Portrait de Mad-mat

Bonjour à toutes et tous,

En quelques mot, voici mon problème :
- douleur inexpliquée et passagère au niveau du méat urinaire
- miction très fréquentes et pas toujours agréables
- perte involontaire de quelques gouttes d'urine après miction

J'ai 19 ans, et depuis presque une année entière j'ai constaté plusieurs problèmes récurrents au niveau de mon appareil urinaire (masculin, je précise).

Régulièrement, mon méat urinaire me brûle sans que je puisse l'expliquer. La douleur est uniquement passagère, elle me fait penser à celle d'une infection urinaire en pleine miction. Ça dure rarement plus de dix minutes et la douleur est supportable mais ça commence à m'inquiéter. Cette gène disparaît aussi spontanément qu'elle se manifeste.
N'ayant pas de vie sexuelle en ce moment ni jamais aucun rapport non protégé, j'ai d'abord pensé à une mauvaise hydratation. Pour pallier le problème, j'ai augmenté ma consommation quotidienne d'eau plate. Je n'ai pas noté de changements depuis, si ce n'est que la douleur me paraît diminuer petit à petit.

Seulement, sans doute en raison de mes 2 litres d'eau par jour, j'urine fréquemment (de 4 à 7 fois par jour) et j'ai la désagréable impression d'une sorte d'incontinence. Mes urines sont fluides et je ne les retiens plus. J'utilise des toilettes dès que j'en ressens le besoin. A cause de ça et d'un manque certain de pression du jet, il arrive que quelques gouttes stagnent dans l'urètre (même en faisant bien attention et en prenant du temps) et m'échappent lorsque je me rassois, me baisse ou m'accroupis (en dehors des WC).

Maintenant, tout ce qui touche à cette région de mon corps est source de pesées obsessionnelles. J'espère que quelqu'un pourra m'aider à répondre à mes angoisses. J'avoue que je me prends beaucoup la tête avec ça, surtout quand j'ai le temps d'y penser et j'ignore si une part du problème est exclusivement somatique. N'hésitez pas à me faire part de vos solutions ou de vos expériences similaires.

Merci à vous.

Portrait de lekkra
J'aime 0

Salut j'ai les mêmes problèmes que toi et ça depuis longtemps aussi.

Je n'ai pas encore eu de solutions.

Je me demande si tu en as pu trouver.

Merci de m'informer s'il te plait.

Portrait de Anonymouuuus
J'aime 0

Bonsoir à tous,

Je me permets de poster car j’ai eu un problème similaire à vous.

Tout a commencé début janvier. Symptômes :

Douleurs à l’urètre qui apparaît au lever et après la première miction.

Douleurs systématique après avoir uriné et/ou éjaculer (surtout au niveau du méat).

Douleurs pouvant apparaître au niveau de la fesse (bas de la fesse, côté droit, gauche ou les deux).

Douleurs lors de la position assise prolongée (soulagée lorsque l’on est allongée).

Troubles de l’érection réduisant à néant tout acte sexuelle (l’érection ne tenait pas plus de 1 ou 2 minutes dans mon cas). Avec possibilité d’avoir une libido proche de zéro.

Grosse réduction de la sensibilité au niveau du gland. On sens moins les "caresses".

Voilà la liste non exhaustive des symptômes qui varient d’une personne à une autre, personnellement, j’avais tout ceux là en même temps ! Le soucis étant que ces douleurs peuvent s’accentuer au fil de la journée, devenir très persistant et finir par se calmer lors du coucher.

Si vous vous reconnaissez dans ce texte alors pas de doute : Névralgie pudendale.

Étant particulièrement contre les médicaments et me renseignant beaucoup, j’ai pu voir que beaucoup d’hommes avaient ce problème mais que rien n’était détecté lors des examens cliniques de bases.

N’ayant pas eu d’infidélités, je pensais à une infection urinaire, j’ai alors pris un antibiotique à spectre large.. Début mars, sois deux mois après, aucune amélioration et je dirais même que ça s’est accentué..

Je comprends vite que le problème n’est pas d’ordre infectieuse ni "médicale" car aucun problèmes aux examens (suite aux infos des nombreuses personnes dans cette situation).

Venons en au fait, après renseignements sur cette fameuse névralgie, il faut savoir que c’est une compression du nerf pudendale ou clunéale qui touche le nerf sciatique et les nerfs lombaires. A partir de là, il faut savoir qu’un nerf peut se léser et faire une fibrose ! Donc plus vous attendez en pensant à un miracle, plus vous aggravez votre cas.. Par chance, mon cas a duré deux mois ce qui en résulte d’une simple irritation ou inflammation.

Les solutions qui fonctionnent sont :

- L’ostéopathie
- Les étirements

En effet, avec l’option 1, j’avais le bassin décalé et le dos un peu bloqué (je suis sujet à des lombalgies et j’ai aussi une sciatalgie gauche).

Avec les étirements, regardez la figure sur Google qui permet d’etirer l’obturateur interne (celle où vous êtes sur le dos, avec les genoux ramener vers vous). Dès les premières secondes, vous allez ressentir de vive "douleurs" mais qui procure un bien être ... c’est paradoxal lol ! Je répète les étirements 2 x 2 minutes (par jambes) matin et soir.

Résultat :

La majorité des symptômes ont disparu !! La seule qui est resté est la douleur après avoir uriné (moins en éjaculant) mais bien sûr la douleur est divisée par 10, ça ne représente qu’une petite gêne qui finit par s’en aller sans que j’y pense.

J’ai aussi retrouvé une érection digne de ce nom ! Je note une amélioration de ce côté là par contre, plus robuste et plus longue!

Voilà donc désolé pour ce long pavé mais je voulais retranscrire mon expérience pour y laisser un maximum d’informations :)

A tous les hommes (désolé pour les femmes je suis pas calé sur le sujet lol!) Je tiens à vous dire qu’il ne faut pas désespérer ! J’ai vu des témoignages de personnes gardant ça pendant des années c’est juste affolant .. Dites vous que si la médecine classique n’y trouve pas un remède c’est qu’il doit y en avoir un ailleurs et que non vous n’etes pas fou, que la douleur n’est pas psychosomatique mais bien réel !

En tout cas, bonne nouvelle, ça se guéris mais pas par miracle sa prend du temps donc ne tardez pas et je vous souhaite à tous une bonne guérison et bien sûr une bonne soirée !

Peace (:

Participez au sujet "Méat urinaire douloureux / mictions fréquentes et difficiles"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "Méat urinaire douloureux / mictions fréquentes et difficiles"

  • ... qui est une maladie parasitaire particulièrement répandue dans le monde entier est la suivante. En médecine, et plus précisément en ... une dissémination de l'amibiase.Il existe des individus sains porteurs de kystes particulièrement fréquents dans les zones ...
  • ... individu. Elle permet de mettre en évidence sa présence dans les matières fécales. Elle est nécessaire, entre autres, quand le ... avec la recherche de sujets que l'on considère porteurs sains c'est-à-dire qui ont la bactérie dans les selles mais qui ne sont pas ...
  • ... infectieuse est source d'épidémie tout particulièrement dans les collectivités telles que les foyers, les cantines, les hôpitaux etc. ... mais ne développe pas à la maladie on les appelle porteurs sains de salmonelle.Les symptômes apparaissant au cours de cette maladie sont ...