Portrait de nicocile

En kinésithérapie, quels sont les soulagements que nous pouvons apporter à 1 malade atteint d'un Schnitzler et quelles peuvent être les techniques efficaces pour lutter contre les troubles liés à cette maladie?

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

Cette maladie se caractérise entre autres par l'apparition de raideurs articulaires. Le but de la kinésithérapie et peut-être de la rééducation fonctionnelle est de tenter de diminuer ces raideurs et les conséquences sur le plan articulaire et tendineuse en tentant éventuellement des techniques myotensive.
Si vous désirez des renseignements supplémentaires sur les techniques myotensives veuillez me le faire savoir.
Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Portrait de nicocile
J'aime 0

ma patiente atteinte de cette pathologie ne présente aucune raideur ariculaire mais plutôt des douleurs "tournantes" qui ressemblent + à des douleurs rhumatismales
je mobilise quand même toutes les articulations périphériques et travaille sur le rachis à chaque séance
pour les techniques myotensives, j'en utilise régulièrement dans mon travail mais suis tout de même interréssée par tout renseignement complémentaire
merci par avance pour l'intéret que vous portez à ma demande
nicocile

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

Les techniques intensives permettent, à chaque mouvement, qui le plus souvent sont des rotation, d'aller un petit peu plus loin dans l'amplitude de ces mouvements.
Personnellement, pour les patients fibromyalgiques, entre autres et pour certaines pathologies cervicales, je pratique la rééducation myotensive du rachis cervical de manière bilatérale.
Basé sur la respiration je fais effectuer une rotation en gagnant quelques degrés à chaque fois, une dizaine de fois d'un côté et une dizaine de fois de l'autre côté. C'est le patient lui-même qui tourne la tête alors que je lui oppose une main ferme mais douce. Ceci me permet non seulement de relâcher les chaînes musculaires paravertébrales parfois jusqu'en bas des dernières vertèbres dorsales et d'autre part d'accentuer la vascularisation en ouvrant sans aucun doute les portes vasculaires que celle-ci soit artérielle, veineuses ou lymphatiques.
Les patients sont contents du résultat. Ils voient leur céphalalgies diminuer, leur tension musculaire et ligamentaire (sans doute également aponévrotique) également et leur sommeil s'améliorer.

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Participez au sujet "maladie de Schnitzler"