Portrait de mchristine.b16

MI-avril, au milieu du cycle, j'ai eu une perte importante : la gynéco m'a parlé d'une "poche" venant de l'endomètre.
échographie, très douloureuse, constat d'un utérus épais et col fibromateux.
depuis traitement SURGESTONE pour équilibrer un dérèglement hormonal qui expliquerait beaucoup de symptomes. on a parlé d'endométriose, de ménopause précoce.

depuis, c'est à dire la semaine dernière, nouveaux soucis : saignements très distincts par l'anus !!! cela pendant 5 jours puis arrêt.
coloscopie RAS. "vous avez peut-être mangé trop de bétteraves" dixit le gastéroentérologue !!!! (le sang a été constaté lors d'une analyse pour vérifier qu'il n'y avait pas d'infection par une bactérie).

nouvelle échographie génitale (très douloureuse) : RAS !!! la gynéco qui était la remplaçante de mon médecin habituel a remis en cause le diagnostic précédent d'un endomètre épais se demandant d'où je tenais de tels propos !!! sans me demander où j'en étaisdans le cycle, quel traitement je pouvais prendre éventuellement.

tant mieux si surgestone a rééquilibré les pb hormonaux mais pour combien de temps ? et quels sont les effets secondaires de ce traitement ?

J'ai l'impression que les médecin que j'ai consultés me prennent pour une hystérique et cela augmente mon anxiété de n'être pas prise au sérieux, je n'invente rien, ou alors je suis vraiment folle !!!!

- il m'est arrivé souvent d'avoir des saignements pendant des rapports sexuels "normaux". (je n'en ai pas eu, de rapports, depuis novembre dernier)
- j'ai eu une perte importante d'un tissu venant de l'endomètre (??) ce en milieu de cycle, c'était près impressionnant cette plaque rouge, flasque qui est sorti de mon corps pendant que je prenais une douche pour me détendre parce que je me sentais bizarre,
- je suis fatiguée, irritable, à fleur de peau à certains moments
- j'ai le ventre énorme, gonflé
- je prends tout le temps beaucoup de poids avec des variations -2, +3 etc... et le poids augmente, augmente j'atteinds 59 kg alors que j'en faisais 48 il y a 2 ans
- j'ai une poitrine énorme : je suis passée dun petit 85B au 95D
- j'ai des bouffées de chaleur la nuit
- je dors mal
- j'ai des chutes de cheveux tellement importantes que j'ai refait couper mes cheveux courts pour avoir moins l'impression d'en mettre partout
- je suis très vite épuiséeau moindre effort, j'ai mal dans le bas ventre
- j'ai eu des saignements anals pendant 5 jours qu'on explique pas ....

c'est vrai ça pourquoi je m'inquiète comme ça ?
Et puis à presque 44 ans, il faut accepter de vieillir !
Et ce n'est pas non plus parce que mon mari est décédé à 36 ans d'un cancer fulgurant que je veux moi aussi être atteinte d'un tel mal, comme un médecin traitant a fait allusion - j'ai changé de médecin depuis, c'est plus sain, non j'ai envie de vivre plus que tout mais surtout d'être bien dans mon corps de femme encore jeune, qui a le droit aussi de refaire sa vie. mais dans l'état physique actuel, je ne suis pas du tout ouverte sur le monde extérieur alors vous comprenez que j'ai besoin d'avancer, pas d'être prise pour une femme hystérique qui devrait plutôt consulter un psy... ce travail-là je l'ai fait en temps voulu. maintenant c'est le corps qui ne suit pas... et l'écoute.
merci de votre attention et de vos conseils qui sont toujours pertinents.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Un contrôle hormonal complet s'impose.
Et pour le coup, hormones sexuelles, mais aussi des surrénales et de la thyroïde.

Quant aux saignements par les selles une coloscopie permettrait de savoir si il y a des polypes ou autre chose qui serait la cause.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Participez au sujet "pas prise au sérieux"

Articles à lire concernant "pas prise au sérieux"

  • ... toujours la même heure. D'autre part le traitement ne doit pas être interrompu car le patient prend alors le risque de voir survenir une ... de neurologues ou de neuropsychologues. Cet arrêt de la prise de médicaments antiépileptiques est susceptible d'entraîner ...