Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Un rhumato est obligatoire afin de poser le diagnostic.

Les ostéopathes n'ont pas pouvoir de diagnostiquer les pathologies et de soumettre à un traitement médical.
Les ostéopathes sont consultés après avis d'un rhumatologue.

Quote:
l ) Qu'est-ce que l'ostéopathie ?

L'ostéopathie est une thérapeutique manuelle qui trouve son origine au 19 èine siècle aux Etats- Unis, son fondateur le Dr STILL, a créé un collège d'enseignement aux USA. ses élèves en ont créés beaucoup d'autres jusqu'à nos jours. L'ostéopathie est une pratique exclusivement manuelle qui lève en particulier les blocages articulaires du corps pour lui permettre de mieux fonctionner.

http://www.osteopathe-paris.net/faq-osteopathie.html#q4

Et tout est loin de se régler par simple manipulation.

Portrait de JL_78180
J'aime 0

Je suis bien d'accords avec vous christiane59, sur cette affirmation : "Et tout est loin de se régler par simple manipulation".

Je suis plutôt très contente de ne pas avoir consulté de rhumato : mes copines m'en ont pourtant conseillé, les résultats de traitement sur leurs douleurs articulaires&musculaires ne m'ont pas convaincue, je suis aller voir des ostéo de ma propre initiative (j'en ai trouvé par bouche à oreille : praticiens testés par mes collègues de travail, je ne les ai pas cherché dans l'annuaire).

Les ostéopathes ne m'ont pas guérie, loin de là, mais leur manipulation m'ont "décoincée" (je pouvais tourner la tête en sortant de la scéance de manipulation, contente de me débarrasser de la, migraine atroce, qui m'avait déjà pourri la vie pendant plusieurs jours : apte de nouveau à travailler, au lieu de souffrir le martyr en arrêt maladie de plusieurs semaines à la maison, sans pouvoir dormir, tourner la tête, faire un minimum d'effort pour els tâches ménagères, ...).

Mes amies dans la même situation que moi (même tranche d'âge, beaucoup de chocs crâniens dans le passé, à cervicalgie, lombalgie, névralgie cervico-brachiale à répétition : plusieurs récidives par an) qui ont consulté des rhumatos pour leur cervicalgie, NCB, lombalgies, douleurs aux hanches, aux genous, ... n'ont jamais été orientées vers un ostéo ou un chiro, à la place, elles ont subies des infiltrations à répétition, mésothérapie à répétition, plus des examens à répétition : IRM, scanners, radios (ça a coûté une fortune à la Sécu et à leurs mutuelles respectives), sans guérison.

A 45ans passés, leurs médecins spécialistes respectifs leur proposent carrément l'opération chirurgicale.

- une n'a pas voulu passé sur le billard, elle a fait comme moi : explorer la piste de SDP, n'a pas eu de chance : ses lunettes à prismes ont été mal réalisées, elle a essuyé un échec, elle n'a pas voulu reprendre le traitement, continue à jongler avec ses arrêts maladie, contrôle de la SS, douleurs cervicales durables à répétition, port de minerve, ...

- une autre a suivi le conseil de ses médecins, a eu son opération : elle a perdu son emploi après son arrêt maladie, est toujours au chomage aux dernières nouvelles

- une autre refuse d'aller voir d'ostéo ou de chiro, continue ses multiples infiltrations, mésothérapie, l'acuponcture (cette dernière non conseillée par ses médecins : elle a trouvé un acuponcteur qui travaille au noir : au moins, ça soulage plus que l'infiltration et mésothérapie).

- un collègue est passé sur le billard : ça fait plus de 6 mois qu'il est en arrêt maladie, il continue à souffrir le martyr...

...

Je suis la seule de cette joyeuse bande de "copines" qui ne souffre plus de cervicalgie, NCB, lombalgie, rachalegie, dorsalgie, "rhumatisme aux hanches, aux genous", ... : tout est "sous contôle" avec mes lunettes à prismes posturaux de Lisbonne.

Ma tendance à "indiscipline" n'a pas que de mauvais coté...

Portrait de eaudormante
J'aime 0

Bonjour à tous et toute.
mon cas semble bien banal quand je lis ce forum;
moi aussi aide-soignate,je me suis retrouvée un jour bloquée par la douleur en soulevant un patient;
voilà plus de 5 ans que je souffre d'une hernie discale en C5-C6 avec radicolopathie C7
j'ai fait toutes sortes de therapies, mais les choses ne font qu'empirer;
les neuro-chirurgiens consultés n'ont pas voulu intervenir et je me retrouve pratiquement couchée,sous morphine, toujours souffrante et biensur en grande precarité sociale à 47 ans...
j'ai fait faire une infiltration de plus,foraminale,cette fois et le soulagement n'a été que partiel,et d'une durée de 72 heures...
la hernie est située à gauche mais le plus fort de la douleur est à droite,bien que le coté gauche soir aussi douloureux.
on me repond que je n'ai pas une maladie mortelle,on me redirige sur des psy,et je commence à perdre tout sens de l'humour,la souffrance etant quelque chose d'insupportable et démoralisant;
pensez vous que la chirurgie puisse être une solution, je suis ouverte à toute proposition et complètement désespérée;
merci de me lire

agnès

Portrait de eaudormante
J'aime 0

voilà une semaine que je viens d'être opérée et miracle! plus de douleur !!!

eaudormante

Portrait de BRINAYUKI
J'aime 0

Bonsoir,mon mari a passé une radio ce matin,conclusion:

discopathie dégénérative chronique arthrosique multi étagée avec une uncarthrose tri étagée

En attendant de passer une IRM ,et de savoir si c'est du à 1 hernie discale ou autre,les médicaments ne le soulagent pas:Arcotec,dextropropoxyphène,et Panos.

Si vous connaissez un médicament efficace pour qu'il puisse passer une bonne nuit,merci de me le dire

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Avec ce résutlat, il y a une chose surtout donc à éviter : les manipulations.

Il faut penser à protéger en les soulageants les cervicales.
Eviter les coups de froids et chauds et surtout l'humidité dans la nuque afin d'éviter de provoquer une inflammation supplémentaire.
Le port d'une minerve souple (la nuit) ou rigide en fonction des activités.

Application de pommade ou gel anti-inflammatoire localement.

Cela ne permettra pas de supprimer complètement les douleurs, mais au moins cela soulagera.

Portrait de BRINAYUKI
J'aime 0

Merci Christiane59,du Nord peut-être.

Bon dimanche à tous!

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Oui du Nord où aujourd'hui le soleil brille. lol
Ca change de ces deux derniers jours..........

Portrait de BRINAYUKI
J'aime 0

ok je suis du Nord aussi,entre Valenciennes et Douai.

Bonne soirée la ch'ti

Portrait de nininehypo
J'aime 0

Bonjour j'ai 27ans et après de longues douleurs dans l'épaule droite et des fourmillements nocturnes j'ai été consulté mon médecin.résultat après plusieurs examens: bursite de l'épaules, plusieurs tendinites et début de fissurations+syndromes du canal carpien.(apparament du a mon travail) A part des anti-imflammatoires qui ne me font rien mon medecin ne m'a rien proposé d'autre et en plus j'ai souvent des douleurs cotés droit de la tête qui descendent dans la tempe et l'oeil droit et des fois dans l'oreille et la mâchoire et j'ai du mal à tourner la tête comme si j'étais coincée au niveau des cervicales.Je n'en peux plus, j'ai l'impression que personnes ne peux rien pour moi, je n'en peux plus de vivre avec ses douleurs permanentes.AIDEZ MOI SVP.J'ai besoin de votre aide.Pensez vous que mes symptômes peuvent être une névralgie cervico-brachiale? Es que mes maux de tête peuvent être liés? Que dois-je faire?Pensez vous qu'un ostéopathe pourrez me soulager? SVP répondez moi.j'ai vraiment besoin d'aide.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Possible ou aussi une névralgie d'Arnold et quant aux problème du bras il peut s'agir d'un syndrome de défilé thoraco-brachial.

Il faut consulter un rhumato qui fera faire les examens nécessaires.

Portrait de nininehypo
J'aime 0

merci d'avoir pris le temps de me répondre,c'est gentil.
Pour consulter un rhumato,je peux prendre un rdv de moi même ou dois-je passer par mon médecin traitant?
Que va t il me faire comme examen?
Je suis de nature trés anxieuse et je m'imagine toujours le pire.En ce moment je suis en vacance mais je reprend le travail lundi et je vais reprendre mes gestes répétitifs,j'apréhende énormément.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Normalement, il faut passer par le généraliste si vous voulez être remboursé en totalité.

Radios, scanner, échodoppler pour le syndrome de défilé,...etc.

Portrait de nininehypo
J'aime 0

merci beaucoup et merci d'être là.Céline.

Portrait de nininehypo
J'aime 0

bonsoir,je suis retournée voir mon dr ce matin car j'ai toujours mal dans le bras et les cervicales et il m'a arreter la semaine et m'envoie voir un rhumato,j'ai rdv le 26sept et des séances de kiné que je commence demain.Mais voilà j'angoisse terriblement car je me suis mise en tête que j'avais une tumeur au cerveau Tout ça car j'ai des fourmillement,des maux de tete et cervicalgies.Le dr m'a un peu rassuré et ne voit pas la necessité de faire un scanner ou autre,jen ai parlé aussi à mon neurologue qui m'a dit qu'il n'était pas inquiet pour moi à ce sujet.Qu'en pensez vous?Je suis hyper stressée et ça me hante à longueur de journée.Il n'y à que quand je dors que je suis tranquille mais dés que je me reveille j'y pense je me dis que j'ai une tumeur au cerveau et c'est l'enfer!j'en peux plus c'est pas vivable.J'ai déjà posté dans le forum psy.Aidez moi svp.Christiane si vous êtes là répondez moi svp.Merci d'avance.céline.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Je pense qu'effectivement vos médecins ont raison. Il ne faut pas vous inquièter car une tumeur au cerveau donne des symptômes bien plus importants et pécifiques que ce que vous indiquez.

Donc rassurez-vous et attendez votre RV avec le rhumatologue.

Les maux de tete et les fourmillements sont à coup sûr dûs tout simplement aux cervicales. Les séances de kinésithérapie devraient d'ailleurs améliorer en partie ces soucis et ainsi vous pourrez vous rendre compte que ce n'est pas le problème d'une tumeur au cerveau.

Portrait de nininehypo
J'aime 0

Merci pour votre réponse.
Cette nuit je me suis réveillée avec tout le coté droit du corps de la tête aux pieds qui fourmillait ça n'a pas duré une fois bien réveillée c'est parti mais j'ai fais une grosse crise d'angoisse je suis restée 2heures assise dans mon lit à trembler et à m'imaginer le pire.mon mari à du mal à comprendre mon comportement et à de plus en plus de mal à supporter tout ça.J'ai quand même réussi à me rendormir.Vous dite qu'une tumeur au cerveau donnent des symptômes plus importants.c'est Quels genre de symptômes?Je n'en peux plus je me rend bien compte que je suis hypocondriaque mais je me dis que cette fois c'est sur j'ai quelque chose de grave.Tantot je vais au kiné,j'espère que ça va me faire du bien,je pense que je vais lui faire part de mon angoisse,il va me prendre pour une folle mais j'ai vraiment besoin d'être rassurée.je crois que je vais aller consulter un psy car je n'en peux plus je me détruit complètement ainsi que mon entourage.En tout cas merci d'être là christiane, je vois que vous êtes dans beaucoup de discussion pour aider ceux qui en ont besoin c'est vraiment généreux.Merci d'être là.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Pour calmer déjà un peu ces fourmillements qui peuvent lorsqu'ils sont très importants engendrer un blocage complet des articulations et les muscles et donc des douleurs qui réveillent, un peu de magnésium peut déjà améliorer de façon considérable.

Donc le Magné B6 est indiqué dans ce cas, car la vitamine B6 est utile aux muscles. Demandez conseils à votre pharmacien.

Portrait de nininehypo
J'aime 0

Oui je prends déjà du magnéB6 que mon dr m'à prescrit mais parfois joublie de le prendre le soir.
hier j'ai fais ma 1ere séance de kiné, je ne vois pas d'amélioration mais il faut surement attendre 3 ou 4 séances avant de voir une amélioration? J'ai aussi vu la controleuse qui à été très surprise de voir que le dr n'accélérait pas les choses, elle était surprise de voir que mon rdv chez le rhumato n'était que le 26sept et qu'il n'a pas était fait une irm du bras. elle ma dit que pour elle, elle me prolongée elle ne me conseil pas de reprendre le travail lundi et me dit d'aller revoir mon dr et de le bouger un peu.
Quant a mon kiné il a vu mes radios,m'a questionner sur se que je ressentais il sais que j'ai une bursite et des tendinites à l'épaules et pour lui il ne pense pas que j'ai le syndrome du canal carpien mais plutôt le syndrome des défilés,il ma parlé d'echodoppler.Je revois mon dr vendredi matin je ne sais pas comment ça va se passer ça m'angoisse;l'un me parle d'irm un autre d'echodoppler et mon dr lui ne fait rien je ne sais plus quoi penser et quoi faire pour qu'un diagnostic soit poser au plus vite et que tout s'arrange.
Qu'en pensez-vous?
C'est quoi exactement les symptômes des défilés de scalenes?
Es que ça peut être ça qui me donne des petits maux de tête?
Et une tumeur au cerveau vous dites que les symptômes sont plus importants c'est à dire? c'est quoi comme symptômes?
Merci de vos réponses grâce à vous j'arrive un peux mieux à contrôler mes angoisses et à me raisonner c'est pas facile mais j'essaie.
Un grand merci.

Portrait de nininehypo
J'aime 0

j'ai vraiment besoins d'aide et de réponses svp. Je m'angoisse terriblement.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Le syndrome de défilé se vérifie par un échodoppler.

Donc avant de passer l'IRM, le mieux est de faire faire cet examen en priorité.

Mais de toutes façons si il s'agit d'un syndrome de défilé, il n'y a pas grand chose à faire sinon les séances de kinisithérapie.

Les symptômes de défilés des scalènes, sont de très vives douleurs dans la main et l'avant-bras mais surtout la nuit.
Cela peut aussi provoquer des douleurs vives du plexus brachial, et également un syndrome ou phénomène de Raynaud : http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/raynaud-phenomene-de-3967.html

Quote:
Et une tumeur au cerveau vous dites que les symptômes sont plus importants c'est à dire? c'est quoi comme symptômes?

Les douleurs sont très vives et descendent dans les cervicales, mais aussi des vomissements, des pertes d'équilibre, peut aussi provoquer des crises d'épilepsie, la fatigue, des problèmes visuels, des membres qui ne répondent plus, une pression intracrânienne,...etc.

Portrait de smourff
J'aime 0

j'ai souffert il y a 10 ans d'un syndrôme du défilé cervico thoracique qui s'est déclenché juste après une opération d'une hernie cervicale.
J'ai vécu l'enfer pendant 2 longues années: on a tout essayé en examens et en diagnostiques farfelus. On m'a même conseillé de voir un psychiatre.... Quand personne ne croit à vos douleurs, effectivement il vaut mieux voir un psychiatre, ne fusse que pour lui hurler "je ne suis pas folle, j'ai vraiment mal!"
Un jour j'ai rencontré un neuro chirurgien qui a diagnostiqué un TOS. pendant 6 mois, je l'ai rencontré tous les mois pour faire le point. Difficile à mettre en évidence: les dopplers ne donnaient rien, seul le test du chandelier était positif et lorsqu'il mettait son doigt à un endroit précis de mon cou, la main s'endormait sec. Au bout de 6 mois, il m'a proposé une intervention tout en me prévenant qu'il pensait avoir 80% de chance de trouver "quelquechose" mais qu'il resterait tjrs 20% de risque de ne rien trouver.
Il a trouvé! j'avais un scalène surnuméraire et une malformation congénitale des autres branches du scalène qui probablement suite à l'hématome de l'opération des cervicales, se sclérosait en bloquant le défilé.... l'opération m'a soulagé physiquement et psychologiquement.
A l'heure actuelle, j'ai des névralgies cervico braciales dans les deux bras, mais elles sont fort vraisemblablement dues aux 4 vertèbres soudées et aux 2 hernies discales de mes cervicales ainsi qu'a l'arthrose qui s'y est installée ....

Portrait de mandrak
J'aime 0

bonjour a tous et a toute

je viens vous faire pars de mon experience parceque actuellement , vraiment plus le moral je ne c pas quoi faire .
j ai 31ans je suis chef de cuisine , j ai rencontrer 4 accident de scooter en 3 ans jamais de ma faute je precise !!, et jamais rien de grave a pars quelque choc ; l année derniere j ai trouver un nouveau boulot dans une petite cuisine donc debout 11heure par jour as plier la tete dans tous les sens avec beaucoup d assiettes , ainsi que descendre les marchandises tous les deux jour dans des endroits bas de plafond donc plier la tete a droite a gauche en arrire etc.... et un jour les vertiges on commencé ainsi que les nauzer tres grosses douleures dans les muscle aux niveau des cervicales un coup a droite un coup a gauche ainsi que dans l omoplathe et le bras et souvent de grosse fourmis dans les main et le haut du bras , j ai tenter de continuer de travailler et des acouphen sont apparus ainsi que des tres violent maux de crane qui parte de derriere les oreilles et remonte jusqu a dans les yeux .
j ai donc consulter mon medecin traitant qui ma dis au debut que sa devais etre une cervicalj , il ma donc fais passer un scanner puis un irm ou la vue un legere ecrasement des cervical c4 c5 et c5 c6 ainsi qu une diminution des trou de conjugaison il ma dis que c ete rien de grave j ai donc vue un rhumato qui a tenter deux infiltration avec ma tereure des aiguille sa ma calmer as peine 3 jours et c revenus de plus belle douleure qui me reveille pendant la nuit mal de crane que je ne pendais pas possible d avoir aussi mal les muscle qui se decontacte rarement et une douleure omnipresent plus ou moin violente au repos et des que je marche un petit peu ou que j essaye de mettre mon casque de scooter devienne vraiment pas insuportable mais plus que genante , je suis aujourd huit en arret maladie depuis 1an passer en protocole de soin longue maladie j ai essayer trois osteo different rien n y fais , je suis sous myorelaxant et ixprime chose qui me soulage un petit peu mais qui me mette dans un etat pas terrible tout moue etc......
et aujourd huit ba j ai mal presque tous les jours voir tous les jours des que je marche une petite heure ou que je monte quelque escalier la douleure me dis qu il faut que je rentre chez moi et je ne voie comment je pourrais retourner a mon travail que j adore et qui et ma passion , pas beaucoup de personne ne comprenne ma douleure as pars ma femme qui voie bien que je souffre que je dors mais que je me reveille toute la nuit ;et j avoue que j ai peur que j ai besoind avoir une activiter d une sur le point de vue financier et de deux parceque je ne supporte pas rester inactif , mon medecin me dis que aussi bien sa peu passer en deux semaine aussi bien sa peux durer des année et que mon metier et un metier qui n et pas de tous repos donc je ne c plus trop quoi faire plus le moral depuis c 3 dernier mois voilou ..
a bientot

Portrait de SSandrine
J'aime 0

Bonjour à tous,
J'ai lu attentivement tous vos mails et j'ai l'impression de revivre l'épreuve que j'ai du traverser il y a quelques années.
J 'ai du apprendre à vivre avec cette névralgie, l'apprivoiser, pour enfin l'oublier.
Je me suis dis qu'il serait bon que je fasse part de mon experience à tout le monde. Bien sûr, chaque cas est unique et il n'y a pas de solution ou de médicament miracle. Mais cela vous apportera peut être quelque chose, et j'aurai aimé rencontrer quelqu'un qui me guide à l'époque.
Voilà:
en 2006, on m'a diagnostiqué une névralgie cervico-brachiale (d'autres médecins tout à fait compétents m'ont parlé "de Arnold", d'autres d'Arthrose Cervicale....) Je suis allée voir un spécialiste du rachis à Dijon, le professeur Lemaire. J'ai, comme la plupart d'entre vous, tout testé, passé des examens, essuyé les moqueries d'un rhumato, subit des longues séances de kiné, ait été manipulé par un tres bon osthéo, tenté l'accupuncture, pris des décontracturants musulaires et des anti-inflammatoires (tétrazépam, Rivotril..), suis passée pas des phases dépressives, me suis cru devenir folle...
Mais avec le recul, tout ça me fait penser à un régime amaigrissant :
tout le monde a son point de vue, on trouve du "mieux" à notre état, puis des rechutes.
Le début de mon "renouement" avec un mode de vie normal est venu de mon inscription, avec réticence, à un cours de Qi Gong.
Certains diront "au secours" : un truc pas remboursé!
C'est vrai. Le Qi gong, qui ressemble à du tai chi chuan mais en version thérapeutique, est remboursé en Allemagne mais pas en France.
Je vous laisse seuls juges de cet état de fait.
Les effets se font sentir au bout de quelques mois de pratique, à raison d'une heure et demie par semaine. cela me coûtait 35 euros par mois. On trouve des cours dans toutes les grandes villes, et maintenant dans des villes moyennes.
L'avantage du Qi gong est que l'on peut au bout de très peu de temps, le pratiquer seul chez soi, ou dans un coin de nature.
En plus de ça, j'ai vu un homéopathe, qui m'a prescrit de l'opium. (!)
Le matin, sous la douche, je me masse avec un gant de massage acheté chez The Body Shop", j'insiste sur la zone contractée. J'ai appris ce massage dans un livre sur l'Ayurvéda, une médecien traditionnelle indienne. J'ai aussi pratiqué ce massage en cours de Qi gong. L'eau chaude décuple les effets. Je me masse ensuite le cou, jusque derrière les oreilles, les épaules, les bras et le plus loin possible dans le dos avec : baume de massage à l'arpaghophytum Melvita (trouvé en magasins bio et/ou diététiques)
Je prends des gelules de cassis par temps brumeux et humide (une matin midi et soir). Je consomme des tisanes pour les articulations.
Pour le travail (je suis infographiste), je porte des lunettes de correction normales, ou dites de "repos".
J'essaie de faire du sport une à deux fois par semaine.
Voilà, en 2006, je ne pouvais plus lever le bras pour me brosser les dents, je portais une minerve et courais d'un spécialiste à l'autre.
En suivant avec assiduité un mode de vie plus sain (j'ai quasimment banni la viande mon alimentation, me suis mise au soja... chacun trouve son compte dans un programme alimentaire varié et naturel. Je ne suis pas sectaire et continue de me régaler occasionnellement de saucisse et de sucreries!!),
en 2009, j'ai eu en tout et pour tout 3 épisodes de névralgie (toutes dues à un stress intense) qui ont duré une journée.
L'important pour conclure est que le qi gong est un soutien psychologique et physique permanent. Les mouvements sont gracieux, ile rééquilibrent les énergies bloquées. Je peux maintenant faire toute sortes de travaux, porter des charges lourdes, faire des mouvements répétitifs... Lorsque mon corps donne des signes de fatigue : je fais 15 mn de Qi gong. Et c'est reparti!
Il faut aussi prendre en compte le facteur social. On invente pas nos douleurs, mais parfois, on est pris dans une situation qui semble sans issue : un travail pénible physiquement et psychologiquement, des enfants à élever. la loi du"il faut avancer coûte que coûte et toujours plus vite" et si l'on est pas apte, on est mis au ban de la société.
Certains trouvent refuge dans l'arrêt "médical", qui est le seul "autorisé".
Sauf que le problème réside dans ce que nous devons subir au quotidien : pression, devoir, rapidité, paradoxe d'un système vicieux qui prône le bien être individuel mais qui nous transforme en machines.
Ma névralgie est survenue apres un accident léger et un travail à flux tendu.
Mais j'ai aujourd'hui compris que je devais écouter mon corps différemment, l'aimer avec ses qualités et ses faiblesses, et le qi gong m'a servi de tremplin. Aujourd'hui je ne prends plus aucun médicament, je sais reconnaître les symptômes d'une crise imminente, et je sais l'enrayer.
Je n'ai besoin ni d'osthéo, ni de travail postural; ni de lunettes ou de gouttières. Et je remercie chaque jour mon professeur de Qi gong pour ce bien être retrouvé.

Je souhaitais faire une bonne action pour ce début d'année. Je crois que c'est fait. Je n'avais plus rien à faire sur des forums médicaux, mais le qi gong m'a enseigné une chose de plus : lorsque l'on s'aime; on a envie d'aimer les autres.
Bonne année à vous tous. et bonne chance.

Sandrine

Portrait de ninine63
J'aime 0

bonjour je suis atteinte de névralgie cervico branchiale suite a un accident de la route il y a3ans avec entorse cervicale ;je viens passer une radio du rachis cervicale pronostique raideur globale du rachis cervicale favorisé par un uncodiscathrose évolué de c4 a c7 responsable d un rétrécissement de calibre des foramens c4/C5 droit et c5/c6 gauche ;quelqu'un peut m aiguiller sur cela car je ny comprend pas a ces thermes merci a vous

Pages

Participez au sujet "Nevralgie Cervico-brachiale"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.