Portrait de Yannick569

ayant tout dit dans le titre, je ne vais pas en rajouter ...

La forme olympique depuis toujours, ou manque de personnalité, chacun aura son opinion, mais ce que je voudrais aborder, c'est le risque de non-fécondation le jour où l'on souhaitera, avec mon épouse, avoir un enfant ...

Mythe ou réalité ? La masturbation avec éjaculation diminue-t-il significativement la possibilité de fécondation ?
Est-ce le fait de se masturber à plusieurs reprises quotidiennement et sur une période entre plusieurs mois et quelques années qui est le plus risqué ?
Ou bien, le fait de se masturber une fois (quelque fois 2) quotidiennement, sur plusieurs années, voire , comme ici, plusieurs décennies (mais avec, quand-même, quelques périodes d'abstinance) ?
Très sincèrement, Yann.

Portrait de KAZ26140
J'aime 0

???? comprends pas le lien entre masturbation et fertilité ???

Je n'ai jamais entendu parler de cela. Il il a bien d'autres risques méconnus et pourtant bien réels d'infertilité mais pas la masturbation, même si elle est (très) fréquente.

Portrait de Yannick569
J'aime 0

c'est ce que j'ai entendu : le fait de se masturber très souvent pendant une longue durée fait perdre en nombre de spermatozoïdes lors d'un éjaculation, et donc une perte de la fertilité ou, peut-être, de la possibilité qu'un spermatozoïde atteigne l'ovule ... Est-ce vrai ou faux ?

Portrait de xylo84
J'aime 0

il est bien évident que lorsqu'on dépasse la limite d'une pratique en général elle donne des résultats négatives,

Portrait de Yannick569
J'aime 0

Je vous remercie pour vos réponses, mais s'il était possible d'avoir une réponse de professionnel, ça serait pour moi une très bonne chose ... !!!
Cordialement, amicalement, Yannick.

Participez au sujet "Masturbations quotidiennes de l'adolescence ... jusqu'à 40 ans !!!"