Portrait de nounette50

Bonjour, il y a maintenant un an, j'ai vu mon père dépérir peu à peu, il ne mangeait plus, oubliait tout ce qu'il faisait, il avait terriblement maigrit, mais il avait un ventre énorme, le teint jaune, et par dessus tout, il buvait énormément... Je l'ai emmené de force avec l'insistance de ma famille chez notre médecin traitant, il lui a prescrit une prise de sang et des examens. Après réception des résultats nous y sommes retournés celui-ci, alors que j'étais dans la pièce avec eux a dit a mon père mot à mot : "Tu peux dire au revoir à tes trois enfants, je te fais hospitaliser d'urgence, mais c'est trop tard tu ne ressortiras pas !" Mon père avait une cirrhose du foie très avancé, un taux de gamma GT qui s'élevait à 285 (la norme étant de 12 à 60 en moyenne), et son foie ne fonctionnait plus qu'a 20%. Ces paroles jamais je ne les oublieraient, elles sont gravées à vie ! Bref, par je ne sais quel miracle, mon père est belle et bien en vie, il est resté 1 moi a l'hôpital, puis 2 en maison de repos. Ensuite, il est rentré chez lui, bien sur, il a toujours des pertes de mémoires, et il a des séquelles! La question n'est pas la, il y a 4-5 mois, son taux de gamma était retourné dans la norme (51), et ses analyses du moi de février montre un taux de 76, je ne comprend pas, il m'assure ne plus boire, mais il a toujours eu tendance a beaucoup mentir, je ne sais pas quoi faire, pour mon médecin, il pense qu'il ne lui reste que quelques années a vivre, pourquoi ? Je ne sais plus comment le raisonner ni quoi penser, que faire pour ne pas qu'il replonge ? C'est sa vie qu'il joue, ainsi que la mienne ... Je n'aurait pas la force de refaire ce combat avec mon père, je n'ai que 21 ans, je lui ai consacré 1 an et demi de ma vie, et je ne veux pas que sa recommence... Que faire ? S'il vous plaît, aider moi !

Portrait de zuzidart
J'aime 0

Chère NOUNETTE 50, il n'est pas certain qu'il reboit, mais à mon avis comme il ment beaucoup, j'aurais une conversation franche avec lui, lui dire que SANS regret vous lui avez consacrez la moitié de votre jeunesse pour essayer qu'il réfléchisse à la vie qu'il vous mène, surtout ne jamais employer le mot alcoolique dans la conversation mais employer un autre terme, pour lui dire que vous sentez que vous n'auriez plus la force de combattre son mal et en ESSAYANT d'atteindre sa corde sensible, je sais ce sera dure , mais au minimum qu'il vous dise si il a rechuté , il vous dois bien cela, bien que je vous rends hommage , vous avez votre vie également et qu'il doit en tenir compte
je n'ai plus qu'à vous souhaiter bonne chance, mais soyez calme sans trop le culpabiliser, mais simplement lui faire comprendre SANS le buter, vous ne demandez pas la lune, vous lui demandez simplement qu'il vous dise la vérité, et vous pouvez même y ajouter que vous désirez le tenir le plus loin possible car vous l'aimez, j'ai des enfants ( je ne bois pas ) mais si je le ferrais et que mon enfant me parlerait comme je vous dit, je n'aurais certainement pas la force de mentir à mon enfant qui me parlerait de cette façon , alors, encore un effort, prenez votre courage à deux mains ( que vous ne manquez pas ) et parlez le lui.
surtout dans la situation que nous vivons actuellement, et je suis sincère vous êtes exceptionnelle, bravo bien à vous

Portrait de xavier6362
J'aime 0

nounette50 wrote:
Bonjour, il y a maintenant un an, j'ai vu mon père dépérir peu à peu, il ne mangeait plus, oubliait tout ce qu'il faisait, il avait terriblement maigrit, mais il avait un ventre énorme, le teint jaune, et par dessus tout, il buvait énormément... Je l'ai emmené de force avec l'insistance de ma famille chez notre médecin traitant, il lui a prescrit une prise de sang et des examens. Après réception des résultats nous y sommes retournés celui-ci, alors que j'étais dans la pièce avec eux a dit a mon père mot à mot : "Tu peux dire au revoir à tes trois enfants, je te fais hospitaliser d'urgence, mais c'est trop tard tu ne ressortiras pas !" Mon père avait une cirrhose du foie très avancé, un taux de gamma GT qui s'élevait à 285 (la norme étant de 12 à 60 en moyenne), et son foie ne fonctionnait plus qu'a 20%. Ces paroles jamais je ne les oublieraient, elles sont gravées à vie ! Bref, par je ne sais quel miracle, mon père est belle et bien en vie, il est resté 1 moi a l'hôpital, puis 2 en maison de repos. Ensuite, il est rentré chez lui, bien sur, il a toujours des pertes de mémoires, et il a des séquelles! La question n'est pas la, il y a 4-5 mois, son taux de gamma était retourné dans la norme (51), et ses analyses du moi de février montre un taux de 76, je ne comprend pas, il m'assure ne plus boire, mais il a toujours eu tendance a beaucoup mentir, je ne sais pas quoi faire, pour mon médecin, il pense qu'il ne lui reste que quelques années a vivre, pourquoi ? Je ne sais plus comment le raisonner ni quoi penser, que faire pour ne pas qu'il replonge ? C'est sa vie qu'il joue, ainsi que la mienne ... Je n'aurait pas la force de refaire ce combat avec mon père, je n'ai que 21 ans, je lui ai consacré 1 an et demi de ma vie, et je ne veux pas que sa recommence... Que faire ? S'il vous plaît, aider moi !

Il se peut effectivement que votre papa vous mente.
Il y a presqu'un an, j'étais dans le cas de votre papa. J'avais compris que je ne verrais pas la fin de l'année 2009 mais je me suis soigné.
Soit, pour vous dire que le spécialiste m'a signalé lors d'un résultat de prise de sang, que mes gamma GT ne reviendraient jamais dans la norme.
Il est donc possible que votre papa vous dise la vérité.
Je vous conseille donc, de consulter un spécialiste qui pourra peut-être vous en dire plus à ce sujet.

Portrait de Louloute333
J'aime 0

Bonjour,
c'est la première fois que j'écris mon expérience sur un forum ... Alors je vais essayer de bien faire !

Mon père est alcoolique, de plus même sans alcool il a un caractère pervers, manipulateur, menteur et destructeur, qui viennent d'un profond mal-être.

J'ai 22 ans, il buvait énormément (jours et nuits) avant ma naissance et jusqu'à mes 5 ans. Il a arrêté car il a compris que c'était insupportable pour lui et les autres. Et il s'est mis à fumer (je ne parle pas de cigarette) pour compenser le manque ! C'était un légume car mon père fait tout en excès mais je préfèrais cette addiction (aussi moche qu'elle soit) qu'à l'addiction alcoolique qui est beaucoup plus dangeureuse pour l'entourage. Mais les relations entre lui et le reste de la famille sont toujours restées tendues, hypocrites (dues à son caractère décrit plus haut).

Mais mes parents ont récemment divorcé (il y a 3 ans). Mon père s'est don mis à ce moment là en appartement tout seul. A ce moment là ayant perdu sa femme, ses enfants, sa maison, ses repères, il s'est remis à boire. Puis a "soit-disant" arrêté, puis a repris etc etc etc ... Puis l'année dernière pour des raisons géographiques, mon jeune frère de 14 ans a décidé de vivre chez mon père (ma mère étant partie vivre à 600 kms de là où nous vivions, mon frère n'avait plus aucun repère). Et pourtant malgré le fait que mon frère vive avec lui, qu'ils aient une relation certes pas débordante de tendresse parce que mon frere est un ado, mais une relatuion sympa quand même, que mon père ait trouvé une amie qu'il aime et réciproquement, qu'il ait un travail génial et très bien payé .... IL REBOIT. Dès qu'on lui dit qu'on est au courant de sa reprise, il fait toujours le même schéma : il culpabilise, puis se victimise et finalement c'est moi qui suit le bourreau de ne pas approuver son alcoolisme, et s'arrête, est plein d'espoirs et donc nous aussi, puis reprends une fois que les choses s'apaisent !!

J'aimerais ne plus m'en préoccuper, car j'essaie de vivre ma vie tranquillement, mais il a la responsabilité de mon frère que j'aime énormément et avec qui je suis très proche, ils vivent tous les deux, et je ne peux rien dire à ma mère car mon frère redoute plus que tout de revivre à 600 kms de ses repères ...

Je ne sais plus quoi faire, j'aimerais tellement couper les ponts avec lui, pas pour le punir ou par colère mais parce que ça fait trop longtemps que je m'investit pour le soutenir et ça ne marche pas et il me détruit moi et ma vie ... Mais je ne peux faire cela car je sais qu'il me ferait du chantage affectif pour m'emp^cher de voir mon frère ...

Bref si quelqu'un a vécu la même chose ou non mais qu'il a envie d eme dire ce qu'il pense ...
Ce sera avec grand plaisir que je lirai et répondrai à tous les messages.

Merci d'avance !!
Frederique

Portrait de xavier6362
J'aime 0

Chère louloute333
J'ai bien peur de vous dire que votre frère n'est pas dans un milieu adéquat pour s'épanouir sainement en tant qu'adolescent. ! Votre père boit et s'adonne aux drogues dites douces ! Dès lors et vu la présence de votre frère à ses côtés, il lui est tout facile de l'influencer et le conduire sur le "mauvais chemin"
Si j'étais à votre place, j'essayerais de discuter avec votre frère pour savoir qu'elle est sa situation actuelle. Si vous avez vécu auprès d'un alcoolique, il vous sera assez aisé de voir si votre frère n'est pas déjà dépendant !
Voilà le petit conseil que je peux vous donner.
Bon courage

Portrait de jojo43
J'aime 0

chère louloute333 . De grace sortez votre jeune frère de la. ce n'est pas un environnement pour un ado .je sais que ce ne sera pas facile pour lui de s'éloigner de ses repères mais il s'en fera d'autre avec le temps et il ne s'en portera que mieux .Vivre avec cet homme va le détruire peu à peu c'est un ado et un ado c'est fragile. il a besoin d'être entouré de personne fiable qui pourront lui donner de bon conseil s'il en a besoin et non d'une personne qui le laissera à lui même et qui le manipulera. je vis avec un alcolique depuis + de 36 ans ,il était comme votre père avant, menteur et manipulateur c,était toujours lui qui était la victime qui était à plaindre. nous , ont étaient les méchants . mais aujourd'hui il a changé depuis qu'il est malade(2005) .parfois ,ca reviens un peu ,il essait de me faire sentir coupable pour sorte de chose mais ça ne marche plus. alors il laisse tomber .Mes enfants sont adultes maintenent 32 et 19 ans j'ai su les protéger du mieux que j'ai pu et il s'en sont bien sorti . ils connaissent bien leur père .MAIS VOTRE FRÈRE ,QUI LE PROTÈGERA?

Participez au sujet "Père alcoolique, je pense qu'il reboit !!"