Portrait de JocelyneR

Bonsoir.

J'ai 60 ans et quelques petits problèmes de thyroïde. Je suis allée voir une endocrinologue à l’hôpital en espérant qu'elle me donnerait un traitement pour faire diminuer mes nodules. J'ai fait faire une échographie la veille de ma visite, voici le résultat :

Le lobe droit mesure 50 mm x 20 mm x 15 mm
Le gauche mesure 43 mm x 10 mm x 8 mm
L’isthme a une épaisseur de 2 mm

Le parenchyme thyroïdien a une échostructure hétérogène, présentant de formation kystique de 7mm du côté gauche.

Du côté droit il existe 3 nodules :
1 nodule supérieur hypo-échogène de 15 mm.
A la partie moyenne du lobe il existe 1 nodule également discrètement hypo-échogène de 8 mm présentant une hyper-vascularisation périphérique.
Et, enfin, 1 nodule plongeant iso-échogène et discrètement hétérogène, non hyper vascularisé en doppler, mesurant 41 mm x 16 mm

Le plus gros, un nodule froid, découvert en 1984 mesurait à l'époque 20 mm.

Voici ce que l'endocrinologue m'a dit : "Vous vous doutiez bien en venant ici que j'allais vous dire qu'il fallait opérer"
Heu non mais, c'est obligé ? La réponse a été sans appel "Tout le monde vous dira la même chose. Je rédige une lettre pour le chirurgien. Je préconise de n'enlever que le lobe droit. Le petit kyste gauche ne semble pas poser de problème. Et seul le lobe droit de la thyroïde est important".

Et voilà! pour moi, tous ces termes sont du Chinois: hypo écho, iso, hétéro... et j'avoue que j'ai un peu le trac. Mon rendez-vous à Cochin avec le chirurgien est fixé au 17 mars.

Pourriez- vous m'éclairer ? Merci beaucoup.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Le gros nodule est gênant effectivement parce qu'il est gros et en plus il est plongeant.

Mais vous dites que ce nodule est connu depuis déjà 1984 et vous n'avez eu aucun traitement depuis tout ce temps ?

Quels sont les résultats sanguins ? Avec les normes du labo.
Ceux de 84 si vous les avez et les derniers en date.
Car la présence d'un nodule aussi gros + les autres indique nettement que le bilan sanguin ne doit pas être normal.
Et en espérant que seule la TSH n'a pas été analysée. Car pour savoir exactement ce qui se passe il faut la TSH bien entendu, mais aussi et surtout les T3 et les T4.

Lorsque le nodule était déjà à 20 mm, il demandait une surveillance constante soit annuelle par échographie mais aussi par bilan sanguin.
Le bilan sanguin aurait alors permis de vous donner un traitement qui aurait empêcher le nodule de grossir mais que en plus d'autres se forment.
Donc parler de chirurgie maintenant alors que rien n'a été fait avant pour l'empêcher, à la place du médecin, je serais plus à vouloir me mettre dans un trou de souris surtout si c'est elle qui était à la surveillance de votre dossier depuis.
Car le problème ne semble pas avoir été prit au sérieux depuis 1984.

Une surveillance régulière aurait dû et aurait pu, dès que le nodule arrivait à une dimension de 25 à 30 mm, empêcher ce qui se passe maintenant.
Avez-vous un traitement actuellement ?
Si oui depuis quand et quel dosage ?
Si pas, voyez tout de même pour en prendre un avant l'opération. Ce qui vous évitera des gros problèmes d'hypothyroïdie après l'opération. Et en plus votre organisme sera déjà sensibilisé aux hormones chimiques et on pourra ainsi voir comment il y réagit.

Le fait que seul le lobe droit soit enlever, oui c'est possible à partir du moment ou le gauche lui n'a rien du tout. Or il semble qu'il soit tout de même porteur d'un petit kyste.
Donc il faudra veiller après l'opération et ce même si il vous reste un lobe, à conserver un traitement tout le temps.
Car il existe en fait deux écoles :
1° : on procède à une lobectomie, on donne ou pas d'ailleurs aussi, un traitement mais que quelques mois.
2° : après la lobectomie on prescrit un traitement qui permet de soutenir le lobe restant afin qu'il ne s'épuise pas à son tour et ne se mette alors aussi à produire goitre et nodules. Ce qui se passe immanquablement lorsque le traitement n'est que sur une courte période et encore plus lorsqu'il n'y a pas de traitement du tout.

Certaines personnes opérées sans traitement, se sont vues repartir au bloc opératoire dans l'année qui a suivi.
Donc un traitement est indispensable après la lobectomie et pas que pendant un certain temps, mais tout le temps.

Pourquoi ?
Parce que lorsque la thyroïde était complète, un lobe s'est complètement épuisé au point de produire des nodules.
Cela peut d'ailleurs s'être fait parce que le 2ème lobe, lui ne fonctionnait pas suffisamment.
En laissant ce lobe seul et sans aide, on va prendre le risque qu'il s'épuise et produise alors aussi des nodules qu'il faudra alors probablement réopérer.
Ils n'y arrivaient pas à deux, un tout seul ne va pas pouvoir le travail des deux. Donc il faut aider le restant. Ne pas le faire c'est un retour assuré sur la table d'opération.

Donc ne pas prendre de risque.
Si on vous laisse un lobe, il faudra veiller à avoir un traitement permanent après l'opération.
Pour en savoir plus sur le déroulement : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/2007/01/lopration-de-la-thyrode.html

Quote:
Et voilà! pour moi, tous ces termes sont du Chinois: hypo écho, iso, hétéro... et j'avoue que j'ai un peu le trac. Mon rendez-vous à Cochin avec le chirurgien est fixé au 17 mars.

Hypo, iso, hyper-échogène signifie que l'écho (de l'échographie donc) est renvoyé de façon (dans l'ordre) faible, normal, ou fortement.
Hétérogène signifie qu'il y a plusieurs choses différentes. Donc qu'il peut y avoir des zones hypos, isos et hyperéchogènes de présentes.
Le contraire est homogène ou tout donc est du même type. Mais peut être homogène hypo ou hyper ou iso, et dans ce cas on dira par exemple que le parenchyme est homogène hyper-échogène (ou hypo-échogène ou iso bien entendu, en fonction de ce qui est observé).

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Participez au sujet "OpÉration ProgrammÉe"