Portrait de melany27

il y a quelque temps la mère de mon petit ami ma signaler que je n'etait pas la seule femme dans sa vie, tout a donc degenerer je suis pourtant rester avec lui car sa presence me rassurer et que j'etait heureuse avec lui mais je savais pourtant que quelque chose n'allait pas ,il mentais a tout le monde tout le temps même sur des choses qui n'auraient eu aucune consequence s'il avat dit la veritée, il mentait sur l'argent de son compte en banque , lorsqu'il fesait des erreure il metait tout sur le dos des autre ,il fesait même culpabiliser les gens qui l'entouraient. ET TOUT LE MONDE LE CROYAIENT.asser ressement j'ai discuter avec sa mère nous avons demander l'avie de d'autre personnes trés proche de lui et nous en somme venus a la conclusion qu'il EST MYTHOMANE . Il y a 2 jours,Sa mere lui a donc dit se qu'elle pensait, de sa fançon d'etre en l'insitant a se faire consulter par un psycanaliste et il est parti laissant tout derriere lui , il n'y a que moi qui est des nouvelle . Puisque je suis la seule a qui il donne des nouvelles je vourer savoir si il y a une chance pour que sois moi qui puisse l'aider si c'est le cas je voudrait savoir comment faire car il me fait confience et je ne voudrait pas detruire le dernier recour qu'il nous reste a moi et sa famille .

Portrait de Shiva72
J'aime 0

Bonjour,
Mon avis: il n'est pas possible d'aider un mithomane... j'ai eu une "longue histoire" avec un homme (sans vivre avec lui) avant de comprendre que tout était faux.... déroutée au point d'aller consulter.... il faut fuire, passefr son chemin... sinon le risque est de perdre son temps et son energie....
Je ne pense pas que ce soit une attitude égoiste car ils ne se posent pas la question à quel point ils nous font mal....
Il semblerait qu'au contraire qu'à partir du moment où ils se retrouvent seuls, ils prennent conscience de leurx maux...
Bon courage

Portrait de flocon de neige
J'aime 0

Bonjour Mélanie,

C'est vrai qu'il est important pour toi, je pense de protéger ta vie personnelle, c'est-à-dire de ne pas trop t'impliquer ou en tout cas de te réserver un espace personnel et une vie à côté, de préserver ta liberté...mais je pense aussi que si tu le souhaites, il y a quand même possibilité de garder contact avec lui, de garder sa confiance en ne le jugeant pas. Ce n'est pas incompatible.

Je sais que c'est particulièrement difficile ce genre de situation, qu'il y a souffrance DES DEUX CôTéS...je dis bien, des deux côtés! Parce qu'à mon avis, même si on a du mal à comprendre d'un point de vue extérieur ce qui le pousse à agir ainsi, il ne sait exister que de cette façon et je ne crois pas qu'un mythomane agisse pour faire du mal à qui que ce soit, contrairement à ce qu'on croit. Je parle d'expérience. Il ne pense pas à mal, et d'ailleurs quand il se rend compte de tout le mal qui a été fait par ses mensonges (dont lui-même n'avait pas conscience puisqu'il finissait par les prendre pour vrais aprés les avoir inventé) il ne peut que fuir le regard des autres, en particulier les regards accusateurs ou de jugement et d'incompréhension.

Je ne dis pas qu'il faille l'encourager dans ses mensonges, mais c'est faire preuve de beaucoup d'amour que de lui montrer qu'on l'accepte avec tous ses défauts et ne le réduit pas à tous ses mensonges. Il a aussi une personnalité, et il peut être intéressant et parfois salvateur pour lui que quelqu'un lui montre la globalité de son identité, qu'il n'est pas que "du faux". Je crois qu'on ne se pose pas assez ce genre de questions, c'est trés facile de juger les gens. Les comprendre, même si ça nous dépasse et que ça nous parait ENORME et terrible, c'est les aimer. C'est le plus difficile. l'amour, pour moi, se démontre dans ce genre de situation, quand tout semble s'écrouler (pour vous et pour lui aussi)...c'est faire ressortir le positif, même infime...le positif qu'on ne voit plus devant l'énormité des mensonges.

Ne pas couper la relation, même s'il faut peut-être lui donner une autre orientation "à présent qu'on sait" (l'amitié plutôt que celle amoureuse), c"est salvateur pour le mythomane. C'est lui donner une chance. Parce que contrairement à beaucoup, je crois qu'on n'est pas condamné à rester mythomane toute sa vie, qu'on peut s'en sortir si un jour quelqu'un ne nous repousse pas aprés avoir découvert toute la vérité (ou plutôt, tous nos mensonges!)...c'est important, mais bien entendu il faut que ça soit spontané, que vous ressentiez l'envie de garder contact malgré les blessures occasionnées...que vous hésitiez me semble déjà bon signe, dans le sens où vous ne le jugez pas ou ne le rejetez pas d'un bloc. C'est déjà rare et avec vous il a peut-être une chance. A vous de voir, faites comme vous sentez et suivez votre coeur.

Vous pouvez alors avoir une relation simple avec lui, c'est-à-dire un vis-à-vis naturel et sincère, dites ce que vous pensez et donnez lui l'occasion de le faire aussi (car en général tout se passe dans la tête, ça peut aller loin dans la tête et se tromper par manque d'échange avec l'autre, donnant alors lieu à d'autres mensonges)...qu'il ai la possibilité de parler en toute liberté sans se sentir jugé et classé parmi les gens "MALADES". C'est alors qu'il y a confiance. Car si vous vous avez perdu confiance en lui, ce qui est compréhensible, c'est pareil pour lui. Seule solution qu'il a trouvé pour éviter tous ces regards et ces "condamnations", FUIR et ne plus revoir les gens qui SAVENT.

Ne pas le regarder comme un malade, c'est lui donner la possibilité de progresser, d'avancer malgré tout, de remettre un peu de vrai dans sa vie. Croyez-moi, c'est important le regard. Pourquoi croyez-vous qu'un mythomane mente constamment? Le poids du REGARD...il n'en aura peut-être plus besoin de mentir, ou de moins pas avec vous (et c'est déjà ça)...car on recule ou on avance suivant la nature du regard posé sur nous: positif ou négatif. C'est la meilleure façon de l'aider. Tout seul il se recréera un monde bien à lui, car sinon c'est un cercle vicieux...

Malheureusement dans le cas de maladies qu'on classe "psychiques", on cantonne les gens et les classe trés vite comme irrécupérables ou MALADES. Ce n'est pas, à mon sens, une bonne façon de les aider. Au contraire, c'est ne leur donner aucune porte pour s'en sortir.
Ce n'est pas non plus forcément un psy qu'il faut aller voir, ou en tout cas PAS SEULEMENT: On ignore bien souvent toutes les autres CAUSES possibles de pareils troubles psychiques, comme l'alimentaire (allergie alimentaire qui provoque schizophrénie, troubles du comportement, névroses et autres...lire "LE MAL DU SUCRE" de Danièle Starenkyj , tout-à-fait incroyable...ou " LA TROISIEME MEDECINE: L'ALIMENTATION" trés connu...ou encore carence en vitamines particulières, donc VOIR UN MICRONUTRITIONNISTE pour aviser s'il ne faut pas déjà adapter son alimentation à son organisme! On n'y pense jamais, et pourtant l'alimentation joue un rôle énorme...)
J'ai une formation de naturopathe et je sais de quoi je parle... on parle de maladies psychosomatiques, mais l'inverse est aussi vrai! (le corps entraine des conséquences sur le psychique, le cerveau, le nerveux...etc)

A RECHERCHER c'est important et on a beaucoup d'à priori sur le domaine, je pense qu'il faut garder une ouverture d'esprit.

Bon courage,

J'espère que lui et vous pourrez en tirer du positif, quelque soit la situation c'est cela qu'il vous faut rechercher, du positif des deux côtés...

Participez au sujet "mon petit ami est mithomane"