Portrait de jory-lou06

Bonsoir isa,
je comprends parfaitement que tu te sentes démuni face aux diagnostic de médecin que tu as rencontré. Moi, personnellement ce qui m'aide, est le fait d'être suivi par un excellent médecin. Car son rôle ne s'arrête pas seulement à se débarrasser de moi le plus rapidement possible mais à trouver des solutions. pour en venir à ce diagnostic, elle a vraiment chercher dans plusieurs domaines. Il fallait qu'elle élimine tous ce qui éventuellement serait susceptible de provoquer les crises qui comme toi me faisait et me font encore souffrir. Juste pour te dire à quel point, nous ne sommes pas toujours pris au sérieux, est le fait que le premier médecin que j'ai rencontré, m'a référé en psychiatrie disant que mon problème était relié à une dépression et que je ne voulais pas accepter cet état de chose. Autrement dit: bon débarras. prescription de pilules qui nous réduisent presque à l'état végétatif. Disons que ce traitement là ainsi que le médecin, on pris le bord assez vite. De la ma rencontre avec le médecin qui me traite depuis et toujours. J'ai rencontré en médecine interne: scanner, résonnance magnétique, échographie de toutes sortes, neurologue, rhumatologue, ergothérapeute et j'ai même fait de la physiothérapie. Déjà que j'ai un dérêglement avec ma glande thyroïde et je souffre également du syndrome de Raynaud. Supposément que le mieux placé pour confirmer la Fibromyalgie est un rhumatologue, sauf que dans mon cas, cela n'a pas été le cas étant donné que j'étais en arrêt de travail et que le rhumatologue en question est à la solde de la compagnie d'assurance pour la compagnie auquel je travaillait à l'époque. Malgré, l'approbation du neurologue, du médecin en médecine interne et mon médecin traitant, il est le seul qui n'a pas voulu admettre qu'effectivement je fais de la Fibromyalgie, accompagné de fatigue chronique et autres facteurs connexes. Tout ce que je peux te dire, ne lâche pas les bras et bat toi jusqu'au bout. Il est trop facile de dire qu'un patient n'a qu'à travailler et se tenir actif et que tout va rentrer dans l'ordre et bien que cela ne plaise ou non à certain rhumatologue, notre mal est bien réel et constant jours après jours et grands bien leur en fasse qu'ils n'en souffrent pas car ils admettraient que c'est plus facile de se cacher la tête dans le sable comme les autruches que de voir la vraie détresse des personnes atteintent de cette maladie qui malheureusement ne peut être diagnostiqué que par simples prises de sang. Bon courage ! J'espère avoir réussi à te donner la force de continuer et les jours où ça va moins bien, profite-en pour prendre un peu de temps pour toi et n'aie pas peur d'en parler et de dire ce que tu ressent. Tu n'est pas une malade imaginaire et l'important est que ceux qui t'entoure y crois.
Bisous

Participez au sujet "mon message s'adresse à isalablonde"