Portrait de Assyria

Bonjour à tous,

Je n'ai pas pour habitude d'utiliser les forums.
Mais je doit bien vous avouer être un peu beaucoup perdu.
peut être ne suis-je pas dans la bonne catégorie et m'en excuse par avance!

Mon ami à pris du DEROXAT un demi par jour pendant 13 ans, il à décider d'arrêter depuis septembre en en prenant un demi tous les deux jours.
Notre relation est récente (tout juste deux mois), depuis notre rencontre il à décider seul d'arrêter complètement la prise des comprimés.

Il est à ce jour à 14 jours de sevrage et ca deviens difficile :

* Plus de Libido
* Insomnie
* pourtant fatigue chronique
* Apparemment vertiges/ picotement
* Irritabilité
etc.

Je suis fier de sa volonté et souhaite le soutenir au maximum cependant je ne sais pas du tout comment faire ... est-ce qu'il faut l'écouter quand il dis qu'il ne veux pas sortir? pas bouger? dormir?
(je le surveille également car depuis il c'était rapproché de l'alcool... mais s'en étant apercu à remplacé l'alcool par le magnésium)

Donc voila ce jour je demande des témoignages, des conseils concernant le comportement que je devrais adoptez!
Merci par avance :)

Portrait de Assyria
J'aime 0

Je vais voir de suite!

Je te remercie^^

Portrait de rayan 1976
J'aime 0

moi ça fait 2 mois que j'ai arreter de prendre ça j' avoue c trop dur vertige maux de tete mal etre et j'en passe mais je tien le coup malgre tout je prend du xanax quand je ss tres engoissé mais la debut du troisieme mois ça vas un peu mieux il faut etre tres courageux et bien entouré ça aide vachement faire du sport s occuper soyez sur vous allez pas mourir parce que vous arreter cette drogue bon courage a tous

Portrait de rayan 1976
J'aime 0

si vous voulez partager votre experiece avec moi mon mail est

Portrait de elisanxieuse
J'aime 0

Bonjour,
Je confirme, j'ai eu un épisode de sevrage très très difficile après la prise de Xanax. De même qu'avec le Lyrica qui agit parait-il comme un benzodiazépine.

Portrait de rayan 1976
J'aime 0

j avoue j 'ai jamais eu de probleme pour arreter xanax je vous dit du moment qu'on reussit le sevrage du deroxat le reste c'est du gateaux je ss infirmier et je sais de quoi je parle

Portrait de rayan 1976
J'aime 0

j avoue j 'ai jamais eu de probleme pour arreter xanax je vous dit du moment qu'on reussit le sevrage du deroxat le reste c'est du gateaux je ss infirmier et je sais de quoi je parle

Portrait de Assyria
J'aime 0

Merci pour vos témoignages et réponses.

Je risque très certainement de paraître stupide...
Mais quelqu'un peux t il m'expliquer brièvement la différence entre antidépresseurs et de benzo???

De plus l'arret du Deroxat affaiblit elle les défenses immunitaires? (très certainement jai limpression quil est tout le temps malade depuis..=

Merci^^

Merci

Portrait de nathalie38
J'aime 0

bonjour assyria,

Je suis également en sevrage de deroxat.
J'ai déjà échoué 3 ou 4 fois.
Le sevrage au bout de 12 ans de prise régulière du médicament est particulièrement difficile.
Je pense qu'il va trop vite dans son sevrage.
Vraiment trop vite !
Il doit repprendre le sevrage à zero et commencer par limer le cachet de 2 mm puis dans un mois encore limer, de temps en temps (par exemple une fois par semaine en prendre 1 entier) ensuite diminuer sa dose très lentement le sevrage pour être réussi doit prendre au moins un an je pense !

pour les effets indésirables : vertiges, nausées, fatigue intense, insomnie, migraine, pleurs incontrolables, perte de controle dans la rue, grande sensibilité à la lumière, sensibilité intense au bruit, déprime, ennervement, ne plus avoir envie de sortir ni voir personne....j'en passe

Ils seront plus ou moins forts en fonction du sevrage c'est pourquoi il faut se sevrer très lentement.

Moi personnellement j'ai réduis depuis une semaine le cachet en le limant de 2 mm et pourtant, je ressens déjà le manque : migraine, nausées, fatigue, tristesse....
C'est très dure, très handicapant.
On a envie de repprendre le médicament mais la prise du deroxat sur la longueur a aussi des effets non souhaités comme la déprime, le manque d'envie, inhibe les sensations...et pour cette raison ça vaut le coup d'arrêter !
Pour ton ami : je crains que ça mette du temps à passer, je pense qu'il ne faut pas le forcer à faire quoi que se soit cependant une petite sortie quotidienne semble être bénéfique si je regarde mon expérience ! en me forçant à sortir un peu je ressens un bien être (cette sortie ne doit être en revanche pas longue) car la foule me stresse et déclenche des malaises (chose qui ne m'arrivait jamais avant la prise de deroxat).
Il faut du courage !!!!!
nathalie

Portrait de laur59120
J'aime 0

Moi suis sous seroplex 20 mg j ai l impression de planer un peu avec ce traitement( je voudrais aussi l arreter mais pas evident ce sevrage demande un suivi psy

Portrait de ninette082
J'aime 0

il devrait faire ça en accord avec son médecin , le mien n'était pas ok mais au moins il était au courant de mon choix et elle m'a dit comment faire
moi je l'ai fais et j'ai diminué par rapport à la dose que je prenais au départ
sans cela c'est un peu n'importe quoi
je ne dis pas que je ne suis plus dépressive mais ce n'est ni mieux , ni pire
bon courage pr la suite

Portrait de Norset
J'aime 0

Je viens de lire toutes les réponses, la dépendance à toutes ces drogues est un véritable fléaux! Je sais de quoi je parle et je sais par ou vous passez tous, Benzodiazépines, antidepresseurs, régulateur de l'humeur j'en passe, je ne suis pas spécialiste des noms de médicaments sans doute parce que je me suis jamais intéressé à ça. Je prenais tout ces médocs sans me poser de questions c'étaient mes béquilles invisibles. Il est évident qu'il faut être très prudent avec le sevrage et ne pas faire n'importe quoi Ninette à raison. Il ne faut pas hésiter à se faire accompagner par un psy, le bousculer, comme je l'ai déjà dit la parole du patient est sujette à caution, ils sont méfiants non pas qu'ils désirent vous garder comme patients toutes leurs vies, mais la crainte du drame existe pour eux (je parle des bons psy). Comme me disait le mien "si vous ne me dites pas tout je peux pas savoir!" donc si vous entamer un sevrage parlez lui en, il est là pour vous aider!

Portrait de flaure00
J'aime 0

Après de nombreuses années aux antidépresseurs j'ai décidé d'arrêter le deroxat cela fait plus d'un mois et je dois dire que cela est très dur, j'ai très mal au dos une envie de pleurer constante une colère rentrée et toujours faim l'estomac dans les talons j'ai pris de nombreux kilos sous anti dépresseurs et maintenant j'ai faim.

Je vis l'enfer, j'ai souvent envie d'en finir et me sent vraiment seule, si je vais voir mon médecin il va me donner à nouveau un anti dépresseurs ou des hormones 46 ans il m'en a donner la dernière fois sans prise de sang bien sur.... je recherche de l'aide. merci de me répondre

Participez au sujet "Mon ami est en Sevrage Deroxat! besoin d'aide"