Portrait de Lune3

Bonjour,
Je recherche des témoignages de personnes qui ont vécu la même chose que moi et qui s'en sont sorties.

Je souffre de névrose abandonnique suite à des traumatismes que j'ai vécu étant enfant.

Aujourd'hui, je me sens très mal. Pourtant je m'en suis pas mal sortie jusque là. J'ai un beau métier, un Chéri adorable.

Mais je n'ai pas d'amis. Je n'ai aucun contacts avec personne d'autre que mon conjoint. Souvent je doute de mon couple et de mes sentiments alors que tout va bien et qu'il n'y a pas de raisons. Je suis rattrapée par mes fantômes et je suis capable de provoquer inconsciemment "l'abandon".

Depuis quelques mois j'ai entamé une psychothérapie. Et j'ai pris conscience de ce problème. Et depuis j'ai peur de moi même, j'ai l'impression que je ne serais jamais capable de surmonter mes difficulté. Mon Chéri m'aide beaucoup mais sans cesse, je dois être rassurée...

Quand à ma vie sociale, je me sens incapable de me faire des amis, je n'arrive pas a aller plus loin avec les gens que la simple courtoisie. Je me bloque, je fais la réservée...

Je suis dans une période ou je vois la montagne à franchir mais je ne me sens pas capable de le faire et même parfois je pense au suicide pour en finir avec mes angoisses.

Pour l'instant je n'ai pas de traitement mais pensez vous qu'il faille que je prenne quelque chose de médicamenteux? Que je complète ma psychothérapie en voyant un psychiatre aussi?

Quels sont les choses que je peux mettre en place pour que je sois moins seule? Que je me fasse des amis. Croyez vous que de m'inscrire à une activité pourrais m'aider, genre du sport ou autre...

Parce que je veux vraiment m'en sortir au fond de moi, et pour mon Chéri que j'aime de tout mon coeur et que je ne veux pas perdre à cause de mon comportement...

Merci de votre aide car j'ai vraiment l'impression d'être au fond du gouffre.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Prendre des médicaments ne vous aidera pas.

Car ce qui vous fait peur c'est de vous lier d'amitié avec quelqu'un et que celle-ci vous laisse un jour.

Prendre des médicaments n'aide pas à se faire des amis, et même bien souvent isole encore plus.
C'est de la confiance en vous qu'il vous faut et les médicaments ne peuvent pas en donner. Et d'ailleurs pour avoir confiance en soit mieux vaut avoir l'esprit et les réflexes libres et naturels.

C'est un travail psychologique sur vous-même qui doit être fait.
Prendre de l'assurance, et surtout arriver à ne pas vous inquiéter sur le futur, et donc sur le futur d'une relation amicale.
Il faut déjà, que vous puissiez établir un contact avec les gens.
L'amitié ne vient pas automatiquement non plus et surtout il faut du temps pour qu'une vraie amitié s'installe.
On peut avoir des relations amicales, des copains-copines, mais le vrai ami ou la vraie amie, ce n'est pas la même chose.
On peut dire des choses à une amie, qu'on ne dira jamais à une copine. C'est là qu'on fait la différence.

Donc essayez déjà d'établir des relations simples amicales.
Ensuite vous aurez dans ces relations, des personnes avec qui vous aurez plus d'affinités, avec qui vous apprécierez passer plus de temps. Et pour les amis, les vrais, cela se fera tout seul.

Cela dit, le fait qu'une relation, une amtié s'arrête personne n'est à l'abri. Donc le problème chez vous sera de savoir comment vous y réagiriez le cas échéant.
Mais pourtant le principal c'est d'avoir déjà eu cette amitié, car ça ce sont des moments que vous n'oublierez pas. Eviter de penser au : et si après.......

Perdre quelqu'un et ce de quelque façon que ce soit fait mal, c'est valable pour tout le monde.
La différence se fait dans la façon qu'on a de gérer.
Donc pour le moment, pensez plutôt à rencontrer, apprendre à connaitre, et vous verrez que les choses évolueront d'elles-mêmes. Vous ferez vos choix d'amitié, de relation.

Si pour vous le problème se "réduit" au fait de ne pas arriver à avoir des amis, et que cela ne vous entraine pas dans la dépression, vous avez bien des chances d'y arriver.
Et surtout ne cherchez pas la quantité de relations mais la qualité. Une seule vraie et sincère amitié, vaut mieux qu'une multitude de connaissances.

Et une chose encore, ce n'est pas parce qu'une personne importante à vos yeux, n'est plus là (abandon, décès), que les autres vont vous "abandonner" aussi.

Avez-vous pu d'ailleurs d'où vous vient cette névrose ?
A quelle personne cela correspond dans votre vie ?
Je ne vous demande pas ça pour savoir de qui il s'agit mais pour savoir si vous vous le savez.

Quel âge avez-vous ?

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Lune3
J'aime 0

Merci pour votre réponse.

Malheureusement mon problème ne se résume pas qu'au fait que je ne me fait pas d'amis.

Par rapport à mon couple, je fais des crises d'angoisse ou je vois tout en noir et je serais presque à rompre. Et ça m'est déjà arriver de rompre et ensuite de le regretter et de rappeler mon Chéri pour lui dire combien je l'aime.

Mais en ce moment c'est devenu une véritable obsession. J'ai l'impression que je ne le mérite pas, qu'il me donne trop d'amour. En fait je n'arrive pas à comprendre comment on peut m'aimer tant ! Je suis dans une période dépressive ou je ne m'intéresses plus à rien, ou je subit ma vie. Je me sens complètement nulle, je ne vois pas ce que j'ai d'intéressant... Je suis en crise.

J'aspire même à faire des voyages pathologiques, c'est à dire tout plaquer et partir à l'étranger sans rien dire à personne...

Mon chéri je l'aime et je ne veux pas le perdre. En ce moment on parle de s'installer ensemble et là c'est la panique ! J'ai peur que ça ne marche pas, j'évite le sujet. Récemment je lui est parler de mes craintes, il m'a dis qu'il me laissera le temps qu'il faudra.

Pourtant au fond de moi j'ai envie mais j'ai trop peur de la rupture et je pourrais presque la provoquer alors que la relation que j'ai correspond à mes attentes. Dans mon esprit tordu je me demande même si je préfèrerais pas une relation à problème qui me conforterais dans ma psychologie d'abandonnique...

Habituellement, je suis une personne anxieuse mais pas au point ou j'en suis à ce jour ! J'aimerais tellement aller mieux ! La psychothérapie ne fait pas tout. Ça soulage, ça aide à y voir plus claire. Mais ça ne guérit pas. Les clefs de la guérison sont en nous mais durdur de les trouver.

Je suis tellement angoissée, que j'aspire à dormir tout le temps, seul moment ou mon cerveau ne réfléchie plus !

Et même parfois je me dis que je vais trainer mes problèmes toutes ma vie alors est ce que ça serais pas mieux d'être morte?

Ce qui me fait tenir, c'est mon Chéri que je remercie du fond du coeur de sa patience.

Ces problèmes viennent de mon enfance ou j'ai subit des traumatismes.

Dans ma tête, c'est carrément chaotique. Je me demande même si je ne suis pas capable d'être borderline...

Portrait de nanouk
J'aime 0

bonjour les sports chinois ou japonais peux apporter beaucoup pour vous
l esprit a laquel vous vous trouvé peux ameliorer ça comme le yoga
votre passé doit etre vraiment trés lourd mais je pense que la thérapie
apporte ses effets
je suis d accord avec christiane les medoc hum pas bon surtout si votre ami
apporte tout l amour que vous avez besoin. la peur que vous ressentez
empeche d avancer ces cette peur que vous devez luttez
vous avez dut etre trahit durant l enfance pour que vous avez pas envie d aller vers les autres et surtout leurs donner confiance
vous devez aussi avoir confiance en vous en une vie meilleurs
vous avez le droit aujourdhui etre heureuse vous avez la chance egalement
d avoir un ami qui ecoute et qui vous soutient
ne laissez pas tombé et faite vous confiance vous avez droit droit au bonheur
a bientot

Participez au sujet "Nevrose abandonnique"