Portrait de josette77

Je viens vers vous car je ne sais plus quoi faire. Je suis maman de 3 enfants (le dernier en bas âge).Mon mari boit depuis trop longtemps et trop... Certes il a de gros pbs au boulot, cherche a muter mais n' a pas encore de réponses... bref énormément de stress a gérer pour lui qui ne sait pas gérer le stress en général puisqu'il se réfugie dans l'alcool.
Du plus loin que j'essaie de me souvenir, il a tjrs bu; d'abord normalement aux soirées, entre copains, puis qd il avait une situation stressante a gérer mais cela se cantonnait au soir et pas tous les jours. Maintenant il boit presque chaque jour: après le boulot lorsqu'il travaille sinon dès le milieu de la matinée quand il ne bosse pas ou le week end.
J'essaie de lui faire comprendre qu'il y joue sa santé, qu'il y a les enfants, que lorsqu'il est en état d'ébriété il est méchant envers moi... tout cela il en est conscient lorsqu'il est a jeun mais une fois les verres alignés, c'est fichu car il me sort des arguments du style "je dois me doper pour bosser! pour ramasser du fric!" et moi qui suis a mi-tps cette année pr m'occuper de bb je ne sais plus que faire. En plus il refuse d'en parler avec qui que ce soit ni que j'en parle car on est dans un petit village et tout se sait très vite! J'ai bien essayé avec sa mère et sa soeur mais il m'a menacé si je recommençais. Je me sens seule (ma famille est loin ) et je l'aime... en plus avec les 3 enfants je dois tout gérer et j'ai l'impression de m'étioler. Que faire? Aidez-moi! Merci d'avance

Portrait de peche-melba
J'aime 0

Chère Josette, que voulez vous entendre ? que votre mari est alcoolique, car quand on boit dès le matin, c'est le mot à employer ! il se cherche des excuses en parlant de stress, mais heureusement que tous les gens stressés ne se réfugient pas dans l'alcool. Votre message m'a ramené quelques années en arrière, moi aussi j'aimais un homme, mais j'ai dû le quitter, c'etait une question de survie pour moi. Je le voyais boire dès le matin et à mesure que son taux d'alcoolémie augmentait, sa mechanceté aussi ; alors qu'à jeun il etait adorable, c'est pourcela que c'est dur de quitter ce genre d'homme. ET encore je n'avais pas d'enfants, cela facilite ! mais qui vous dit qu'un jour ou il aura bu encore plus, il ne s'en prendra pas à vos enfants, un soir ou ils feront un peu plus de bruit, etc... alors je vous repose la question, vous, que voulez vous faire ? s'il ne veut pas se faire soigner, vous ne pourrez pas l'y forcer ; vous dites habiter un petit village, donc sans doute pas d'assistante sociale avec qui parler ; il vous menace quand vous parlez à sa famille ! moi il a fallut que je me retrouve à l'hopital, rouée de coups, pour que le déclic se fasse, car un jour il m'aurait tuée ; je passais mes soirées à surveiller mes paroles, de peur de déclencher ses colères, mais avec l'alcool, pas besoin de grand-chose pour les déclencher ! Tout ce que je peux vous dire c'est que je suis là si vous avez besoin de parler, je vous comprend, vous avez l'impression de tourner en rond, pas d'issue, avec 3 enfants...bon courage à vous, et toute mon amitié. J'aimerais tellement pouvoir faire plus.

Portrait de kernic
J'aime 0

Il lui faudrait un déclic pour qu'il ait envie d'arrêter, j'en connais qui ont eu un problème cardiaque ou une AVC et qui se sont arrêtés du jour au lendemain alors que rien ne pouvait nous permettre d'y croire.
Ils ont du mal à en parler ! s'il met cela sur le dos du boulot, peut-être qu'une mutation pourra le décider à se calmer.Si son boulot est difficile, qu'au moins il ne gâche pas sa vie de famille et qu'il pense à vous quatre et donc la vie de famille sera plus agréable pour lui aussi.

OGM, j'en veux pas

Participez au sujet "mon mari boit"