Portrait de pierremarie

Bonjour à tous,

J'avais laissé un message Lundi, depuis les nouvelles ne sont pas plus rassurantes, nouvel oedème aux poumons (donc repose de drains) et le pancréas continue son "auto-digestion". Les médecins ne peuvent se prononcer... Est-ce que quelqu'un a connu ce genre de maladie ? Personne ne comprend comment c'est arrivé car mon ami ne boit pas, il n'avait pas non plus de calcul apparent au scanner , alors pourquoi ? les médecins et les infirmières nous ont demandé ce qu'il prenait comme remède mais apparemment la raison n'est pas là non plus.
Peut-on me renseigner ? Je suis très inquiète.....

Merci d'avance

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Quand vous donnez des compléments d'informations d'une situation déjà décrite, reprenez la discussion et cliquer sur Ecrire une réponse, afin que tout se trouve dans le même sujet.
C'est plus facile pour suivre et pour répondre.

Certaines maladies peuvent survenir en dehors de la présence du facteur déclenchant habituel comme par exemple une personne ne buvant pas d'alcool peut très bien avoir une cirrhose.

Donc tenter de savoir pourquoi une telle maladie, il faut parfois alors remonter vers les parents ou grand-parents.
Mais il existe aussi des causes dites iatrogènes, c'est-à-dire provoquées par un traitement médicamenteux et ce quel qu'il soit.
Parfois un simple traitement de vitamines ou de plantes traitements qui sont souvent dit anodins et naturels et pourtant ce n'est pas le cas car ils peuvent nuire et être à l'origine de ce type de maladie.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de lapetite
J'aime 0

Bonjour,

mon père a aussi une pancréatite aigue très très grave. Cela a commencé le 15 décembre dernier, il est passé par beaucoup de stades dont infection pulmonaire trois jours après le début de la pancréatite, puis scepticémie, puis arrêt du fonctionnement des reins (donc dialyse), ensuite on a eu quelques améliorations. Il s'est réveillé le 1er janvier et a été extubé le 5 janvier après 17 jours d'intubation. Il a commencé par aller mieux, il commencait à bouger, puis de nouveau nous avons eu un épisode de fièvre (vendredi dernier) avec de grosses diarrhées. Il est très apathique, est très encombré au niveau pulmonaire et est très très faible.
Nous sommes très inquiet pour son pronostique vital. Il a 80 ans et nous ne savons quoi faire pour qu'il aille mieux. Doit-on le changer d'hôpital, mais pour le mettre où ? Bref nous sommes perdus. Quelqu'un peut-il nous aider un peu.
Merci beaucoup

Portrait de cry
J'aime 0

Bonjour,

Je suis Infirmier en gastro et je vous présente mon soutien.

en ce qui concerne les causes de pancrétatites aigues (alcool evidement et migration lithiasique)

a noté : une echographie abdo ne montrant pas de calcul dans les voies bilaires ou pancreatique (canal de wirsung) ne veut pas dire qu'il n'y a jamais eu passage d'un calcul au moment de la crise.

Le calcul à peut etre été evacuer dans le duodenum et poursuivi son chemin.

malheureusement une pancreatite peut être causé par une tumeur touchant l'organe.

Il ne reste ensuite que les maladies auto-immunes

Portrait de cry
J'aime 0

Le tout est d'éliminer les diagnostics sombre pour en déduire le calcul non vu car déjà parti lors des explorations des voies bilaires et bien entendu de surveiller régulierement par des scanner thorax-abdo l'evolution du pancreas et la non apparition de complication comme des collections pouvant mener à l'abces et à la surinfection.

Portrait de franc67
J'aime 0

bonsoir, mon prenom est francine,depuis plus de 5 ans mon mari se bat contre une pancreatite aigue chronique suite a des calculs biliaires donc un qui etait bloque au niveau du coledoque.Malheureusement mon mari n a pas eu la prise en charge qu il aurait du avoir car une personne etait persuade qu il buvait hor si il prenait 2 verres de vin par mois quand on avait de la visite c etait beaucoup.Beaucoup de complication se sont rajoute faute de nous ecouter donc un rein etrofie une phlebite et de l eau dans les poumons mais le plus grave c etait que le pancreas avait forme 2 abces gros comme des ballons qui lui comprimaient les poumons et le coeur.Cela la ammene en rea chir pour 3 mois,j ai vu mon mari perdre 45 kg,ces muscles fondrent et son coeur .Mais il a tenu bon grace a se service extra puis la reeducation pendant pres de 8 mois , eux aussi ont ete super.IL a ete operer plusieurs fois depuis mais continue a souffrir,ca fait 3 ans que les medecin ont constate une thrombose qui continue de fuire et un obstacle qui provoque une dilatation du wirsung et de la voie biliaire principale qu ils ont essaye de retirer avec une pince pendant un examen mais rien a faire.Cela devient dur pour lui et il commence a perdre la force de combattre et la famille ne sais plus quoi faire pour l aider.
peut etre que vous pouvez m aider et m expliquer pourquoi on ne l opere pas pour lui enlever cette obstacle car les medecins de parlent pas beaucoup se qui est un gros probleme pour moi

merci
a bientot

Portrait de jmler
J'aime 0

bonjour
j'ai été opéré pour ma part a l'hopital pompidou (Paris) par le professeur Anne Berger (réputée etre un(e) "cador" sur le territoire Français. a contacter car il ne faut pas hesiter a changer d'interlocuteur quand cela s'enlise

Portrait de Florentin59270
J'aime 0

Bonjour a tous, Je me prénome florentin j'ai tout juste 18 ans et depuis plus de 6 ans Je suis atteint d'une pancreatite aigue, mais depuis l'année dérniere elle c'est agravé en pancréatite aigue grave et qua la moindre crise que je fait elle risque de m'etre fatal, il n'y a aucun traitement ni aucune opération donc je dois vivre avec jusqu'au jour ou .... ! voila Merci de m'avoir lu .

Portrait de servane et claude
J'aime 0

Bonjour, je m'appelle Servane, j'ai 30ans à peine et l'été dernier a été le pire moment de ma vie.Le mercredi 14 juillet 2010, Claude, mon compagnon qui a 43ans, a été pris de violents mots de ventre en début d'aprés-midi, et des vomissements.Vers 23h, nous sommes arrivés aux urgences de l'Aigle (61).Tous les symptomes laissaient penser à une péritonite, ou vésicule biliaire,ou occlusion intestinale.Le lendemain ,on m'annonce une pancréatite,il est donc installé en soins intensifs avec sonde gastrique, morphine,oxygène et perfusion ... Chaques jours j'allais le voir et au fur et à mesure je constate qu'il est de plus en plus fatigué , que le ventre gonfle. Au bout d'une semaine j'ai demandé à voir le médecin du service, lui fait part de mon inquiétude et pour seule réponse, j'ai eu une belle métaphore ; en effet il me répond : Vous savez, madame, le pancréas c'est comme un volcan, et là , il y a de la lave qui sort!!!
Le lendemain,22 juillet, c'est la panique dans l'hopital,il est héliporté au CHU de Caen qui est à 165kms de chez nous, dans un état moribon, 41°de fièvre, 160 de pulsations cardiaques,et en choc septique.Le medecin de l'hélicoptère m'a demandé mon n° , et m'a fait comprendre que claude ne ferait peut-etre pas le trajet... ça été ma première claque.
Le 23juillet à 8h du matin je tel au CHU, on me répond que" mon mari est arrivé dans un état très très très critique, avec une pancréatite aigüe grave avec surinfection de la nécrose,il est mis dans le coma, les coulées de nécrose ont fait beaucoup de dégats , il a subi l'abblation du colon, il a été ouvert pour nettoyer tout les organes, il est dialysé, sous respirateur artificiel .il est en service réanimation".
Commence un long séjour dans ce service...
Chaque jours ne se ressemblent pas, c'est une maladie en dents de scie, il a eu plusieurs opérations, son état se dégrade tout les jours, le 4août, ils posent des drains michulitz , au niveau du torax,et de chaque coté de l'abdomen +,une sonde jugénale., le 7 août il a une embolie pulmonaire, ensuite de l'eau entre les poumons et la plèvre,le 13août ils lui mettent des drains spiralés bleus, un liquide bouillonne passant dans ces drains pour en ressortirent couleurs café.
Ce jour là, j'ai pu voir ce qu'était un estomac, et l'épaisseur d'une peau!!!
le 17août, on me dit que la fin est proche que ce n'est plus qu'une question d'heure. je lui ai parlé comme je faisais à chacune de mes visites (en moyenne 5 à 6 fois par semaine, 330kms aller-retour, même quand il était dans le coma et sachant quand réa c'est 10 min maxi). Et puis le 18, une amélioration respiratoire et tout les jours un petit mieux.
Le 23août , il subi une artérioscopie, il a une hémorragie, il est transfusé mais fait une réaction à la transfusion donc désaturation en oxygène... malgrés cette complication les medecins sont moins pessimistes. ils commencent à évoquer le réveil.
Mon claude s'est réveillé le 7septembre2010,la veille de son anniversaire, aprés plus d'un mois et demi de coma. Juste aprés il a eu une fistule, et un abcès....
il a été 3 mois et 4 jrs à l'hopital dont 2 mois et demi en réa. Il est rentré à la maison le 18 octobre2010, marchant à peine, ne pesant que 59kgs, beaucoup de courbatures, une eventration et ..... une poche colostomie.Cette poche a été un autre stress, j'ai appris seule à la changer.j'avais reculé mes vacances et pendant ces 3 semaines il a réappris à mieux marcher, etc... j'ai donc repris le travail plus sereine.
Au début ,il a eu un régime pancréatite, ensuite le scanner ne révèle pas de formation de pseudo kistes. Au CHU ,ils l'appellent le miraculé.

Maintenant on attend la réparation de sa continuité.Ca fait 4 mois que claude est rentré, des petites baisses de morales dûs à sa poche colostomie , mais qu'on gère à deux... J'ai toujours eu le moral, même quand cette poche nous fait passer des droles de nuit... et puis il est VIVANT!!!
Le 3 mars c'est RDV avec l'anesthésiste et chirurgien et vers le 08 avril c'est la réparation de la continuité avec pose d'une plus petite poche pour quelques semaines et la seconde et dernière opération ce sera pour enlever la stomie et chirurgie réparatrice.

Voilà notre histoire... juste pour donner espoir aux familles qui ont un proche touché par cette maladie.

L'été dernier c'est moi qui lisait les témoignages et malheureusement certaines personnes n'ont pas eu la chance de claude.

Servane

Portrait de Montimaran
J'aime 0

Bonjour Servane et Claude,
Je suis de tout coeur avec vous : mon mari a eu à peu près la meme chose mis à part qu'il n'a jamais ete dans le coma et qu'il n'a pas eu besoin de poche. Pour le reste : fistule, drains, infections et perte de poids. Il est rentré à la maison depuis fin Aout 2010 et commence à regrossir ............on va dire 500 grs par mois en moyenne !!!! c'est vrai que l'espoir fait vivre et nos hommes sont vivants..........ce qui est dejà pas mal. Si vous le souhaitez vous pouvez m'ecrire voici mon E.Mail :

. Je vous souhaite un bon rétablissement et venez nous donner des nouvelles.

Participez au sujet "Pancreatite Aigue Fulgurante"