines, et même si..., on m'avait dit que certainement je ne remarcherai, peut-être pas jamais, mais jamais normalement : j'ai pas lâché l'affaire et aujourd'hui, je suis autonome à 200 pourcents.

Bon courage à toi ainsi qu'à ton mari; Amicalement

Portrait de mad1945
J'aime 0

encore merci MADELEINE

Portrait de Materne Marc
J'aime 0

Bjr Mad et Titi,une polynevrite peut s'attaquer a n'importe quel nerfs mais est rarement contagieux a d'autre menbresEn effet il faut trouver la cause et la supprimer (essaiez polynecrite sur google vous serez surpris du nombre de cause )Pour Titi la polynevrite de l'alcoolique s'appel polyneuropathie qui attaque les nerfs des menbres périfériques.J'ai plus ou moins le meme parcour que vous sauf que je suis atteint au menbres supérieur et inférieur,piquotement,sensation de brulures ou d'electrocution,...du dessous de la poitrine à la point des orteils et des coudes jusqu'au bout des doigts.Cela fait 9 mois qu'ont n'a diagnostiqué cette maladie mais je traine ça depuis plus de 2 ans,j'ai été cassé a de nombreux endroits et j'ai toujours pensé que ces douleurs était du au changement de temps jusqu'au jour ou je me suis retrouvé au urgence,je ne savais plus marché.Apres presque 8 mois de traitement pluridisciplinaire j'ai obtenu des resultat similaire aux votre sauf dans les mains ou il n'y a pas de changement (sensation de porter des gants en permanence)et bien sur j'ai arreter LA toxine responsable.Mais j'ai également des problemes de vue je croiais que c'était du au médicaments (rivotril et redomex + un coktail de vitamine) je devrai peut etre consulter.Quoiqu'il en soit c'est vrai que c'est un combat permanent polynevrite et polyneuropathie il n'y a qu'une solution pour guérir:bouger
Bien @ vous
Marc

Participez au sujet "Polynevrite"

Articles à lire concernant "Polynevrite"