Portrait de Slup Zikus

Bonjour,

J'ai eu une pleuro-pneumopathie à pneumocoque avec diverses complications il y a 2 ans exactement, et depuis j'ai toujours de très fortes douleurs au poumon concerné, douleurs qui s'amplifient si je suis en plein effort et qui me provoquent une petite crise de panique post traumatique (auto diagnostique), des pleurs et des tremblements. Mon généraliste pense que le drain a laissé quelques cicatrices douloureuses, puisque ma dernière radio pulmonaire qui date d'un an ne montre rien d'anormal par rapport aux antécédents, mais il avoue ne pas pouvoir m'en dire plus. Pouvez vous me confirmer que ces douleurs sont une choses normales et surtout, vont elles un jour disparaitre ?
Dois-je avoir un suivi particulier ?

Portrait de Slup Zikus
J'aime 0

Ben merci pour toutes vos réponses, me voilà rassurée !

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Vous posez une question précise qui commence par: pouvez-vous.........

Donc si on ne peut pas vous répondre, on ne vas pas écrire, non je ne peux pas. Et donc quand on ne peut pas on ne répond pas tout simplement.

Comment voulez-vous que nous avec les seuls indications que vous donnez que nous puissions répondre à votre interrogation alors que votre médecin qui lui a toutes les informations ne peut pas le faire ?????
Nous ne faisons pas de miracle et surtout on ne va pas s'amuser à dire n'importe quoi juste pour donner une réponse à quelqu'un.

Donc que vous ne soyez pas contente de ne pas avoir eu de réponse est une chose, mais il faut aussi voir que tout le monde qui lit ou à lu votre message, n'avait pas forcément de réponse à vous donner et que même des personnes sont aussi à la recherche de réponses et pensent pouvoir en trouver au travers des divers messages qui traitent du sujet.

Donc que vous vouliez relancer votre message afin qu'il puisse être vu encore maintenant car le problème n'est pas solutionné, il suffit simplement de dire que vous êtes toujours en attente d'une réponse et que donc si des personnes sont concernées par ce problème, leur réponse est toujours la bienvenue.
Mais ce n'est certes pas en faisant une telle remarque que vous aurez une réponse.

Nous ne sommes pas médecin et il n'y en a pas sur le forum actuellement et depuis un moment d'ailleurs.
Je lis tous les messages du jour, mais parfois j'en loupe.
Il y a des personnes ici qui sont des habituées et qui peuvent répondre dans certains domaines mais pas forcément non plus dans tous.
Mais ces personnes ont droit au respect. Et ce n'est donc pas parce que votre message n'a pas trouvé réponse, qu'il faut mettre en doute la bonne volonté de chacun ici. Nous sommes tous bénévoles et ayant nous-même des problèmes de santé et tous avons droit au respect.
En ce qui me concerne je passe tous les jours, ce qui n'est pas forcément le cas de tous et c'est parfaitement leur droit.

Et en ce qui me concerne la pneumologie n'est absolument dans mes compétences.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Slup Zikus
J'aime 0

Bonjour Christiane,

Je n'en demandais pas tant de votre part, vous êtes certainement bien occupée, je ne voulais même pas relancer, à vrai dire je voulais faire un trait d'humour et dédramatiser tout ça, et certainement pas manquer de respect à je ne sais qui avec une petite phrase que vous me l'avouerez est bien anodine ...bon, je comprends qu'il faut adopter un ton grave pour parler de santé ici comme ailleurs , désolée pour le désagrément, j'ai bien compris la leçon.
J'ai utilisé le "pouvez-vous" parce que je trouvais l'impératif mal approprié, vous en conviendrez, mais peut être aurais-je pu éviter la politesse, oui ..Mais il est vrai que poster des messages sur un forum à des inconnus engendre souvent des malentendus.

Maintenant si quelqu'un est dans mon cas et ressent toujours des douleurs dans un poumon dans lequel on a laissé trop longtemps un drain, je peux désormais répondre et donner une hypothèse que j'ai déduit de mes lectures ici et là, les médecins ne semblent pas plus que ça intéressés pour me répondre, il n'est plus question en effet de sauver une vie mais de douleur et là, on est tous d'accord, il est rare qu'elle soit prise en considération.
Un drain que l'on laisse plus de 10 jours dans un poumon plus que drainé adhère à la plèvre, en le retirant brutalement cela crée une irritation entrainant une soudure qui malgré la rééducation peut ne pas disparaitre. A chaque inspiration un peu profonde, le poumon se retrouve par conséquent à l'étroit et l'on peut ressentir ce qui ressemble à une déchirure très douloureuse. On n'y peut rien, il faut sh'abituer, ça ne peut pas s'agraver mais il faut réguler constamment sa respiration et éviter l'essouflement qui malheureusement est notre quotidien, à moins de se complaire dans la douleur .
Ceci est une hypothèse, je vous le rappelle, et comme le dit si bien Christiane, "Et en ce qui me concerne la pneumologie n'est absolument dans mes compétences."
Alors biensûr si quelqu'un à de meilleures explications je suis preneuse, puisque je suis la seule concernée ici, dans le cas contraire ce n'est pas grave, chacun retournera à ses douleurs dans la bonne humeur !
Bien à vous

Participez au sujet "Pleuro-pneumopathie"