Portrait de Christiane59

Bonjour,

Je ne suis qu'une lycéenne, mais il se trouve que j'ai un gros devoir à faire sur la greffe et j'aimerais en savoir plus sur les médicaments immunosupresseurs, surtout leurs réactions avec les cellules ou autres.... j'ai pas très bien compris leur fonctionnement en fait !

=) Merci de votre aide, j'espère que j'aurais des réponses plus précises que sur les forums banaux!

Bonne journée à vous!

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

Les immunodépresseurs, appelés également quelquefois immunosuppresseurs, sont des agents utilisés pour inhiber les réactions immunologiques de l'organisme. Leur utilisation nécessite une surveillance hématologique stricte. En effet, il s'agit d'éléments qui favorisent les infections virales et le développement de certaines tumeurs malignes.
L'immunosuppresseur sans doute le plus connu est l'azathioprine. Il s'agit d'un médicament antimétabolite qui est dérivé de la mercaptopurine et qui entre en compétition avec les purines et leurs précurseurs dans la synthèse des acides nucléiques. Il est utilisé comme immunosuppresseur est employer dans les transplantations d'organes et dans certaines maladies auto-immunes. Il est donc utilisé pour prévenir le rejet d'organes transplantés notamment dans le transplantation rénale et les grèves de moelle osseuse ainsi que les greffes de coeur en association avec d'autres immunosuppresseurs. Il est également utilisé dans les maladies auto-immunes non contrôlées par les corticoïdes ou afin de réduire les effets indésirables des corticoïdes. C'est le cas entre autres du lupus érythémateux disséminé, de l'hépatite chronique active, du purpura thrombopénique idiopathique, de l'anémie hémolytique acquise auto-immune, de la périartérite noueuse, de la maladie de Behçet et du syndrome néphrotique.
Il est également utilisé comme traitement des formes sévères de maladie de Crohn et de la rectocolite hémorragique et chez les patients intolérants aux corticoïdes et aux corticodépendant ou répondant de manière insuffisante de fortes doses de corticoïde. Enfin il est proposé comme antirhumatismal pour permettre des rémissions dans le traitement de fond de la polyarthrite rhumatoïde qui est réfractaire aux autres traitements. Les autres traitements immunosuppresseurs sont :
alemtuzumab
chlorambucil
cyclophosphamide
Étanercept
estimables
méthotrexate
tacrolimus
etc.

J'espère que j'ai convenablement répondu à votre question. Si ce n'est pas le cas veuillez me le faire savoir.
Bonne continuation

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Participez au sujet "Message de kristel"