Portrait de bubulle28

Bonjour,j'ai 27 ans et depuis 4 mois , càd depuis la mort de ma mère exactement, j'ai des troubles au niveau digestif.
ça a commencé en février par une constipation très forte suivie évidemment par un forte diahrrée. S'en est suivi des constipations très douloureuses avec bcp de sang dans les selles etc... je passe les détails
Je m'inqiuète un peu car même si les évènements ont pu favorisé l'apparition d'un problème d'ordre psychosomatique, j'ai un peu peur de développer un truc que je ne pourrai pas guérir comme ça.
J'en ai parlé sur le forum gastro mais on m'a dit de le laisser sur un forum psy parcequ'effectivement, c'est plus un domaine "psy" de l'avis de chacun.

Merci
bubulle

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

La première chose est de consulter rapidement un gastro-entérologue afin de faire pratiquer une coloscopie, et voir ce qui se passe.

Il se peut effectivement que la constipation ait titiller une ou des hémorroïdes ce qui expliquerait la présence de sang, mais il se peut aussi qu'il y ait autre chose et on ne lésine pas à ce niveau avec un problème de sang, on demande un examen.

De plus vu le traumatisme, la constipation peut être engendrée par une insuffisance thyroïdienne.
As-tu d''autres symptômes comme fatigue, prise de poids, état un peu dépressif (ce qui doit sûrement être le cas vu la situation) frilosité,..etc ?
Si oui donc un contrôle : TSH, T3 et T4 est nécessaire et demander absolument à faire les 3.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de lili60
J'aime 0

bonjour bubule
j'ai eu pratiquement la meme chose que toi, j'ai fait plein d'examen (scanner, enteroscanner, fibroscopie, échoendoscopie, et pour finir coloscopie) qui se sont avérés tous négatifs. vendredi je suis allée voir mon médecin de famille pour m'entendre dire que tous mes symptomes étaient psychosomatiques et que c'était moi qui m'inventais une maladie. j'étais très vexée car je pensais que mon médecin me connaissait mieux que ça surtout qu'il sait que j'ai une peur bleue des docteurs et des hopitaux. depuis c'est le chaos dans ma tête, je ne sais plus ce que je dois penser, faire comme si je n'avais pas mal (car ça dure depuis décembre) ou alors voir un psy. Moi je pense que vous devriez aller voir un gastro et faire vos examens et après vous verrez. il vaut mieux y aller pour rien (comme moi) que de souffrir.
à ++++++ courage

Portrait de bubulle28
J'aime 0

Alors c'est un peu compliqué parcequ'effectivement je suis un peu fatiguée. Mais notons que je dormais très mal ces derniers temps, j'ai réussi à réguler mon sommeil en prenant pdt 2 semaines de l'atarax sous les conseils de ma psychothérapeute (qui me suis depuis 4 ans) et je suis moins fatiguée et plutôt bien en ce moment. Je n'ai pas l'impression d'avoir pris du poids ni d'en avoir perdu d'ailleurs. J'ai toujours de l'appétit, pas de fièvre non plus, ni de mouvement dépressif majeur malgré les évènements. euh que dire de plus...
Je travaille beaucoup, j'aime mon boulot, je veux vivre et réussir pour elle pour lui faire plaisir. C'est vrai que je suis parfois anéantie mais quoi de plus normal.
Ma maman est morte d'un cancer du pancréas et elle a développé donc tout un tas de symptomes du côté digestif. Je n'ai jamais eu tendance à exprimer mon anxiosité ni mon stress au niveau du système digestif mais plutôt au niveau dermatologique par exemple (eczema, psoriasis etc...). Voilà pourquoi je suis assez étonnée aujourd'hui et je crois qu'il s'agit vraiment d'une expresion d'ordre psychosomatique et en particulier qui rejoint la maladie de ma maman ce qui ne manque pas de sens à mon avis.
Cela dit avant toute conclusion hative je compte bien m'affranchir d'un problème de nature "organique".
Ce sera déjà un point d'éloigné. S'il s'agit d'un pb psychosomatique, je suis en analyse donc je pense pouvoir gérer le pb... enfin j'espère...
Bon cela dit, je suis à l'écoute de tous les medecins qui pourraient m'éclairer sur les différentes possibilités de maladie que je pourrais développer au delà de la colopathie fonctionnelle.

Merci à tous
bubulle

Portrait de bubulle28
J'aime 0

A noter également que le sang n'est présent que lors des pèriodes de constipations.
cela dit à noter aussi que les pèriodes de constipations et de diahhrée sont de moins en moins marquées et je n'ai plus de ballonnements ni de crampes violentes.
bubulle

Portrait de lili60
J'aime 0

vous savez bubulle, j'ai perdu mon frère le 17 janvier 2008 du cancer du poumon il avait 49 ans, mais mes problèmes sont apparus avant qu'il ne meure le 12/12/07 pour etre exacte. on ne peut pas dire que j'ai développer les memes symptomes que lui, moi on m'a trouver une grosseur de 3 cm au niveau du pancréas et après toutes les analyses et examens que j'ai subi, apparament tout est normal alors je me pose vraiment des questions !!!!!!

Portrait de azertyuiop
J'aime 0

En cas de sang dans les selles, la premiere des choses à faire c'est d'aller consulter un gastro!!Apres, il vous dira si ce dont vous souffrez a une origine physiologique ou psychologique.

Portrait de bubulle28
J'aime 0

Lili60, effectivement c'est vraiment curieux parfois ce que le corps peut construire...
J'ai parfois souvent conscience que une partie inconsciente de notre cerveau est parfaitement bien connectée au reste "physique" de notre corps. C'est pour cela que je crois qu'il est véritablement important de s'intéresser à soi-même et je suis archi pour les travaux d'introspection psychanalytique. Ils sont peut être long et couteux mais ils sont une forme de libération car ils nous permettent de créer un pont entre ce que nous vivons et notre corps. Ce corps qui est trop souvent soumis aux mains expertes du medecin. Je veux dire par là que nous méconnaissons notre corps étant donné les trop longues études qu'il faudrait faire pour en arriver à une connaissance technique de celui-ci donc je pense qu'il est au moins nécessaire de le connaitre par un autre biais.

Dites moi si vous êtes d'accord mais je pense ne pas être sur un mauvais chemin en disant ça...

Portrait de patregue
J'aime 0

Bonjour.
Moi je suis un homme et je souffre depuis des années de divers problèmes digestifs qui me bouffent la vie et même m'handicapent.
En fait, j'ai des nausées permanentes depuis 6 ans;
Evidemment, on m'a donné tous les traitements, fait tous les examens, et j'en suis toujours au même point.
Alors, quand ils ne trouvent pas, direction la psy !
C'est mon cas et j'ai donc vu un psychiatre pendant deux ans sans aucune amélioration. Je suis entré dans le cercle des anti dépresseurs, mais je sucerais des cailloux ce serait pareil.
A la fin, j'ai demandé au psy: " mais que pouvez vous faire pour moi ". Il m'a répondu " je peux toujours vous écouter " ce qui signifiait " je ne peux rien pour vous ".
J'ai donc arrêté le psy...
Enfin, tout cela est bien désespérant car on en est toujours au même point. Les années passent et on souffre toujours.
C'est très démoralisant, car sans arrêt on lit et on entend que la médecine découvre des miracles, et nous, on est avec nos misères sans solution....
Bon courage quand même.

Portrait de lili60
J'aime 0

votre réponse m'a fait sourire car pour moi c'est presque pareil à part que je n'ai pas franchi le cap du psy et des antidépresseurs. (d'ailleurs je n'en veux pas) je crois qu'il doit exister un club des incompris de la médecine même si on souffre. les médecins doivent penser que comme eux ils ne peuvent rien faire pour nous, ils nous disent que nos douleurs sont psychosomatiques comme ça ils se débarassent de nous, enfin c'est mon sentiment car mes douleurs sont bien réelles elles!!!!!
à ++++

Portrait de bubulle28
J'aime 0

Je suis désolée de ce que je viens de lire.Tout d'abord il serait quand meme temps de comprendre qu'une douleur ou des pbs d'ordre psychosomatiques ne remettent pas du tout en cause la présence de la douleur. Elle est là au même titre que si la douleur provenait d'un problème réellement physique. Je ne comprends pas comment vous ne pouvez pas comprendre ça.
Je souffre aujourd'hui de ces problèmes digestifs et j'ai longtemps souffert de problèmes de peau et je sais bien que ces probmèes dermato n'a été que l'expression d'un mal être.
Alors je le répète pour les obtus, une douleur qu'elle soit de nature psychologiue ou physique est bel et bien là n'est ce pas... là n'est pas le débat encore une fois.
De plus, quand on va voir un psy et qu'on lui demande ce qu'il peut faire pour nous c'est déjà un premier pas vers le refus de s'aider soi même puisque ce n'est pas le psy qui fait le boulot pour vous.
il vous aide et vous guide mais c'est vous qui allez mal et ce n'est pas lui. Le principe du travail d'introspection est de se pencher sur soi même et de ne pas attendre des autres un secours. il me semble que lorsque vous avez dit à votre psy "que pouvez-vous pour moi", effectivement il ne peut rien faire puisque déjà vous refusez d'admettre que c'est VOUS qui allez mal et vous reportez sur l'autre la responsabilité de vous guérir. C'est bien le principe du medecin qui peut qqchose pour vous étant donné qu'il a les connaissances pour le faire, mais qui mieux que vous peut vous analyser?
enfin j'ai quand même l'impression de dire des évidences et le malheur c'est que trop de gens comme vous pensent que vous allez mal physiquement donc c'est un pb physique. He bien pas forcément!!!!
Quant à moi, je n'ai absolument aucun pb de peau depuis qqs temps parceque j'ai travaillé avec mon psy. Ca n'a pas été facile, j'ai du revenir sur des choses surlesquelles je n'avais pas envie de revenir et qui m'ont fait aller très mal, mais quand on veut se comprendre et donc comprendre son corps, il faut s'investir un minimum et ne pas demander à l'autre de faire ce qu'il ne peut pas faire.....

Portrait de féeviviane
J'aime 0

Bonsoir,
pendant des années (je suis plus près des 50 ans que des 15 ans), j'ai souffert de problèmes intestinaux très invalidant;
J'en étais arrivée à faire des phobies de repas car je savais qu'ensuite, j'aurais tous cess maux douloureux.
J'ai beaucoups consulté, RAS. La dernière gastroantérologue m'a conseillé des anti dépresseurs.
J'ai eu une biopsie des intestins et de la paroi du colon, je n'ai pas de candidas albicans ni de parasite.
Comme je souffre aussi de fibromyalgies (diagnostiquée récemment), j'ai décidé de supprimer les laitages, les glutens et le sucre raffiné de mon alimentation.
Si, aux niveau des douleurs de fibro , je n'ai pas vu de changement, au niveau de la colopathie fonctionnelle "que du bonheur".
L'autre jour j'ai mangé de la crème de marron dans un panckack (sans gluten au maïs), j'ai eu des gaz nauséabonds pendant 2 jours.

Je conserve, au niveau lacté, (du moins j'essaie) 3 yaourt nature par jour pour les ferments lactiques.

J'ai fait ce régime 2 semaines pour tester avant de l'adopter.
Je ne sais pas si c'est le gluten , les laitages ou les sucres raffinés mais, il y a une catégorie qui m'empoisonnait.
Vous devriez faire des recherches sur le net pour comprendre que sur certaines personnes non allergiques ces aliments peuvent quand même occasionner des dégâts. Le soucis , c'est que, aucun médecin n'évoquera cette piste. Pourtant, ils ne sont pas achetés par le lobby laitiers, mais, bon..........
J'espère vous avoir convaincu, sinon de faire ce test, au moins d'effectuer les recherches .

Portrait de lysmi
J'aime 0

lili60 wrote:
bonjour bubule
j'ai eu pratiquement la meme chose que toi, j'ai fait plein d'examen (scanner, enteroscanner, fibroscopie, échoendoscopie, et pour finir coloscopie) qui se sont avérés tous négatifs. vendredi je suis allée voir mon médecin de famille pour m'entendre dire que tous mes symptomes étaient psychosomatiques et que c'était moi qui m'inventais une maladie. j'étais très vexée car je pensais que mon médecin me connaissait mieux que ça surtout qu'il sait que j'ai une peur bleue des docteurs et des hopitaux. depuis c'est le chaos dans ma tête, je ne sais plus ce que je dois penser, faire comme si je n'avais pas mal (car ça dure depuis décembre) ou alors voir un psy. Moi je pense que vous devriez aller voir un gastro et faire vos examens et après vous verrez. il vaut mieux y aller pour rien (comme moi) que de souffrir.
à ++++++ courage

les medecins ne sont pas apte à comprendre une douleur qui n'est pas somatique, ce qui est psychosomatique seul certain psychologue comprenne, car le phénomène de conversion existe réellement et beaucoup en souffre. J'en ai souffert merci mon psy!! chologue et pas psychiatre!!

Portrait de patregue
J'aime 0

bubulle28 wrote:
De plus, quand on va voir un psy et qu'on lui demande ce qu'il peut faire pour nous c'est déjà un premier pas vers le refus de s'aider soi même puisque ce n'est pas le psy qui fait le boulot pour vous.
. il me semble que lorsque vous avez dit à votre psy "que pouvez-vous pour moi", effectivement il ne peut rien faire puisque déjà vous refusez d'admettre que c'est VOUS qui allez mal et vous reportez sur l'autre la responsabilité de vous guérir......

Désolé de ne pas être d'accord avec vous.
Si j'ai demandé cela à mon psy, c'est que ça faisait des années que je le voyais et que mon état de santé empirait.
Si vous avez trouvé du mieux être en consultant un psy, tant mieux pour vous.
Le fait de lui raconter ma vie en long et en large ne m'a jamais empêché de souffrir.

Portrait de bubulle28
J'aime 0

Cela dit avec plus de recul je comprends bien qu'à un moment donné on semble atteindre ses limites avec un psy. Il est vrai que souvent je me demande à quoi me sert également d'étaler tous mes malheurs ou toute ma vie... Moi aussi je la vois depuis quelques temps et quand je crois que ça va se terminer, il y a systématiquement un évènement soudain et tragique pour me faire replonger. c'est usant...
Moi aussi je doute... mais je veux y croire pour au moins croire en quelque chose. Je ne crois pas en grand chose alors je me dis que le mieux que je puisse faire, c'est de croire en moi et de lutter tous les jours pour me donner les moyens de réussir et d'affronter la vie comme elle est càd... euh pourrie.

Participez au sujet "pb digestif et psychosomatique"