Portrait de littlefairy

Bonjour,

Je me sens un peu fautive de venir rechercher du réconfort auprès de vous. Je m'incline devant votre courage, votre volonté de gagner à tout prix sur la maladie. J'ai 27 ans, je suis maman d'une petite fille de 16 mois, et nous venons d'apprendre début décembre que mon papa (56 ans), qui souffrait depuis quelques mois de maux de tête incessants, avait en fait un cancer de la gorge. Les médecins n'avaient rien vu sur le premier scanner qu'il avait passé, paraît-il que c'est localisé dans un endroit assez difficile d'accès. Depuis, toute la famille est effondrée, mais on tient le coup devant lui. Il n'a pas commencé encore son traitement, l'hôpital va l'appeller en début de semaine pour dire quand il y entrera. Son traitement consistera d'abord en de la chimiothérapie, on lui a implanté un boîtier sous le thorax. Il devra rester 4 ou 5 jours hospitalisé à chaque fois. Je ne sais pas combien il devra faire de séances. Par la suite, il devrait y avoir aussi de la radiothérapie. Mais quand je lis les posts des personnes qui comme mon papa souffrent de ce type de cancer, j'ai l'impression qu'elles se portent mieux que lui : ses maux de tête l'empêchent de se lever car il a des vertiges, il est toujours couché, et ce qui m'inquiète le plus, c'est son moral. Il paraît totalement dépité, il n'est plus le même, je ne sais même pas si nos visites lui font plaisir, j'ai l'impression qu'il a honte de lui-même, de ne plus pouvoir rien faire. Ca me fait mal, tellement mal. Or vous le dites tous, c'est le plus important. Ma maman a un moral d'acier et elle fait tout pour le booster un peu, mais il est tellement fragilisé, il a perdu beaucoup de poids et ne mange pratiquement rien. Il a des compléments alimentaires pour l'aider. Mais je ne sais plus quoi faire, j'ai hâte qu'il commence son traitement mais je n'y connais rien. Tout ce que j'ai entendu, c'est après la chimio, on se sent beaucoup plus mal qu'avant. Je ne peux pas imaginer qu'il se sente plus mal qu'il ne l'est déjà... De plus, les médecins lui ont dit qu'il ya avait également un petit quelque chose au foie. J'ai besoin de votre expérience, qu'on me redonne un peu espoir pour que je sois plus forte pour soutenir tout le monde. Est-ce qu'on sent tout de même les effets de la chimio dans le bon sens au bout d'un certain moment? Est-ce que certains d'entre vous souffre de maux de tête qui vous empêchent de vivre également? Est-ce que j'ai le droit d'espérer que les médecins vont le guérir tout simplement? Merci, merci à tout ceux qui prendront le temps de me répondre, pour moi, pour lui, pour ma famille...

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour littlefairy,

Vous avez bien raison de venir sur ce forum pour chercher du réconfort,
j'ai été opérée d'un cancer amygdale en 1994 j'avais 44 ans. Je n'avais pas mal à la tête, mais est trainé 6 mois avant qu'enfin on ne trouve.
J'ai subi de la chimio jour et nuit 4 fois 1 semiane, puis l'opération, puis de la radiothérapie.
Pour son moral peut-être que le médecin pourrait lui prescrire un anti-dépresseur, je ne sais si cela peut faire de l'effet, mais à l'annonce du cancer c'est un vraie tornade qui s'abat sur vous,et j'ai eu recours à 1 anti-dépresseur qui m'a fait énormément de bien pendant un an.

Pour la chimio, chacun réagit différemment suivant les doses administrées, on ressent beaucoup de fatigue, je dormais tout le temps.

Je sais qu'avant de soigner le cancer l'oncologue m'a dit en premier on soigne la dépression. J'ai été très bien entourée médicalement, n'hésitez pas à demander des renseignements auprès du corps médical et ne vous découragez pas, certes c'est une période difficile à traverser, et votre papa a besoin de vous tous, même si cela ne parait pas, il a besoin de son entourage et il en est j'en suis sûre, fort content intérieurement.
J'espère que l'on va donner à votre papa quelque chose qui le bouste moralement, car le moral est très important dans cette maladie.
Il faut suivre étape par étape.
Donnez-nous des nouvelles de temps en temps.
Je vous souhaite bon courage à vous ainsi qu'à votre famille.

Françoise opérée en 1994

Portrait de littlefairy
J'aime 0

Merci beaucoup pour votre message de soutien, je suis vraiment impressionnée par tant de courage et je vais suivre vos conseils. C'est une période si difficile, mais quand on discute avec des personnes telles que vous, on se dit qu'il y a toujours de l'espoir.
Merci beaucoup de m'avoir répondu.
Bonne continuation

Portrait de zetfy
J'aime 0

Bonjour, j'ai 19 ans.
Il y a 3 ans mon père est décédé des suites d'un cancer de la machoire.
Lui aussi a perdu beaucoup de poids, il avait des compléments alimentaires qu'il ne prenait plus.
Sa chimio l'a beaucoup fatigué.
Je ne sais pas s'il était à un stade avancé ou non mais ça ne l'a pas vraiment aidé car les métastases se sont multipliés à d'autres endroits.
C'est sûr il faut garder espoir qu'il guérisse mais aussi penser au pire.
Mon père restait également indifférent face aux visites.
Par dessus tout montrez lui que vous l'aimez, dites lui.
Essayez de garder le moral même si ce n'est pas simple.
Personnellement j'étais jeune et je n'ai pas fait ce que j'aurais du.
Mais si vous le pouvez, renseignez vous un maximum sur ce qu'il a exactement, posez les questions précisément aux médecins mais ne vous laissez pas abattre.
Ce n'est pas facile au début on se dit toujours que ça ira mieux.
Courage, vraiment, il vous en faudra à vous tous.
Aidez également votre mère elle aura aussi besoin de vous.
Cordialement.

Portrait de croxinou
J'aime 0

bonjour j ai également 27 ans

En janvier 2008 j ai perdu ma maman d un cancer de la gorge.
Ca a commence par l'alimentation elle nous cachait le fait qu elle n arrivait plus a avaler...puis elle a maigri, les maux de tete atroces se sont installés elle dormait avec un bloc de glace sur la tete...notre maman nous a toujours tout cachait pour pas nous inquieter...mais quand elle a commence a faire des malaises avec pertes de connaissance et crise d epilepsie là on a compris qu il y avait quelque chose qui n allait pas.

Elle a été emmenée 2 fois aux urgences du meme hopital, ces crétins n ont rien trouvé...
Du lendemain ma mere refait un malaise dans un magasin je decide de l emmener aux urgences d un autre hopital et là on me dit que les malaises de ma maman ne sont pas graves donc pas d hospitalisation...
J ai du insister pour qu on lui fasse une fibroscopie..et là j ai su...
Ma mere est entree 4 fois aux urgences pour qu on decide enfin a faire quelque chose!!
Quand elle a enfin ete hospitalisee elle etait tellement affaiblie qu il etait impossible de faire la biopsie (pas d anesthesie generale possible).
On a du attendre..mais après on a su qu il etait deja trop tard pour la chimio..les metastases avaient envahi son foie..
Elle a eu quelques séances de radiothérapie pour diminuer ses douleurs c est tout..
Puis elle est partie dans un centre de soins palliatifs ou elle est decedee dans d atroces douleurs...
Depuis l annonce du diagnostic seul 5 mois ont passé...et elle est partie

Je sais que mon histoire n est pas rassurante mais c est juste pour te dire que nous on s est battu pour qu elle soit prise en charge a l hopital..sinon les medecins ne faisaient rien..

Portrait de medon
J'aime 0

bonjour,
agé de 26 ans Je suis fumeur depuis 6 ans (10 à 12 ciguarette par jour), et j'ai toujour fumé avant de me coucher dans ma chambre la ou je dors enfermé dans la fumée, je bois trop de café, mon problème est que ça fait un an que je ressent une gène pertinente au niveau de mon larynx, mon histoire avec cette gène est comme suit:
En avril 2007: légère géne respiratoire pendant une semaine que je tenais pas au sérieux.
6 mois plus tard, j'ai passé un examen générale, le généraliste à remarqué que ma réspiration n'est pas normale, et il m'a demandé si je ressent quelque chose dans ma gorge? je luis répondu que non car effectivement je ressantai rien dans ma gorge, et dès ce moment la que je me suis rendu compte que j'ai une gène dans ma gorge mais apres l'examen, ça fait maintenant six mois, cette gène est devenue localisable au coté droit de mon larynx et qui ne passe pas à chaque instant je la ressent.
Ca fait 2mois que j'ai vu un ORL, il m'a fait l'examenc de miroir, mais rien à signalé!! sauf il m'a demandé si j'ai manger quelque chose blache ce jour là!!
L'idée d'avoir un cancer dans la gorge est devenue inséparable de mes pensées, c'est un cochmar insupportable surtout cette sensation d'avoir la gorge serrée du coté droit et une petite masse (nodule).
Je serait tres reconnaissant si vous m'expliqué ce qui m'arrive, est ce que j'ai un cancer? est ce que c'est une inflamation? elles sont due à qoi ces symptomes?

Participez au sujet "Mon papa a un cancer de la gorge : aidez-moi"