Portrait de anonymous
J'aime 0

bonjour,
ce message s'adresse aux participants et particulièrement à étienne

Etienne, je trouve que tes interventions et réflexions sont d'une grande intelligence émotionnelle...
bien que tu ne sois pas psy, tu t'en rapproche de part de ton expérience avec ton ex amie...

avant d'entrer sur le poste, je ne savais pas ce qu'était "la mythomanie" ou du moins uniquement en théorie, mais maintenant j'en ressorts riche de connaissances, merci à vous tous pour vos témoignages

bbnina

Portrait de anonyme
J'aime 0

bonjours PAULINE, pour infos je suis tjrs myto mais en cours de thérapie,
Etienne tes conseils sont forts biens mais pense-tu au malade ?
Un mytomane est quelqu'un qui fuit la réalité je vais vous donné mon histoire :
Depuis mon enfance, j'ai eu un père violent qui m'a déséquilibré, j'ai presque jamais eu d'amis et mon niveau scolaire s'est arrété au BEPC. Bon depuis tout petit je suis myto mais je m'en suis rendu compte en réalité vraiment c'est dernier temps.
Tous d'abord, un myto, quand il rencontre un nouvel amis, le charme dans des histoire totalement imaginaire ( pourquoi : on a l'impression que notre vie, boulot, loisirs, sexualité n'est pas assez bien pour les autres) alors on ment, mais du mensonge bête, on trouve tout les arguments, fausses preuves ( j'ai été jusqu'à fabriquer de faux diplômes!!!!) et là on prend plaisir à ce que la personne soit emerveillée par nous mais seulement pour ne pas que celà devienne banale on en rajoute et rajoute et rajoute, jusqu'a que l'on ne sache plus ce qu'on à dit au début, on s'enbrouille, on croit nos récit que parfois on ne se rappel même pas la réalité. Mais la mytomanie ne s'arr^te pas uniquement à un refu de la réalité, c'est également plaisir, on prend un plaisir à mentir, on va en boite, en rencontre une jeune femme, on discute et la on raconte que l'on est pompiers, qu'on à sorti un gosse du feu, et là la fille nous admire, et là on prend du plaisir.
seulement il y a plusieur mythomanie:
- celle passagère et temporaire des jeunes femmes ( souvent entre copine)
- celle ou l'on est toujours acteur, le héros le meilleurs
- celle qui est perverse, ou le myto prend plaisir à faire mal
Pour ma part je me situe ( ou situais) à celle de l'acteur le héros
Seulement le myto, dès que dans un groupe quelqu'un nous contredit ou commence à voir notre manège, il devien un élément perturbateur, génant, on a envis de la tuer ( sans le faire quand même sauf avec hystérie), la on créer un cocon entre nous et ceux qui nous croit et invente des mensonge sur le génant pour qu'il soit oublier des autres. Le myto casse l'amitié des autres attention.
Si vous avez un amis ou proche myto, en t'en qu'ex myto, j'ai perdu de bon amis, la confiance de ma famille, mon boulot, si vous êtes mytomane et que vous lisez mon message, pas de panique, vous n'êtes pas fou, ni méchant, vous êtes fragile, vous êtes malade, oublié toutes les personnes qui se moquent de vous, certe le mensonge est bon, il fait plaisir, mais TEMPORAIREMENT, compter le nombre d'amis que vous avez perdu, accepter la réalité, n'ayez pas peur d'aller voir le Psychiatre: ne lui mentez surtout, essayer de ne pas lui mentir, essayé de garder cette personne comme la seule à qui vous ne mentez pas, dès la première consultation dites lui : DOCTEUR JE SUIS MYTOMANE, n'ayyez point honte, c'est une maladie et lui c'est un médecin, mais ne resté pas la dedans, n'écouté pas les ragots qui disent qu'on n'en sort pas SI ON EN SORT mais pas avec de la volonté, on en sort quand on commence par accepter ce que l'on est.

MOI DANS MON DELIR j'étais : pompier spécialisé chef, j'avais 2 voitures et un appart
MOI DANS LA REALITE je suis : assistant de vie en foyer médicalisé et bientot policier auxiliaire, j'ai voiture pourris et je suis encore chez mes parents
Aujourd'hui je suis content de dire la vérité car plutot d'avoir peur que les gens se moque de ma voiture et donc de raconter que c'est provisoir que j'en ai une neuve chez un amis et bien maintenant j'en rigole de ma caisse pourrave.
Maintenant plus jamais je me prend la tête je dis la strict vérité, comme j'ai des vrai preuves et croyé moi on apprécie surement mieux un balayeur de chiote qui n'a que ca comme taf, pas trop de tune mais qui est cool avec on peut délirer, qu'un faux chef d'entrepise completement délirant des ses mensonges.
je ne suis pas souvent connecter si vous avez besoin de me parler pour renseignement, ou conseil je suis open à tous :

, pour info je suis un mec de 19ans1/2 et je suis homo donc si ya d jeune homme ici :"coucou je suis là" et maintenant je suis fier de dire que j'ai l'uniforme de police car dans la réalité je vais le devenir je rentre en école bientot bisou à tous.

Portrait de mathilde
J'aime 0

Tout d'abbord bonjour a toutes et tous,

Je suis tellement anéantie que je ne sais meme pas comment vous expliquer ce qu'il vient de me tomber dessus...
J'ai enormément parcouru le net, depuis ma "découverte" , et c'est ici que j'ai décidé de poster, je ne pense pas me tromper.
J'espere que vous pourrez m'aider...

J'ai 30 ans et un petit bout de 3 ans
Mon compagnon, le pere de mon fils, que je connais depuis 5 ans m'a trahie et menti sur sa véritable vie, sur sa famille, probablement sur ses activités, et puis toutes ces contradictions....
Il me parlai depuis longtemps l'ouverture d'un commerce, que l'appartement qu'il venais de vendre , l'argent étais là pour nous aider a demarrer ect ect. Un commerce prévu pour septembre..

Voilà que depuis le 3 aout j'ai découvert le "poteau rose", que ses parents ne l'avais pas abandonné comme il le pretendais depuis le début de notre rencontre, j'ai su par son pere que l'appartement vendu n'étais pas a alui mais a son pere, qu'a sa connaissance il n'avais aucun compte bloqué avec l'argent de l'armée dessus, qu'il lui telephonais souvent pour lui demander de l'argent, qu'il lui avais donné 5 000 euros pour le remercié de l'avoir aider pour vendre l'appart, argent dont je n'ai jamais entendu parler bien sur etant donné qu'il me disais avoir l'argent de la vente sur un compte.
J'ai épuisé mes economies, car c'est la galere a chaque fin de mois donc je piochais dessus,et lui me disant: t'inquiete on remettra de l'argent sur ton lep apres, j'ai un compte bloqué qui se termine bientot..on remettra les sous."
Apres chaque discorde c'etait et des "je t'aime ma femme, dis mois que tu m'aime, tu ne me trompe pas hein ma femme?" j'ai envie de "gerber rien que d'y penser !

Il m'a raconté que c'etait lui qui avais fini de payer le credit de la maison de ses parents, que la voiture que possede sa soeur c'etait lui aussi.
Et par dessus tout nous avons un enfant de 3 ans et je dois rester forte pour lui.
J'ai du quitter mon travail,voilà 2ans, pour que mOsieur puisse accomplir son "metier" etant donné que le sien est sensé faire rentrer plus d'argent, mais le probleme c'est qu'il n'y a PLUS d'argent!! Il a tout flambé! et je n'en ai quasiment jamais vu la couleur, il me disant qu'une grosse partie etait placé sur le compte.
Mon recit est loin d'etre fini mais je vais m'arreter là sinon je vais vomir.
Resultat je n'ai plus de travail, plus d'economies , bientot plus de logement car mes ressources sont épuisées etant donné qu'il n'assure rien en fait, qu'il me dis toujours "t'inquiete" ya de l'argent de coté(ce qui est faux...)
Mon indemnisation chomage s'arrete en septembre et a ce jour je n'ai plus rien.
J'ai omis de vous dire qu'a ce jour également, il ne sais pas du tout ce que je viens de découvrir sur son vrai "lui" et encore moins que son pere et moi avons eus une discussion ou je lui ai tout dis et tout demandé et vice-versa.
Son pere me soutient a 100 % , mes parents ne sont pas au courant sinon ma mere va en mourrir.
J'ai 30 ans et un petit bout de 3 ans et Aujourd'hui j'ai tres peur, il doit rentrer de son travail mi-septembre , j'essaie de rester forte pour mon petit bout mais je ne sais pas par ou commencer , je suis paniquée.
Il a voulu m'emerveiller avec un conte de fée qui en réalité me laisse entrevoir l'enfer.Je suis anéantie.
Merci de m'avoir lue, désolée pour la longueur du texte...

Portrait de Hannah
J'aime 0

J'ai lu avec intérêt tous vos messages, et je voudrais dire une chose à toutes celles et à tous ceux qui vivent en couple avec un ou une mythomane : PARTEZ ! Arrêtez de souffrir et de subir. Ces gens-là sont perturbés, malades, ils ont besoin d'être soignés, et ce n'est pas votre rôle. On ne vit qu'une fois, et on doit être exigeant ! Vous méritez de vivre heureux(se). Celui ou celle qui vous aimez n'existe pas, c'est une chimère, une invention. Si vous voulez aider les autres, faites-en votre métier, mais ne vous pourrissez pas la vie (et celle de vos enfants) avec un(e) mythomane. Quittez-le (la) et trouvez quelqu'un d'EQUILIBRE, bien dans sa tête et dans sa peau. Arrêtez de vous raconter à votre tour des histoires sur un supposé amour : l'amour doit rendre heureux, et non pas faire souffrir. Un peu d'égoïsme ne fait pas de mal : alors pensez à vous !

Portrait de anonymous
J'aime 0

Hannah (et tt ceux qui disent plus ou moins la meme chose), je ne suis pas d'accord avec ton conseil.
Le mytho, c'est l'Autre. Et quand on connait sa vraie nature, qu'on l'a accepté, on peut encore l' "aimer" . Et ne pas se mentir ... La mythomanie ne s'attrape pas ... En revanche, et là je suis d'accord, on peut avoir peur des réactions de son enrourage et rester avec l'Autre pour cette raison. Je ne sias aps si je suis très claire!

Je me pose plusieurs questions depuis pas mal de temps déja.

J'ia besoin de vos expériences: peut ton vivre avec un mytho, l'aimer profondement, en partant sur des bases claires (que l'Autre sache que l'on Sait et donc un peu comme Corinne, éviter tte situation ou il pourrait enjoliver ses activités? éviter els mensonges au sein du couple? Est-ce qu'un mytho peut ne pas l'être (en gros c'est ça) avec sa moitié??

sinon, ma mytho a moi est desespérement banale ds ses délires finalement .. s'en est risible... Disons qu'elle cumule tout ce que tu as listé Etienne (et d'autre comme ce que j'ai pu lire sur le blog de quelqu'une )

ça m'a enormement aidé de lire tout cela.
J'ai quand meme une grosse inquiétude par rappport au danger que le net represente. Pour nos mythos, c'ets une réelle aubaine. La mienne est capable de s'accaparer l'identité d'une autre gràce aux dépèches AFP notamment... ! Comme moi je ne marche plus dasn ce "jeu", ce sont de "pauvres gars" comme je les appele qui en font les frais. Bon à la rigueur c'ets leur problèmes s'ils croient tout cela.
En revanche, et là ça me saoule, c'ets qu'elle leur refait le même scénario qu'avec moi il y a qq années, niveau "ennui de santé " .. entre guillemet parceque vous pouvez imaginez jusqu'ou ils vont .. puisque tout nos mythos fonctionnent pareils. Mais bref, tout les sentiments tels que la compassion, la tristesse, j'en passe et des meileurs que ces personnes éprouvent à son égards et dont elle se nourrit... ne viennent pas de moi. Viennent d'autres. Et j'ai peur qu'un jour elle finisse par .. ne plus avoir besoin de ma simple présence

Portrait de anonyme
J'aime 0

moi j'ai juste une question. ??? Bocoup ici disent de fuir le mytho car il est malade!!!!!!
Toutes ces femmes et hommes qui vivent avec des handicapées, cancéreux, etc...eux aussi ce sont des malades!!!Si vous croyer que le mytho choisit ca maladie vous vous tromper. Alors arrêter de donner des conseils INHUMAIN et EGOISTE, si vous aimez réellement cette personne aider là bon sang!!!!On en sort de cette maladie arrêter de raconter des ragots, la mito ce n'est que jamais qu'un manque de confiance en soi, de la dépression, et un mal-être!!!
aider la premièrement en lui faisant comprendre que vous l'apprécier de ce qu'elle est, que vous ca vous convient, deuxièmement, faites lui comprendre que vous savez qu'il ment: tous simplement en disant je n'y croit pas et c'est tout, chercher pas d'embrouille vous ne faites qu'agraver la situation, car le mito est fort en GUEULE mais n'oublier pas que ce n'est qu'une personne fragile et sensible aux réactions des personnes qui l'entoure. Tout le temps 24h/24 dans ca tête c'est kla même question: (ex: est-ce qu'ils m'apprecie, ils vons rigoler de moi) alors pour combler cette peur il invente des chose que certe les autres appréciront! Mais à côté de cette personne menteuse, destructrice parfois, il se cache un être pourtant gentil ( et ca se ne se voit pas) qui ne demande qu'une chose : qu'on l'aime . troisièmement : la thérapie psychiatrique est indispensable. Et si vous êtes mito, c'est comme la clope on arrete facilement: prenner plaisir à dire ce que vous faites réellement, et quand l'envie de flater monte: BOUCLER LA ET CHANGER DE SUGET, et dites vous : cette personne va m'apprécier car je l'ai bien endormi avec mon barratain mais dans quelque temps je vais aussi la perdre comme tous les autres (et oui : les argument d'un mitomane sont fort bien, mais au bout d'un moment on a plus asser d'idée et la on baffouille et les autres ont tout capte: VOUS MENTEZ

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour à tous et merci pour tous vos témoignages qui aident à y voir plus clair.

J'ai vécu moi aussi 2 ans avec un mythomane et j'ai subi tous les ravages de cette terrible maladie...
C'est vrai qu'au début il vous apparaît comme quelqu'un d'adorable, d'une extrême gentillesse et d'une sensibilité exacerbée. Il fait tout pour vous rendre heureuse, vous dit sans cesse qu'il vous aime et qu'il ne pourra jamais vous faire de mal, et a toujours plein de projets avec vous. Mais la réalité est bien moins alléchante...
J'ai toujours remarqué des incohérences dans les propos de mon ami, des mensonges ausi, mais comment savoir que c'était à ce point là? Et j'ai voulu l'aider à s'en sortir, il m'a fait croire aussi qu'il était malheureux et qu'il suivait une psychothérapie. Bref, en voulant l'aider il a failli me faire sombrer...
C'est après-coup qu'on fait le blian de tout ça et qu'on réalise vraiment l'étendue des dégâts. Là où je me retrouve dans le vécu de Corinne, c'est que j'ai surpris aussi mon ami à contacter des filles plutôt délurées, leur envoyer des photos un peu chaudes, etc...J'ai du mal à expliquer ce comportement si malsain. Est-ce lié à la mythomanie ou est-ce encore un autre problème ? Ses explications sur tout ça ne sont que des mensonges...
Je pense effectivement que les mythomanes sont des personnes qui n'ont aucune confiance en eux et qui n'assument pas ce qu'ils font. Ils s'inventent alors une autre réalité beaucoup plus facile à supporter, même si elle est destructrice pour l'entourage. Ils sont en mal de reconnaissance et d'affection et sont sans cesse à la recherche de tout ça. Je pense que malgé tout leurs sentiments pour nous sont sincères sur le moment, mais ça ne leur suffit plus et leur quête d'amour continue...
Seule une psychothérapie peut les aider, et rien d'autre. On a beau essayer de croire qu'ils finiront par changer, il n'en est rien.
Le contact est très difficile à rompre car trop de beaux souvenirs et de belles paroles, mais il faut savoir se préserver de tout ça et prendre des distances.

Bon courage à toutes et tous qui êtes dans la même situation.

Portrait de anonyme
J'aime 0

on en sort putain!!!!

Portrait de anonymous
J'aime 0

bonjour a tous ,

je vous ai tous lus et j'ai l'horrible impression de me reconnaitre dans chaque histoire. tous ces mensonges je l'ai est vecu avec mon mari . nous sommes mariés depuis 15 ans et il y a 5 mois j'ai decouvert que mon mari avez une double vie (meme plus!!!!!) j'ai etais profondement choquée de savoir ces infidelites, d'aprendre que j'ai etais trahie, salie,humilée, trompée,
en plus j'ai appris qu'il mentais et le plus incroyable c'est qu'il me traitait de parano et que je me faisais des films chaque fois que je m'approchais de la veirité de tous decouvrire, car bien sur j'avais des doutes sur ses histoires de plus en plus enormes!!!
le plus dure dans mon histoire c'est notre fille qui avait tous compris depuis longtemp , car son pere n'avait pas hesiter a l'emmener tres regulierement le samedi, quand je travaillée , chez" l'autre". il lui disait que c'etais une collegue, et qu'elle ne devait pas parler de moi .
ma fille ne ma jamais rien dit , elle a porter ce lourd secret pendant plusieurs mois,(elle savait que son pere me trompée) elle avait peur que je divorce a cause d'elle.
son pere a ete insensible a son mal etre , il ne sais jamais poser de question, et a continuer ces mensonges tout aussi enorme les uns comme les autres.
aujourd'hui j'essaye de relever la tete , de me reconstruire avec ma fille , de la preserver, certaine blessures ne se refermeront jamais du moins pour moi , et j'espere que ma fille grandira (elle a 13 ans ) et gardera confiance dans l'etre humain
j'avais donner une deuxieme chance a mon mari , mais il a choisir le mauvais chemin , le chemin du mensonges, il fera surement d'autre victimes , mais pour l'instant il est l'homme qui a tous quitter (sa femme, sa fille, sa famille) pour "l'autre" est cet homme pour "elle" est un super "héros"
bien sur c'est moi qui demande le divorce, pourtant j' ai essayer de l'aider , de le comprendre , je me culpabiliser de le savoir si mal , mais peux ton sauver l'etre cher s'il ne veux pas!!!!!!!!
je resterai toute ma vie a me demander si j'ai tous essayer avant d'en arriver là!!!!!
j'aimais tellement cet homme!

bisous a vous tous et merci pour vos temoignages!

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour à tous,

cela fait maintenant presque 3 mois que je suis séparée de mon copain mais je n'arrive toujours pas à tourner la page. Nous sommes touojurs en contact, et il n'arrête pas de me dire qu'il est en train de changer et de faire des efforts pour devenir quelqu'un de normal et me retrouver. Il a commencé d'ailleurs (apparemment !!) une psychothérapie. Dans le cas de mon copain, je pense qu'il était plus menteur que mythomane.
Je voulais savoir si vous pensiez qu'il est possible que ces personnes puissent changer un jour à force de travail sur eux même ?
N'y a t-il pas le risque qu'en reprenant une vie stable et équlibrée, ils s'ennuient et retombent dans leurs dérives ? J'ai du mal à comprendre tout ça parce que je pense sincèrement que mon ex est très amoureux de moi, mais pourquoi cet amour et l'espoir de me récupérer ne suffisent pas à le sortir de tous ses maux ? Je me sens donc tiraillée entre mon coeur et ma raison, mais je pense que pour mon bien être il vaut mieux rester raisonnable.
Merci pour vos réponse et bon courage à tous

Portrait de marjolyne33
J'aime 0

bonjour,

j'ai 26 ans mercredi, une petite fille de 1 an et demi, et depuis 2 ans, je suis une menteuse. Je viens de tout perdre, mon homme, qui ne veut plus de moi, ma dignité et ma stabilité mentale qui était quelque peu précaire depuis 2 ans.
Suite a cette rupture, j'ai pris conscience que plus rien n'allait dans ma vie psychique mais sans comprendre vraiment le pourquoi, ni le comment de ce basculement dans le mensonge permanent, et surtout, j'ai ouvert les yeux sur le mal que j'ai pu faire à mon ex conjoint et a ma famille et a mes amis;
J'ai décidé de me soigner, de comprendre et d'évoluer! j'espère pouvoir un jour construire cette vie de famille que j'ai voulu et que j'ai gaché. Je suis aidée par un psychologue mais la route va etre longue encore! J'avoue avoir trés honte, culpabilisée, mais je suis aussi soulagée d'une angoisse et d'un stress qui me devenait invivable. Personne ne change mais tout le monde peut grandir, évoluer et avancer, le tout c de le vouloir.
Peut etre que mon témoignage vous sera utile et si des questions vous viennet, je suis prete a y répondre, en toute honneteté bien entendu, c le but de ma thérapie: ASSUMER LA REALITE
Bon courage a tous ceux qui le subissent cette maladie

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour Marjolyne,

et merci pour ton témoignage. Je voulais te demander pourquoi tu as sombré dans le mensonge ? As-tu eu un traumatisme ou un choc psychologique à ce moment là? Je voulais égalment savoir si tu étais consciente de tes mensonges et si oui, pourquoi la détresse de ton conjoint et de ta famille ainsi que le mal que ça a du leur faire n'ont pas suffit à t'en faire sortir ?Merci par avance de tes réponses.
Je te souhaite plein de courage pour t'en sortir et reconstruire ta vie sur de bonnes bases. Le travail sera long mais ta prise de conscience par rapport à ce trouble est déjà un grand pas dans ta thérapie. Bonne chance

Portrait de marjolyne33
J'aime 0

bonjour sayane,

merci pour ton message qui m'aide un peu plus encore à réagir et qui me permet de parler un peu et de peut etre t'eclairer.
j'ai subit un viol, dont je n'ai jamais parlé, et j'ai eu une grossesse qui n'était pas prévue a l'origine, et il me semble que c cela qui m'a perturbé au point de ne plus rien assumer dans ma vie.
J'en ai été consciente mais il a fallu que je perde tout pour me prendre en main et pour que je veuille guérir. Tu sais, les autres veulent toujours aidé et tendre la main mais il faut que la démarche vienne du malade.... Tant qu'on sait que les autres avancent pour vous, on assume rien. Pour grandir et guérir, il faut le vouloir au plus profond de soi et accepter que l'on est malade... Je pense que c ça le plus dur!!! Et surtout, etre pret a assumer ses erreurs.
De plus, une fois que l'on est parti a mentir, comment revenir en arrière? L'angoisse augmente, le stress, plus la honte, la culpabilité et on vit avec la peur permanente d'etre demasqué! Moi, aujourd'hui, je suis soulagée car mon stress et mon angoisse sont différentes. J'ai peur de l'avenir, j'ai peur pour ma fille etc mais au moins, j'ai ENFIN la conscience tranquille.
Certains de mes amis sont encore la et me soutiennent, mon ex est prés a faire des demarches avec moi, car lui aussi a besoin de réponses et de comprendre pourquoi ça c passé comme ça. Il culpabilise enormement alors qu'il n'y est pour rien.Je suis responsable de son mal etre et de sa detresse et je veux lui montrer que si j'ai pu lui faire du mal, je peux aussi lui faire du bien et l'aidé dans sa reconstruction personnelle. De toute facon, mes sentiments sont sincéres, je l'aime et il reste le pere de ma fille et l'homme de ma vie dans tous les cas.
J'ai bien relu ton témoignage et je suis certaine que ton ex a des sentiments sincéres pour toi, mais faire le point chacun de votre coté est nécessaire... et lui ne pourra s'en sortir que si il accepte sa maladie, si il reconnait ses erreurs et si il souhaite avancer... Mais il faut que ça vienne de lui, et il faut qu'il le fasse d'abord pour lui avant de le faire pour vous.
Dis lui que tu peux etre la, mais laisse le aussi faire ses preuves, et temontrer la force de sa volonté;
JE RESTE A TA DISPOSITION SI TU EN RESSENS LE BESOIN;
a bientot j'espère et merci encore

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour Marjolyne,

et encore une fois merci pour la sincérité de ton témoignage. Je peux voir à quel point tu as pris du recul par rapport à la situation et ta volonté pour t'en sortir.
Penses-tu malgré tout que l'on puisse se sortir définitivement de cette maladie? N'y a t-il pas le risque d'y sombrer à nouveau en cas de coups durs ? Je commence quand même à mieux comprendre le mécanisme du mensonge, et dans la cas de mon ex il s'agit d'un gros manque de confiance en lui et de "l'incapacité" à assumer ce qu'il fait. Difficile de comprendre ça quand on s'assume pleinement, mais je peux comprendre aussi le dérivatif qu'est le mensonge pour des personnes fragilisées et faibles. Je pense tout comme toi que seul le malade peut décider de s'en sortir s'il a vraiment la volonté et la force mais que l'entourage ne peut rien pour lui.
Dans mon cas je pense ne jamais pouvoir lui pardonner tout le mal qu'il m'a fait, même s'il n'en était pas vraiment conscient. Et en plus du mensonge, mon ex a encore bien d'autres problèmes à régler. Il pense être capable de tout surmonter pour trouver une vie plus stable et équilibrée, et me récupérer ensuite. Mais les dégâts sont là... Cela dit il a entamé une psychothérapie, donc je pense qu'il a pris conscience de ses maux.
Parfois, même si je suis "victime" de tous ces mensonges, je plains ces personnes qui sont si vulnérables et dont le mensonge est aussi une forme de détresse. Bien souvent l'origine vient d'un traumatisme, comme dans ton cas, ou d'un contexte familial un peu déséquilibré.
Dernière question : à quels moments utilisais-tu le mensonges et dans quel but ?
Ca me fais beaucoup de bien de pouvoir parler avec toi qui es de l'autre côté de la situation. Je te remercie encore pour ta franchise et j'admire le courage dont tu fais preuve pour te battre et vaincre cette terrible maladie.
A Bientôt

Portrait de dede
J'aime 0

Bonjour a tous et S>V>P aidez moi

Mon frere est mytho et bien que j'essaie de l'aider, rien n'y fait. Il dit qu'il a ete viole, me raconte des choses que nous avons vecu ensemble en mentant me prEnant pour temoin. Aujourd'hui apres bien des menaces de suicide il va avoir son deuxieme enfant ou quatrieme?? et il a mis sa copine dehors... JE NE SAIS PLUS QUOI FAIRE CAR EN ETANT COMME IL EST , EN FAIT, TOUT LE MONDE SE MOQUE DE LUI.

Portrait de marjolyne33
J'aime 0

chere sayanne,

Merci encore pôur tes réponses qui m'aident a mieux comprendre toute la detresse de mon ami et a trouver quelques mots afin qu'il puisse y voir un peu plus clair.
je pars d'un principe depuis ma thérapie que quand on veut on peut et que le tout est de se donner les moyens. Je pense sortir de la maladie car le stress permanent, l'angoisse, l'anxiété, sont des sentiments que je ne souhaite plus revivre. Aprés tout ce que je traverse en ce moment, je pense m'armer contre les coups durs et j'appprends a encaisser et a chercher du soutient des que nécessaire afin de continuer a avancer et a evoluer. C'est un combat difficile, quotidien et permanent mais je ne baisse pas les bras, je verbalise les situations de stress, je n'hésite pas a en parler afin de ne pas me laisser aller. Et je me sens tellement légère de ne rien cacher, de ne plus mentir, d'etre honnete envers moi meme tout d'abord et ensuite envers les autres. Je peux enfin regarder les gens droits dans les yeux, leur parler sans aucune crainte d'etre demasquer ou ridicule ou prise en flag! Je sais que la maladie fait partie de moi, mais ce combat me rends plus forte, plus optimiste vis a vis de l'avenir... Cela va te sembler bizarre, mais depuis mon aveu, je me sens plus libre, et j'ai l'impression de renaitre au creux de moi.
Avec le recul, et la thérapie, j'ai mis le doigt sur le fait que mes mensonges étaient un moyen d'attirer l'attention car j'avais constament peur de ne pas etre a la hauteur, j'avais besoin de ça pour me revaloriser afin d'oublier, inconsciement, que j'avais pu etre en position de détresse, de faiblesse, de culpabilité et de responsabilité suite a cette agression sexuelle.
Tout part de la et tout se terminera, peut etre, lorsque j'aurai enfin fait la paix avec moi meme et que j'aurai admis que je suis en position de victime par rapport à cela et non pas responsable de la situation que j'ai vécu. Aujourd'hui encore, je n'arrive pas a me dire que ce n'est pas ma faute.... Le mensonge m'a protégé de mon passé, m'a rassuré sur les faits, m'a crée une réalité qui était plus belle que la réalité que je vivai et que j'avais subit, mais il m'a aussi détruit une partie de mon avenir, ma vie de famille et ma dignité. J'ai trés peur à présent de passer par un épisode dépressif mais c'est un passage obligatoire pour tourner la page et grandir. Cependant, j'appréhende et je sais que ça non plus ça ne va pas etre simple a gérer! Mais je ne baisse pas les bras! Chaque chose en son temps, rome ne s'est pas faite en un jour! Je procède par étape, et comme dit mon psy:venir me voir c'est déjà 50% du travail de fait... encourageant non?Le reste viendra aprés!
Je suis de tout coeur avec toi et j'apprécie de savoir que je peux te parler en toute franchise, car ce n'est vraiment pas aussi simple que ça en a l'air. Je te souhaite bon courage et me permet de te faire de gros bisous afin de t'envoyer toute la force nécessaire pour panser les plaies de ton coeur. a trés bientot j'espère.

Portrait de anonymous
J'aime 0

Marjolyne,

j'apprécie vraiment la sincérité de tes propos, d'autant plus que je comprends à quel point ce doit être difficile pour toi de revivre toute cette histoire par écrit.
Je comprends tout à fait le sentiment de culpabilité suite à un drame pareil et le basculement dans l'univers du mensonge qui devient une réalité beaucoup plus supportable. Mais il est vrai aussi que ça n'aide pas à faire le deuil d'un terrible traumatisme ni à affronter la réalité telle qu'elle est. Je pense qu'on ne peut jamais oublier, mais du moins apprendre à vivre avec et prendre sa revanche sur la vie. Je te comprends car ma soeur a été elle aussi victime d'un viol il y a 10 ans et malheureusement elle n'a pas encore réussi à l'évacuer. Elle ne se sent pas capable de revivre ça par le biais d'une psychohérapie. Alors elle aussi présente un comportement dépressif, mais pas mensonger.
J'ai beaucoup discuté avec mon ami de tous ses troubles et en particulier de ses mensonges, et lui aussi s'en servait afin d'attirer l'attention sur lui pour combler un manque de confiance. Et après c'est l'engrenage et on n'arrive plus à s'en défaire...Jusqu'au jour où l'entourage le découvre et c'est la terrible chutte.
Il ne faut pas que tu aies peur de l'avenir, mais au contraire croire en lui et passer par des étapes difficiles certes mais indispensables pour ta reconstruction personnelle et affective. Comme tu dis si bien Rome ne s'est pas fait en un jour, alors ça prendra le temps qu'il faudra mais tu réussira enfin retrouver la paix avec toi même. Tu n'a que 26 ans et tout le meilleur reste à venir si tu continues ce long combat. Et qui sait, tu retrouvera peut- être ton amour ?
Je te souhaite encore une fois plein de courage et n'hésites pas à m'écrire si ça peut te faire du bien. Moi en tout cas ça m'aide à mieux comprendre ce que peuvent ressentir les personnes comme toi.
Bien à toi

Portrait de Samirak
J'aime 0

Bonjour
j ai lu quelques uns de vos messages et puis je m arrete pour vous demander conseil, toutes ces histoires ressemblent tellement... je suis liée depuis plusieurs annees avec un homme dont je veux bien accepter maintenant qu'il souffre de mythomanie (il entretient d autres liaisons parallèles avec au moins 3 autres femmes à qui il a promis les mêmes choses qu'à moi, sans compter tout ce que j ai pu apprendre tout recemment sur lui ces derniers temps, une véritable avalanche pour moi...). Depuis peu, il va voir un psy et il m en parle. Je l'aime et je voudrais l'aider même si je comprends bien que notre histoire est finie (il ne se reconnait pas dans le "personnage" que j'aimais et qu'il a lui-même mis en scene) et que je suis peut-être mal placée pour aider. Il dit qu'il ne sait plus qui il est a force de jouer des personnages aimables pour ses femmes et amis, qu'il trouve cela injuste que tout le monde se fache avec lui (parce qu il raconte des histoires...) d'autant plus que, evidemment, plus personne ne le croit quand il dit qu'il se sent completement perdu et qu'il ne sait plus quoi faire. Est ce un nouveau "jeu" pour alimenter sa relation avec moi, meme si il a plus ou moins essayé de rompre ? ou alors un veritable appel au secours? Il m a demande si je pensais qu il etait mythomane, j ai dis que je ne savais pas, il dit que son psy -a qui il reconnait raconter aussi des histoires puisqu il ne peut s en empecher- ne comprends pas son problème et j ai peur qu'il lache ces consultations qui me semblent etre la seule voie possible pour lui. Le diagnostique est il difficile à faire pour un specialiste? un psy peut il se faire rouler par un mitho? le nom de la maladie est il trop difficile a entendre pour qui en est atteint? Il reconnait (enfin) qu'il a un probleme, mais reconnaît-il qu'il est malade, qu'il s'agit d'une maladie grave dont il est difficile de guérir? D'ailleurs est-ce une maladie grave dont il est difficile de guérir? Comment le convaincre de continuer à consulter? D'après ce qu'il dit je serais la seule de son entourage à avoir compris combien il se sent perdu. Comment lui parler? comment parler à quelqu'un qui ne se sert pas des mots pour communiquer mais pour faire semblant? lui dire que je l'aime qui qu'il soit ne sert sans doute à rien, peut etre faut-il juste être presente et parler du temps qu il fait ou demander des nouvelles de sa thérapie, peut-être faut-il m'éclipser au contraire (un "personnage" de moins à gérer pour lui...). Pensez vous que ce pourrait être bien de contacter quelques uns de ses proches (parmi sa famille et ses femmes et amis) qui, d'après lui, ne le comprennent pas? J'ai du mal à réaliser, du mal à y croire.... moi qui croyait tout de lui bien sûr. Qu'ai-je fait toutes ces années quand je croyais l'aimer lui-même en personne? Merci de vos conseils.

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bjr , je viend d'accepter il n'y a pas longtemps que je suis une mythomane . C'est très dur car c'est mon copain qui me l'a fait avouer ça fait 2 ans qu'on est ensemble je lui ai tjs raconter des choses fausses et il le savait mais il n'a rien dit puis il a décider de me quitter pendant 2 mois , mais il est revenu car il trouvait que j'allais mieux et surtout parce qu'il s'est rendu compte que je lui manquai . on s'est remit ensemble mais je lui ai encore menti et la il me l'a fait avouer devant ma meilleure amie et devant mon père . Pour le moment il préfère que je dorme chez moi mais il passe me voir pour savoir comment je vais il dit qu'il m'aime et il ne me dit pas que c'est fini juste qu'il a besoin de prendre du recul face a tt ça. Moi j'ai décider d'entamer une thérapie pour me soigner pour être enfin moi et être heureuse , je ne sais pas l'avenir de mon couple , je l'aime et je veux pas le perdre .

J'éspère que je m'en sortirai !!!

Si qq'un veut discuter avec moi il n'y pas de soucis

En tt cas j'ai la volonté de m'en sortir

Portrait de levenez
J'aime 0

j'écris ici parce qu'un mythomane a réussi à détruire complètement ma vie en l'espace de cinq jours.

Rapidement, je vous explique. J'ai rencontré Arnaud dans un bar il y a trois semaines. nous nous connaissions de vue et avions des connaissances communes. rapidement, nous sympathisons et je lui parle du fait que je suis à la recherche d'une colocation pour la fin du mois. ni une ni deux, il me propose de la prendre avec moi puisqu'il a une chambre supplémentaire. je préviens tout de suite qu'arnaud est gay, ça évitera le genre de questions: il a peut etre fait ça pour t'impressionner, que tout le monde me pose. bref, au fil des semaines nous apprenons à nous conaitre un peu mieux. un peu pressée par le temps, j'accepte son offre de colocation sans avoir vu l'appartement.
Dans ses discours, Arnaud est chef d'entreprise, qui plus est dans mon domaine professionnel. au bout de deux semaines, il me propose un emploi. Moi qui suis alors serveuse en attendant une opportunité dans mon domaine, je saute de joie. je ne me suis pas méfiée une seule seconde. même si je n'aime pas son petit air arrogant, c'est une chance pour moi.
dimanche dernier, il est arrivé chez moi pour me demander de quitter mon emploi dès le lendemain car il avait besoin de moi pour son entreprise. comme une idiote, je fais ce qu'il me dit dès le lendemain. nous commencons donc à travailler sur la création d'une nouvelle entreprise, projet qu'il dit avoir très à coeur. nous nous retrouvons chez moi ou dans des cafés. et nous travaillons d'arrache pied à la création des logos et du slogan.
n'ayant toujours pas signé de contrat, je deviens insistante. le rendez vous est décalé deux fois. la troisième fois, je perds toute confiance en lui. je dois dire que j'ai voulu y croire moi aussi mais malgré une faculté de mentir si impressionnante qu'elle en relève de l'art plus que du mensonge, je commence à déceler de plus en plus de failles dans ses discours. au bout du quatrième jour, je découvre le pot aux roses. il a eu la bêtise d'appeller sa mère de mon portable. voulant tirer tout ça au clair et n'ayant plus de nouvelles d'arnaud depuis la veille au soir, je décide d'appelle sa mère. je lui raconte l'histoire, elle dément point par point tous les mensonges d'arnaud.
loin de ma famille, je me retrouve donc sans logement puisque mes colocataires et moi devons rendre notre logement le lendemain et sans travail qui plus est. heureusement mon ancien compagnon, qui est resté mon meilleur ami part le lendemain en vacances dans notre région d'orgine (nous sommes arrivés en couple un an auparavant). il propose de me ramener chez ma mère dès le lendemain. tout de suite, c'est la panique, les cartons à faire, la moitié des affaires qui reste chez lui et qu'il me ramènera à noel, les amis qu'il faut prévenir et que je veux voir avant de par-tir. deux heures de sommeil en 72 heures. je suis épuisée. je viens de rentrer ce matin. je suis allée déposée une main courante au commissariat pour signaler les faits puisqu'il n'y a pas motif à plainte, le préjudice étant considérée uniquement moral malgré toutes les conséqunces matérielles.
depuis hier, je suis anéantie. j'ai dû partir précipitamment. je suis au plus mal. j'ai même eu des idées suicidaires. en l'espace de cinq jours, j'ai tout perdu à cause de ce malade! je pleure sans arrêt et peu de gens semblent comprendre ma situation.
je vous en supplie aidez moi, il a détruit ma vie, je ne sais pas comment je vais faire pour la remettre d'aplomb surtout que j'étais dans une période particulièrement difficile suite à ma rupture et à la perte de mon emploi précédent, accumulant les petits boulots pour m'en sortir. j'ai peur de faire une bêtise car pour la première fois j'ai des idées suicidaires très violentes comme de me jeter d'un pont. il a complètement détruit tout ce que j'avais reconstruit au fil des mois, je venais de signer un CDI dans un restaurant gastronomique. je pensais que je pourrais rester dans cette région ou j'avais la plupart de mes amis grace à ce travail en attendant de trouver mieux. aujourd'hui je me rends compte qu'il y a pire que de ne pas avoir d'emploi: avoir un emploi fictif et sans le savoir. je me sens idiote d'avoir cru ses mensonges.
aidez moi...

Portrait de Olessia
J'aime 0

Bonjour tout le monde,

Je crois que maintenant je sais de quelle maladie mon mari est atteint! La mythomanie c'est horrible!!! Je suis mariée depuis 3 ans et pendant notre premi're année ça y était mais après cette incroyable chose a commencé...Bien que maintenant quand j'ai osé à en parlé à nos amis tout le monde me dit qu'ils le savaient bien avant moi et que son ex petite copine d'avant était partie pour cette même raison. Le délire principale de mon mari est de s'imaginer milliardaire, il a un travail mais c'est un CDD à chaque fois, mais il dit que de toute façon bientôt je vais acheter un bateau, un chateau etc, il le dit à toutle monde. Il a tjs des projets pour bcp de millions d'euros, il a ouvrer sa société qui este sommeil, éidemment car il n'y a aucune activité. Il est allée à Prague, en Ukraine, il me raconte que prochainement il va part de nouveau en voyages d'affaires car il a une conférence importante avec les ministres de tel ou tel pays. Il dit à tout le monde qu'il fait "un bon business".
Et vous avez raison tous en disant que c'est dificile et même je dirais dangereux de contredire les mythomanes car mon mari, par exemple, commence à devenir furieux, il m'insulte et m'humilie, dit que je suis nul, rien, que je ne suis qu'une écarteuse de cuisses. Tandis que moi j'ai tjs travaillé même quand il était au chômage. Quand sa colère (j'appelle cela "sa crise")passe, il redevient gentil et me voyant en pleure me demande pourquoi tu pleures, c'est bizarre...Voyez-vous avec le temps je me rends compte qu'il oublie ces moments de colère, même d'hystérie, je dirais. Voyez-vous, au début il me charmait par les cadeaux, les promesses de voyages au bout du monde, le mariage sur un voilier. Moi, je ne croyais pas mais il donnait l'impression d'être pérsévrent dans ses rêves, il appelait partout, ila bcp de cntacts mais maintenant je réalise que c'est du bla-bla. C'est ma faute aussi, je me suis marriée en le connaissant pendant 6 mois seulement..Maintenant son délire journalier me devient insuportable, ces absences sans explications, ses yo-yo d'humeur, il dépense tout notre argent pour ses voyages sans obtenir aucun résultat mais il se persuade qu'il a bien travaillé et le prochain voyage va lui apporter des millions. Ce rêve de devenir milliardaire est tellement obsessionnel!Puis côté narcissique, il se croit le meilleur et quand certainscopains, qui le connaissent pas rès bien nous voient ensemble, ils font des remarques du genre; "Olessia tu a vraiement de la chance avec un homme pareil" et lui il me regarde avec fièrté pour soi! Même les amis qui savent son défaut me disen qu'effectivement il a une double personnalité, deux faces, soit il est charmeur et très charismatique, soit un vrai monstre, c'est surtout avec moi...
cela fait 2 ans qu'à chaque petite querelle il me crie: "j'en ai marre, on divorce demain!" Mais le lendemain comme s'il ne s'en souvenait plus. Il redevient normal.

Est-ce quelqu'un pourrais me dire si j'ai bien raison de penser que mon mari est mythomane ou il est plutôt schizo, car j'ai cette version aussi en prenant compte ses crises?

Merci d'avance.
Olessia

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour,
je prends connaissance de ce forum.
J'ai aussi mon expérience de victime de mythomane. Je l'écris avec mon coeur.
Quand je lis tous ces messages (je viens de le faire), je constate à quel point la victime se fait souvent coupable. Pour sortir de là, de ce sombre voyage, il faut avoir été aidé.
Je constate également combien, souvent, la victime est attachée à la personne qui lui a menti.
Je ne sais pas si dans ce domaine il est possible de donner quelque conseil que ce soit. Ni celui de quitter le plus rapidement (parfois ce n'est pas possible), ni de rester (parfois ça peut être mortel, destructeur, un question de vie ou de mort mentale). Notre décision de changement doit être porté par une véritable force intérieure. Les dégâts ne se réparent pas aussi facilement que cela.
La victime a besoin de comprendre de quoi elle est victime. Dans le contenu, elle est victime d'avoir été entraînée là où elle ne voulait pas aller, d'avoir fait confiance, de n'avoir pas pu ne pas faire confiance, d'avoir bien voulu faire confiance, etc. (--> il y a autant d'options que de type de victime).
Je crois bien qu'il faut se pencher sur soi en qualité de "donnant prise", se comprendre, (re)trouver suffisamment d'amour pour soi, d'estime et de confiance en soi pour sortir de là.
En outre, il peut y avoir des effets induits majeurs, qu'il faut pouvoir gérer.
Je suis fille de mythomane (mère mythomane perverse narcissique - souvent délirante). Il m'a fallu avoir 49 ans pour découvrir que tout ce que notre mère nous disait était mensonge(s), c'est-à-dire suffisamment solide pour LE CROIRE et l'accepter(de le croire). Et encore, parce que finalement un oncle a bien voulu, finalement, accepter de me rencontrer pour me donner son vécu auprès de ma mère, sa soeur. Pourquoi ne l'a-t-il pas fait avant, alors que je lui demandais de me recevoir ? -"je croyais que tu étais comme ta mère, que tu voulais me chercher des histoires, que t'étais une menteuse, ..."
Tout était faux, une construction de sa vie basé sur la dissimulation et le mensonge. Tout ce que ma mère m'avait raconté, nous avait raconté. Mon oncle m'a dit que toute petite déjà elle aimait se faire plaindre, elle racontait toujours des histoires pour faire croire qu'on lui avait fait du mal. Elle n'a eu de cesse d'être plainte et posée en victime.
TOUS LES MYTHOMANES NE SONT PAS DANS L'EXAGERATION DE LEUR TRAIN DE VIE, DIPLOMES, ETC... il y a également d'autres formes de mensonges.
Ce qui m'a sauvé (enfin ce qui m'a donné de l'espoir) ? Quelques éléments de leur vie que mon père m'avait donné enfant auxquels je me raccrochais. Des corrélations donc : parfois je me disais que j'avais entendu autre chose, une autre version. C'est ça qui m'a sauvée et m'empêchait de rentrer dans ses délires. Quand ma mère a quitté son mari, notre père, alors que nous étions petits, elle a pu ainsi nous raconter ce qu'elle voulait, d'elle et de leur couple.
Il en résulte des enfants devenus adultes, fragilisés et en proie aux mensonges, en proie à la manipulation, sans cadre réel et sans sécurité intérieure.
Je crois vraiment qu'un enfant qui a grandi avec une profonde sécurité intérieure deviendra un adulte qui ne pourra pas vivre toutes ces expériences que je viens de lire. C'est cette fragilité intérieure qui le rend perméable à la manipulation, ce manque de sécurité intérieure.
Je pourrais davantage raconter mon histoire, celle également de mon frère et de ma soeur, lesquels ne PEUVENT PAS CROIRE QUE LEUR MERE LEUR A MENTI. Une mère ça ne ment pas, ça aime ses enfants !
Mais dans ce témoignage, je choisis de dire qu'il faut être suffisamment reconstruite et avec une bonne sécurité intérieure pour sortir indemne de là.
Egalement, comme ma mère se posait toujours à nous comme victime (dans ses scénarios mensongers), il m'a fallu accepter d'être victime. Egalement accepter qu'elle ait pu elle-même être victime. Non pas la victime qu'elle se prétendait l'être, mais la véritable victime de sa maladie. Et en même temps, ne plus accepter les mensonges, maintenir un cadre.
Voilà, je suis d'accord pour davantage partager si quelqu'un ou quelqu'une le souhaite.
Merci à vous tous d'aider autrui.
Emelyne

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour,
je suis mythomane et une de mes amies me l'a fait avouer il y a un an. Elle a voulu m'aider mais malgré tout l'amour qu'elle m'a donné, elle n'a pu y arriver et pour moi c'est trop dur de l'avouer encore à une autre personne.
Néanmoins je me corrige seule, tout les jours, j'écris les mensonges que j'ai dit pour ne plus les redire, je me concentre aussi toujours avant de dire quoi que ce soit.

Pour ceux qui aurait des questions pour aider un proche, ou par curiosité, laissez moi votre mail...

A Bientot

X

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour à vous tous,
Mon dieu comme j'ai bien fait de chercher tout ce que je pouvais trouver sur la mythomanie, que cela me fait du bien de vous lire tous. Je suis depuis une année avec un homme rencontré sur le tchat, j'étais très réticente au début de nos dials et il a insister, insister et encore insister et voilà j'ai été piégée. J'ai honte de vous raconter tout cela, j'ai 47 ans et je me suis fais avoir comme une gamine. J'ai pleuré sur son sort, Jean-Paul avait soit disant perdu son fils un mois avant notre rencontre sur le net ce qui expliquait d'après lui son errance sur les sites de tchat mais qu'au moins la mort de son fils n'avait pas été vaine car grâce à cela il m'avait rencontré, celle qu'il attendait depuis tant de temps.... et voilà comment tout à commencé, nous nous sommes rencontrés, il m'a charmée ainsi que tout mon entourage, il m'a extorqué de l'argent et m'a trompé tant et plus. Aujourd'hui je suis en contact avec une autre femme qu'il a berné de la même façon et son fils (à Jean-Paul) vit chez moi, un mort bien vivant croyez moi, heureusement il est bien différent de son père mais il découvre jour après jour les travers de son père (ce fils à 32 ans), ce jeune homme a décidé de venir construire sa vie dans ma région, de plus nous nous entendons très bien, mais en venant vivre ici il voit ce que son père fait, il découvre bcp de choses, apprends tous les mensonges que son père à dit, comme il a joué avec mes sentiments et cela me fait bcp de peine de voir ce jeune homme avoir de plus en plus honte de son père même si j'essaye de le rassurer du mieux que je peux en lui disant de ne pas prendre sur ses épaules les erreurs commises par son père et que je ne les compare pas, que chacun est ce qu'il est. Il y a quelques heures j'ai décidé de rompre avec son père, je suis anéantie, je souffre, j'ai mal et j'ai peur de le regretter,tant de beaux souvenirs sont là, même si au fond de moi je sais que tout était faux, c'est difficile !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je viens d'apprendre qu'il passe le week-end chez une autre femme et c'est la fois de trop, la goutte qui fait déborder le vase mais il me manque déjà et j'ai besoin de lire vos témoignages, de me sentir encouragée dans ma décision, j'ai peur de "rechuter" si il reprend contact avec moi surtout que son fils a décidé de rester avec moi, de vivre ici, de me soutenir et de m'aider, je pense qu'il ne va pas apprécier du tout cet état de fait. Et dire que j'étais prête à tout pardonner (mensonges, vols, trahison, tromperie etc) et rien n'y a fait, il continue quand même. Je ne sais plus oû j'en suis, ce qui est vrai ce qui est faux, ce qui est de ma responsabilité ce qui est de la sienne, si tous les doutes dont je lui ai fait part sont démesurés comme il me l'a dit, si je suis aussi névrosée qu'il me le dit, etc. Au secours !!!!!
Excusez moi si je suis si "brouillon" mais dans ma tête c'est le "bronx". Bonne soirée

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour,

je viens de lire toute la discussion. je vais avoir besoin de temps pour digérer tout ça...

j'ai épousé un mythomane il y 5 ans, nous avons deux enfants ensemble. en ce moment je suis triste et j'ai très peur. suite à un enième mensonge, je viens de "l'obliger" à consulter un psy... sachant qu'il m'a déjà raconté un rdv psy sans y avoir mis les pieds, j'ai de gros doutes...

j'ai du mal à faire la part des choses... on me demande s'il fait de gros ou petits mensonges, moi j'en vois la somme, ou plutôt je vois une gigetesque mascarade!j'arrive pas à mettre au clair mes idées!

j'ajoute vos témoignages à mon puzzle, merci à vous tous!

Pages

Participez au sujet "mythomanie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.