Portrait de Martine CT

Bonjour à tous et bonjour Christiane,
Nouvelle sur ce forum,j'ai découvert vos blogs(très riches en informations précieuses)au hasard de mes recherches sur internet.
Je suis infirmière en invalidité partielle depuis 2004 (suite à des problèmes de lombalgie et de TMS)J'arrive à travailler de façon très partielle en mission d'intérim,mais la douleur physique accompagne toutes mes missions.
J'ai une thyroïdite de Hashimoto diagnostiquée et traitée depuis 2005.
Je dois voir un rhumatologue fin Février pour un diagnostic différentiel entre fibromyalgie et problèmes d'arthrose douloureuse avec une tendance aux tendinites chroniques.
Pensez-vous qu'il puisse exister un lien entre maladie de Hashimoto et fibromyalgie?
Merci pour votre attention et votre réponse

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Tout à fait, mais il se peut aussi que vos douleurs soient dûs à la maladie d'Hashimoto elle-même uniquement, comme c'est souvent le cas et si en plus votre dosage du traitement thyroïdien n'est pas suffisant.

Quels sont vos derniers résultats à ce niveau, sans oublier les normes du labo ?
Quel est votre dosage pour le traitement ?
Quels étaient les résultats des anticorps lors du diagnostic (avec les normes également) ?

Mais avec la maladie d'Hashimoto il y a plusieurs autres maladies auto-immunes qui peuvent être associées. Donc il est nécessaire de faire le bilan différentiel.
Par exemple, le rhumatologue demandera sûrement la recherche de différents anticorps comme les anti SSA et anti SSB pour le syndrome de Gougerot-Sjôgren surtout si vous avez des problèmes de sécheresse oculaire et bucale.
Il demandera peut-être aussi des examens pour un éventuel lupus, la poly-arthrite,............... etc.

Donc avant de parler fibromyalgie, il est plus que nécessaire de faire toutes ces recherches.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Martine CT
J'aime 0

Bonjour Christiane et Merci pour votre réponse.
Les diagnostiques(biologiques) de Lupus et poly-arthrite ont été éliminés.
Je ne présente pas de sècheresse buccale ni oculaire .Etant suivie par une endocrino sérieuse et compétente en ce qui concerne la tyroïdite d'Hashimoto(diagnostic biologique et ponction de la thytoïde) mes examens sont équilibrés en regard du dosage de lévothyrox (100 tous les jours sauf le dimanche).
Ce qui pose surtout problème ce sont les douleurs musculo-tendineuses et articulaires au moindre effort ainsi qu'une tendance aux tendinites variées(épaules, tendons Achilles et autres tendons quotidiennement sollicités) et chroniques qui laissent mon médecin traitant sans réponse.
J'espère beaucoup que la consultation de rhumatologie va posé un diagnostic fiable d'autant plus que le premier médecin ayant évoqué la fibromyalgie dans mon histoire médicale a été un médecin de cure consulté à Dax (diagnostic fait à la volée sans examens sérieux).
Encore merci pour votre attention bienveillante et à bientôt
Martine CT

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Donc on élimine aussi le syndrome de Gougerot-Sjögren puisque pas de sécheresse.

Vous me dites 100 de Levothyrox tous les jours sauf le dimanche, quel dosage prenez-vous le dimanche ?

Vous savez le Levothyrox met a ce qu'on appelle une 1/2 vie de 168 heures soit une semaine donc dimanche compris.
Le fait de ne pas prendre un traitement ou moins le dimanche, coupe, la bonne assimilation du traitement.

Vous dites que vous êtes bien régulé dans votre dosage, c'est bien, mais votre dosage de Levothyrox est-il bien en rapport avec vos besoins réels soit en fonction des résultats de la TSH mais surtout des hormones T3 et T4 ?
Si vous les avez, donnez les résultats avec les normes du labo.
Car j'ai trop souvent l'occasion de voir des personnes qui disent que leurs résultats sont corrects et en fait tout ce qu'ils sont c'est dans les normes du labo et largement insuffisant.

Vos symptômes sont d'ailleurs le signe que votre dosage n'est pas aussi correct que cela. Donc j'aimerais pouvois le vérifier afin d'être sure de ne pas dire de bétise, sans quoi je ne peux faire que des suppositions et cela n'aide personne.

Quote:
ans mon histoire médicale a été un médecin de cure consulté à Dax

M'étonne pas !!!
Ils sont en train d'essayer de récupérer de la clientèle sur le dos des fibromyalgiques.
Voir : http://www.vulgaris-medical.com/forum/s18527-article-interessant-mais.html#p76606 message dans lequel je dénonçais justement ce fait.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Martine CT
J'aime 0

Bonjour Christiane,
Merci pour votre fidélité à répondre à mes interrogations.
Je ne prends pas de lévothyrox le dimanche, car avant d'être "équilibrée" je prenais 100, 4 jours par semaine et 75 les 3 autres jours ce qui donnait un "jonglage" un peu astreignant
Ma dernière TSH((octobre 2008) est à 0,954 (VR:0,400à4.400)L'endocrinologue s'était fixée entre 0,5 et 1
Les T3 et T4 sont plus aciennes et n'ont pas été vérifiées depuis.
T3: 4.3 (VR:3.5à6.5)
T4 : 12.4 (VR11.5à22.7) .Les deux dates de 08/2006.A ce même moment la TSH était à 16.086 (!!!!!)
Je précise que mon traitement est prescrit par mon MT.Je n'ai pas revu l'endocrino depuis 2006 et j'ai changé de MT entre temps (pour incapacité à faire un diagnostic précis)Je suis bien désolée d'avoir à écrire celà mais c'est la réalité.
Peut-être devrais-je revoir l'endocrinologue qui avait précisé dans son courrier que si les symptômes persistaient, il fallait rechercher une pathologie auto-immune associée.
Ce qui me dérange le plus c'est d'être obligée de prendre des AINS et des antalgiques de palier 2 dès que je fais un peu plus que l'ordinaire sachant que je fais facilement partie des personnes hyper actives.
Sinon je vis sans (AINSet palier2) avec une EVA entre 2 et 4 que je ne corrige pas ou bien corrigée avec bains chauds relaxation massages....etc.
Les cures(j'en ai fait 3) ont bien améliorées la douleur sur un terme de 3 à6 mois post-cure et cela m'a permis de reprendre une petite activité professionnelle à temps très partiel.
Encore merci pour votre chaleureuse attention et prenez soin de vous.
Cordialement à bientôt
Martine CT

Portrait de Martine CT
J'aime 0

PS:j'ajoute que mon nouveau MT à prévu dans les mois qui viennent un bilan"intestinal" pour recherche MICI

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Le mieux pour le Levothyrox est de prendre TOUS LES JOURS le même dosage afin que votre oganisme s'habitue et surtout s'adapte à ce dont il peut disposer. Car lui proposer une chose un jour, et autre chose le lendemain au niveau hormonal cela peut faire pire que bien.

Donc en fait votre dosage mensuel est de 600 µg par semaine donc, il faut diviser ce nombre par 7 afin de prendre tous les jours le même dosage. Soit pour vous un dosage de 87,5 µg par jour. Ce qui fait 1 cp de 75 + 1/2 de 25 ce sera bien plus simple. Je vous le confirme puisque je suis moi-même à ce dosage depuis plusieurs mois.

Quote:
T3: 4.3 (VR:3.5à6.5)
T4 : 12.4 (VR11.5à22.7) .Les deux dates de 08/2006.A ce même moment la TSH était à 16.086 (!!!!!)

Effectivement là vous aviez une belle hypothyroïdie.
Il faut absolument refaire un bilan complet.
Quels étaient les résultats des anticorps antithyroïdiens à l'époque du diagnostic d'Hashimoto ? Sans oublier les normes.

En ce qui concerne les AINS, je peux vous affirmer une chose : si ils vous soulagent de vos douleurs, il ne peut être question de fibromyalgie. Car la fibromyalgie n'est nullement inflammatoire et donc les AINS ne servent à rien car ils n'ont aucun effet sur elle.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Martine CT
J'aime 0

Les anti corps anti récepteur de TSH étaient Valeur de ref: négatifs:infà1.0
:positifs:sup à 1.5
Les AINS calment pour partie seulement les douleurs de lombalgies et les douleurs d'épaules(tendinite calcifiée épaule gauche importante en en 2004 qui m'a coûté 1an d'arrêt maladie).Mon métier d'infirmière libérale en milieu rural m'a beaucoup sollicité au niveau du dos et des épaules(j'ai beaucoup porté et "manutentionné"des patients lourds)
Lors de mon dernier contrat d'interim sur un durée de 8 jours de travail la combinaison des deux (ains+palier2)a été largement insuffisante pour calmer les douleurs.Je pense que les AINS sont efficaces sur les douleurs de tendinites et encore pas toujours.
Merci pour votre compréhension
Pensées sorores
Martine CT

Portrait de Martine CT
J'aime 0

PS :Pour revenir à la prescription Lévothyrox 6/7jours,elle m'avait été conseillée par un pharmacien naturopathe formé à la médecine chinoise.(ses traitements sont surtout à base de phytotérapie sous forme d'hydrolats et teintures mères)J'ai la faiblesse de "flirter"avec les médecines complémentaires qui à mon sens ont tout à fait leur place dans le système de santé que nous pratiquons et qui n'est pas toujours innocent dans certaines complications.
Pour lui le lévothyrox en tant que médicament de synthèse possède une "certaine toxicité" sur le foie et le système digestif et au regard de mon état général il pensait qu'un jour sans médicament était plus profitable pour mon appareil digestif.
Comment puis-je demander à mon MT une prescription pour du lévotyrox 75+25 sans qu'elle se sente sous une "autre directive"?
Amicale pensées
Martine CT

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Je ne parle pas des anticorps antirécepteurs de la TSH mais des antithyropéroxydase et antithyroglobuline qui sont les anticorps de la maladie d'Hashimoto.

Pour les tendinites c'est tout de même la cortisone qui est la plus efficace.

En ce qui concerne le traitement thyroïdiens vous pouvez vous faire aider par les autres médecines si vous voulez mais attention car certains traitements que vous pourriez prendre seraient contraires aux hormones du Levothyrox ou à sa bonne assimilation. Donc prudence.
Mais le Levothyrox reste le traitement de base car dans les autres médecines il n'existe AUCUN traitement qui vous donnera des hormones thyroïdiennes de remplacement.
Donc le Levothyrox reste votre premier traitement pour la maladie.

Non le Levothyrox n'a pas de toxicité sur le foie car si cétait le cas, la mollécule qu'il apporte à l'organisme soit la T4 ne pourrait pas être convertie en T3 car justement c'est le foie qui fait cette conversion.
En revanche ce qui peut poser problème sur le digestif c'est l'hypothyroïdie mais en aucun cas le Levothyrox.

Il suffit de demander la prescription à 87,5/jour et le pharmacien se chargera lui-même de vous donner les boites nécessaires.
Je suppose que à chaque fois votre médecin vous redemande votre dosage pour faire l'ordonnance, dans ce cas pas de problème dites lui 87,5.
Si pas dites lui que vous préférez prendre le même dosage tous les jours. Quitte à inventer un tit mensonge et en lui disant que vous avez oublier plusieurs fois que le dimanche vous n'en prenez pas.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Martine CT
J'aime 0

En août 2006- les anticorps anti péroxydase étaient à 976UI/ml
interprétation:négatif: :positif:>=12UI/ml
-les anticorps anti-thyroglobuline à 84 UI/ml
interprétation:négatif: entre 34 et 50:l signification clinique est faible dans la population générale
:Positif:> 50UI/ml

En 2004 les deux chiffres dans l'ordre ou je viens de les présenter étaient de :AAP=139 et AAT=41
Pour tout ce qui est traitement parallèle et complémentaire en principe je suis assez prudente.
J'ai bien conscience que le lévothyrox est le principal et incontournable traitement et Je le prends depuis qu'il m'a été prescrit par le médecin endocrino.Il m'arrive même de penser que j'ai commencé un peu trop tard.(Ma mère et ma grand mère maternelle sont au lévothyrox depuis longtemps vraissemblablement pour la même pathologie)
Pour ce qui est de la cortisone .....!!!!j'ai plus de résistances.Le MT qui me suis actuellement travaille sous le double casquette "médecine allopathique et homéopathique" et elle trouve déjà que les traitements allopathiques sont "lourds".
Jusqu'à présent je suis arrivée a éviter cortisone ,anti dépresseurs...etc
J'ai pris un peu de rivotril l'année dernière quand les lombalgies étaient trop tenaces et rendaient le sommeil très inconfortable mais j'ai cessé après la dernière cure en juin,d'autant plus que j'ai commencé des séances de Kiné Mézières qui sont très bénéfiques.
Merci pour toutes vos précieuses préconisations.Je revois mon MT bientôt pour RO et je vais demander le réajustement des doses quotidiennes en incluant le dimanche.
Par la même occasion je vais aussi prévoir de revoir l'endocrinologue pour bilan complet.
Recevez toute ma reconnaissance pour vos éclairages indispensables et bon courage à vous dans toutes vos démarches et dans votre précieux soutien auprès des personnes atteinte de cette pathologie.
MERCI
A bientôt
Martine CT
Si en tant qu'infirmière je puis être un soutien dans un domaine quelconque,n'hésitez pas à me demander.
Durant mon arrêt maladie j'ai fait un DU Soins palliatifs, accompagnement de fin de vie et j'aimerais refaire un projet professionnel en lien avec de la formation pour les aides soignantes en EHPAD.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Même lorsque des membres de la famille ont une maladie thyroïdienne, ce n'est pas indicateur de prendre un traitement soi-même.

Le traitement est prit en fonction de soi et surtout des symptômes et des taux sanguins.
Personnellement, je sais que j'ai une maladie de la thyroïde depuis très longtemps, à l'adolescence. En 1983, on a observé le premier nodule. Et pourtant je n'ai été traitée qu'à partir de mai 2004. Avant cette période j'allais parfaitement bien et cela ne nécessitait donc aucun traitement. Mon nodule ne grossissait pas et est resté seul pendant longtemps.
Ce sont les symptômes, l'apparition d'autres nodules, qui ont été déterminants là pour la prise du traitement.

Quant à votre proposition d'aider, on a souvent des questions sur les différents médicaments et sur les analyses.
Donc quelques éclairages peuvent être les bienvenus.
Toutefois, il faut savoir expliquer à quoi correspondent les analyses, mais ne pas pour autant faire le diagnostic, qui est lui réservé au médecin puisque c'est lui qui a normalement tous les éléments en main.
On explique, on peut donner des pistes, mais c'est tout.

Courage à vous.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Martine CT
J'aime 0

Bonjour Christiane,
Il est bien évident que chaque individu développe ses pathologies de façon unique et individuelle, et c'est bien ce qui rend la médecine compliquée si bien que pour que soigner pour accompagner "l'Autre" vers l'art de guérir(quand la guérison est possible!) devient un vrai sacerdoce!!!
Il me parait incontournable que nous professionnelles de santé classées dans les professions para-médicales nous avons surtout un rôle de conseil et de soutien.Lorsque je travaillais encore en libéral certains patients étaient très contents de me voir car je leur donnaient beaucoup d'explications sur leurs pathologies et traitements si bien qu'ils m'avaient surnommée "maîtresse de santé"!!!!Je trouvais cela amusant
Le diagnostic et le traitement relève exclusivement du rôle du médecin qui pour l'instant reste seul prescripteur (du moins en France car je crois savoir que dans certains autres pays chacun prescrit dans SA spécialité)
Si mes compétences me le permettent je vous aiderai volontiers à la demande.
Encore MERCI à vous pour la richesse de vos blogs , vos explications et vos conseils.
Donner des pistes est de notre "devoir" surtout que la médecine évolue vers la responsabilisition du patient. Aider à créer des ouvertures vers d'autres "possibilités" me parait également important.
La collaboration entre partenaires de santé me parait indispensable pur améliorer le système de santé.
Bien cordialement
Martine CT
Si cela ne vous dérange pas je vous redonnerais des nouvelles lorsque que j'aurais avancé dans mes démarches de santé

Portrait de Martine CT
J'aime 0

Bonjour Christiane,
Comme promis je vous donne quelques nouvelles.
Le rhumatologue consulté à Lyon a confirmé le syndrome fibromyalgique avec les points de Yunus+ examens clinique soigneux
A la suite un entretien pro,je pense reprendre une petite activité professionnelle en tant qu'IDE dans une maison de convalescence proche de mon domicile.
Jusqu'à présent mon statut d'IDE libérale m'a permis d'échapper au vaccin Hépatite, mais il est fort possible que dans le cadre d'une institution il soit obligatoire.
Avez-vous connaissance d'un document officiel qui me permettrait de contre-carrer cette obligation.
Merci pour votre soutien et à bientôt.
Martine CT

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Découvrir les points de Yunus est une chose mais il faut aussi surtout faire un diagnostic différentiel en faisant des examens sanguins.

Au sujet du vaccin là c'est autre chose. Non pas de texte officiel qui permette d'y échapper. Sauf faire valoir le principe de précaution.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Martine CT
J'aime 0

Bonjour,
En principe tous les examens biologiques ont été faits(Waler-Rose,Latex, Anticorps ant DNA et anti-nucléaires ANCA,Hapto et orosomucoïde)et sont négatifs.....Saufs s'il y en a d'autres......
Pour le vaccin les médecins(homéopathes qui me soignaient avant de s'arrêter étaient contre la vaccination....J'espère que mon nouveau médecin ira dans le même sens.
Merci.Cordialement
Martine CT

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Oh que oui qu'il en existe d'autres, dont la sarcoïdose, le syndrome de Gougerot-Sjögren, le lupus, la SEP,....etc et la maladie d'Hashimoto à elle seule explique largement les symptômes.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Martine CT
J'aime 0

Bonsoir Christiane,
Suite à une visite sur votre blog j'ai été vivement intéressée par vos informations sur la vaccination grippale.
Je vous fais parvenir (ci dessous) un document reçu par l'intermédiaire d'une personne de ma famille et je vous laisse le soin de le diffuser plus largement si vous pensez que cela peut être utile.

C'est quelqu'un de chez Novartis qui me l'a envoyé.
Très instructif !

Voilà un document établi par un directeur de clinique avec des références scientifiques.
Chacun(e) se fera une opinion.

Pourquoi les vaccinations sont-elles dangereuses ?
En particulier la vaccination contre la grippe

Notre première et principale barrière de défense contournée
L´intention présumée d´une vaccination est de renforcer les capacités du système immunitaire afin qu´il puisse faire face aux microorganismes nuisibles identifiés qui peuvent provoquer des maladies et des infections. Toutefois, le système immunitaire de notre organisme est déjà conçu pour accomplir naturellement cette tâche en réaction aux microbes qui envahissent notre corps.
La plupart des microbes à l´origine des maladies pénètrent dans le corps à travers les membranes muqueuses du nez, de la bouche, du système pulmonaire ou du tube digestif, et non grâce à une injection.
Ces membranes muqueuses disposent d’un agent du système immunitaire propre à les défendre contre les envahisseurs étrangers, les anticorps IgA (immunité humorale).
Avec les macrophages (immunité cellulaire), les IgA constituent la première ligne de défense de l´organisme. Leurs taches consistent à empêcher l’intrusion des microbes envahisseurs dès leur point d´entrée dans l´organisme.
Lorsque le virus est injecté dans l´organisme sous la forme d´un vaccin, et surtout lorsqu´il est combiné avec un adjuvant immunitaire (squalène, …), il contourne la barrière des IgA. Le système immunitaire se met alors rapidement en action pour éliminer le vaccin et ce qui l’accompagne.
L´injection de micro-organismes dans le corps afin de provoquer une réaction immunitaire s’avère contraire au fonctionnement physiologique naturel. Aussi, la vaccination peut-elle induire un risque important de nuire gravement à la santé.

Composition des vaccins
La principale composante d´un vaccin est, soit un virus mort, soit un virus vivant qui a été atténué (affaibli et rendu inoffensif).
Le vaccin contre la grippe peut également contenir un certain nombre de substances chimiques, notamment l´ éthylène glycol (substance contre la congélation), le formaldéhyde, le phénol (acide phénique) et même des antibiotiques comme le Néomycine et la streptomycine, qui peuvent s’avérer des toxiques métaboliques localement ou à distance.
En plus des virus et d´autres additifs, la plupart des vaccins contiennent également un adjuvant tel que l´aluminium et le squalène.
Le but d´un adjuvant ajouté à un vaccin est de renforcer votre réponse immunitaire face au vaccin. Les adjuvants poussent le système immunitaire de l´organisme à réagir de façon excessive à l´introduction du germe de la maladie contre laquelle vous vous protégez.
Les adjuvants sont censés accélérer le processus d´immunisation (mais certainement pas avec plus de sécurité), ce qui réduit la quantité de vaccin requis par dose et le nombre de doses par individus.
Une moindre quantité de vaccin par personne, signifie plus de doses individuelles disponibles pour les campagnes de vaccination de masse.

Le gouvernement des Etats-Unis a signé des contrats avec plusieurs groupes pharmaceutiques afin de mettre au point et de produire des vaccins contre la grippe porcine. Au moins deux de ces sociétés, Novartis et GlaxoSmithKline (GSK), ajoute un adjuvant dans leur vaccin contre le virus H1N1 : le squalène.

Squalène
Selon Meryl Nass, M.D., spécialiste du vaccin contre le charbon,
« Une particularité nouvelle des deux vaccins H1N1, actuellement mis au point par Novartis et GlaxoSmithKline, porte sur l´addition des adjuvants contenant du squalène dont le but est de renforcer l´immunogénicité et de réduire de façon considérable la quantité d´antigène viral nécessaire. Cette addition permet de produire beaucoup plus rapidement les quantités de vaccins que l´on désire. »
L´adjuvant utilisé par Novartis dans son vaccin H1N1 est le MF59. Celui de GSK est l’ASO3.
Il est mentionné officiellement dans le Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) pour la demande d’AMM du vaccin antigrippale PANDEMRIX de GSK que l’adjuvant AS03 est composé de squalène (10,69 milligrammes) (cf. http://www.emea.europa.eu/humandocs/PDFs/EPAR/pandemrix/emea-combined-h832fr.pdf ).
Quel est l´effet du squalène sur les rats ?
Il a été démontré que les adjuvants des vaccins faits à base d´huile, comme le squalène, provoque des réactions immunitaires concentrées permanentes sur de longues périodes.
Les résultats d´une étude publiée en 2000 dans l´ American Journal of Pathology ont montré qu´une seule injection de l´adjuvant squalène chez les rats provoquait
« une inflammation spécifique et chronique des articulations» également connue sous le nom de polyarthrite rhumatoïde ».
Les chercheurs ont conclu que cette étude soulevait des questions concernant le rôle des adjuvants dans les maladies inflammatoires chroniques.
Quel est l´effet du squalène sur les hommes ?
Le système immunitaire reconnaît le squalène comme étant une molécule d´huile produite par notre propre corps. Elle se trouve partout dans le système nerveux et dans le cerveau. En réalité, il est possible de consommer du squalène dans de l´huile d´olive. Dans ce cas, non seulement notre système immunitaire va le reconnaître, mais aussi nous tirerons profit de ses propriétés antioxydantes.
La différence entre le « bon » et le « mauvais » squalène consiste dans la manière dont il est introduit dans l´organisme. L´injection est une voie d´entrée anormale qui incite le système immunitaire à s´attaquer à tous les squalènes présents dans l´organisme, et pas seulement à l´adjuvant du vaccin.
C´est ainsi que notre système immunitaire tentera de détruire cette molécule partout où il la trouve, y compris dans les endroits où elle est présente naturellement et où elle est indispensable pour le système nerveux.
Syndrome de la guerre du Golfe
Les vétérans de la guerre du Golfe, qui souffrent du GWS (Syndrome de la Guerre du Golfe) (25% des 697.000 militaires américains sur sol national ou à l'étranger), ont reçu des vaccins contre le charbon qui contenaient du squalène. Le MF59, adjuvant squalène utilisé par Novartis, était une composante non autorisée du vaccin expérimental contre le charbon. Il est maintenant démontré que le squalène est lié aux maladies meurtrières dont souffrent ces innombrables soldats.
Parmi les symptômes que ces soldats ont développés, on peut retenir : arthrite, fibromyalgie, lymphadénopathie, éruptions cutanées, éruptions photosensibles, éruptions malaires en ailes de papillon, fatigue chronique, maux de tête chroniques, perte anormale de poils, lésions cutanées incurables, ulcères aphteuses, vertiges, asthénie, perte de mémoire, troubles neurologiques de la marche, changements d´humeur, problèmes neuropsychiatriques, effets des antithyroïdiens, anémie, vitesse de sédimentation globulaire (ESR) élevée, lupus érythémateux systémique, sclérose multiple, la sclérose latérale amyotrophique (SLA), phénomène de Raynaud, syndrome de Sjogren, diarrhée chronique, transpirations nocturnes et températures subfébriles.
La quantité moyenne de squalène injecté avec le vaccin contre l'anthrax chez les soldats américains a été de 34,2 microgrammes par milliard de microgrammes d'eau.
Or, 10,69 mg de squalène par 0,5 ml (vaccin Pandemrix de GSK) correspondent à 2.136.0000 microgrammes par milliards de microgrammes d'eau, soit un million de fois plus de squalène par dose antigrippe que chez les soldats américains !

Comment est conçu le vaccin grippe H1N1 : exemple du Pandemrix de GSK ?

Les informations suivantes sont extraites du document officiel de l’Agence Européenne du Médicament (EMEA) « Résumé du rapport européen public d’évaluation (EPAR) pour le Pandemrix ». (http://www.emea.europa.eu/humandocs/PDFs/EPAR/pandemrix/H-832-fr1.pdf).

Les soulignés ont été ajoutés par le rédacteur.

Pandemrix est un vaccin administré par injection. Il contient des parties du virus de la grippe qui ont été inactivées (tuées). Il contient une souche de grippe appelée «A/Viet Nam/1194/2004 NIBRG-14» (H5N1).
Pandemrix est un vaccin «prototype». Il s’agit d’un type de vaccin spécial pouvant être développé pour aider à faire face à une pandémie.
Avant qu’une pandémie ne se déclare, nul ne sait quelle souche de grippe sera en cause, de sorte que les firmes pharmaceutiques ne peuvent pas préparer le vaccin adéquat à l’avance. Elles peuvent en revanche préparer un vaccin qui contient une souche du virus de la grippe spécialement choisie pour le fait que très peu de personnes y ont été exposés, et contre laquelle très peu de personnes sont immunisées. Elles peuvent alors tester ce vaccin afin de voir comment les personnes y réagissent, ce qui leur permet de prédire comment les gens réagiront lorsque l’on inclura la souche grippale à l'origine de la pandémie.
Dans le cas où une pandémie débuterait, la souche virale présente dans Pandemrix serait remplacée par la souche à l’origine de la pandémie avant que le vaccin ne puisse être utilisé.
Pandemrix a été autorisé dans des «circonstances exceptionnelles». Cela signifie que, comme la souche du virus de la grippe susceptible de provoquer une pandémie est inconnue, il n’a pas été possible d’obtenir des informations complètes sur le vaccin pandémique futur.
En cas de déclaration d’une pandémie, la firme responsable de la fabrication de Pandemrix intègrera la souche de grippe responsable de la pandémie dans le vaccin. Elle recueillera ensuite des informations relatives à l’innocuité et à l’efficacité du vaccin pandémique final et les soumettra au CHMP pour évaluation.
Si Pandemrix est utilisé durant une pandémie, la firme responsable de sa fabrication procèdera au recueil d’informations relatives à l’innocuité du vaccin durant la période où il est utilisé.

Par ailleurs, dans le rapport tout aussi officiel de l’EMEA (CHMP Assessment report for Pandemrix) http://www.emea.europa.eu/humandocs/PDFs/EPAR/pandemrix/H-832-en6.pdf , il est écrit (§ 2.4 page 13) :

Les essais cliniques sur l'efficacité protectrice du vaccin prototype ne peuvent pas être effectués. Par conséquent, l'évaluation de l'efficacité protectrice potentielle de Pandemrix a été basée sur une caractérisation détaillée de la réponse immunologique au vaccin.

Autrement dit, Sécurité ? Efficacité ? Les vaccinés ne feront-ils pas partie d’un immense lot de cobayes à usage de l’industrie pharmaceutique.

A vous de conclure.

**************************************************

Bonne réception
Martine Canard

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Vous n'avez pas le lien ou les références exactes du premier article ?
Il est important de les avoir afin de ne pas faire d'impair légal.
Merci.

En tout cas intéressant car cela montre bien surtout que les vaccins sont plus sûrement à la base même des nombreuses maladies auto-immunes actuelles.
A savoir que avant une maladie auto-immune était une maladie dite rare. Or qui dit rare dit peu nombreux, ce qui est loin d'être le cas à l'heure actuelle.
Il existe de plus en plus de personnes atteintes de maladies auto-immunes et dont plus beaucoup sont atteintes de plusieurs maladies auto-immunes alors que avant aussi ce fait était assez rare. Maintenant une personne à au minimum 2 maladies auto-immunes. La moyenne étant de 3.

Aujourd'hui matin j'ai entendu que plus de la moitié (ils sont environs 140 000) des médecins refusent de se faire vacciner contre la grippe A H1N1 car le vaccin ne peut assurer aucune fiabilité vu qu'il est fabriqué dans l'urgence et donc que du fait qu'il n'y a aucun recul, on ne peut donc en garantir l'absence de problème futur. Bon je suis gentille, je ne mets pas de S à problème et à futur..........

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Martine CT
J'aime 0

Bonjour,
Pour la première partie de l'article,je peux contacter la personne qui me l'a envoyé et vous tenir au courant dès que j'aurais une réponse.

Pour ce qui est du refus de l'ensemble du corps médical (tout personnel confondu car je crois savoir que ce sont les IDE qui ont mis le "feu aux poudres") vous pouvez avoir accès en tant que secrétaire médicale a plusieurs sites professionnels auxquels je suis abonnée.Le site "égora"me parait bien fourni en infos
ainsi que le site:mediscoop@sante.net.Ces sites fournissent des chiffres très précis sortant des "on dit"trop médiatiques.

Bonnes recherches et bon courage à vous dans votre mission "d'éclairage des consciences"

A bientôt
Martine Canard
PS Comment peut-on faire des commentaires sur votre blog Thyroîde:fibromyalgie

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Merci oui de me communiquer la source car c'est très important et si je veux mettre ces textes en avant, il me les faut.

Je ne travaille plus comme secrétaire médicale, donc je ne sais pas si je pourrais avoir accès à ces sites.

Quant aux blogs, j'ai suspendu l'autorisation des commentaires, car cela prend du temps pour la modération et donc pour le moment je ne peux pas l'assumer.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Martine CT
J'aime 0

Bonjour,
Le fait que vous ne travailliez plus n'est pas forcement un obstacle.....car de mon coté je travaille de façon très irrégulière en fonction de mon état de santé que je protège avant tout.....et sur les sites que je vous ai mentionné on me demandait mon numéro d'inscription ADELI qui est attribué à vie par la DDASS du département dans lequel je réside.
De votre coté y a t-il un registre sur lequel vous êtes enregistrée comme personnel soignant.....Sur les sites dont je vous parle il y a des plages d'inscription pour les secrétaires médicales.
Depuis j'ai retrouvé d'autre sites susceptibles de vous interresser mais puis-je vous les faire parvenir par l'intermédiaire de cette "discussion" ?
Cordialement
Martine CT

Portrait de Martine CT
J'aime 0

PS:de plus il y a des sites ou je peux vous "parrainer" mais je ne sais pas si je peux le faire avec votre adresse de "blog"????

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Vous pouvez donnez les sites ici sans problèmes.

Je n'ai pas de numéro ADELI, les secrétaires médicales n'en n'ont pas un obligatoirement. Ce sont les professionnels qui prodiguent les soins qui en ont l'obligation.
En temps que personnel administratif il n'y a aucune demande à faire.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de Martine CT
J'aime 0

Bonjour,
A mon avis vous faites malgré tout partie des personnels de santé ayant droit aux informations réservées au corps médical et para médical.
www.egora.fr
www.santor.net
www.sante.net
www.jim.fr
www.mediscoop.fr
www.santelog.com
N'hésitez pas non plus à vous inscrire sur les sites des laboratoires médicaux.....sanofi-avantis.....UPSA....et autres..... vous aurez des infos avec des chiffres qui m'ont l'air d'être justes.
La revue du praticien est aussi une bonne source de renseignements.

Bonne réception et bonnes recherches
Martine CT

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Merci beaucoup.

Pour des raisons pratiques j'enlève de votre message la partie "comment faire". LOL !!

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Pages

Participez au sujet "Maladie de Hashimoto et fibromyalgie"