Portrait de scarlet

Bonjour,

Il y a maintenant 2 ans et demi que j'ai été atteinte d'une plexopathie brachiale (ou brachialgie). J'ai perdu tout les muscles de mon bras, omoplate, poitrine, épaule puis j'ai fait de la physiothérapie et il sont revenie à environ 75%. Le problème est que depuis je suis prise avec des douleurs neuropathique chronique aigue au membre supérieur gauche ce qui me gâche la vie.
Je suis à la recherche de personne ayant été atteinte de ce problème, j'aimerais savoir comment vous l'avez résolue ou non. S.V.P., si vous avez eu une plexopathie brachiale, prenez quelques minutes pour m'écrire quelques lignes. Ça fait plusieurs message que je laisse sur plusieurs forum mais sans réponse. Je sais que c'est très rare comme maladie, les neurologues qui s'occupe de moi ne savent pas trop quoi faire, ils font des essaie-erreurs en ce moment donc si vous avez vécu ou vivez cette situation, je serais très heureuse de pouvoir vous lire.

Merci
et a bientot j'espère...

Portrait de albert boueno
J'aime 0

Voici ce que je peux vous dire àpropos des plexus brachial est plus précisément de leur pathologie que l'on appelle des plexopathies. Il est intéressant pour vous de bien comprendre les différentes étiologies c'est-à-dire les causes de survenue de ce syndrome relativement rare. Ceci pour le traitement. Je vous conseille de lire les mots que vous ne comprenez pas dans l'encyclopédie médicale Vulgaris.
Il s'agit des atteintes du plexus brachial ou du plexus lombosacral. Les lésions du plexus brachial sont caractérisées par des signes sensitifs moteurs qui diffèrent de celles que l'on observe quand il y a une atteinte d'un seul nerf ou tronc nerveux (mononeuropathie). Je vous rappelle que les troncs nerveux c'est ce qui sort de la moelle épinière et qui passe sur le côté entre deux vertèbres (voir la vidéo sur la fibromyalgie). Ceci concernant le membre supérieur. Il faut également les différencier des polyneuropathies c'est-à-dire d'une atteinte de plusieurs nerfs et généralement des petits faisceaux nerveux. Ceci est particulièrement intéressant et important pour vous de comprendre les différences de façon àbien faire le diagnostic et surtout pour obtenir un bon traitement. Les causes habituelles sont les traumatismes directs du plexus brachial, La névrite brachiale idiopathique que l'on appelle également névralgie amyotrophique. Une cote ou une bride cervicale une infiltration par une tumeur maligne des antécédents de radiothérapie sont également la cause d'une atteinte plexuelle c'est-à-dire du plexus ou des plexus. Je vous conseille de lire le texte de inhérent à ces différents termes àl'intérieur de l'encyclopédie médicale Vulgaris.
Quand les contingents supérieurs du plexus brachial qui naissent au niveau des racines cervicales de la cinquième de la septième vertèbre cervicale sont concernés on constate un déficit moteur et une amyotrophie c'est-à-dire une diminution de la trophicité ou du volume des muscles de la ceinture scapulaire c'est-à-dire de la base du cou et des muscles de la partie supérieure du bras. Une atteinte de la partie inférieure du plexus brachial qui naît de la huitième racine cervicale c'est-à-dire au niveau de la septième vers quatre cervicales entre la septième vertèbre cervicale et la première vertèbre dorsale et de la première racine dorsale entraîne un déficit moteur distal du membre supérieur associé àune amyotrophie et un déficit positif de l'avant-bras et de la main. Le plus souvent la névrite brachiale idiopathique fait suite à des irradiations pour des traitements des cancers autres etc. Parfois ce type de pathologie survient quand on a tiré trop brutalement sur un bras vers le bas. Ceci entraîne des lésions de la partie supérieure du plexus brachial. une infiltration par une tumeur maligne ou encore une cote cervicale c'est-à-dire une cotes supplémentaires et certains autres types de traumatismes quand on tire par exemple le bras vers le haut, sont susceptibles d'entraîner des lésions de la partie inférieure du plexus brachial. Des atteintes du plexus lombosacral sont moins fréquentes et peuvent être le résultat d'un traumatisme y compris des atteintes survenant après une intervention chirurgicale de type orthopédique. Les atteintes sexuelles peuvent également faire suite à des hémorragies survenant derrière le péritoine (rétropéritonéale) ou faire suite à des infiltrations il y a des tumeurs malignes c'est-à-dire cancéreuses. Elles peuvent également se voir dans le diabète et évoluer depuis longtemps.
En ce qui concerne le traitement je vous conseille d'utiliser ce que l'on appelle comme molécule clonazépam c'est-à-dire Rivotril en commençant par 10 gouttes le soir au coucher toujours la même heure. En attendant de demander un avis chirurgical à un excellent orthopédiste que vous trouverez sans doute en faisant preuve de patience et de persévérance. Peut-être qu'un électromyogramme serait également utile.

Portrait de Douleurs
J'aime 0

Bonjour,
J'aimerais savoir si vous êtes venue à bout de vos douleurs et si vous vous êtes rétablie. Mon conjoint a le même type de douleur, sans diagnostic précis encore et nous désespérons. Merci pour vos commentaires.

Participez au sujet "Plexopathie Brachiale Ou Brachialgie"