Portrait de Invité

J'ai une fibro depuis 10 ans avec des poussées plus ou moins sévères: j'ai remarqué qu'elles sont déclenchées par un effort musculaire trop important (sport, porter des trucs lourds, etc...) mais pas uniquement...il existe une corrélation certaine selon moi entre des crises d'angoisse, des cogitations perturbantes, des chocs psy même minimes et les poussées de fibro! bref...je me demandais si, par hasard, au cas où bientôt, je ne puisse plus exercer aucun job vu que debout, je souffre, assise aussi et que je ne suis à peu près bien qu'allongée, s'il y avait des indemnités à percevoir par la COTOREP ou autre organisme et quelles sont les démarches à faire? Je me fais souvent du souci en me demandant combien de temps je tiendrai comme ça! On vient de me proposer un poste d'assistante de prod, super intéressant et vachement dans la lignée de ce que je voulais faire depuis toujours( Médias, journalisme) et voilà que je flippe d'être si mal que je me fasse arrêter 15j ou 3semaines minimum! Sauf que dans ma boîte, le genre "arrêt maladie" de longue durée, c'est pas leur truc même s'ils sont sympas et compréhensifs! Mais le taf n'attend pas! Merci de me dire pour les indemnités qu'on peut toucher (genre, le montant, tout ça)

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour Célia,

Il faut déjà faire un dossier à la COTOREP, ce dossier est à compléter par votre médecin traitant et par vous-même, il faut y joindre des copies de votre dossier médical (prise de sang, compte-rendu... mais là votre médecin traitant pourra vous aider en vous fournissant tout ce dont vous avez besoin) .

Pour demander le dossier, il suffit de téléphoner à la Cotorep ou à la Maison Départementale des Personnes Handicapées de votre région, ou également à une assistante sociale (c'est une assistante sociale de la Sécurité Sociale qui m'avait donné un formulaire).
Vous serez convoquée par un médecin de la Cotorep, puis votre dossier passera par une commission. Lors de votre entretien avec le médecin, précisez bien ce que vous ne vous sentez plus capable de travailler. Expliquez lui en détail vos souffrances.
En ce qui concerne les indemnitées je crois que cela dépend de vos ressources actuelles (mais ça il vaut mieux le demander à ce médecin, il sera plus apte à vous renseinger).
Je sais que mon voisin ne perçoit rien car sa femme paie des impôts.

Avez-vous essayé d'être reconnue en invalidité par la sécurité sociale ? Là, aussi il faut passer par votre médecin traitant. Je suis pour le moment reconnue en catégorie I, en attente d'une réponse pour une catégorie II mais je ne suis pas atteinte uniquement de la fibromyalgie. Et à priori c'est plus que rare que la sécurité sociale reconnaisse la fibromyalgie (mais il faut tenter sa chance). Etant en catégorie I, je touche une pension d'invalidité de la sécu ainsi que de ma complémentaire. Mon employeur a dû remplir un dossier avec mes salaires sur 10 ans, et là ils se basent sur ce dossier pour définir le montant de l'indemnité. J'ai été reconnue en janvier 2006 et je travaillais à mi-temps, mais actuellement je suis en arrêt depuis mai.

Je crois qu'il y a d'autres aides, mais là il vaut mieux demander à la Maison de Personnes Handicapée et à une assistante sociale.

Pour information, ce genre de démarches sont relativement longues, il faut se montrer patiente avant d'avoir un rdv chez le médecin de la Cotorep. Essayez de prendre rdv avec une assistante sociale de la sécu. qui s'occupe de votre secteur car si cela devient urgent, elle peut essayer d'activer les choses.

Bon courage dans vos démarches
Guylaine

Portrait de anonymous
J'aime 0

merci pour vos réponses! En gros, ça veut dire que le parcours est long et difficile! Comme tout ce qui demande de l'effort mais bon...Devons-nous continuer à souffrir, ne plus pouvoir bosser et en plus crever la dalle?! je connais 1 gars qui est COTOREP, qui bosse à mi-tps à côté de ça et qui arrive à cumuler 1300 ou 1400e/mois! Il n'a pas de fibro mais a eu un truc encore plus grave, certes mais il va mieux aujourd'hui et peut exercer un métier pas trop contraignant et se faire des ronds en plus! J'aimerais bien pouvoir bosser comme vendeuse, ou caissière ou VRP si je n'avais pas le choix mais même ces métiers là, un peu ingrats parfois et peu respectables aux yeux de milliers de cons, je ne peux pas les exercer! Ca veut dire...aucun choix du tout! Alors, dans ces conditions et tenant compte que les symptômes sont réels, il faudrait que la SECU reconnaisse enfin ce mal du siècle, appelé aussi SPID, je crois et qu'on commence à prendre au sérieux...alors, à quand une vraie reconnaissance et légitimité de cette maladie et quand une réelle prise en charge? Après tout, c'est une maladie aussi "subjective" qu'une dépression? j'ai une amie de 45 ans qui est dépressive chronique depuis 15 ans...elle a alterné crises et accalmie mais depuis 3 ans, elle a sombré et, bourrée de médoc, elle a grossi et tremble! C'est lamentable! Elle était si joyeuse et pleine de vie! la solitude affective et de mauvais choix en matière de mecs a eu raison d'elle! Cela me peine. mais c'est vrai qu'il est très difficile pour un médecin ou la SECU d'évaluer si la dépression est réelle ou un peu "exagérée" histoire de se faire un arrêt de travail de 2 ans, indemnisée! C'est un vrai pb!

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour Lora,

Si j'ai bien compris, il y a 3 catégories, la 1ère nous avons encore le droit de travailler, mais il ne faut pas dépasser un certain salaire (qui est précisé dans le courrier de la sécu.) sinon ils peuvent supprimer ou suspendre cette pension. En catégorie II, on ne peut plus travailler et la pension est plus élevée. La catégorie III concerne les personnes qui ne peuvent plus rien faire (ont besoin d'aide pour s'habiller, se laver, ...).
En ce qui concerne le taux, je ne m'en souviens plus. Tout dépend, comme dit de la catégorie.

La catégorie n'a rien à voir avec la prise en charge à 100%.

Normalement lorsque nous sommes en catégorie I et en arrêt maladie dûe à cette catégorie, nous ne percevons plus d'indemnités journalières sauf cas exceptionnel mais je ne les connais pas, nous touchons uniquement la pension d'invalidité.
Je sais que pour le moment, la sécurité sociale a décidé de me les verser. Pour combien de temps, ça je ne le sais pas. Je peux me retrouver du jour au lendemain avec uniquement ma petite pension d'invalidité.
Logiquement je devrais toucher 100% de mon salaire de mi-temps, mais mon entreprie a décidé, il y a quelques années que la retenue C.R.D.S et C.S.G seraient à la charge du salarié et non plus à sa charge. Donc je subis une perte de revenu plus ou moins importante selon les mois car la retenue est calculée sur le montant des indemnitées versées par la sécu. Si elle les verse rapidement à mon employeur, la perte sera calculé sur le mois en cours si la fiche de paie n'a pas encore été établie, sinon l'employeur cumule toutes les indemnités perçue entre 2 période de salaire, et là la retenue sera donc plus importante.
J'espère avoir répondu assez clairement car je suis un peu fatiguée et mes idées un peu floues.
Guylaine

Portrait de anonymous
J'aime 0

Célia,

Voici l'adresse internet où on peut trouver un exemple de dossier :

http://www.cerfa.gouv.fr/servform/vigueur/formul/61v2344.pdf

Pour plus d'info, il vous suffit de taper COTOREP dans le moteur de recherche.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

J'ai été reconnue travaileur handicapée mais aucune indemnisation financière et pourtant la maladie est cumulée avec une hernie discale, une discopathie dégénérative et une maladie d'Hashimoto. Et le taux a été pris à moins de 50 %.
Ceci dit j'ai été aussi reconnue non réinsérable professionnellement depuis.

Il est très difficile d'être reconnue pour obtenir l'indemnisation.
Même si dans la réalité on est à moins 75 %, la COTOREP ne reconnaît qu'un minimum.

La reconnaissance n'a été faite que sur dossier. Je n'ai même pas passé de visite en expertisse.
Et pourtant depuis le dépôt du dossier la maladie c'est très fortement aggravée et j'aurais voulu le faire savoir pendant cette visite.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de anonymous
J'aime 0

Comme je disais plus haut, c'est tout un calcul, je ne me souviens plus du tout du taux car comme dit, comme je travaille depuis 19991, ils ont fait le calcul sur les 10 meilleures années de salaire. Mais je touche environ (par la sécu.) un peu plus de 600 euros net. Car plus on a un bon salaire, et plus la pension (je crois que le terme exacte est rente d'invalidité, mais bon, ça n'a pas d'importance) est élevée.
J'avais à l'époque trouvé un site sur internet donnant le % appliqué pour les diverses catégories (je crois que j'avais simplement taper 'invalidité' dans le moteur de recherche). On trouve également des infos sur www.ameli.fr (site de la sécurité sociale)
(A voir : http://www.ameli.fr/82/DOC/64/fiche.html?page=3 et http://www.ameli.fr/47/DOC/1157/article.html)

De surcroît, l'entreprise avait négocié un contrat avec la complémentaire et nous avoins un "nombre de points" à partager sur divers forme de rente (ex : décès, invalidité, ....) et à l'époque, je ne sais pas par quel hasard j'avais pris le maximum de 'point' sur l'invalidité. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses !
Guylaine

Portrait de anonymous
J'aime 0

Lora,

Non je ne suis pas mariée et je n'ai pas d'enfant à charge, malheureusement.

Par contre je viens juste de retrouver la feuille avec le calcul de la pension d'invalidité. La pension d'nvalidité pour la première catégorie est = à 30% du salaire annuel moyen de base (là je ne m'étends pas sur le calcul, j'en parle plus haut).

A bientôt et en meilleure forme je l'espère
Guylaine

Portrait de Fibromyalgie49
J'aime 0

La COTOREP n'existe plus depuis le 1er janvier 2006 puisque la Loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour la légalité des droits et des chances et la citoyenneté des personnes handicapées est rentrée en vigueur au 1er janvier 2006. C'est le Conseil général de votre département qui gère tout maintenant.

Maintenant le taux d'incapacité est apprécié au moyen d'un guide barème par la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapés (CDAPH) en remplacement de la COTOREP. Les dossiers sont à demandés à la MDPH de votre département ou dans les associations (nous à l'association nous remettons des dossiers aux personnes qui ne peuvent pas se déplacer). La MDPH me fait parvenir des messages de fibromyalgique en détresse nous faisons beaucoup de partenariat ensemble.

Pour nous fibromyalgique c'est une chance car on va pouvoir bénéficier de l'octroi du macaron plus facilement. Il est vrais que le certificat médical est toujours le même mais comme il n'est pas adapté pour nous il est possible d'y joindre des documents rédigés par le corps médical s'occupant de nous.

Si vous souhaitez de la doc faites moi le savoir je vous en ferais parvenir avec plaisir.

Françoise DUBOIS

Portrait de Fibromyalgie49
J'aime 0

Bonsoir,

Je veux bien vous envoyer de la doc. mais je n'ai pas d'adresse E-mail donc si vous le voulez contacter moi avec des coordonnées je vous enverrais de la doc. en retour.

Bon courage et à bientôt

Françoise DUBOIS

Portrait de sandrine lafitte
J'aime 0

bonjour,
on vient de me refuser le macaron handicapé, je n'ai pas eu de visite et mon dossier médical a été perdu dans l'espace intercidéral de l'administration pour statuer ils n'avaient donc que la demande de mon médecin. est-ce qu'il a mal rempli le document ?
je ne sais pas comment faire appel et la maison de l'handicap dont je dépend n'est pas encore ouverte les dossiers d'aides et l'accès aux assistantes sociales est en stand bye.
je voudrais savoir que faire ? pouvez-vous me donner des conseils?
mes coordonnées sont:
sandrine lafitte
4, rue de la croix verte
78130 les mureaux
0134741512
d'avance merci
sandrine

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Normalement avec le courrier qui statue sur la demande, il doit être indiqué quelles sont les démarches à faire pour faire contestation de la décision prise. L'adresse doit être également indiquée.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de marie36
J'aime 0

Bonjour à toutes amies fibromyalgiques. Je suis comme vous fibromyalgique et atteinte en même temps du syndrome de fatigue chronique souvent associée à la fibromyalgie. Je garde le moral et ça aide. Moi aussi j'ai été longtemps considérée comme dépressive, malade imaginaire, "tout était dans la tête". Un peu ras le bol de tout cela mais maintenant ça me passe un peu au dessus du bonnet. Je m'adresse à vous car je connais très bien un député de la ville où j'habite. Il connait mes problèmes de santé et sait que la maladie n'est pas reconnue déjà par une partie du corps médical et par la Sécurité Sociale. Celle-ci m'a déclarée inapte au travail en invalidité 2ème catégorie car ma psy a monté un dossier en me déclarant souffrant d'une dépression invalidante. C'est un peu brimant mais c'est le résultat qui compte. Je vous propose à toutes de m'adresser sous forme de pétitions et de demande de reconnaissance par le corps médical et la Sécu un e-mail sur mon adresse de messagerie :

Pas besoin de mettre vos coordonnées, simplement votre pseudo et la ville de votre résidence. J'imprimerais vos e-mails et les donnerais à cet ami député: plus il aura un dossier étoffé avec des témoignages réels et concrets, plus il pourra en parler à l'assemblée nationale. Je compte sur vous toutes. Je ne le fais pas pour moi puisque la Sécu m'a déclarée en incapacité de travail, mais je pense à toutes celles qui se battent pour obtenir gain de cause. Bisous à toutes

Participez au sujet "on peut être COTOREP et indemnisée quand on a une fibro?"