Portrait de nice75

Vous me permettrez de vous parler de mon histoire en pma dissimulée derrière un pseudo , je tiens vraiment à garder l’anonymat car mon chéri et moi nous sommes passés par 3 fausses couches et trois avortements, avant de se rendre à l’étranger pour avoir recours à un diagnostic préimplantatoire pour une fiv avec don d’ovocytes, cette terrible phrase que mon gygy ici m’avais laché une fin d’après midi dans son cabinet en moselle «On nous dit: il y a une solution, mais pas chez nous. c’est aberrant» !!! eh oui je venais de comprendre que ma vie venais de prendre une autre tournure

Portrait de nice75
J'aime 0

Aujourd’hui, je peux avoir de courage de vous parler de nous si jamais cela peut porter conseil à d’autres qui sont dan une situation comme la notre, je peux qualifier ce que nous avons vécu parle d’aventure. Huuuum je dois vous dir que les 4 années passées avec mon chéri à tenter d’avoir un enfant ont tout d’une bataille, ah oui une vrai baitaille je dois vous le dire, alors je suis tombée enceinte pour la premièr fois à l’age de 30 ans, vous imaginez déjà que mon entourage se demandait déjà ce que j’attends, premier faux espoir: une fausse couche survient quelques semaines plus tard,

Portrait de anessa
J'aime 0

aaaah salut nice, ton sujet a captivé mon attention depuis ce matin dès lors que j’ai entendu parler de pma et surtout de dpi ! moi je connais une famille proche qui a été victime de maladie genetik et qui était appelée à passer par une dpi, elle résidait en suisse et pourtant cela semble ne pas etre permise de ce coté ! ma bonne amie madame nichet tandis qu’elle posait sur la pelouse de son petit jardin de bulle, rien ne distinguait à ce moment là la famille nichet d’une autre.

Portrait de nice75
J'aime 0

huum sur le coup on n’en fait pas un drame et on se dit avec mon compagnon que « cela arrive», eh oui en réalité on ne doutait de rien, qlq temps plus tard à nouveau enceinte 8 mois plus tard, un grand sourire sur le visage de mon compagnon lorsque je le lui apprend, et moi aussi bien sur ! je passe les tests habituels avec bcp d’excitation, une échografie dévoile des signes morphologiq laissant soupçonner une trisomie, aujourdhui je peux en parler avec un peu plus de calme, je vous fait grace du stress qui était le mien après ces annonces qui malgré le doute avaient tout l’air d’un vrai tsunami dans mon esprit

Portrait de nice75
J'aime 0

voyant mon désarroi mon chéri demand à ce qu’on fasse un autre examen plus poussé et cela confirme le diagnostic et révèle que le bb souffre d’une importante malformation cardiaqe, et comme si cela ne suffisait pas ainsi que des déformations au niveau des jamb, incroyable bon dieu !!!!! vous devinez la triste décision que nous étions appelés à prendre bien sur, on décide donc d’interrompre la grossesse en provoquant l’accouchemen à la 16e semaine, eh oui 16e semaine je dis bien, c’était dur, mais nous n’avons pas hésité, nous n’avons jamais envisagé d’avoir un enfant trisomiqe

Portrait de anessa
J'aime 0

Celle superbe famille avec 3 enfant blonds sourians o yeux clairs: 10 ans, 7 ans, et la toute petite, 20 mois je crois bien. On ne devine pas qu’une grave maladie génétique a jeté une ombre sur leur vie purée, on ne soupçone pas non plus que la petite dernière dont je parle, est née après une fécondation in vitro et un diagnostic préimplantatoire (DPI) réalisé à bruxelles. Au moins contrairemen à toi ils n’ont pas eu besoin d’une fiv-do !

Portrait de nice75
J'aime 0

j’apprendrais peu après que je suis atteinte d’une translocation, vous vous demandez bien ce que ça peut etre tout comme moi le jour qu’on me l’apprit, eh bien je peux en parler aujourdhui et meme expliquer, tellemen cette appelation m’avait traumatisé, en fait il s’agit d’une mutation génétiqe qui ne m’affecte pas comme disait mon gygy, mais augmente fortement, avec trois chances sur quatre, ses risques de donner naissance à un bébé atteint du syndrome de down, hum je ne m’y attendais pas, je ne savais même pas qu’ils allaient effectuer des prélèvements sur le fœtus, c’était un choc, un vrai choc

Portrait de nice75
J'aime 0

nous avons consulter une généticienne au chu du de bordeaux sur conseil de de ma grande sœur qui est ele aussi dans le domaine médical, la généticienne nous avait parlé du diagnostic préimplantatoire et du don d’ovocytes, très difficile et avec peu de réussite en france, mais possible en hollande ou belgique quoi très cher là bas et aussi à la réussite incertaine, elle nous a parlé aussi de l’ukraine qui sembalit-il en ce moment avait le vent en poupe vu ses résultats tant appréciés ces dernères annés.

Portrait de anessa
J'aime 0

ah une genetiecienne! vu toute ton histoire je suis motivée à te parler un peu de la famille nichet pour te rassurer que c’est une situation à laquelle nous sommes toutes exposée, je suis contente pour toi que tu ais pu trouver soulagement en ukraine tu sais, les nichet donc venaient d’avoir leur 2e enfant, une petite fille bien mignonn quand ils apprennent qu’elle souffre d’une grave maladie cardiaque tout comme dans tes premières grosses quoi. Il s’agissaitt pour eux par contre du syndrome du QT long, t’en as entendu parler ???,

Portrait de nice75
J'aime 0

On nous dit qu’il y a une solution, mais pas chez nous. C’est aberrant et injuste je le dirais toujours, nous sentions un certain malaise des médecin comme le disait tout le temps mon compagnon déjà dépassé par les évènements, dans un premier temps, nous avons décidé de nous passer d’intervention médicale, nous sommes de nature optimiste eh je cris cet état d’esprit nous a beaucoup aidé dans ces moments au combien difficil, je dois vous avouer que 2 nouvell fausses couches suivront, et vous n’en croirez pas vos yeux 2 nouveaux avortements, après la découverte, à chaque fois, d’une anomalie du fœtus. A ce moment là nous sommes à plusieurs milliers d’euros consumés

Portrait de anessa
J'aime 0

Je sais pas si en ukraine où ils sont un peu plus avancé en pma ils t’en ont parlé mais c’est une une anomalie du systèm électrique du cœur il parait, eh oui ils ne s’imaginent pas alors que leur petite fille en souffre aussi. Son frere a toujours été en très bonne santé et leur ainé, , âgé à cet epoque là d’un an et demi, se portait plutot bien.

Portrait de nice75
J'aime 0

Finalement nous avons décider de faire confiance au conseil de la généticienne et de tenter le dpi en ukraine qui non seulement avait les coups les plus abordables, mais aussi un système de don d’ovocytes bien meilleur et plus rapide que ce qu’on voit un peu partout en europe, alors commencait donc le début d’une longue série d’espoirs et de déceptions. Chaque tentative se déroule peu ou prou de la même manière. Un premier rendez-vous est fixé pour des tests sanguins et autres examens et des formalités administratives et le contrat qu’il fallait signer avec biotexcom à kiev pour celles qui connaissent un peu

Portrait de nice75
J'aime 0

Nous revenons quelques temps plus tard pour un examen gynécologique. Le processus peut alors commencer, j’entame donc un traitement hormonal en france, durant plus d’un mois afin de stimuler la production d’ovules. On repart donc à kiev pour la poursuite du processus et les médecins annoncent que les ovules sont prêts, je dois vous dire qu’on s’était rendus dans les 36 heures à kiev pour la fécondation in vitro, suivent alor 4 jours d’attente.

Portrait de nice75
J'aime 0

Et le verdict un matin une fois le chauffeur que biotex avait mis à notre disposition pour nos mouvemenst dans le ville était venus nous chercher à l’hotel pour la clinique, on nous dit juste: il y en a un de bon ! «1 sur vingt. c’est rien», avait pensé mon compagnon. Dans l’heure qui suit, l’embryon sélectionné doit être transféré dans l’utérus. «Puis on nous laisse partir en nous souhaitant bonne chance, la brave equipe de biotex, tout est très professionnel, mais en même temps froid et mécaniqe je dois le dire

Portrait de nice75
J'aime 0

Avant d’arriver en ukraine je dois vous dire que nous avons dépensé quelque milliers d’euros francs à chaque tentative, que ce soit durant le petit tour fait en Espagne qu’ici en France vu que je ne susi pas éligible à la sécu, mon compagnon étant suisse, comme quoi près de 50 000 francs suisse au total, dont un tiers par là, pour les transports et le logement sur place avant d’entamer l’étape de kiev qui pourtant se revèlera etre la meilleure destinaion au vue de la célérité et l’efficacité de leur programme, mais aussi le prix que nous avions payé, moins de 6 mille euros en tout avec hébergement et repas inclus, huuum heureusement que nous avions un tempérament fonceur, et, heureusement, quelques économies

Portrait de nice75
J'aime 0

Ah j’avais oublier de vous que la première tentative que j’avais faite à barcelone avant d’aller à kiev s’était reveler infructueuse: les tests effectués deux semaines après l’implantation ne montrent aucune trace de grossesse. L’espoir renaît au 2e essai toujours en espagne. Et figurez vous que j’étais enceinte ! ouuuuuuf enfin, sauf qu’une situation imprévue se présentera encore à nous, il se trouve que j’ai une amniocentèse, trois mois plus tard, révélera une trisomie, c’est mon embryologue à biotex qui en examinant mon dossier et refaisant des tests plus approfondis qui m’apprendra qu’il y a avait eu une erreur au moment de la sélection de l’embryon à barcelone

Portrait de nice75
J'aime 0

Eh oui , c’est un véritable calvaire que j’ai connu avant de me rendre en ukraine, c’est donc dans ces conditions là que l’âme en peine, je décide contre mon gré de procéder une nouvell fois à un avortement, hum inlassablement, mon cheri et moi à ce moment , 37 et 35 ans aujourd’hui, nous décidons de partir enfin en ukraine suite à des insistances des autres proches à nous qui nous donnaient la garantie qu’au dela du dpi et de la fivdo qu’on nous fera de ce coté, nous aurons beaucoup de chnce de nous en sortir

Portrait de anessa
J'aime 0

Nice tu sais quoi ???? anna la dernière n’a que 3 semaines quand elle perd connaissance alors que ses parent la promenent en écharpe, en fait ils la croient endormie mais s’aperçoiven que du sang s’échappe de son nez nice, et boom panique, ambulance, bouche à bouche et tout ce que on pe imaginer comme j’ai pu le lire sur sa page fcbk, transportée à riaz puis aux hug de geneve, la petite sera peut être réanimée mais les sequel sont trop importantes, huum elle décède un jour plus tard. L’autopsie montre juste que le bébé ne s’est pas étouffé et que son cœur était un peu plus grand que la normale.

Portrait de nice75
J'aime 0

Cest sur ces entrefaits que nous avons contacté biotex et rdv a été pris, nous leur avions tout d’abord envoyés tous les resultats de mes examens antérieurs, et il était question qu’une fois à la clinique nous deviosn refaire d’autres exams comme le mammographie et bien d’autres avant de valider le contrat pour le début du programme, nous étions super fatigués, mais confiants, notre vie a tourné autour de cela durant quatre ans, nous y avon consacrer nos vacances et nous devons prendre des congés inopinés, au prix de quelques contorsions.

Portrait de nice75
J'aime 0

J’avai dissimulé les raisons de mes absences à mon employeur, en fait j’occupe un poste de cadre dans un centre d’appels, entourée d’hommes. J’avais peur de montrer un signe de faiblesse, et c’est aussi cela le traumatisme de la pma, c’est pas facile de parler de ce qu’on vit aux autres, il s’agit tout de meme de notre intimité voyons

Portrait de nice75
J'aime 0

au 4e voyage à biotexcom en ukraine, nous sommes reçus par le chef du service fiv lui-même, Il nous a dit qu’il réaliserait lui-même l’intervention, qu’il avait les mains magiques et qu’il ferait tout pour que cela fonctionne, meme la coordinatrice était très proche de nous et assurait si bien son assistance psychologik, vraiment remarquable tout ce professionnalisme, au final après la ponction et tout fait chez la donneuse, au 2e voyage pour le transfert 2 brybrys sains sont implantés, et quelques mois plus tard j’avais mis au monde un magnifique bébé,

Portrait de anessa
J'aime 0

Madame nichet m racontait avant d’écrire tout ceci sur sa page fcbk que le long parcours qui a précédé le diagnostic de la maladie, la 2e sœur de son mari vient de perdre l’enfant qu’elle portait juste avant le terme quand Valérie retombe enceinte. Elisa naît en décembre 2007. Quelques mois plus tard, des tests génétiques mettent en évidence le caractère héréditaire du syndrome du QT long dans la famille nichet. son père et ss 2 sœurs sont tous porteurs purée

Portrait de anessa
J'aime 0

Mais seule une des sœurs a développé de graves symptômes. La maladie peut causer des malaises et la mort subite d’origine cardiaque. L’ainé n’a rien, mais les analyss montrent sa cadette , et anna avant elle, ont hérité du gène défectueux. La maladie est très certainement à l’origine de la mort d’anna je supose bien

Portrait de nice75
J'aime 0

mon fils est porteur du même gène que son père, je regrette simplement que nous ne l’ayons pas fait cette fiv ces jours ci avec cette innovation dont biotex fait saliver ces dernies mois avec le don d’ovocytes, non seulement cela augmente les chances de reussite du programme de fiv-do, mais aussi mon bébé aurait en plus de son papa porter mes genes aussi, nous le savions dès le départ. Je me rappelle que mon chéri s’était un peu emporté en disant que ceux qui disent que c’est de l’eugénisme n’y connaissent rien, A aucun moment nous n’avons pu sélectionner un embryon pour d’autres raisons que l’absence de trisomie

Portrait de anessa
J'aime 0

Comme son père, la petite est asymptomatique à ce jour, mais elle devra prendr des betablokants toute sa vie pour limiter les risques d’arythmi , madam et mnsieur nichet ont toujours souhaité avoir un 3e enfant, mais ils savent à présent qu’il a une chance sur 2 de souffrir de ce syndrome, elle me dit que le chuv leur a dit qu’ils avaient 4 option, écoute nice ils pouvaient recourir à un don de sperme ou à l’adoption, mais comme ils avaient déjà 2 enfants, il leur semblait perturbant que le 3e n’ait pas les mêmes parents.

Portrait de anessa
J'aime 0

Je suppose que si à ce moment ce forum ci était déjà si actif avec nos expériences si enrichissantes, on aurait pu leur conseiller pourquoi l’option de l’ukraine ou de l’Espagne pour terminer leur projet ! surtout qu’au passage tout comme toi il y avait un cas de amniocentese ! en plus je vois que c’est bien plus economique pour leur budget de le faire en ukraine avec les prix de biotex dont tu parlais avec toute la fortune u’ils ont du mettre sur le carreau en suisse avec toutes les echecs qu’ils ont eu laba au pasage

Pages

Participez au sujet ""On nous dit: il y a une solution, mais pas chez nous en france. C’est aberrant""

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.