Portrait de Wanwongka
J'aime 0

eric wrote:
Bonjour à tous et merci de vos temoignages qui me rassure un peu.

J'ai un fils de 14 ans qui souffre de mythomanie et je pense qu'il y a une forme d'hérédité dans la mithomanie mais pour mieux me comprendre je vais vous résumé mon histoire.
Tout a commencer lorsque j'ai rencontré ma premiere femme, elle etait enceinte de deux mois, vivait chez un homme qu'elle disait son cousin (j'ai vite découvert que ce n'etait pas un cousin) et tres vite un véritable coup de foudre à eu lieu. Elle s'est donc rapidement installé à la maison et nous avons vécu plusieurs mois formidables. Puis ce fut le descente aux enfers assez rapide. Je me suis apercu qu'elle mentait énormenent, elle nous mettais en difficulté financière chaque mois, elle mentait sur des entretiens pour du travail qu'elle n'a jamais passé et a été jusqu'à s'inventer un travail. Elle partait le matin et revanait le soir....mais aucun travail. je passe les explications sur le justificatif pour ne pas etre payé par son employeur De très nombreux mesonges se sont succedés plus incroyable les uns que les autres. Elle avait également un rapport tres particulier avec l'argent. Elle depensait sans compter et nous mettais régulièrement sur la paille. (ma famille nous a sorti plusieur fois de tres grosses difficulté)
Son esprit etait tres etrange, elle allait par exemple jusqu'à inventer des mots lorsque nous jouions au scrabble et lorsque l'on verifiait dans le dictionnaire elle se mettait dans une colere folle en justifiant que le dictionnaire avait oublié le mot.
Par la suite j'ai eu des visites d'huissiers qui m'apprenaient qu'elle avait volé plusieurs personnes et qu'elle etait passée au tribunal. (3 condannations au total).
Je passe les histoires quotidiennes qui prendrait trop longtemps a raconté mais lorsque je raconte cela on a peine à me croire tellement il y a eu de faits.
Lorsque j'ai demandé le divorce, elle est parti chez une copine abandonnant notre fils qui avait 1 an. je me suis donc occupé de lui jusqu'à ce jour. En me quittant elle a profité de mon absence pour se rendre chez notre voisine, lui racontant que j'etais en deplacement et qu'elle avit perdu ces clés elle s'est fait hebergé et a follé pour 10 000 francs environs de chèque falsifié.
Depuis nous que nous nous sommes séparés il y a 13 ans maintenant elle a vécu aux crochets de plusieurs hommes qui a mon avis ne connaissent rien de sa véritable nature. Elle détruit petit a petit notre fils par des mensonges insaissants. Elle vit dans un monde lui appartenant. J'ai appris au moment de notre divorce qu'excedait sa mere l'avait envoyé un peu chez sa tante lorsqu'elle était adolescente (sa tante est medecin) et sa tante avait dit à l'epoque qu'il etait urgent de la soigner. Pour la petite histoire elle avait raconté qu'elle avit était violé à 13 ans par son beau pere.
je pourrais en raconter des lignes et des lignes
Ce qui m'inquiete aujourdhui c'est que mon fils semble avoir les mêmes genes, il ment comme il respire et nie l'evidence, ex: lorsqu'il a un zero sur son bulletin de note ce n'est pas vrai c'est le professeur qui se trompe......
Compte tenu de ce que j'ai vécu avec mon ex femme j'ai tres tres peur aujourd"hui pour l'avenir de mon fils. Est ce une maladie que l'on peut vraiment soigner ??
Depuis notre divorce mon ex ne sait jamais occupé de notre fils, ne le prenant que rarement et de moins en moins au fil des années mais aujourd'hui elle s'est mise dans la tete de le recuperer et mon fils semble marcher dans ce qu'elle raconte si bien que durant les vacances de juillet mon fils qui était chez elle m'a appelé en me disant qu'il ne voulait plus vivre chez nous qu'il était régulièrement battu et qu'il ne supportait plus !!!!....
vous comprendrez aisement mes craintes pour l'avenir....
Bon courage a tout ceux qui souffre de pareil situation et surtout parlez en au moins ca soulage
Eric

Oui, effectivement ces pathologies ont indéniablement un côté héréditaire qu'on ne peut pas définir exactement car l'hérédité est très liée au hasard. Celà peut se transmettre d'une génération à une autre, mais aussi sauter plusieurs générations.

Pour ton fils, tu peux essayer de lui montrer sans violence verbale ni menaces que tu n'es pas dupe lorsqu'il te ment. Il faut faire celà immédiatement, le prendre sur le fait. Bref, il faut lui montrer que ce qu'il fait n'est pas bien sans agressivité mais avec bienveillance et amour : les mythomanes sont dépendants du regard des autres, ce sont des dépendants au même titre que les alcooliques et les drogués. Leur "produit" c'est l'amour et la considération dont ils ont un besoin insatiable et irrationnel. Il ne faut pas oublier qu'il est malade mais qu'il n'est pas responsable de sa maladie. Renseigne toi pour trouver un bon spécialiste dans ce domaine qui soit près de ton domicile.

Personnellement, j'ai un voisin qui est dépendant du regard des autres (ou mythomane, comme on voudra). Il essaie par tous les moyens d'avoir une emprise sur moi par la persuasion et la démonstration d'un prestige qu'il espère obtenir de tout un chacun. Comme il voit que je ne suis pas dupe et que son jeu ne fonctionne pas avec moi, il n'est pas gêné d'agir par les humiliations en public et des gestes violents comme enfoncer un citron déjà utilisé dans une coupe de glace que je n'ai pas terminée lorqu'on dine entre amis. Il développe toute une stratégie pour m'amener un jour à lui prêter de l'argent. Il a déjà emprunté de l'argent à d'autres amis. Les mythos sont doublés d'escrocs. Il est retraité et s'est inventé une profession : directeur de banque. Dommage pour lui, car je connais le montant de sa pension et ce n'est pas celle d'un directeur d'agence de la BNP (à Antibes, St Tropez etc..., bref "sur a côte" bien évidemment !!!) comme il le prétend. Ce que je fais : je lui rends ses humiliations en lui montrant que je ne suis pas dupe. Dans ce cas (il ne fait pas partie de ma famille, je ne suis pas là pour l'aider à se soigner, mais pour me défendre contre lui), je le fais avec cynisme et raffinement : je lui montre que j'ai compris son jeu et qu'il est pathétique : c'est très efficace !!! C'est en effet l'effet contraire à ses objectifs. Je décline systématiquement ses invitations ainsi que celles des personnes qui sortent avec lui. Je vais d'ailleurs prévenir les personnes qui sortent avec lui qu'il ne faut pas qu'elles comptent sur ma présence en sa compagnie et du problème que vit ce monsieur et qu'il fait vivre aux autres. Je vais dire aux amis avec qui nous sortions ensemble que je l'ai vu un jour dans le hall de l'immeuble avec une somme d'argent à la main, me disant qu'il la leur avait empruntée et qu'il montait la leur rendre. J'évite son contact, mais en lui montrant surtout que je n'ai pas peur de lui.

Voilà comment il faut faire quand il s'agit d'un étranger. C'est beaucoup plus délicat quand il s'agit d'une personne de sa famille.

Il y a le problème de la manipulation de la part de ton ex. Elle a un passé judiciaire et il faut que tu te défendes et que tu ne laisses pas ton fils entre ses griffes. Vois donc un avocat qui, je pense, te demandera de porter plainte et d'étayer celle-ci par son passé judiciaire. Une enquête à caractère social la concernant peut également être menée, je pense. Les mythos ont un sens de la vengeance très développé : ils sont très orgueilleux et même plus. Il faut donc à tout prix que tu agisses car, elle, elle ne vas pas se gêner pour agir, crois moi.

Je te souhaite du courage et de la clairvoyance pour sortir ton fils de ce très mauvais départ dans la vie et pour vous débarrasser définitivement du contact de ton ex..

Portrait de Shiva72
J'aime 0

Bonjour a tous,

Je viens sur ce forum un peu suite à un declic... declic recent, datant d'hier apres midi... Si vous savez a quel point je me retrouve dans vos écrits, c'est terrible et en meme temps, je pense enfin comprendre....

Je pense etre tombée amoureuse d'un mythomane...

Dans les grandes lignes, je l'ai connu par internet, dés le debut de notre histoire le feeling etait present. Une si belle histoire... mon journal intime pendant pret de 2 ans puis la rencontre, l'Amour cela fait un an...

Un homme qui m'apporte tant en presence (SMS, tel...) mais pas assez physique car nous habitons a plusieurs centaines de KM... il me comprend tellement, est tellement en moi.... idem je comprenais les raisons qui justifiaient que l'on se voit que tous les 15jours... son fils à voir en Angleterre....

Oui je parle encore au present car je ne fais que de m'en rendre compte... disons qu'enfin je mets un nom sur le pourquoi "on avance pas ensemble alors que c'est voulu des 2 cotes, pourquoi est ce si compliqué de se voir, de concretiser les projets etc... pourquoi je commencais a douter... "....

Je suis terriblement triste mais en meme temps je commencais a poser les jalons... lui aussi a une belle situation,un poste a tres forte responsabilité,... lui aussi a eu un soucis d'argent et bien entendu j'etais la pour l'aider... lui aussi m'aime, il ne veut que moi, je lui manque etc etc.... que de belles paroles, de beaux gestes, genereux aussi...

Il sait que je suis suspicieuse depuis plusieurs semaines, qu'il est plus qu'urgent que je vois son entourage (et oui, ses parents pour des raisons de santé sont pour le moment chez lui et compte tenu de leur age, santé, par pudeur il ne me les a pas encore presentes...), cependant, il ne sait pas que je pense qu'il fait parti des mytomanes.

Je ne veux pas lui faire de mal, mais je ne veux plus etre manipulée...
Je pense que je vais mener une petite enquete, j'ai 1 n° de tel d'une personne qui a tente de me joindre a plusieurs reprises (SMS) sans pour autant etre explicite. Je ne sais pas qui s'est... a entendre mon ami c'est son ex tres jalouse.. qui a du regarder ses messages de son portable.... je ne sais pa sce qu'il a bien pu lui dire car depuis plus rien... Bien entendu je comprennais tout cela et je me suis faitre toute discrete, cependant, j'ai gardé le n°.....
Je pense que je vais appele,mais j'ai peur....

Voila où j'en suis....
Cela se dessoine dans mon esprit je m'attend a vivre des moments difficiles. J'espere ne pas a avoir à me reconstruire completement... C'st trop recent et il y a encore ce doute et si je me trompais.... Dois je appele ce n°? contacter le cabinet qui gere un conflit entre lui et a poriori son ex femme..., contacter la boite où il travaille.... je ne sais quel choix prendre mais il faut que je fasse qq chose...
Je vais prendre un RDV pour du coup faire un test du sida... tenter de faire comme si de rien n'etait, tenter d'etre maline, de lui demander l'argent qu'il me doitr parce que j'ai un soucis financier....

J'espere ne pas decouvrit qu'il me trompe...
enfin dans ce malheur ce qui nous" rassurer" c'est qu'ils sont veritablement amoureux... qu'ils ne font pas tout cela pour nous faire mal...

Je vais m'en arrete là pour le moment.

Merci pour tous vos derniers temoignages ils sont si riches... et merci par avance pour vos retours....

Portrait de Etoile-2
J'aime 0

Allo à toi,

Écoute ton instinct. J'ai eu ce que je croyais être un copain, et il s'est avéré être un mythomane. Il est demeuré une sorte d'ami et parfois quand je le vois aller, je trouve cela pitoyable. J'en ai même un peu pitié.

Arrête de te poser toutes ces questions et quitte-le. Ils ont toutes les réponses et toi tu ne peux pas concevoir que qulequ'un puisse mentir à ce point. C'est là leur force. Quand tu n'es plus impliqué emotionnellement, c'est pas joli ce que tu vois.

Etoile

Portrait de Shiva72
J'aime 0

Merci Etoile pour ton retour.

Je pense commencer mon "deuil" (désolée si cette expression n'est pas bien utilisée). Il n'est pas au courant, j'avoue avoir besoin de me gonfler, d'avoir qq preuves concretes avant de rompre.
Je me donne qq semaines, 2 semaines. Je le vois demain, on verra. J'aimerai réussir a etre a ses cotes en etant juste amis. J'y travaille. C'est recent, le declic date de 2 jours....

J'ai une conception de la vie: AVANCER, regarder la vie du bon coté. Elle est certes difficile, mais elle peut etre si belle....

Je dois rebondir, ne pas m'en vouloir, tenter de ne pas remettre en cause la confiance que je peux avoir envers mes proches ou les futurs...

J'ai appris au travers tous ces temoignages qu'il s'agit d'une maladie et qu'a priori ils ne le font pas pour faire mal, blesser....

Je crois tout a fait ce que tu dis, une fois detachee, ce n'est certainement pas beau a voir...

Merci encore

Shiva

Portrait de Etoile-2
J'aime 0

Allo Shiva,

Je suis demeurée amie avec mon mythomanie. Il n'a même jamais été vraiment mon amoureux. J'ai quelques années de plus que lui et son seul intérêt pour moi était sans doute mon portefeuille. Les choses ont évolué et il est resté un ami que je vois arriver surtout lorsqu'il a besoin d'aide.

Il me fait penser à un grand enfant. Il demande mais n'apprécie pas vraiment ce que je fais pour lui. C'est quasiment toujours moi qui l'aide. J'ignore pourquoi mais je ne peux pas vraiment lui en vouloir. Je soupçonne qu'il ne peut pas vraiment éprouver de sentiment pour qui que ce soit. Je crois même qu'il est impuissant ou à peu près. Je comprends que peut-être je ne l'inspirais pas, mais je ne le vois jamais avec une femme. Il se vante de toutes ses conquêtes, mais cela sonne faux.

Si j'ose le contredire dans son délire, il se fâche et me dit que je n'y connais rien. Il est comme de la guimauve et cela devient désastablisant à la longue.

Voilà comment est un mythomane. Bonne chance.

Etoile

Portrait de meixi
J'aime 0

Bonjour à tous

Voilà quelques temps que je soupçonne ma meilleure amie d'être mythomane, j'ai lu vos témoignages et j'ai de plus en plus de doutes. Je souhaiterai vous faire partager mon histoire pour que vous me disiez ce que vous en pensez.

Nous nous connaissons depuis 4 ans. Au début nous n'étions pas très proche. Je savais juste qu'elle venait de province, que son copain du moment était pompier dans la même caserne que son père et qu'elle devait bientot se marier. Mariage qui n'eut jamais lieu puisque son copain la lacha 2 mois avant la date prévue. Elle était effondrée, chose compréhensible. C'est à partir de ce moment là que l'on s'est rapprochée. Je l'ai beaucoup soutenue et puis nous en sommes venues à nous confier beaucoup de choses. Elle sait tout de moi je sais tout d'elle du moins c'est ce que j'espère. Elle s'est remise avec quelqu'un 3 mois après sa séparation. Cette personne n'est autre que le meilleur ami de l'homme avec lequelle elle devait se marier, lui aussi pompier, il a un petit garçon d'une précedente union. Jusque là rien d'anormal me direz vous et je vous l'accorde mais le problème est que je suis, dit-elle, sa meilleure amie mais que je n'ai jamais vu son copain ni son petit garçon. Pas de photos, pas de preuves qu'ils existent réellement. Ils ne vivent pas ensemble mais lorsque je vais chez elle il n'y a pas de photos de "ses hommes", aucune traces d'un eventuel enfant. A chaque fois que nous organisons des sorties il ne peut jamais venir car soi il est de garde a la caserne soi il n'a personne pour faire garder son fils etc. Elle a plusieurs fois dit qu'elle devait quitter son travail pour partir vivre avec lui et à chaque fois c'est repoussé pour x raisons. Il lui arrive toujours des choses incroyables commes des accidents sur l'autoroute où c'est elle qui donne les premiers soins, un accouchement qu'elle a failli faire seule dans un magasin... A chaque fois qu'il m'arrive un coup dur vous pouvez être sur qu'il lui arrive quelque chose dans la semaine qui suit. Il lui arrive des choses horribles, elle a fait une fausse couche il y a 2 ans elle était enceinte de 4 mois de jumelles auxquelles elle avait déja donné des prénoms et a due faire face au suicide de la maman du fils de son copain. Je me dis parfois que c'est moi qui suis parano qu'on ne peut pas inventer de telles choses que je me fais des films mais il y a pleins d'autres petites choses qui viennent se greffer et je me remets a douter.
C'est une personne qui a des réactions excessives aussi bien dans un sens que dans l'autre. Elle peut se mettre en colère pour des choses auxquelles vous et moi ne preterions surement pas attention et se mettre à pleurer pour des choses qui n'en valent pas la peine. Elle est extrement possessive et j'ai d'ailleurs due prendre mes distances il y a quelques semaines. Cette relation devenait etouffante elle voulait savoir tout ce que je faisais, s'inquietait si je ne répondais pas à ses appels, elle m'envoyait des textos tous les soirs alors que nous nous voyons déjà toute la journée vu que nous travaillons ensemble on aurait dit qu'on était en couple! Je lui ai fais comprendre que cela devenais un peu lourd et son attitude a changé du tout au tout. Plus d'appel plus de textos et peu d'échanges au travail.
Cela vient peut être de moi car il est vrai que je n'ai plus confiance en elle même si je n'ai pas de preuves irréfutables de ce que j'avance. Je n'arrive plus à discuter avec elle car j'ai peur que tout ce que je sais d'elle soi faux et je ne veux donc plus rien lui raconter me concernant. J'en ai parlé à une autre amie avec qui je travaille et qui la connait aussi et elle reconnait que mes doutes sont fondés et me dit qu'il faudrai que j'essai de la mettre devant le fait accompli pour voir comment elle réagit, que j'essai de la "piéger". Je suis partagée dans un sens je voudrais savoir et dans un autre non car j'ai peur, peur de cette eventuelle verité qui serait pour moi une véritable trahison.

J'aimerai savoir ce que vous pensez de mon histoire, si vous avez des conseils à me donner.

Je vous remercie d'avance.

Portrait de Shiva72
J'aime 0

Bonjour,

Je me retrouve au travers de vos mots, au travers de votre histoire: confiance remise en cause? doute? se trompe de penser cela? la recherche de preuves, de justificatifs en esperant que la vérité n'est pas celle que l'on commence a croire...

Je m'en suis appercue la semaine derniere et depuis je tente de cerner et de capter, d'avoir des preuves de ses mensonges... cependant, je ne suis pas certaine que se soit la bonne démarche.. mais pourquoi rompre sur des soupçons? a-t-il trahie ma confiance?...

Je commence a penser que compte tenu de cette maladie que je decouvre, nous ne faisons pas le poids, nous ne sommes pas psy et nous avons à vivre notre vie.

Nous ne pouvons de toutes les manieres, avancer sur des doutes, des soupcons, des peurs...

Je lui ai lancé un ultimatum, on verra. Je me suis donnée un délais, je lui ai fait savoir mon mecontentement, que je ne pouvais plus attendre.... cependant,s'il trouve a nouveau une bonne "raison" de ne pas faire ce qu'il a dit qu'il ferait alors je prendrais ma decision: je pars...

Je pense que nous partageons qq valeurs:la confiance, la transparence, l'honnetete sont pour moi essentielles, primordiales... J'ai peur qu'elles aient été baffouées, je me prepare au "pire" car dans mon esprit le doute persiste, je pense ou espere toujours que je me trompe, esperant que notre si belle histoire ne puisse se terminée par la trahison...

A nous de rebondir, d'etre claire et surtout avancons... quitte à la "abandonner" a leur mensaonges.....cela m'est difficile de dire cela mais nous devons garder la raison...

Je propose de nous soutenir dans cette épreuve que nous traverçons, ne lachons pas, avancons....

Bien à vous

Portrait de cassidile
J'aime 0

Que vous le veuillez ou non, si vous vous accrochez à un menteur ou une menteuse, à un ou une mythomane ou pervers, vous allez y laisser des plumes, et des grosses. Vous vous détruirez,je veux dire: ILS vous détruiront.

Ne tentez pas de les "secourir", ce sont des comédiens. Vous ne les prendrez jamais dans leurs mensonges, ils sont vicieux, ils inventent un mensonge pour en couvrir un autre. Ils auront toujours un temps d'avance sur vous.

Devant un psychiatre, ma femme à menti en cascade, je l'ai bloquée, elle était embourbée dans ses mensonges, elle a quand même réussi à obtenir une expertise qui la flatte. Comment a-t-elle fait en tête à tête avec le psychiatre ? Mystère....

S'accrocher à eux, c'est comme le tonneau des Danaïdes, on n'en finit jamais, parce qu'ils ont une capacité de mensonge et de persuasion hors du commun. C'est leur seule force.

Mais derrière la façade de leurs mensonges, il n'y a rien, c'est le vide.

Ils ne vous aiment pas, ils ont seulement besoin de se faire aimer. C'est une demande impérative, sans fin, sans repos, jamais satisfaite, quoi que vous fassiez.. Ne vous y trompez pas, c'est pas ça l'amour.

Dès qu'on a constaté les mensonges, il faut se faire mal, se faire violence et partir sans retour. Il faut impérativement rompre toute communication s'il n'y a pas d'enfants. Un adulte est capable de guérir de cette douleur. Mais vous serez submergé si vous vous laissez manipuler par ces beaux parleurs.

S'il y a des enfants...... c'est le drame. Ils vont manipuler les enfants. C'est ce qu'on appelle le SAP , ou Syndrome d'Aliénation Parentale. Bon courage.......

Portrait de Etoile-2
J'aime 0

Allo Cassidile,

Tu as très bien résumé le cas des "mythomanes". Cela fait réfléchir ceux ou celles qui sont aux prises avec un tel problème.

Portrait de apolline99
J'aime 0

bonjour,
moi aussi je connais une mythomane qui est complétement cinglée ! fausse couches , maladie tres grave , promotion ( elle se dit directrice de banque ) , voyage, évenements surprenants dont elle est l a seule témoin et le héros , parents tres malades , famille endeuillée un milliers de fois , voyages toujours annulés, sorties et rencontres d amis ou de parents qui ne réalisent jamais ... mais le pire dans tout ca c'est qu il a des personnes qui la croit encore ! c'est une personne qui sait charmer les gens et les acheter , elle semble si gentille dans son malheur ! elle adore qu on la plaigne et qu on lui dise qu elle na vraiment pas de chance !
nous ne connaisons rien d'elle sauf ce quelle raconte !
j ai lu ton témoigange meixi et ton histoire ressemble à quelques détails prets à l histoire de cette mytho que je connais , moi jai deja essaye de la pièger mais elle est si maligne qu elle invente d'autre mensonge . Beaucoup de personne de son entourage savent qu elle est mytho et tout le monde est désolé de cette situation ! mais elle fait peur et personne n ose lui dire la vérité !
et si elle s apercoit que vous connaissait sa maladie la elle vous enfonce , ne vous lache pas ! elle est tres forte et ne recule devant rien.
j en ais fait les frais .

Portrait de meixi
J'aime 0

Merci pour votre soutien

Comment faire pour se défaire de l'emprise d'une personne mythomane? Cette personne est une amie très proche et même si ma confiance envers elle a beaucoup flanché je n'ai toujours aucune preuve irrefutable et c'est délicat de couper les ponts.
Que me conseillez vous?

Portrait de Etoile-2
J'aime 0

Allo Meixi,

Lorsque tu commences à te poser des questions sur le comportement d'une personne, c'est qu'il y a anguille sous roche. Écoute ton instinct. Les mythomanes semblent toujours avoir une vie incroyable, toujours mieux que les autres, même si leur réalité est pitoyable. Et ils ont une emprise sur les autres qui s'expliquent difficilement. Si tu commences à t'en rendre compte, c'est le début de ta 'guérison'. Essaie de couper les ponts graduellement sans faire de vague. Et ça peut prendre du temps, j'en sais quelque chose. Bonne chance.

Portrait de Marion59
J'aime 0

bonjour a tous.
VOila, je m'apelle marion et j'ai 17 ans. Ma mere à 50 ans et je crois qu'elle est mythomane.
Hier je lui ai dit ke je savais pour tous ses mensonges. Je n'en pouvais plus. Pour résumer, ma mere serait une femme exemplaire, elle aurai eu deux baccalauréat, le premier a 15 ans, elle aurait eu une magnifique carriere dans la médecine et l'armée de terre. Elle parait très cultivée et sur d'elle, il est impossible de la contredire sinon elle s'enerve.
Le probleme c'est qu'elle na pas de bacs pas de permis de conduire et qu'elle n'a jamais travailler. elle s'est inventée un frere soit disant décédé. Il n'a bien sur jamais existé. Elle s'est mariée 4 fois, tous ses maris sont partis par crainte et par souffrance. Et a connu beaucoup d'hommes, des aventure.
a l'entendre parler aucun malheur n'est plus grand que le sien et tout doit tourner autour d'elle. Moi je me suis fait une carapace, elle me crois démunie de touts sentiment envers elle et me crois insensible, ce qui n'est pas plus mal parce que sinon elle s'acharne sur moi pour me faire plonger.
Ma grande soeur n'a plus aucun contacte avec elle,elle a abandonnée ma deuxieme grande soeur trés jeune, moi je narrive plus a la respecter. Elle ma fait trop de mal. Mes petits frere et soeurs ouvre les yeux sur ses mensonges.
Jen n'ai que 17 ans et pourtant je souffre vraiment, vraiment beaucoup. Comme je lui ai fait par de mes doutes hier elle ne veut plus me voir.
Je ne sais pas qui ai mon pere, elle me ment aussi a se sujet.
J'ai deux question a poser : D'aprés vous ma mere est elle vraiment mythomane ou prend elle plaisir a faire du mal au gans qui l'aime?
Comment faire pour l'aider a s'en sortir sans qu'elle sache que cela viens de moi?
J'ai vraiment besoin de conseils aidez moi s'il vous plait, Je n'en peut vraiment plus de cette situation.

Portrait de kitty94
J'aime 0

bonjour ! j'ai lu pour la plupart les messages précédents, et j'ai le même problème. Je suis en seconde dans un lycée professionnel, et j'ai une camarade de classe qui m'est très chère, et je pense qu'elle est mythomane. J'explique. En fait, elle a 16 ans, et elle me raconte sea vie, elle se "confie" beaucoup à moi, j'en suis flattée mais des fois, cela dépasse le sens moral. Pour dire la vérité, je ne le crois pas du tout. Au début de notre amitié, je pensais qu'elle disait la vérité mais au fur et à mesure qu'elle en rajoutait... Elle me dit que son père est mort d'un cancer lorsqu'elle avait 5 ans, pour le moment tout va bien, après, à 6 ans, elle s'est faite violée, sa mère est une alcoolique qui refuse de la garder sous son toit et donc, ma amie vie dans une famille d'accueil. Elle m'a dit aussi qu'elle avait un copain de 15 ans qui était censé être parti au States, alors qu'en fait, il est allé déménager à la campagne. mais le problème, c'est d'un coup tout a basculé. Il s'est mis à l'attendre devant chez elle le matin et essayait de la suivre jusqu'à l'école, mais étrangement, personne ne l'a jamais vu, c'est pourquoi à ce moment là, j'ai commencé à me poser quelques questions... Elle me dit qu'elle a le syndrome de l'alcoolisme, qu'elle se fait battre par sa mère d'accueil, qu'elle s'auto-mutile et des fois le soir, elle m'envoie des messages comme quoi elle est trop malheureuse et qu'elle va se tuer. J'en ai parlé à une psychologue mais elle ne m'a pas vraiment éclairée sur ce sujet, j'ai essayé de lui dire la vérité, comme quoi je ne la croyait pas mais que je voulais malgré tout rester son amie parce que je tien à elle. Seulement, comme je l'ai lu précédemment, elle s'est enfoncée dans son mensonge, et je voulais savoir qu'il n'y avait pas un autre moyen que de me séparer d'elle. je lui ai déjà conseillé d'aller vois un psychologue mais rien à faire, elle ne veut pas... Aidez-moi s'iol vous plaît je ne sais plus quoi faire !!! merci

Portrait de meixi
J'aime 0

Bonjour Kitty94

J'ai posté moi aussi un message ici il y quelques temps par rapport à une amie. Je ne voulais pas croire que tous ce qu'elle me disait n'était que pur invention et il s'est pourtant avéré que rien de tout ce qu'elle m'avait raconté n'était vrai. Je te laisse relire mon message pour voir tout ce qu'elle a pu inventer dans le seul but qu'on s'interesse à elle. Pour ma part j'ai completement coupé les ponts car elle m'a énormement blessée et déçue. J'ai discuté avec une psychologue et elle m'a dit que même les gens de la profession les fuyait car il n'y a aucun traitement possible. Les mythomanes sont tellement manipulateurs qu'ils arrivent à orienter les psy dans le sens qui leur convient. Elle m'a donc conseillé de cesser tout contact avec cette personne. Il n'y a malheureusement aucun autre choix. Tu ne pourras pas aider cette personne et encore moins si elle ne veut pas se faire suivre psychologiquement. Je sais que c'est difficile mais le mieux à faire pour toi est de prendre tes distances.
J'espère t'avoir aidé un petit peu. Bon courage

Portrait de kitty94
J'aime 0

bonjour ! Merci pour la réponse ! J'avais espéré qu'il y avait une autre solution, mais je m'en doutais un peu... J'ai essayé de commencer à me détacher, mais elle ne veut pas me lâcher, elle me suit partout, et comment couper les ponts alors que nous sommes ensembles en cours ?

Portrait de soraya16
J'aime 0

Bonsoir a tous,
Si je m'inscris et ecris ce message c'est vraiment par desarroi et pour un peu d'aide. Pour resumer mon histoire, ca fait presque un an que je frequente un homme qui au depart etait un simple ami. Bien que les choses soient claires pour l'un et pour l'autre, celui ci n'a cessé de nourir l'obsession de vouloir plus qu'une simple relation amicale et il est tombe fou amoureux. M'etant enormement attachée a ce garçon plein de gentillesse et de douceur et je n'ai su mettre les distances necessaires. Bref les choses se compliquaient mais rien de bien mechant! Il n'a fait que suscité un interet de plus en plus important de ma part, me racontant un passé difficile, mis a la porte par ses parents a 13 ans, baignant dans un milieu pas tres sain durant plusieurs années, avoir fait enormement d'argent etc etc. Le voyant plein de bonne volonté et de vouoir s'en sortir et construisant sa vie sainement et legalement, je me suis completement impliquee dans sa vie, donnant tous les jours de mon temps et de mon energie. Tout a basculé, ou pour les fetes de fin d'année, je rejoinds ma famille dans le sud (j'habite a paris) et lui doit rentrer a l'hospital pour une intervention non negligeable (une septicemie, une infection qui contamine serieusement le sang). Le 25/12 je recois un appel (etant inquiete car sans nouvelle depuis) de son frere, que je n'ai jamais rencontre, m'annoncant qu'll est tombé dans le coma. J'ai recu un choc terrible, la douleur etait indescriptible. Les jours qui ont suivi, j'ai eu ce presumé frere (qui avait etrangement la meme voix que mon ami) au telephone qui m'annoncait le lendemain qu'il etait sorti du coma et hors de danger. Je me suis remise enormement en question, et quand je l'ai revu, j'ai pensé qu'une amitié aussi forte pouvait evoluer sur une relation amoureuse (pourquoi pas). Mon emballement a duré 2 jours. Quelque chose de malsain me faiasait comprendre que rien n'allait, quelque chose de louche se passait, il me mentait sur tout mais comment en etre sur. Puis surtout je n'etais amoureuse et tout me poussait a ne pas l'etre et pourtant impossible de m'en defaire completement. J'etais devenu dependante de cet affectif. Je lui faisais part de mes angoisses et lui alimentait en me faisant culpabiliser. J'ai rompu sans jamais consommer cette rupture, je le voyais tjs autant, autant dire h24. Il y a quelques jours, suite a une emission et trop de doutes cumulés sur les choses, j'ai eu une revelation si je puis dire et malgré l'obsession qui me prenait, j'ai commencé mon enquete. En une apres midi j'ai eu pas mal de reponse et j'ai compris qu'il me mentait sur bcp de choses voire tout. J'ai scruté les forums, les temoignages pour comprendre et savoir s'il s'agissait de manipulations ou de mythomanie. Je l'ai revu deux jours apres. L'ai confronté en questions, il ne faisait que rebondir sur d'autres mensonges, quitte a craquer et a pleurer, j'ai eu envie de le croire mais rattrapée par la raison, j'ai tenu bon. J'ai voulu me sauver, lui n'a pas voulu, j'ai donc posé l'ultimatum finale. Rester dans sa vie s'il acceptait de me prouver tout ce qu'il m'avait avancé ces 9 derniers mois et accepter de se faire aider et de l'accompagner. Ceci a eu lieu mercredi soir, nous sommes vendredi soir, silence radio. Est ce la fuite? Ai je desequilibrer son existence? J'espere malgré moi ne plus avoir de nouvelle, mais je reste tres fragilisée par cette histoire, je me suis remise en cause, failli partir en depression et j'ai remis surtout en cause ma santé mentale. Sortir de l'irrationnel aussi vite fait bcp de bien mais c'est aussi tres destabilisant. Merci de me m'aider ou un simple soutien serait le bienvenue. Merci encore!!!!

Portrait de prescri
J'aime 0

Bonsoir,
Je vais faire au plus bref étant donné le nombre de messages.
Tout d'abord, je pense qu'il ne faut pas employer le terme de "victime" de mythomane parce que ces personnes souffrent énormément et même si on souffre beaucoup de leurs mensonges, ils sont eux même victimes de leur maladie qu'ils ne contrôlent pas.
Pour résumer, ça fait environ 8 mois que je suis avec un mythomane justement, j'ai 19 ans et je le connais depuis le collège, on était déjà sorti ensemble très peu de temps. On avait garder contact mais peu régulièrement ce qui ne m'a pas permis de me rendre compte de sa maladie. Je me suis rendu compte il y a un ou deux mois de la plupart de ses inventions (décès de proche, accident et beaucoup d'autres fabulations liées à l'argent ou encore sans raison particulière. Il s'est notamment approprié la vie d'un ami à lui).
Cependant, je pense qu'il est sincère envers ses sentiments, ce n'est pas parce qu'ils sont mythomanes que ce ne sont pas des humains et ils ont le droit d'éprouver eux aussi des sentiments. Pour vous en convaincre, leur problème est fortement lié à un manque de confiance en eux et un grand besoin d'amour de la part des personnes qui les entourent (donc ils éprouvent des sentiments).
Ensuite, je pense également que les situations ne sont pas les mêmes selon les mythomanes, je parle en conséquence de leur réaction face à la confrontation avec leurs mensonges. En effet, beaucoup peuvent fuir ou encore s'énerver et essayant de nous faire passer pour des fous car la réalité serait trop douloureuse pour eux à accepter.
Pour ma part, j'ai hésité longuement à lui dire et surtout comment lui dire, cela a pris plusieurs mois et c'est très difficile d'attendre avec ça sur la conscience. J'ai beaucoup lu d'articles sur la mythomanie et de commentaires, que ce soit de mythomanes ou de ceux qui en ont connu. Je me suis renseignée sur de nombreux sites et également auprès de psy.
J'ai finalement décidé de lui dire et j'ai écrit un mail en toute sincérité en lui expliquant au mieux ce que je ressentais et en lui disant que je le comprenais, que je ne le laisserai pas tombé. J'ai détaillé bien évidemment les symptômes de la mythomanie en les mettant en lien avec ses mensonges, ses peurs ou encore ses souffrances, en essayant de lui expliquer les conséquences que cela pouvait avoir sur sa vie. Je l'ai rassuré etc.
Je m'attendais à une réaction assez vive de sa part ou totalement le contraire c'est à dire totalement passive. Mais j'ai été agréablement surprise car j'ai reçu un message me disant que j'avais raison sur beaucoup de point, qu'au début il ne comptait pas rester avec moi mais que malheureusement il s'était attaché à moi qu'il voulait m'en parler mais qu'il n'avait pas osé par peur de me perdre, qu'il pensait que je ne voudrai plus le voir ce qu'il comprend très bien, il a ajouté qu'il m'aimait et qu'il est désolé pour moi et pour ma famille qui l'a accueilli et qu'il a trahi, pour finir il m'a redit qu'il m'aimait et qu'il me souhaitait tout le bonheur que j'espèrai.
Sa réaction m'a paru positive étant donné qu'il a accepté tout ce que j'avais à lui dire et je trouve que c'est véritablement un bon point car ça doit être vraiment difficile pour eux et très humiliant d'avouer tout cela. Je n'ai pas eu de nouvelle le jour suivant alors j'ai pris l'initiative de lui demander des nouvelles. Il m'a répondu que ça allait bien et qu'il m'appellerai.
Pour l'instant c'est tout récent, je ne sais pas du tout comment va se dérouler la suite puisque c'est aujourd'hui qu'il m'a envoyé ce message. Je lui ai dit qu'il n'était pas obligé de m'en parler tout de suite et que je comprenais si il n'était pas prêt et s'il avait besoin d'un peu de temps. J'espère sincèrement pouvoir l'aider pour qu'il puisse se faire suivre et entreprendre une vie relativement meilleure.
J'espère vous avoir donner de l'espoir car quasiment tout le monde sur ce site est défaitiste. Et surtout avoir apporter des réponses à certaines questions.
Gardez en tête que ce ne sont pas des Monstres mais des humains tout comme nous et qu'ils ne faut pas les traiter comme des déchets, même si ils nous font souffrir. Si vous ne vous sentez pas assez fort, ou simplement que vous considérez que c'est mieux pour vous et notamment pour votre santé mentale, dans ce cas fuyez pour vous préservez c'est l'essentiel et il faut bien garder ça en tête. Néanmoins, pour ma part j'ai considéré que j'avais le devoir de l'aider parce que personne ne voulait le faire. Je trouve ça un peu égoïste de les laisser tomber parce qu'ils sont malades, c'est un peu comme laisser tomber un handicapé. MAIS dans certains cas l'égoïsme doit primer surtout si votre santé en dépend.
Voila j'espère vous avoir éclairé par mon expérience personnelle.

Portrait de roroliline
J'aime 0

ma soeur ainée 63 ans a toujours menti...
Educatrice spé en C.A.T. a la retraite...Pas d'enfants.
2ème d'une famille de huits enfants .Elle a été mariée 5ans il lui mentait.... Au jourd'hui et dans les épreuves c'est encore plus dévastateur elle est très agressive quand on lui tient tete, devient violente , grossière ....
Son regard est très sélectif sur le passé .Elle répète inlassablement les services rendus , s'y refère comme une bible et réinvente selon...elle pathologise celui qui lui tient tete . Nous jette a la figure des moments malheureux vécus au passé. C'est destructeur elle s'en prend a l'une de mes soeur de 47 ans qui se rebiffe . Elle n'admet pas que l'on puisse prendre des initiatives , elle se sent dépossédée. Elle nous donne du ma papate ma lolotte ma sissie mon doudou on est petits forcément...elle nous a élevé s'est emputée de son enfance de son ado... je me demande comment elle eu le temps de bringuer autant et avoir tant de fiancés depuis son jeune age...c'est une longue histoire de mensonges ,
je veux défendre notre intégrité j'ai 52 ans et le contraire d'une mytho. Elle devient trop violente dans ses menaces.elle est dangeureuse pour quelqu'un de fragilisé
depuis que notre maman d'amour est decédée le landemain de la féte des mère l'année dernière dans un rayon de soleil . nous les3 cadettes les petites on a assuré .Pas elle complètement décomposée elle nous observait et voulait nous consoler nous infantiliser par son language et comprtement .ON AVAIT BESOIN D'ETRE GRANDS pour supporter on a rejetté son comportement déplacé et je lui ai expliqué mais rien a faire elle s'en prend a une de mes soeurs qui se rebiffe . Mais voilà quand on a a faire a une très grande mytho le bout du tunnel est loing si tant est qu'il y est un bout excusez moi si c'est long mais elle fait énormément de ravages dans nos coeurs et notre intégrité d'adultes responsables. Etant la plus proche en age d'elle des soeurs je me suis toujours plus ou moins effacée devant elle la je ne peux plus ...la laissée dire se qui n'est paset faire souffrir
...elle est manipulatrice et extrèmement rancunière son regard est très sélectif sur le passé .elle répète inlassablement les services rendus elle s'y refère comme une bible et réinvente selon...elle pathologise celui qui lui tient tete .elle nous jette a la figure des moments malheureux qu l'on a vécu au passé. C'est destructeur elle s'en prend a l'une de mes soeur de 47 ans qui se rebiffe car elle n'admet pas que l'on puisse prendre des initiatives sans elle elle se sent dépossédée.Elle nous donne du ma papate ma lolotte ma sissie mon doudou on est petits forcément...elle nous a élévé elle s'est emputé de son enfance de son ado enfin je sais pas comment elle a fait pour bringuer autant et avoir tant de fiancés depuis son jeune age enfin bon c'est une longue histoire de mensonges et je veux défendre notre intégrité j'ai 52 ans et le contraire d'une mytho. Elle devient trop violante depuis que notre maman adorrée est decédé le landemain de la féte des mère l'anné dernière dans un rayon de soleil .c'est une histoire d'amour nous les cadettes les petites on a assurer le trio infernal .Pas elle complètement décomposée elle nous observait et voulait nous consoler nous infantiliser par son language et comprtement .ON AVAIT BESOIN D'ETRE GRANDS pour supporter on l'a rejetté et je lui ai expliqué mais rien a faire elle s'en prend a une de mes soeurs celle qui se rebiffe elle a raison mais voilà quand on a a faire a une très grande mytho le bout du tunnel est loing si tant est qu'il y est un bout excusez moi si c'est long mais elle fait énormément de ravage dans nos coeurs et notre intégrité d'adultes responsables je suis celle qui la supporte le mieux mais la je ne peux plus ... etres rabaissés au rang d'enfants surtout devant les autres quand on a 52 ,50, 47, 45 la dernière qui fait réellement de l'urtcaire quand elle la voit ...
Elle vit seule et n'a qu'une amie ....
Escusez la longueur du texte nous avons besoins de conseils voir plus clair et trouver la force de se défendrent
Elle a explosée il n'y a pas longtemps en injures menace de giffles dans la salle d'attente de réa en cardio ou est hospitalisé notre frère depuis trois mois...car ca ne lui plai pas que l'une de ses petites soeur lui demande d'écouter l'infimière car il y avait un soucis...je lui en ai parler mais c'est toujours la fautes des autres forçément il n'est pas pensanble qu'elle se remettre en question...elle n'écoute jamais pense a ce que elle va dire ,c'est elle qui doit dire attention !
ON NE PEU PLUS ACCEPTER UN TEL MANQUE DE RESPECT.
merci de me lire sensible a l'attention que vous pourriez m'apporter

Portrait de kicherch
J'aime 0

Bonjour, je crois que je suis mythomane. Je mens pour me donner de l'importance, j'ai l'impression que sans ça, personne ne m'aimerait. Je serais transparente, invisible. Et j'avoue que j'aime être au "milieu des projecteurs", je veux être populaire, aimée, adulée... Et je sais que c'est mal mais quand je rencontre quelqu'un je mens. Je me suis inventée une vie. Pour les personnes de mon lycée, en dehors des cours, je suis très populaire, j'ai un copain depuis 2 ans ( fausse photos à l'appui)...
Ensuite, j'ai des remords, je me demande ce que j'ai fait... Pourquoi je l'ai fait... Et la c'est comme une machine infernale, pour que mon mensonge ne soit pas vu, j'en invente un autre, et puis un autre... Et à la fin même moi j'y crois.
Je passe des heures assise dans mon canapé à imaginer (idéaliser plutôt), mes fausses soirées entre amies, avec mon copain ( inexistant mais qui me brise le cœur quand même).
Je n'en ai pas parlée à ma famille, je ne sais pas quoi faire, comment leurs dire. J'ai peur qu'elles me détestent.
Et mes amies, mes seules je veux dire, les vrais j'ai peur que si je les avoue ça, elles me rejettent et que je me retrouve seule. Et le pire, c'est que je crois que je l'aurais méritée.
Qu'est ce que je dois faire, je suis qu'au lycée ( j'ai sauté 2 classes, je vous jure que ça, c'est vrai), donc je suis plus petite que tous et je me demande si c'est pas ça et le fait que tous les autres autour de moi ait un train de vie aisée et des amies.
Et moi, je viens d'arriver dans cette ville, j'ai coupé les ponts avec mes anciennes amies ( la distance), je suis dans ce lycée mais à cause de ça et des études de mes autres sœurs, c'est dure de joindre les 2 bouts à la maison.
Désolée de vous parler de ma vie mais, je ne sais pas à qui le faire, aidez moi, je vous en prie.

Portrait de roroliline
J'aime 0

tu dois bien avoir des tas de qualités que tu n'as pas besoin de cacher derrière des mensonges écoutent les personnes sans essayer d'etre a n'importe quel prix le centre d'interret c'est ennuyeux pour tous le monde ce genre de personne .quand on est pris dans la spirale du mensonge comme un mensonge en attire un autre
un petit conseil vie ta vie ne la subit pas ne la reve va au devant de tes envies car idéaliser des relations n'apporte le plus souvent que déceptions quand on rencontre la ou les bonnes personnes on a tendance a se réfèrer a ses mensonges et la CATA assurée....sois toi je sui certaine que tu attirera l'attention plus que tu as l'air de penser .
je connais les resutatas d'une vie de mensonges et c'est pas top ....amitié spontanéité j'ai appris a n'etre que moi ...et ca va très bien sans etre parfait loing de la...
amité

Portrait de kicherch
J'aime 0

Merci roroliline, je crois que le problème, c'est que j'ai une trop basse image de moi. Je pense en parler à mes parents pour eventuellement voire un psychologue. J'espère que je vais pouvoir m'en sortir.
En tout cas, merci encore, tu m'as beaucoup aidée.

Portrait de roroliline
J'aime 0

juste un proverbe....
Vaut mieux etre détesté pour ce que l'on est, qu'etre aimé pour ce que l'on est pas ....
j'y ai beaucoup réfléchi... c'est réel qu'en etant soit on attire les VRAIS AMIS . C'est encore mieux qu'un psy ...
mettre des mots sur ses problèmes en parler est déja une démarche courageuse....
continue le chemin de ta vrai vie, les mains se tendront ne t'inquiète pas tu évitera le SABLE MOUVANT du mensonge c'est tellement bon d'etre aimé, d'etre soi .... a bientot .
je m'apelle Patricia en fait roroliline c'est le surnom de ma soeur quand on est en colère contre elle...
amitié

Portrait de eric31
J'aime 0

Bonjour

J'ai besoin d'un conseil.

J'ai retrouvé un ami 40 ans après l'avoir perdu de vue. Nous faisions partie d'un groupe musical a 20 ans.

Tres heureux de l'avoir retrouvé, j'ai profité de mon départ en retraite pour venir m'installer dans sa région ( le midi).

Nous avons commencé a évoquer nos parcours respectifs.
Mais le sien me semblait incroyable. Un peu agent secret, un peu pilote de chasse, un peu barbouze au service de la France etc...

Bien loin du jeune que j'avais laissé a 20 ans.

Mon épouse, certainement un peu moins crédule que moi m'a fait remarquer qu'il n'avait aucune photo de ses souvenirs. Il avait me disait-il déchiré son livret militaire.
Bref aucune preuve de quoi que se soit. Mais il avait toujours réponse a tout.

J'avais le souvenir d'un garçon assez myope. Or je sais ( mon fils est pilote de ligne) que pour piloter un chasseur, il faut avoir au moins 12/10 a la vue.
Tout son entourage ( famille, amis) croyaient dur comme fer a ses histoires.

Puis un jour, sa femme est venue me voir en me disant: "nos enfants pensent que Papa ment. Toi qui le connaissait bien, qu'en pense tu?"

Tres mal a l'aise, sous le sceaux de la confidentialité, je lui ai fait part de mes doutes, lui précisant que quoi qu'il soit, il reste avant tout mon ami, lui expliquant ce que, d'apres moi, etait la mythomanie. Que de plus, ce n'était pas dangereux.

Depuis ce jour, je ne l'ai plus jamais vu. Il fait dire qu'il n'est pas la si je l'appelle.

Ais je fait une bêtise? Que dois je faire d'après vous? Et ais je rendu un service quelconque, tant a sa famille qu'a lui même?

Merci de vos conseils.

Portrait de tuttovabene
J'aime 0

Bonjour Eric,

C'est une des variantes de la mythomanie, c'est la vaniteuse.

En effet, la personne se vante de tas de choses, et si nous voulons parler de nos propres "petits exploits", nous sommes poliment remis à notre place, parce que "eux", ils auront toujours mieux à raconter, et de plus ils pourraient presque nous prouver la véracité de leurs dires...

Chez le mythomane l'amitié, l'amour, les sentiments n'existent pas, ils ne vivent qu'au travers de leurs mensonges et si par malheur pour eux, nous découvrons la platitude de leur vie, leur mythomanie devient alors errante : toujours fuir et raconter plus loin leurs histoires extraordinairement bien rodées et presque scientifiquement étudiées et synthétisée pour les rendre digestes à l'auditeur, "avaleur de grosses couleuvres" malgré lui. C'est pratiquement de l'art, mais de l'art inné, c'est un comportement déviant et instinctif, j'ai inventé une phrase les concernant "certains mentent comme ils respirent, eux mentent pour respirer"...

Nous ne sommes pas du même monde et il faut très longtemps avant de comprendre, d'essayer de pardonner et enfin prendre cela comme une fatalité (mauvaise rencontre, pas de chance...dommage...)

Donc, pour conclure, ne pas s'empêtrer dans cet engrenage assassin, c'est incurable, c'est un mode de fonctionnement qui nous dépasse et qui fait tant de victimes laissées dans l'incompréhension totale!!! A éviter dès la découverte des premiers signes et à fuir sans par la suite devenir complètement parano....Pas facile...

Bon courage

Pages

Participez au sujet "mythomanie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "mythomanie"

  • Mythomanie ... La mythomanie est une tendance pathologique à avoir recours aux mensonges sans ... du comportement. Pour les psychiatres, la mythomanie traduit une organisation névrotique de la personnalité, qualifiée ...