Portrait de Invité

Quelqu'un peut-il apporter des renseignements sur la polyarthrite pseudo rhizomélique J'ai besoin également de témoignages personnels. Merci d'avance à tout le monde et plus particulièrement à ceux qui font cette encyclopédie Vulgaris qui est très enrichissante pour nous les malades qui souffrons continuellement.

Portrait de anonymous
J'aime 0

Vous trouverez des informations sur cette pathologie dans notre rubrique Encyclopédie :

http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/pseudo-polyarthrite-rhizomelique-4071.html
Pseudo polyarthrite rhizomélique : causes, symptômes, traitements, dans l'encyclopédie Vulgaris-Médical

Portrait de anonymous
J'aime 0

Je suis atteinte de P.P.R. depuis 7 mois, le rhumato a mis 2 mois pour l'identifier, j'ai souffert énormément la nuit et quasi paralysée le matin, impssible de lever les bras, de me relever seule, de monter les marches etc...pourtant j'ai continué mes activités...le CORTANCYL 20mg par jour m'a immédiatement soulagée, mais aujourdh'ui on voit réapparaitre les ankylose et gêne et surtout la vitesse de sédimentation qui était passée de 70 à 11 a remonté à 38 alors que je prends toujours mes 20mg!!!le toubib est perplexe, moi j'ai bien l'intention d'arrêter le cortancyl, car je suis surexcitée jour et nuit et ne dors que 3 heures par nuit, et ce mamgré ALVOCARDYL, EQUANIL et ZOLPIDEM, qu'est ce que ce serait si je n'avalais pas ces calmants. Ras le bol de la cortisone, dites moi ce que vous en pensez, moi je la considère comme un poison

Portrait de marieke
J'aime 0

Bonjour Marie-Françoise,
Moi aussi, je suis atteinte de P.P.R. depuis maintenant presque 2 mois. La maladie a été identifiée la semaine passée (VS à 75), et j'ai commencé la cortisone depuis une semaine.J'avais dû prendre la cortisone il y a 6 ans, pour combattre une maladie rare (la maladie d'Ormond), et je l'avais très mal supportée. Alors, recommencer un traitement de cortisone ne me convient pas du tout, mais y-a-t'il un autre médecament?

Comment vis-tu cette maldie? douleurs?, mobilité?

La description que tu fais de la maldie est une copie conforme de mon état. Et la description de la cortisone réveille en moi des très mauvais souvenirs...

marieke

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

Pour résumer la pseudopolyarthrite rhizomélique qui porte également le nom de rhumatisme inflammatoire des ceintures, Polymyalgie rhumatismal,, syndrome de Forestier-Certonciny , goutte sénile, le traitement est le suivant. Nous allons voir le traitement des formes simples et celle des formes compliquées.
En ce qui concerne les formes légères le traitement est composé d'anti-inflammatoires non stéroidiens (ne contenant pas de corticoïde). Dans la plupart des cas il est nécessaire d'administrer les corticoïdes à dose faible ou modérée c'est-à-dire en gros cinq à 15 mg par jour de prednisone. Il faut aussi surveiller l'apparition de signes d'artérite temporale ceci est très important puisque un patient sur deux est concernés.
Quand il y a une artérite temporale associée la corticothérapie se donne à ce moment-là à doses élevées en gros 60 mg par jour de prednisone afin de prévenir la cécité (le patient perd la vue progressivement).
La La corticothérapie à faible dose est le plus souvent poursuivie durant un à deux ans puis à nouveau il faut une diminution lente.
La révision des diagnostics de maladie de Horton ou de polyarthrite rhizomélique est fourni par la preuve histologique que donne la biopsie de l'artère temporale qui empêche en règle générale de remettre en question le diagnostic de maladie de Horton.
Vous parlez de corticothérapie avec une certaine acrimonie, ceci se comprend. En voici les raisons :
L'incident des complications iatrogènes c'est-à-dire liées à l'utilisation de la cortisone est comparé à la morbidité des populations de même âge que ce soit pour l'ostéoporose qui donne des fractures, la cataracte, diabète, l'hypertension artérielle et les troubles psychiques. Il peut également apparaître une ostéonécrose aseptique, les affections, des complications digestives, en particulier du sigmoïde à type diverticule qui met en jeu le pronostic vital et le diagnostic difficile. C'est la raison pour laquelle toutes ces données cliniques justifient des stratégies thérapeutiques qui permet d'espérer une posologie globale de Glucocorticoïde moins forte.

Vous trouverez tous ces termes dans l'encyclopédie médicale, en détail, Vulgaris.

Les malades ne pouvant pas réduire la posologie quotidienne de prednisone (corticoïde) en dessous de 15 à 20 mg voire plus sont les plus susceptibles de développer des complications.
On a également vu apparaître, pour des doses d'entretien faible, d'autres types de complications on parlera alors d'effets indésirables dits mineurs tels que l'euphorie, anxiété l'insomnie des sueurs les palpitations la boulimie la prise de poids de plus de trois kilos, l'arrondissement de visage. Les autres complications sont plus graves cataractes , cause,diabetes infection purpura atrophie cutanée ostéoporose myopathie dérèglement de l'axe Hypothalamo hypophysaire surrénalien.

Je vous invite à lire les détails à propos de tous ces textes dans l'encyclopédie médicale Vulgaris

D'autres médicaments ont été testés c'est le cas en particulier de la cyclosporine. Ce médicament, a fait parler de lui lors du dernier congrès de rhumatologie. En ce qui concerne la pseudopolyarthrite rhizomélique et la maladie de Horton il n'a pas porté des bénéfices en comparaison du placebo c'est-à-dire d'un médicament vide.
Les antimalarique ont également été proposé comme traitement adjuvant en association avec la cortisone ou avec les anti-inflammatoires non stéroidiens. Il n'y a pas de certitudes d'efficacité.
L'azathioprine, les sels d'or et la diaminodisulone ou dapsone ne sont pas conseillés.
Le cyclophosphamide sous forme de bolus a également été essayé pour quelques rares cas.
Bien entendu pour cette maladie comme pour un grand nombre de maladies rhumatismales la biotherapie est, ou sera essayé. Il s'agit de l'Anti TNF alpha ou d'autre cytokines ou récepteurs de cytokine. Précisément il s'agit de l'Infliximab qui a été essayé mais les résultats ne sont pas pour l'instant probants.
Dans quelques cas il faut nécessairement d'intervenir chirurgicalement par exemple en cas de sténose de thrombose sur les gros troncs artériels. La présence de dissection d'un anévrisme de l'aorte ne conduit pas toujours un acte chirurgical.

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Portrait de marieke
J'aime 0

Bonjour Dr Martzolff Richard
Merci d'avoir pris la peine de m'écrire cette longue réponse, je l'ai imprimée, ce qui me permettait de rechercher des termes médicaux dans votre encyclopédie. Excellente cette encyclopédie!

Les douleurs ont assez rapidement diminué après le début du traitement à la cortisone. J'ai commencé à 40mg, et je prends maintenant 20mg. A partir de la semaine prochaine,je pourrai descendre à 15mg sur 3 semaines. Je reste très fatiguée, et aussitôt que je fasse un peu plus de mouvements, les douleurs reviennent. Mais c'est vraie, je peux petit à petit mieux bouger.

Ma VS est descendu à 14, je viens de téléphoner à mon médecin pour les résultats de la prise de sang. Mais j'ai très mal à la tête, jour, et nuit, aux tempes et en-dessus des yeux, des palpitations, j'ai le souffle court, je dors mal, etc, la liste est longue. Malheureusement il n'y a pas d'alternatif à la cortisone, j'espérais qu'en diminuant de 40 à 20, je sentirai moins forts les effets secondaires. Mais au contraire, je les ressens plus forts encore.

Je me demande si'il y a un lien avec la maladie de Lyme, que j'ai depuis 1996 sous forme chronique, la maladie d'Ormond que j'ai depuis 2001 mais où je suis en rémission après un traitement de cortisone de 21/2 ans, et la PPR. J'ai pu arrêter la cortisone en juillet 2004, et je la reprends depuis début janvier de cette année.

J'ai donc 2 questions: y-a-t'il un lien entre mes maladies, et la deuxième, est-ce que je souffre plus des effets secondaires parce que j'ai déjà pris la cortisone sur une longue durée?

Merci d'avance de votre réponse,

marieke (j'aurai 60 ans cette année)

Portrait de doudoune 49
J'aime 0

Bonjour
Cette semaine je me suis rendu è l'urgence.
Depuis environ 1mois j'ai des douleurs articulations au niveau du cou,
des épaules,du bas du dos, les haut des cuisses en avant , les côtée,et derrière de cuisses, j'ai des raideurs matinal épouventable et cela dure si je suis longtemps sans bouger, mais quand j'essai de m'étiré ou de faire bouger mes membres, ça fait tellement mal, on dirait
tout va cassé. Autre symtome c'est que je me sens comme si j'avais une grosse fièvre dans les os, je ressent aussi dans les jambes des crampes c'est comme si mes muscles tordait ,aussi je suis toujours fatigué, épuisé. J'ai beaucoup d'arthrose dans les deux genoux grade 3
et ça depuis 2005, et je reçoit des injections de synvisc qui me soulage
pas tellement, puisque je travaille souvent debout et quand je travaille assis,alors c'est mes épaules qui en prend un coup. je fait un travaille répétitif et ça depuis 27ans dans une usine. Alors dernièrement j'ai vu mon médecin de famille et elle ma passé une radiographie de les membres ou j'avais mal et il y a de l'arthrose partout. Alors elle me disait que se n'est pas seulement l'arthrose et je vais investigué en prenant des prise de sang. Et en attendant je te prescrit des anti-inflamatoires (célébrex) et un anti douleur ( ratio-emtec) qui pour moi
non rien fait. alors dans la semaine qui à suivi c'est devenu de plus en plus enkilosante et je n'osait plus bouger car j'avais peur que tout casse. Et c'est là que je me suis rendu à l'urgence et qu'un médecin interne ma dit que j'avais beaucoup d'inflamation dans le sang, alors elle me disait avec mes symtomes que j'ai elle dit que j'ai le syndrome
qu'on n'appel (polymyalgia rheumatica ou polymyalgie rhumatique) . Elle ma renvoyé à la maison avec une prescription de PREDNISONE et de L'actonel pour prèvenir l'ostéoporose et du calcium. Je vais prendre du prednisone à la dose de 4 comprimé de 5mg une fois par jour pendant 2 semaines ensuite de 3 comprimé jusqu'a mon prochain rendez--vous avec elle qui est au début mai. J'imagine quel veut voir si mes symtomes sont disparu. Ça fait 2jours que je prend se médicament qui est miraculeux, je me sens tellement mieux et je dors
comme un bébé. J'ai quand même encore un peu de douleur au articulations ,mes moins intense. Et aussi je vois que quand le 24 heure achève, je commence à enkilosé et j'ai hâte à ma nouvelle dose. c'est fou on dirait une vrai drogue. En tout les cas j'éspère qu'il vont trouvé exactement ce que j'ai, parce que c'est très angoissant et pénible
à vivre. Je me demande aujourd'hui, je suis en arrêt de travail pour 1mois ça va ,mais que va t'il arrivé si il faut que je travaille comme ça. Je trouve que ça n'aurais pas de bon sens. J'espère d'être mieux informé de tout ça et quel sont les complications et l'évolution de cette maladie qui pour moi n'est pas sure. Je fait des recherches sur le net pour en savoir plus et je voit sur le site de VULGARIS MÉDICAL que cette maladie peut être confondue avec la FRIBROMYALGIE et j'ai tout aussi les symtomes de la fribromyalgie sauf les yeux secs, qui est pour moi normal parce que je pleure souvent à cause de tout ce qui m'est arrivé depuis 2005 . Mes genoux, ensuite 2008 mon mari ma laissé ,ça été tout un choc et je ne suis pas encore remis de tout ça, et là ma santé je la voit diminué et par la suite un autre choc c'est que ma mère vient de faire un AVC assez gros. Alors je vie avec de la souffrance émotionnel et corporel depuis un bon bout de temps. Je suis tanné je suis déprimé. Alors j'ai hâte de savoir se que j'ai et qu'il trouve vraiment la maladie excact pour que j'ai à nouveau le goût de vivre en paix avec moi même. Déjà la ça ma fait du bien d'en parler. Merci de m'avoir lu.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Pour faire le diagnostic de la fibromyalgie il faut avant tout un faire des examens qui permettent d'éliminer une éventuelle pathologie bien définie.
Et si les examens ne montrent rien de précis alors la fibromyalgie peut être diagnostiquée, mais tout en continuant à faire régulièrement des bilans afin de rechercher une autre pathologie.

Donc en fait avant de parler fibromyalgie il faut d'abord faire des examens sanguins et radiologiques.
Consultez votre généraliste ou un rhumatologue.

Les symptômes de la fibromyalgie sont similaires à beaucoup d'autres pathologies.
Donc il ne faut pas se fier uniquement aux symptômes pour penser fibromyalgie.

Quant aux yeux secs attention pleurer et à avoir les yeux secs ce n'est pas la même chose.
Les yeux secs sont provoqués pas par une absence de fabrication de larmes mais par une mauvaise hydratation de l'oeil pour différentes raisons.

Vos problèmes d'arthrose peuvent déjà expliquer beaucoup de vos douleurs.
Mais donc demandez tout de même à faire des examens complémentaires afin de pouvoir vraiment déterminer ce qui provoque vos symptômes.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Participez au sujet "Polyarthrite pseudo rhizomelique"