Portrait de nikeï

Je viens de lire dans la presse (express.fr) que NEXEN devrait être retiré de la vente (au m^m titre que 10 autres médicaments, dans le sillage du Mediator) en raison des effets indésirables graves qu'il occasionne. J'en ai pris à plusieurs reprises, jamais plus de quinze jours mais quand m^me...Quelle confiance peut-on garder dans tout ce système??? Et pourtant, quand on souffre, il faut bien tenter qqch...
Ayant commencé un nouveau traitement (Cortancyl) il y a trois semaines, je ne suis pas tranquille et pourtant, cela semble "marcher"....

Bien cordialement
Nicole

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Regardez toujours les effets secondaires d'un médicament.
Et surveillez bien les symptômes qui pourraient survenir.
Les médicaments qui soignent sont souvent la cause de problèmes qui surviennent rapidement ou qui surviendront plus tard.

Et comme dit dans l'autre discussion, avec le Cortancyl ce sont surtout les surrénales qui doivent être surveillées.

Portrait de nikeï
J'aime 0

Christiane59 wrote:
Bonjour,

Regardez toujours les effets secondaires d'un médicament.
Et surveillez bien les symptômes qui pourraient survenir.
.

Le pb est bien souvent le nombre d'effets secondaires signalés...qui découragent déjà "à l'avance" de prendre le médicament!!
Quels effets retenir alors?
Pour Nexen, on parle je crois d' "hépatite fulgurante" si j'ai bien retenu. Dans ce cas, il est un peu tard pour s'interroger sur la nature des effets:-((

Pour Cortancyl, pensez-vous que je doive demander à mon MT de me prescrire un suivi?

Merci pour vos réponses en tout cas!

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bien sûr qu'il faut un suivi.
Et si le médecin vous dit après une période que vous devez arrêter le traitement, attention l'arrêt ne se fait jamais brutalement mais par diminution progressive de 5 mg en 5 mg avec délais de 2 à 3 jours entre chaque diminution.

Portrait de nikeï
J'aime 0

Je prends un comprimé / jour de 5mg. Comment ferai-je? Je m'étais déjà posé cette question car la prescription était pour deux mois et le RV prévu au bout de trois mois (donc en février)... Dois-je rester un mois sans rien prendre?!?

Portrait de Christiane59
J'aime 0

5 mg alors pas de problème. Mais au cas où par la suite le dosage serait augmenter, il faudra tenir compte du calendrier du sevrage.
Le médecin a commencé par un petit dosage ce qui permet de protéger les surrénales. Mais il faudra faire des contrôles surtout si le traitement dure et est en plus augmenté.

Donc oui vous pourrez rester un mois sans rien prendre et c'est même mieux de faire des coupures.
Avec la cortisone aussi attention au sel sans quoi vous risquez de faire de la rétention d'eau. Donc limitez vraiment votre consommation de sel.

Portrait de nikeï
J'aime 0

merci encore du temps que vous prenez pour répondre et prodiguer vos conseils, ce que les médecins n'ont pas ou ne prennent pas le temps de faire..!!

Portrait de Sauvé
J'aime 0

Oui, le Nexen est très décrié en ce moment. Pourtant j'en ai pris pendant 15 ans (de faibles quantités il est vrai 10 cachets par mois au max), sans aucun problème gastrique, et mon médecin m'a fait surveiller les reins (puisqu'il est réputé bloquer les reins) et le foie (puisqu'il est réputé abimer le foie) sans aucune conséquence particulière. Je dois dire qu'auparavant j'avais essayé d'autres AINS mais toujours avec problèmes (Feldène, Celebrex, Voltarène etc ...) secondaires
Donc mon cas et à part : je le supporte bien ????........Le corps humain est d'une complexité ! ! !

Portrait de nikeï
J'aime 0

C'est bien en partie du moins ce qui me désole aussi!! C'est que cet AI me convenait très bien!! Il m'avait été prescrit par la rhumato car il ne donnait pas mal à l'estomac (qui est fragile)...et j'en ai pris à petites doses, par petites périodes mais avec bcp de soulagement car il était très efficace! Le pb ne me semble pas son efficacité ou pas, mais sa toxicité "annexe"... Pourvu que cela ne m'ait pas abîmé le foie puisque c'est ce qu'on lui reprocherait (voir l'article sur lexpress.fr)... La peste ou le choléra???

Portrait de Sauvé
J'aime 0

Je crois que pour les effets colatéraux négatifs (foie) il existe des examens, comme pour les reins, pour vérifier si le médicament a détruit ou pas des capacités ....

Portrait de alefe
J'aime 0

Le Nexen m'a été prescrit dernièrement pour une petite douleur de type tendineuse. Il a produit l'effet escompté, mais en 24 -48 h, trois autres effets sont apparus :
- Une petite diarrhée
- Une très forte accentuation d'un eczéma auriculaire
- et surtout une série d'aphtes se regroupant pour couvrir un quart de ma gencive.

J'ai rapidement arrêté le traitement, et ces symptômes ont commencé à se réduire pour disparaitre en moins de 48 H.

Depuis, j'ai entendu à la télévision, lors d'une émission ( C dans l'air - France 5) sur le Médiator, au moins deux personnes dont le directeur de la revue prescrire, citer le Nexen comme potentiellement dangereux pour une valeur thérapeutique ne dépassant pas la plupart des produits concurrents.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Eh oui 50 à 80 médicaments sur le marché actuellement sont considérés comme très dangereux.

Leur retrait devrait se faire après étude. Mais d'ici là combien de personnes vont être malade à cause de ces médicaments ?

Le Nexen, mais même le Di-antalvic très consommé comme bien d'autres, est dans cette liste.

Participez au sujet "Nexen"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "Nexen"

  • La dépression majeure, ou dépression clinique, ne se résume pas à une baisse de moral ou un sentiment de « ras-le-bol » sur une courte période. Une dépression sévère dure des semaines, des mois, voire des années. 

    Certaines personnes ne voit pas la dépression comme une vraie maladie et vont même jusqu’à dénigrer les personnes qui en sont atteintes. Ces personnes ont tort, la dépression est une pathologie à part entière avec ses propres causes et symptômes. Ce n’est pas, comme elle peut être souvent désignée, un signe de faiblesse que l’on peut balayer du revers de la main pour passer à autre chose.

    Une assistance et des traitements spécifiques permettent à toute personne dans le besoin de se rétablir d’une dépression.

     

  • ... de glissement.Il est quelquefois difficile de faire la différence entre une maladie d'Alzheimer débutante et une dépression. On ... à la fois la dépression et la maladie en cause.Faire une différence entre une dépression et une démence n'est pas aisé, d'autant ...
  • Le baby blues, également appelé dépression post-partum ou dépression post-natale, correspond à la période de dépression clinique vécue par les femmes dans les deux à cinq semaines qui suivent leur accouchement.

  • La dépression réactionnelle, appelée également dépression névrotique ou psychogène, est le résultat de la réaction d'un individu à un événement pénible, très affligeant, douloureux, et semble-t-il grave, du moins pour l'entourage.

  • ... des artères possédant des contractions automatiques, à la différence des muscles striés du squelette permettant les mouvements ...