Portrait de Udy

Je me demande si dans un traitement il suffit pour une névrose, qu'elle couvre ou non un trouble de la parsonalité plus profond, de prendre conscience de ces aspects en psychothérapie. Sinon, comment dirige-t-on une psychothérapie en vu d'une réussite dans le cas d'une névrose de l'échec (l'article sur la névrose de l'échec est disponible sur le site) ?

Participez au sujet "Névroses de l'échec"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.