Portrait de azerty123

Bonjour à vous, depuis quelques temps des pensées très négatives surgissent dans mon esprit sans que je puisse les contrôler et je me suis aperçu que ces pensées étaient en quelque sorte des pensées parasites qui apparaissaient juste pour me faire du mal de l'intérieur, c'est comme ci je n'avais plus le droit d'être bien dans ma tête

Les pires étant des pensées parasites insultantes envers ma mére qui nous a récemment quittés, alors que j'adorais, et j'adore toujours, ma petite maman chérie.
Ces pensées ne reflétent pas ce que je ressens, ni ce que je suis, ce que j'ai été ou ce que j'ai vécu, mais elles apparaissent comme pour me détruire de l'intérieur, c'est un véritable enfer.

Alors, je me suis demandé si je ne devenais pas schizophrène, mais après m'être renseigné, je ne pense pas (aucune hallucination, pas de voix dans ma tête, pas de réactions anormales comme rire en parlant de la mort d'un proche).
Je me suis rappelé d'un reportage que j'ai vu a la télé, le témoignage d'un schizophrène qui entendait les voix de ses défunts parents lui proférer des insultes, mais je n'entends aucune voix dans ma tête.

Ou alors est ce une sorte de variante du syndrome Gilles de la Tourette (excusez si l'orthographe est fausse), car une fois, toujours a la télé, j'ai vu un reportage sur une jeune fille atteinte de ce syndrome.
Pour son cas, c'était ses paroles qui n'exprimaient pas son ressenti, elle insultait sa mère et corrigeait tout de suite après "Maman je t'adore", "Maman je t'aime".
C'est à peu près ce qui se passe pour moi (insultes suivies, par exemple de "ma petite maman chérie, je t'adore de tout mon coeur et de toute mon âme"), mis à part que ça se passe dans ma tête et ça me fait vraiment mal d'avoir ces pensées parasites.

Pour information, ça m'était déjà arrivé d'avoir des pensées génantes, mais moins graves car vite chassées de ma tête (par exemple si j'entrais dans une église, ça pouvait être la pensée d'un groupe de hard rock blasphématoire alors que je désapprouve ce genre de groupes. Ou alors , pour prendre un exemple abstrait, s'il neige et qu'il est dérangeant que la neige soit noire, je vais avoir la pensée d'une neige noire avant de la chasser. C'est comme-ci je n'avais plus le droit d'être bien dans ma tête) .
J'ai remarqué que le phénomène atteignait son paroxysme (pensées parasitaires + graves) quand je subissais un choc émotionnel important.

Plus d'une fois, j'ai songé (sérieusement) à me flinguer pour en finir cette souffrance (je me suis dit "3 solutions : 1) la résolution du
problème par moi même 2) le psy 3) la mort ) , mais je ne veut pas en arriver là, j'ai de la famille, mon papa, mes frères, eux aussi souffrent du décès de ma chére maman.

J'en appelle à vous pour m'aider à me débarasser de cet enfer, ou au moins pour mettre un nom sur ce probléme, ou si avez un forum spécialisé à me conseiller (je me sens pas encore prêt à "affronter" un psy), à l'aide! c'est vraiment insupportable!

Portrait de patregue
J'aime 0

Bonjour.
Je crois qu'il faut vous rassurer.
Parce que, même si les gens ne le disent pas, nous avons tous, à des moments donnés des pensées qui ne concordent pas avec une situation donnée.
Par exemple, lors d'un enterrement, il peut nous arriver d'avoir envie de rire alors qu'en fait on est très affecté par ce deuil.
Ou encore, lors de la relation d'un fait divers horrible ( par exemple viol ) on peut avoir une pensée sadique alors que l'on est incapable de faire le moindre mal.
Donc, je crois qu'il ne faut pas trop vous affoler; le cerveau travaille, et pas toujours comme on le souhaiterai.
mais si cela vous rend vraiment mal, je crois qu'il ne faut pas hésiter à en parler à un psy. certains médicaments aident à chasser les pensées dérangeantes.

Portrait de azerty123
J'aime 0

Effectivement, on peut tous avoir des pensées mal placées.
Mais, mon probléme, c'est que c'est devenu vraiment envahissant pour ce qui me concerne, dès que je pense à ma maman, ces pensées de merde tentent de s'interposer comme un coup de fouet dans ma tête.
C'est devenu comme une "mauvaise habitude conditionnée", même si je travaille énormément sur moi même pour l'effacer (on dirait qu'elles deviennent plus éparses. J'espére n'avoir bientôt plus qu'un vague mauvais souvenir, voire éradiquer totalement tout ça de ma tête)

Même si je les rejette tout de suite, je ne devrais pas avoir à me battre contre mes propres pensées, le deuil est déjà un passage assez douloureux.

En tout cas, merci de m'avoir répondu et si quelqu'un veut m'apporter d'autres réponses, je suis tout disposé à vous écouter.

Portrait de floremma
J'aime 0

Est-ce qu'on ne pourrait pas imaginer que ces pensées négatives sont fabriquées par ton inconscient pour rendre l'absence de ta mère plus "supportable" ? Bien sûr, dès qu'elles arrivent à ta conscience, tu les rejettes, elles te choquent. Mais peut-être qu'une part enfouie de toi-même a besoin de ça pour accepter sa mort. Peut-être aussi que cette même "part enfouie" en veut terriblement à ta mère de l'avoir "abandonné", et donc l'insulte. Tu sais, on a tous en nous un "animal" caché, qu'on domine la plupart du temps mais qui surgit parfois, surtout quand on est affaibli psychologiquement. C'est notre côté "docteur Jeckyll et Mister Hide".
Si tu n'arrives plus à contrôler ton "animal", va consulter un(e) psychothérapeute : ça t'aidera à comprendre pourquoi tu as ces idées au fond de toi, pourquoi tu n'arrives pas à les contrôler, et tu apprendras à redevenir maître de tes pensées.
Ne te décourage pas, fais-toi aider, et chasse vite tes idées suicidaires.
A bientôt sur ce forum.

Portrait de patregue
J'aime 0

J'ai moi même des idées obsédantes depuis que j'ai du divorcer il y a 6 ans. J'ai vu un psychiatre qui n'a rien pu faire. Je rumine sans arrêt sur ma vie foutue.
Malgré mon échec personnel, je pense que vous pouvez essayer de voir un psy, quitte à ne pas persévérer si vous n'obtenez aucun résultat.

Portrait de evguenia.chagnonrevounkova
J'aime 0

Ces pensées sont pas a vous. Ils peuvent appartenir dans le passé à celui de qui vous pensez. Enfin il croyait comme vous que c'est à lui. C'est des morceaux d’énergie qui se promènent. Ça existe. pas de stresse. Mangez de saumon cru pour renforcer les cerveaux, de la pamplemousse, des herbes (salade), essayez le jus d'aloé. Vous pouvez lire en peu de Maroukami - il décrit ce genre de situation. Mais sans se prendre la tête - ce n'est pas votre culture, plutôt occidental, japonais. Et déstressez sinon c'est l'enfer. Pourquoi pas voir un psy? ils ont des recettes simples pour affronter ce genre de fonctionnement cérébrale pas très discuté dans la société. Chez les musulmans on parle de la télépathie. Chez les médecins on parle de dérangement nerveux (cas des scandales familiaux dans le passé, des malédictions avec plein des émotions négatives, etc.) Restez proche des gens et attentives à votre entourage - forcement vos proches sont aussi dedans sans avouer. Pas de panique, déstressez, communiquez, réfléchissez.

Portrait de evguenia.chagnonrevounkova
J'aime 0

Ces pensées sont pas a vous. Ils peuvent appartenir dans le passé à celui de qui vous pensez. Enfin il croyait comme vous que c'est à lui. C'est des morceaux d’énergie qui se promènent. Ça existe. pas de stresse. Mangez de saumon cru pour renforcer les cerveaux, de la pamplemousse, des herbes (salade), essayez le jus d'aloé. Vous pouvez lire en peu de Maroukami - il décrit ce genre de situation. Mais sans se prendre la tête - ce n'est pas votre culture, plutôt occidental, japonais. Et déstressez sinon c'est l'enfer. Pourquoi pas voir un psy? ils ont des recettes simples pour affronter ce genre de fonctionnement cérébrale pas très discuté dans la société. Chez les musulmans on parle de la télépathie. Chez les médecins on parle de dérangement nerveux (cas des scandales familiaux dans le passé, des malédictions avec plein des émotions négatives, etc.) Restez proche des gens et attentives à votre entourage - forcement vos proches sont aussi dedans sans avouer. Pas de panique, déstressez, communiquez, réfléchissez.

Portrait de MelanieZ
J'aime 0

Bonsoir,
Ne vous inquiété pas je trouve que votre cas est trés normale , en a tous des moments , des périodes ou ses mal pensés nous visite , je souffre de la méme chose que vous, non pas envers ma mére mais envers mon Papa que j'aime bien , il suffit que vous réfléchissez un peux et cherchez les bonnes souvenirs avec votre Mama et voir les anciens album photo ... ca va vous faire du bien et engageras ces maudites pensées de votre cerveaux.

Portrait de ManonVulgaris
J'aime 0

Bonjour,

Dans ces cas-là, il ne faut absolument pas avoir peur ou honte d'aller consulter un psychologue. C'est un professionnel là pour vous aider à résoudre tout cela ! Il ne porte pas de jugement, il en a vu d'autres croyez-moi !
Se faire aider n'est pas un signe de faiblesse, c'est le signe de vouloir s'en sortir !

Bon courage !

Participez au sujet "Pensées parasites, aidez moi, svp"