Portrait de doucemangue

Je viens de m'isncrire ici,après lecture de moultes forum de discussions.
Marre de lire "l'alcoolisme est une maladie..les pauvresss"

NON et NON! C'est avant tout une solution de facilité, qui devient peu à peu une dépendance.appeleons un chat un chat.

vous apppelez un drogué un malade vous??? moi non! Personne ne lui a mis la dope de force dans le nez oula bouche ou les veines.C'est la même chose pour l'acool.Personne ne vous/les force à boire plus que de raison.

Certes il y a hypocrisie puisque l'alcool est en vente libre,mais le fait de s'alcooliser est un acte délibéré au moins au départ.

Alors flute,marre de les plaindre.

On ne considère pas non plus une personne qui fume comme malade,eh bien c'est la meme chose: une conduite addictive comme une autre.

N'est ce pas la plus grande des hypocrisies que de considérer l'alcool comme une maladie?

Portrait de xavier6362
J'aime 0

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous. Pour moi, l'alcoolisme est bel et bien une maladie. Pour preuve, ne parle-t-on, par de soins, thérapie, traitements, médicaments, aide,....Bien sur que personne ne m'y a forcé et je ne demande certainement pas à être plaint.
Par contre et comme vous l'avez déjà fait dans d'autres messages, je suis très touché lorsque vous me félicitez pour mon abstinence. Cela ne fait que renforcer mon but d'y rester.
Bien à vous

Portrait de doucemangue
J'aime 0

Une maladie c'est involontaire.L'alcoolisme EST volontaire.Ce sont les conséquences qui ne le sont pas.

Maintenant ce langage de soins etc.. c'est de l'hypocrisie pure et dure! Vous savez lorsque sur un dossier médical on lit "COH" l'on sait tous ce que cela signifie... sauf les non médicaux...

Hypocrisie hypocrisie!

Portrait de xavier6362
J'aime 0

doucemangue wrote:
Une maladie c'est involontaire.L'alcoolisme EST volontaire.Ce sont les conséquences qui ne le sont pas.

Maintenant ce langage de soins etc.. c'est de l'hypocrisie pure et dure! Vous savez lorsque sur un dossier médical on lit "COH" l'on sait tous ce que cela signifie... sauf les non médicaux...

Hypocrisie hypocrisie!

MDR, n'étant pas médical, je ne sais en effet pas ce que signifie COH !

Portrait de xavier6362
J'aime 0

merci. Je ne mourrai pas idiot !

Portrait de vercingetorix
J'aime 0

Que ce soit une maladie,une dépendance,une tout ce que tu veux...quel est ton problème et ça change quoi pour toi ?
Si tu n'espas passé par là,tu ne peux pas savoir et si le terme "maladie" te dérange et bien tant pis...personne n'en mourra

Portrait de xavier6362
J'aime 0

vercingetorix wrote:
Que ce soit une maladie,une dépendance,une tout ce que tu veux...quel est ton problème et ça change quoi pour toi ?
Si tu n'espas passé par là,tu ne peux pas savoir et si le terme "maladie" te dérange et bien tant pis...personne n'en mourra

merci vercingetorix

Portrait de doucemangue
J'aime 0

Oh que si cela change quelque chose. cela change la façon dont on comprend la chose.Cela rend à la personne concernée SA responsabilité.
Un cancer..tu n'y es pour rien,oui tu es malade.
L'alcoolisme c'est la responsabilité de la personne, elle l'a sciemment provoquée.
La différence me semble là.

Et si j'atterri là ,d'après toi,c'est que je n'y suis ou n'y ai pas été confrontée?

Portrait de titi7820
J'aime 0

Bonjour a tous. Je viens de lire ces quelques messages, et quelle virulence dans les propos de Doucemangue ; pas si douce que ça. Je pense effectivement que tu as été confrontée à cette, ce..?? , je ne sais plus trop comment définir le fait de picoler, de boire à outrance, d'être dépendant à l'alcool, de boire largement plus que le parfait être humain qui gère comme tout le monde sa conso ; jamais d'excès, pour quoi que ce soit d'ailleurs... :-) C'est comme Obélix, sauf que je ne suis pas tombé dedans quand j'étais petit...Je me suis dit un jour comme ça, tiens je vais devenir alcoolique, comme ça ; rien que pour le fun...

Tu dis que cela change la façon dont on comprend la chose, effectivement, mais à mon "humble" avis, tu ne la comprends pas, pardon, tu ne cherches pas à la comprendre.

Alcoolique = malade : hérésie pauvre gens ! ! !
Ne fais-tu pas preuve d'un jugement dans ce cas là ? Dixit une de tes expressions, ça aussi "c'est une solution de facilité", mais c'est le propre de l'homme... il est vrai qu'il est beaucoup plus facile de juger les gens, cela permet de ne pas trop prendre de risques, surtout pour soi. Mais bon, ce n'est que l'avis d'un ALCOOLO et d'un non-médical. Si j'avais su, j'aurais fait des études de médecines, jamais je ne serais devenu alcoolique, et quelle toute puissance cela m'aurait-il procuré..!!! N'est-il pas fabuleux de pouvoir "contredire" la définition d'un mot ?

D'ailleurs je ne comprends pas quelque chose : pourquoi passes-tu autant de temps sur des forums tels que celui-ci ( où d'autres d'ailleurs ) ? Quelle perte de temps pour une personne telle que toi ; écrire sur de tels forums... Laisse donc les pauvres malades, pardon alcoolo, entre eux se plaindrent, c'est ce qu'on recherche. Toi, tu es bien au-dessus de ça...

Mais tu as totalement raison : tous les médecins spécialisés en Alcoologie na parlent pas de maladie, jamais, ça c'est sûr ; et qui plus est, s'ils ont le malheur d'utiliser ce terme, soit ils n'ont pas fait exprès, soit ils font preuve effectivement d'hypocrisie, peut-être pour que la "pilule" puisse mieux passer...Après tout, ils ne sont pas à l'abri de parler de quelque chose dont ils ne connaissent rien !

Ne t'en fais pas ; nous, pauvres alcoolo, si on participe à ce genre de forum, ce n'est pas pour nous faire plaindre mais pour partager sa propre expérience, son propre ressenti.Ou bien peut-être qu'on s'emmer...? Je ne me suis jamais posé cette question !
Comme le disait Vercingétorix, nous, nous sommes passés par là ; mais chacun pense ce qu'il veut. On peut avoir sa propre opinion, heureusement, mais se donner le droit de juger...???
Petite question : ne travaillerais-tu pas dans le mileu médical car j'ai eu l'occasion d'y rencontrer des personnes comme toi, a l'air un peu aigri...Elles devraient, je pense envisager de changer de métier, elles seraient beaucoup plus épanouies ; mais, je ne parle bien évidemment que des personnes rencontrées.
Bon, je m'arrête là car je m'éloigne du but initial de ce forum.

P.S : excuse-moi, chère Doucemangue, s'il y a des fautes d'orthographe, tu sais, en plus d'être un faible, je suis un petit peu ignare.

Portrait de xavier6362
J'aime 0

Bien que n'étant pas d'accord avec les propos de doucemangue sur le fait que l'alcoolisme est bien une maladie, j'accepte ses remarques. Moi, alcoolique malade, je suis assez tolérant, enfin, je pense et donc j'admets que les gens dit "sains" peuvent avoir une autre approche de ce fléau !
Pour titi7820 : il est bien exact que doucemangue travaille dans le milieu médical. Elle est IDE (pour les puristes comme moi = Infirmière Diplômée d'Etat)
Pour ma part, je ne demande absolument pas à être plain et je suis conscient que personne ne m'a forcé à devenir un alcoolique.
Je viens sur ce forum pour faire part de "mon expérience" (pardon doucemangue) en espérant aider du mieux que je le peux des gens comme moi et aussi des personnes qui vivent au quotidien avec des alcooliques.
Tout cela n'engage que moi

Portrait de titi7820
J'aime 0

Mais je suis d'accord avec toi Xavier6362. Il faut accepter les remarques des autres, mais perso, je trouve que ce ne sont guère des remarques étant donné le ton ; c'est quasi de la propagande. Tu es tolérent, ça c'est sûr, moi aussi jusqu'à une certaine limite et dans ce cas, je trouve que Doucemangue n'en fait pas preuve. Effectivement, on ne nous a pas forcé, mais ne peut-on pas faire preuve d'un peu de tolérence en essayant de comprendre le pourquoi ? Qd tu dis que personne ne t'as forcé, c'est certain, mais toi non plus tu n'as pas décidé de devenir alcoolique ! Ce que je veux dire par là, c'est qu'on ne voit rien "venir"... Il faut chercher ailleurs, pourquoi cette recherche d'alcoolisation ?
Mais comme tu dis, cela n'engage que moi. Félicitation pour ton abstinence, il faut continuer dans ce sens !

Amicalement

Portrait de ninette082
J'aime 0

moi personne ne m'a obligé à vivre avec un alcoolique et de faire des enfants avec
quand à la maladie on n'a qu'à faire pareil
tu bouffes trop et bien démerdes toi avec ton cholestérol et ton diabète
certains cancers viennent aussi par négligence: tabac, mauvaise bouffe,produit consommé sans faire attention aux effets néfastes
manger trop salé , trop épicé, trop sucré
ne pas gérer son stress en ne faisant pas de sport par flemme
ne pas dire aux autres tu es trop néfastes pr moi , passes ton chemin
déjà qu'on est pas aidé qd on veut se soigner alors si en plus on se tire ds les pattes bonjour les dégâts
si en + les IDE s'y mettent
qd je vois les dégâts de l'alcool sur l'organisme bien sur que je plains les alcoolos
courage à vous

Portrait de xavier6362
J'aime 0

Merci Titi et Ninette. J'ajoute que sans ma mère qui est la seule a s'être occupé de moi quand j'étais au plus mal, je ne vous parlerais pas sur ce forum. Une maman, on en a qu'une.

Participez au sujet "marre !"