Portrait de Lune royale

Bonsoir,

Après avoir découvert plusieurs petites "boules" dans la région axillaire droite qui me donnent des élancements un peu douloureux de temps en temps, j'ai consulté ma généraliste qui m'a prescrit une analyse de sang et une mammographie.

Sur l'ordonnance pour la mammo, elle a écrit :
Mammographie de dépistage. Palpation d'un chapelet de nodules partie externe sein droit. Adénopathies ? Sein ?

J'ai déjà fait l'analyse de sang qui révèle une VS à 62 mm à la 1ère heure (j'avais 48 mm en février dernier). La NFS est dans les normes du labo.

Je dois faire la mammo le 10 septembre.

En attendant, j'aurais voulu savoir si quelqu'un a déclaré un cancer du sein ou un lymphome de cette manière.

Merci et bonne soirée.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Il n'y a pas de façon précise de commencer un cancer.

Attendez la mammographie afin de savoir ce qu'il en est exactement. La présence de "boules" est suspecte certes, mais encore faut-il savoir de quoi il s'agit vraiment. Cela peut être en rapport avec une inflammation localisée à proximité aussi comme par exemple des problèmes articulaires de l'épaule ou des cervicales, ce qui peut alors faire augmenter les ganglions.
La VS est élevée et indique donc bien une inflammation.
Cela peut aussi être des nodules qui peuvent avoir un rapport direct avec un cancer du sein, ou pas.
Y a des possibilités oui mais il y a d'autres choses aussi qui peuvent être possible. Il est normal que l'on pense au pire, mais restez tout de même sereine d'ici la mammographie. Je sais c'est pas facile......

Avez-vous des signes tels que changement d'aspect de la peau et de la forme du sein, du mamelon ? Avez-vous des écoulements mammaires ? Etc.
Perçus une grosseur sur le sein même ?

Le médecin n'a pas demandé d'analyse de la progestérone et des oestrogènes ?
Y a-t-il des antécédents familiaux de cancer du sein ?
Avez-vous une poitrine importante ? Le fait d'avoir une poitrine importante peut entrainer l'augmentation de la taille des ganglions, si il s'agit de ganglions dans votre cas bien entendu ce qui sera contrôlé à l'examen.
Le radiologues fera sûrement une échographie de la zone axillaire en même temps que la mammographie et ce même si le médecin ne l'a pas demandée ce que pourtant elle aurait dû.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Lune royale
J'aime 0

Bonjour Christiane et merci pour votre réponse.

Cela fait déjà bien 2 ou 3 ans que j'ai remarqué que mon sein droit était plus gros que le gauche, mais j'ai lu que c'était "normal" et mon médecin qui m'a palpé les deux seins et à qui je l'ai signalé, m'a dit que c'était rien. Je n'ai pas remarqué d'autres changements ces derniers temps.
J'ai 60 ans et je suis ménopausée depuis 2006. Je n'ai jamais eu d'analyses de la progestérone et des oestrogènes. Pas d'antécédants de cancers du sein dans ma famille (ma mère qui a 92 ans est fille unique, donc pas de tantes de son côté) (du côté de mon père, trois tantes décédées d'autre chose mais âgées). Je suis moi-même fille unique.
En revanche, ménopause tardive et pas d'enfants pour moi. De plus, je viens de lire sur un forum que les problèmes de thyroïde sont un facteur de risques pour le cancer du sein. Je suis Hashimoto et hypothyroïdie depuis 1997. A ce propos, est-ce-normal que les anti TPO diminuent avec les années ? J'étais à 3632 U/ml (VR 0 à 100) en 1997 et je suis passée à 86,8 UI/ml (VR inf. à 9) le 26/08/2010. Mais est-ce la même méthode de mesure ? U et UI, c'est pareil ???? Ce n'est pas le même labo non plus, donc pas la même machine. Qu'en pensez-vous ?

J'ai effectivement des problèmes cervicaux et à l'épaule, mais je n'ai pas effectué d'examens car je n'ai que des petites douleurs intermittentes. La généraliste pense qu'il s'agit d'une pseudopolyarthrite rhizomélique, qui elle donne effectivement une VS augmentée, d'après ce que j'ai lu, mais est-ce-qu'elle donne donne aussi des ganglions ?

Encore merci de votre réponse.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Eh non avec Hashimoto justement, il y a une protection au sujet du cancer du sein, sauf si vraiment il existe des risques comme les antécédents familiaux par exemple et que là on découvre le gêne responsable.

Oui c'est normal que les anticorps diminuent et heureusement d'ailleurs. Plus la TSH est basse, plus ils peuvent diminuer, mais ce n'est pas toujours le cas, il existe évidemment toujours les exceptions.
Il faut que votre TSH soit aux alentours de 0,5 pour maintenir un taux d'anticorps bas, ou pouvoir espérer les faire diminuer.

Oui les unités sont les mêmes, cela signifie en fait Unité Internationale. C'est la dénomination qui a changé.
Mais vos anticorps sont tout de même encore très élevés puisque la norme a été changée et est bien plus faible. Donc ils ont diminués, oui mais restent encore très élevés. Votre TSH est peut-être trop haute. Quel est le résultat de la dernière ?
Faites-vous aussi analyser les hormones thyroïdiennes à savoir les T3 et les T4 ?
Si pas c'est à faire absolument.
Quel est votre dosage thyroïdien ?
Que montre votre dernière échographie ?
Car une thyroïdite peut entrainer l'apparition de ganglions et de nodules axillaires sans que les seins ne soient en cause.
Si l'échographie est datée de plus d'un an, il faut absolument en refaire une.

Les douleurs cervicales peuvent aussi être liées à la thyroïde.
Donc il faut absolument faire un bon contrôle au niveau de la thyroïde et faire des examens plus approfondis au niveau des cervicales et de l'épaule par radiographie.

La pseudo-polyarthrite rhizomélique est un terme utilisé quand on n'arrive pas vraiment à déterminer la provenance des douleurs ou de la gêne.
Donc si des analyses et examens n'ont pas été fait, poser ce type de diagnostic est un peu "facile". Le mieux est de chercher la vraie bonne raison de ces douleurs.
Et oui cela peut entrainer une augmentation du volume des ganglions puisqu'il y a inflammation.

Donc il y a plusieurs possibilités plus "simples" que de penser au pire qu'est le cancer.
Mais on verra ce que montrera la mammo.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Lune royale
J'aime 0

Bonsoir Christiane,

Je vais essayer de répondre du mieux possible à vos questions.

D'abord, voici mes 5 derniers résultats d'analyses de sang :

26/08/2010 avec du Lévothyrox 68,75 depuis le 19/05/2010
TSH à 2,79 (0,35 à 3,50) (TROP HAUTE)
T3 à 3,50 (3,30 à 5,50) (TROP BASSE)
T4 à 10,13 (7,40 à 15,40) (TROP BASSE)

19/07/2010 avec du Lévothyrox toujours 68,75 depuis le 19/05/2010
TSH à 0,91 (même labo, mêmes normes) (BON RESULTAT)
Pas de T3 ni de T4

19/05/2010 avec du Lévothyrox 75
TSH à 0,32 (même labo, mêmes normes) (TROP BASSE)
Pas de T3 ni de T4

25/02/2010 avec du Lévothyrox 75
TSH à 0,55 (même labo, mêmes normes) (BON RESULTAT)
Pas de T3 ni de T

18/09/2009 avec du Lévothyrox 75
TSH à 0,18 (même labo, mêmes normes) (TROP BASSE)
T3 à 4,60 " " (PAS MAL)
T4 à 15,00 " " (PRESQUE TROP)

Il suffit que je change de dosage en plus ou en moins du Lévo 75 et je me retrouve toujours avec une TSH qui ne va plus. En 1997, l'endocrinologue m'a dit qu'il fallait que je sois entre 0,50 et 1,00 à cause du nodule.

Concernant l'échographie, je n'en ai plus fait depuis 2006 et je dois en faire justement une demain matin.

Depuis 1997, j'ai un nodule mesurée en 2006 à 23,8 mm pour le grand axe vertical et de 11,2 mm pour le diamètre transversal, assez vasculaire dans le lobe droit. Dans le lobe gauche, est apparu en 2006 une structure hypoéchogène, peu vasculaire, de 9,6 mm de diamètre transversal et de 10,7 mm de diamètre vertical. Discrètes adénomégalies en arrière des cléido mastoïdiens droit et gauche (10 mm à droite et 5 à 6 mm à gauche).

J'ai constaté les ganglions le 12 juin 2010. Ils ont commencé à me faire plus ou moins mal par moments, genre tiraillements, brûlures. En plus de cela, à chaque fois

Portrait de Lune royale
J'aime 0

Fausse manoeuvre.

Ils ont commencé à "m'embêter" le 21 juillet 2010. En plus de cela, à chaque fois que j'ai une bouffée de chaleur (moins souvent depuis que j'ai consulté) il se produit des picotements, démangeaisons, sous les deux aisselles, alors que ça fait 6 ans que j'ai des bouffées de chaleur (ménopausée depuis 4 ans) et que je n'avais jamais ressenti ce phénomène avant le 21 juillet 2010. Avez-vous une idée du pourquoi ? Je précise que j'utilisais un déodorant Weleda qui contient de l'alcool et que j'ai cessé d'en mettre aussitôt. Je n'ai encore pas compris si c'était la peau ou les ganglions des aisselles qui réagissaient ainsi. Je précise aussi que j'ai un ganglion de 1 cm au creux de l'aisselle gauche (découvert par mon généraliste de l'époque en 1998). Mon médecin m'a seulement demandé si c'était uniquement pendant la bouffée et si ça s'arrêtait après. J'ai dit oui, mais elle n'a pas fait de commentaire et j'ai oublié de lui demander ce qu'elle en pensait. Et vous, avez-vous une idée ?

Voilà, j'espère que j'ai été assez claire dans mes explications pour vous permettre de me donner votre avis sur tout ça. Je vous remercie pour le temps que vous m'accordez. Je sais que vous savez beaucoup de choses pour vous avoir lue sur un autre forum que vous avez quitté et c'est bien dommage.

A bientôt de vous lire.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Si je regarde vos derniers résultats sanguins, pourquoi avoir diminué le Levothyrox ?
Lorsque vous étiez à 75 votre TSH était plus basse et bien mieux que maintenant.

Mais la TSH a sacrément grimpé avec si peu de Levothyrox en moins. Donc y a-t-il un facteur à mettre en avant à ce changement autre que la petite diminution ?
Un autre traitement prit ?
Un changement d'alimentation ?
Prise de thé vert par exemple ?
Etc....
Quoique parfois un peu de Levothyrox en moins tous les jours peut induire une augmentation aussi importante de la TSH. C'est que votre organisme est sensible à la T4.

Et question échographie, il faut en faire une annuellement.
Il est très important de contrôler l'évolution du nodule.
Il faut savoir si il a diminué ou pas depuis tout ce temps.
Donc demandé à en refaire une et il faudra donc la réclamer systématiquement une fois par an.
Le nodule avait-il été ponctionné ?
Si pas et si il est toujours aussi gros ou toujours supérieur à 1 cm, il faudra le faire.

Quant aux bouffées de chaleur, elles sont dues à la ménopause semble-t-il, donc à ne pas confondre avec un dosage trop important du traitement thyroïdien, cela n'a rien à voir.
Donc à voir vos résultats, il faut ré-augmenter le Levothyrox puisque la TSH est bien trop haute et les hormones trop basses et surtout les T3.

Le déodorant utilisé contenait-il aussi de l'aluminium ?

Pour les ganglions de l'aisselle gauche, vous avez eu une échographie ?
Si pas en tout cas parlez en lors de la mammo. Le radiologue devrait y jeter un oeil aussi.

Ah vous venez de l'autre forum ?
Vous aviez le même pseudo ?

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Lune royale
J'aime 0

Bonjour,

Je viens tout juste de lire votre réponse et je m'empresse de vous répondre avant de partir passer l'échographie de la thyroïde (j'ai rendez-vous à 11 heures).

J'ai diminué le Lévo de 75 à 68,75 car ma TSH était à 0,32 (VR 0,35 à 3,50). Je prends du Mopral depuis 2 ou 3 ans et un soir sur deux ou trois, je prends 1/4 de Lexomil pour dormir car avec les bouffées de chaleur je dors mal. Rien de nouveau de ce côté-là. Pas de thé vert. Pas de changement d'alimentation (BIO).

Le nodule a été ponctionné en 1997. Il était réputé bénin avec des cellules de Hürtle.

Pas d'aluminium dans le déodorant.

Je repasse au Lévo 75 depuis ce matin.

Je n'avais pas eu d'échographie du ganglion de l'aisselle gauche et je n'ai pas eu de mammographie depuis 1997. Pas sérieux de ma part, je sais, mais j'ai tellement peur que je zappe les examens.

Je n'avais pas le même pseudo sur l'autre forum.

Bonne journée et merci pour votre réponse.

Je vous tiens au courant des résultats.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

La TSH à 0,32 n'est absolument pas un problème. Elle peut même encore descendre plus bas.
Ce qui importe ce sont les hormones et le ressentit.

Le Mopral peut interagir avec les hormones thyroïdiennes en empêchant la bonne assimilation du traitement.

L'alimentation bio, n'indique pas si il n'y a pas un problème. Car dans le bio vous pouvez aussi manger des produits à base de soja. Or le soja est un inhibiteur des hormones thyroïdiennes.

La peur n'évite pas le danger, bien au contraire.
Faire les examens, permet de savoir ce qui se passe et si c'est mauvais au moins, on peut agir de suite, sans prendre le risque de voir les choses s'aggraver.
Donc effectivement je sais que c'est rasoir au bout d'un moment tous ces examens à passer mais ils sont nécessaires.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Lune royale
J'aime 0

Rebonjour,

Avant de vous mettre le compte-rendu de l'échographie, je vous précise que je ne mange JAMAIS de soja. J'ai lu qu'une TSH trop basse (ou le Lévothyrox ?) peut provoquer de l'ostéoporose et j'avais déjà une ostéopénie en octobre 2006. Je n'ai pas refait l'examen de contrôle en 2009. Je n'ai pas pris de calcium non plus. Je ne mange pas de produits laitiers (ils ne font pas du bien aux articulations). J'étais en carence de vitamine D, et je prends une ou deux fois par an, une ampoule de ZINAD 200.000 UI. Actuellement, je suis presque en carence de vitamine B12 et de fer. Je viens de commencer ce matin un complément alimentaire, mais la généraliste voulait me prescrire de la B12 en piqûre. J'ai demandé à faire un essai avec un traitement oral d'abord et elle est d'accord. Je referai un contrôle sanguin dans un mois et si ça ne marche pas, cela voudra dire qu'il manque le facteur intrinsèque dans mon estomac pour assimiler la B12, donc, piqûres. Toutefois, comme je ne mangeais jamais de viande rouge, uniquement de la volaille et du poisson, pas de jaune d'oeufs et de foie à cause du cholestérol qui augmente avec une hypothyroïdie et à la ménopause, pensez-vous que ce soit la cause de ma carence ?

Voici le compte-rendu de l'écho :

La thryoïde est en position cervicale moyenne. On retrouve une hypotrophie globale de la thyroïde. Le lobe thyroïdien droit est mesuré à 34 X 12 X 12 mm. L'isthme mesure 2 mm d'épaisseur. Le lobe thyroïdien gauche est mesuré à 20 X 8 X 8 mm. L'ensemble du parenchyme thyroïdien apparaît hétérogène avec individualisation de cinq formations nodulaires du lobe thyroïdien droit discrètement hyperéchogènes, de contours réguliers occupant la totalité du lobe thyroïdien droit. Ces nodules sont mesurés à 4, 6, 8, 10 et 14 mm de diamètre. A gauche, il existe quatre nodules de même type mesurant 4, 5, 5 et 7 mm de diamètre. On ne visualise pas d'hyper-vascularisation du parenchyme thyroïdien au doppler couleur. Absence d'adénomégalie cervicale.
Conclusion : Hypotrophie thyroïdienne. Thyroïde multi-nodulaire de façon diffuse. Pas d'anomalie échographique décelable par ailleurs.

Les commentaires verbaux du radiologue sont :
Rien de suspect, évolution normale, car je m'étonnais du nombre de nodules trouvés par rapport à 2006.

Concernant la thyroïdite, j'ai oublié de lui demander si elle est visible sur l'échographie.

Que pensez-vous de ce résultat ?

Merci à l'avance de votre réponse.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Non ce n'est pas vrai il y a erreur à ce niveau dans l'explication donnée. J'ai déjà vu plusieurs fois cette information et pourtant elle n'est pas avérée.
Une TSH trop basse sous traitement de Levothyrox ne peut pas entrainer une ostéoporose. Cela est possible quand la TSH est trop basse suite à une hyperthyroïdie type Basedow.
Car la thyroïde dans ce cas, étant en hyperfonctionnement peut provoquer une surproduction de calcitonine qui régule le calcium en l'éliminant via les urines.
Là dans ce cas oui on peut avoir un problème.
Dans le cas de l'hypothyroïdie et du traitement Levothyrox, la TSH est abaissée mais la thyroïde est elle mise au repos. Donc la production de calcitonine est fortement diminuée.
Et quand on parle d'une TSH basse à risque c'est une TSH de 0,05 par exemple ou 0,01.
Pour en savoir plus : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/2008/01/une-tsh-basse-et-lostoporose.html
Et il y avait un article dont le lien n'est plus valide.
Mais sur le site de la fondation canadienne on retrouve un article plus détaillé sur le sujet : http://www.thyroid.ca/fr/f4j.php
+ l'autre lien aussi.

La thyroïde est vraiment petite.
Les nodules si ils sont augmentés depuis la dernière échographie, montrent bien que le dosage thyroïdien n'est pas suffisant et que la thyroïde n'est pas suffisamment mise au repos.

Il n'y a pas de signe actuellement d'inflammation de la thyroïde.
Pas d'hypervascularisation.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Lune royale
J'aime 0

Bonsoir,

Merci pour les liens d'information.

Si je comprends bien, la thyroïdite d'Hashimoto évolue par des poussées inflammatoires et actuellement, ce n'est pas le cas, donc ma VS à 62 mm à la 1ère heure n'aurait aucun lien avec la thyroïde ? Et les nodules ou ganglions axillaires non plus, donc ?

Par ailleurs, j'ai omis de signaler que j'ai maigri de 5 kg en 2 ans et je mettais cela sur le compte de la thyroïde et du stress. Ma nouvelle généraliste m'a dit qu'il fallait en rechercher la cause exacte, mais elle m'a dit que cela pouvait effectivement venir de la thyroïde ou d'un syndrome dépressif ou parce que je mange moins sans m'en rendre compte. Elle n'a cité que des causes "bénignes" pour me rassurer. Avez-vous d'autres pistes, hors lymphomes et cancers. Est-ce que le cancer du sein fait maigrir ? Est-ce qu'il augmente la vitesse de sédimentation ?

J'espère que je ne vous embête pas trop avec mes questions et je vous remercie de votre attention.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Une thyroïdite d'Hashimoto n'entraine jamais une VS aussi haute.

Certaines maladies de la thyroïde comme la De Quervain, en revanche oui. C'est une thyroïdite dite virale et passagère.

Les nodules ou ganglions axillaires eux si peuvent être parfaitement en rapport direct avec la VS élevée.

Pour la perte de poids, au vu de vos résultats thyroïdiens ce serait très étonnant. L'hypothyroïdie fait plutôt prendre du poids.
C'est vrai que dans certains cas rares il peut y avoir une perte de poids, vu la perte d'appétit qui est souvent présente. Donc possible mais..... il ne faut pas rester sur ce point. Surtout si la perte de poids est toujours actuelle.

Mais non le cancer du sein ne fait pas maigrir.
Une voisine a en un qui a récidivé en 2008 et ne perdait pas pour autant du poids. Actuellement si, mais c'est normal puisque elle a eu de nouveau de la chimio cette année. Donc là à la longue son état de santé s'est détérioré, mais autrement il n'y avait pas de perte de poids. Mais tout le monde est différent. Donc à voir si c'est vraiment la généralité.

Pour en savoir plus, lire : http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/cancer-du-sein-chez-la-femme-8417.html

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Lune royale
J'aime 0

Bonjour,

Merci pour votre réponse.

J'ai encore quelques questions concernant la notion d'hyper ou d'hypothyroïdie. En effet, puisque la plupart des médecins se basent uniquement sur la TSH et les normes des labos pour déterminer ces deux pathologies, on pourrait penser que lorsque j'ai eu une TSH à 0,18 j'étais en hyper. Mais comme j'avais également, par miracle, l'analyse des T3 et T4, j'ai pu constater qu'il n'en était rien, si j'ai bien compris. Donc, à l'époque, j'avais bien fait de ne pas diminuer le dosage du Lévo et de rester à 75. Vous êtes bien de mon avis ?

Il y a quelques années, je me souviens qu'un généraliste m'avait téléphoné pour me demander de baisser le Lévo au vu seulement d'une TSH un peu en dessous de la norme du labo, mais pas en dessous de 0,10 de sûr.

Mes questions sont :

La TSH marque-t-elle à elle seule l'hyper ? Faut-il absolument payer de sa poche les T3 et T4 quand le médecin refuse de les prescrire ? Sinon, on ne sait jamais où on en est vraiment ? Tant que les T3 et T4 sont dans les normes du labo, même si la TSH est plus basse que les normes du labo, on peut considérer que le dosage est bon ?

Bon après-midi.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Vous avez parfaitement compris.

Et donc non la TSH peut ne pas indiquer toujours une hypo ou une hyper.
Il existe plusieurs facteurs qui peuvent être en cause : l'hypophyse, l'hypothalamus, des anticorps, le tabac, certains traitements médicaux,.... etc.

Si le médecin refuse de faire analyser les T3 et les T4 le mieux est de changer de médecin et d'en trouver un qui vous les prescrira.
Car si vous devez les payer de votre poche, cela veut dire que le médecin ne les prescrit pas, qu'il trouve sûrement que cela n'est pas nécessaire et que donc même si votre résultat montrait une anomalie il n'en tiendrait pas plus compte. Car là il pourrait être vexé de ne pas avoir fait la prescription en disant en plus que ça sert à rien, alors que le résultat montre le contraire.
Mais de plus certains médecins n'aiment vraiment pas que le patient fasse autre chose que ce que lui a décidé.
Ce qui n'est pas très déontologique. Car les choses doivent être décidées par un qui explique et l'autre qui décide.

Donc savoir où en est c'est bien, mais qu'on puisse en tenir compte c'est mieux.
Donc quand le médecin veut pas, on en change.

Quote:
Tant que les T3 et T4 sont dans les normes du labo, même si la TSH est plus basse que les normes du labo, on peut considérer que le dosage est bon ?

Non.
Car tout dépend d'où se situent les résultats dans la fourchette.
Si vous avez une norme T3 à 2 - 4,4, et que votre résultat est à 2,3 vous êtes dans les normes mais basses et donc là vous êtes plus en hypo. Et ce type de résultat peut très souvent expliquer le pourquoi de bien des symptômes.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Lune royale
J'aime 0

Bonjour,

Je vous remercie pour votre réponse.

Je ne fais que ça de changer de médecin, car je me rends compte qu'ils sont presque tous nuls en matière de thyroïde.

Je viens justement de changer de généraliste et c'est pourquoi j'ai eu une ordonnance avec les T3 et T4, et même les anticorps sans les réclamer, ainsi qu'une échographie et même un courrier pour retourner voir mon endocrinologue que je n'ai jamais revu depuis la ponction en 1997. J'en déduis que cette généraliste est assez sérieuse et qu'elle préfère avoir l'avis d'un spécialiste sur mon cas car elle ne s'y connait pas trop.

Bon après-midi.

Portrait de Lune royale
J'aime 0

Bonjour,

Alors voilà, la mammo et l'écho sont faites. Résultat : tout est normal.
Toutefois, comme c'était une mammographie de dépistage gratuite, il va y avoir une deuxième lecture et je recevrai le compte-rendu dans un mois.
En attendant, je voulais vous demander si cela peut arriver que la première lecture soit erronée. Avez-vous entendu parler de cas de ce genre ?
Ma généraliste dit que cela n'arrive pas et que s'il y avait eu le moindre doute, la radiologue m'aurait fait une ponction, mais moi je pense plutôt au fait qu'elle aurait pu ne pas voir une anomalie éventuelle. Est-ce possible de passer à côté d'une anomalie sur une mammo ?
Cette idée m'inquiète et je ne suis donc rassurée qu'à 50 % pour le moment. Ce n'est que si la deuxième lecture confirme la première que je pourrai être rassurée à 100 %.
Votre avis sera le bienvenu et je vous en remercie à l'avance.
Bon après-midi.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Non sauf si le radiologue est complètement nul..........
Mais parfois effectivement il est nécessaire de relecture ou de l'avis d'un autre radiologue. Cela est extrêmement rare cela dit car les radiologues sont généralement habitués à lire ce type de radios.
Et en général si ils ont un doute en première lecture, ils voient cela directement avec leur collègue.

La deuxième lecture peut alors ne pas être nécessaire.
Cela dit on a déjà vu une première lecture négative, la deuxième positive alors qu'en fait c'était bien la première qui était la bonne.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Lune royale
J'aime 0

Le fait d'avoir passé cette mammographie dans un centre de sénologie est-il un plus ? En effet, les radiologues ne font que des mammographies et sont donc peut-être plus "calés" pour interpréter le résultat. Qu'en pensez-vous ?

Participez au sujet "Nodules ou ganglions axillaires"