Portrait de tavaux

A l'âge de 7 ans j'ai perdu ma mère suite à un cancer du sein, mon père à continuer à nous élever dans ses possibilités.
Par la suite par mauvais résultat à l'école j'ai du aller durant 9 dans une école spécialisé dans mon genre età chaque année scolaire depuis 1971 j'ai du aller de droite à gauche durant 1 sur deux sites et sur le dernier jusqu'à ma majorité soit 18 ans, pas de diplôme à la clé, rien du tous, ensuite j'ai fait mon service national durant un an, et ensuite chomage jusqu'en Novemebre 1982 ou je suis rentré dans un C.A.T: Centre d'Aide par le Travail (dirigé par l'UNAPEI et la COTOREP), j'ai travailler pour eux durant 14 ans et un jours par une discussion entre chef et directions, j'ai du descendre en C.A.T, nous travaillons à 90% pour P.S.A dont je conditionne des pièces de rechange qui partiront soi en France ou en étranger. C'est assez dure physiquement et pas très bien payer, nous ne touchons pas le SMIC, car 85% c'est l'Etat qui nous le donne et le reste la production.
Voici ma vie depuis 1961 jusqu'au 23.09.2006 ou là un grand malheur c'est poser sur moi, la perte de mon père pour une maladie dont je n'ai pas le droit de dire (pas le cancer).
J'ai eu beaucoup de mal à me remettre de ce décès malgré l'aide psychologique et psychiatrique. Je vis seul en appartement et j'ai une soeur qui habite à 80 Kms d'ou je suis, alors guère de visite, jai des moment de caphard et des pleurs assez souvent, car mon père m'a tellement aidé que maintenant ce n'est plus pareil, grâce à lui j'ai été à l'Ile de la Réunion et l'Ile Maurice sur 14 jours, j'ai fait tous mes baptème qui peux exister: baptème de l'air car 10 Heures d'avion, aller et retour, un baptème en hélicoptére dont je me rappelerais toutes ma vie et surtous de survolé l'Ile de la Réunion qui à duré 45 mns, à l'atérrissage j'en ai pleuré de joie et d'émotions.
Par la suite mon père étant miltaire de carrière, il c'est inscrit dans une Association qui chaque année à sont Congrès National dans une ville de France, le dernier ce fut Saint-Dié-Les-Vosges hélas seul sans lui, j'ai voulu continuer sont devoir de mémoire.
Ma seul passion c'est les parcs d'attraction dont en premier Disneyland Paris est cela depuis 10 ans à la même époque soit en Février pour avoir des prix attractifs, je vais là-bas pour sortir de la réalité, je laisse mon appart et mon trail et enfin ma ville de coté pour rêver. A chaque fois c'est la même chose, c'est de me détendre le prix vient à près. Comme mon département est mal désservi en train ou autocars, je suis obligé de faire 50 kms pour rejoindre Besançon et le T.G.V, il y a bien des bus qui font la navette ma ville et Besançon mais hélas il ne correspondre pas à l'heure de départ. Bref par obligation je suis obliger de prendre une chambre à l'hôtel à l'aller et de même au retour.
D'après sur les 10 ans de visite seul le T.G.V va plus vite que les corails. 2 heure de trains une fois arrivé, monté a 1er étage ou là je donne le bon d'échange Hôtelier et de laisser mes bagages qui seront acheminé gratuitement à la Bagagerie de l'hôtel et de même aux retours et eu me donne mon passe pour les deux parcs. Départ le dimanche à 6H55 et arrivé aux parcs à 9H21, ce qui me fait entré dans le Parc pour juste l'ouverture à 10H. Dans le forfait tous est compris même les repas midi et soir pour 20€ sans la boisson. Je n'ai qu'a payer la boissons et les souvenirs. Les autres Parcs d'attraction me sont impossible par manque de correspondance entre train et bus.
L'anniversaire du décès de mon père arrive et j'ai du mal survivre sans pensée à lui. Merci de vos encouragement les bienvenues MERCI

Portrait de Philharmonix
J'aime 0

Courage. C'est dur de perdre ses parents. Mais c'est la vie. Il ne faut pas vivre dans le passé pour avancer mais je sais c'est pas simple.
Dis-toi que tu n'es pas tout seul. Beaucoup d'autres personnes sont dans ton cas. Telle que moi. J'ai perdu mon père quand j'avais 5ans et ma mère il y a 5 ans auj. (j'ai 47 ans). Je n'ai plus que mon frère et ma fille. C'est déjà pas mal.
Ce qu'il faudrait c'est que tu rencontres une femme et que vous ayiez un enfant. Ca te change la vie tu verras. Il n'est jamais trop tard. Et les sites de rencontres font parfois des merveilles. Bonne chance !

Participez au sujet "perte d'un proche."

Articles à lire concernant "perte d'un proche."

  • ... crâniens sont susceptibles d'entraîner l'apparition d'un ictus amnésique ou bien d'un syndrome de Korsakoff. L'ictus amnésique est ... (maladie) se définissant par une diminution ou une perte totale de la mémoire de survenue brutale.Le traumatisme crânien, même ...
  • ... tel point que de fortes émotions (angoisse, dépression, perte d'un proche) sont capables d'affaiblir le système immunitaire et de provoquer ...
  • ... réponse à des stimulations extérieures. Il s'agit d'une perte de l'autoactivation psychique pouvant être associée à une impression ... cérébraux, intéressant la pointe du pallidum (un des noyaux gris centraux) et les boucles cortico sous corticale ... du syndrome frontal comportent d'abord une atteinte motrice proche de celle observée au cours de la maladie de Parkinson. Il s'agit d'une ...
  • Examen neuropsychologique d'un patient aphasique ... L'aphasie est un trouble du langage, une perte du langage, une perturbation acquise du langage, de sa compréhension et ...
  • ... Imprimer L'examen neurologique est un des éléments clés du diagnostic en neurologie qui se fonde également sur ... muscles releveurs du pied. Il peut s'agir également d'une perte du ballant d'un membre supérieur comme cela survient au cours de la ...