Portrait de hanen hamed

bjr. j aimerai bien savoir pourquoi je ne reve pas est-ce que parce que jai un sommeil profond.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Tout le monde rêve.
Mais tout le monde ne se souvient pas forcément de ses rêves.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de psychoreve
J'aime 0

J'avais posté un message suite à ton interrogation. Il n'apparaît pas : fausse manoeuvre de ma part ?

Portrait de psychoreve
J'aime 0

Ne pas se souvenir de ses rêves équivaut à dormir du sommeil du juste car l'on rêve (avec souvenirs) lorsqu'il y a tension.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

uhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de KAZ26140
J'aime 0

psychoreve wrote:
Ne pas se souvenir de ses rêves équivaut à dormir du sommeil du juste car l'on rêve (avec souvenirs) lorsqu'il y a tension.

bonjour,
d'après ce que j'en sais c'est plutôt en fonction du moment de réveil que l'on a des souvenirs ou non de rêves. Dans le sommeil paradoxal les détails sont encore bien présents dans la mémoire à court terme tandis que dans le sommeil lent ils sont moins présents et ne permettent pas de refaire le rêve...

Portrait de psychoreve
J'aime 0

En fait tu en sais ce que tu en as lu et qui te semble plausible ce qui est logique en fait. Mais alors il serait curieux que toi même ne te réveille jamais en phase de SP ?

Le rêve présente au moins deux aspects différents : il y a les rêves que je qualifierai de physiologiques et qui font partie de l’architecture du sommeil, mais il y a « en extra » les rêves laissant une trace mnésique. Sont-ils de même nature ?

On évoquera un parallèle, sans aller jusqu’à la comparaison : la respiration, la digestion, la fonction cardiaque s’exercent ordinairement quasiment à notre insu dans le silence des organes ; or ces fonctions peuvent être affectées par divers facteurs dont notre émotionnel. La personne concernée sera apte à reconnaître une modification du « cours » d’un tel organe, ce dernier exprimant généralement un « quelque chose » d’adaptatif, une tension, un travail particulier. En analogie peut-on transposer cette adaptabilité fonctionnelle au rêve-qui-se-manifeste ?

Participez au sujet "pas de reve"