Portrait de lusstind

Bonjour a tous ! je suis nouvelle sur ce forum

Je suis venue ici pour avoir vos conseils, et parce que je crois aussi que je ne suis pas la seule a vivre cette situation..

En fait mon père est DCD il y a 2 ans, ma mère n'a jamais supporté la maladie de mon père ( schizophrénie), elle a toujours été très courageuse, et a même arrêté de travailler (retraite anticipée) alors qu'il allait encore bien pour s'occuper de nous ses 3 filles (moi l'ainée + 2 sœurs 19 et 17 )

En fait elle n'a pas eu la vie qu'elle imaginé avec mon père, et peu a peu est tombé dans une dépression ( elle n'a jamais voulu se l'avouer)

Elle consomme régulièrement de l'alcool léger, du vin, de la bière...quand elle est seule, dans ses moment d'angoisse, de tristesse.
Son bilan sanguin n'est pas du tout modifié... pourtant depuis 4 ou 5 ans en moyenne 2 fois par semaine est en état d'ébriété ou dans le "Gaz"..

Je vis très mal cela, d'autant plus que depuis 2 ans j'habite avec mon ami (mes 2 sœurs sont au domicile de ma mère), j'ai tout essayé
aller voir le médecin traitant , essayer de raisonner ma mère...

Elle est obstinée, elle me relance a chaque fois " j'ai des moments dures, mais j'assume la maison.. " oui c'est vrai sa maison est vraiment bien tenue, peut être plus que la mienne ! :-)

J'ai toujours été forte, j'ai été très grande très tôt car a 12 ans mon père est tombé malade, ma mère allait très bien a ce moment la !!
Aujourd'hui j'ai 25 ans, je suis devenue infirmière, j'aime soigner les gens...

Je souffre quand je sais qu'elle a bu, je me sent impuissante..
Je pleure fréquemment et n'ai parfois plus envi de rien a cause d'elle, j'ai perdu mon père et je vois que je ne peux pas compter tout les jours sur ma mère...

Depuis 1 semaine on ne s'est pas vu car lundi passé elle n'était vraiment pas bien.. alors je me suis dit que je devais prendre le large...
Mais je culpabilise, au moment ou j'allais l'appeler aujourd'hui c'est elle qui m'appelle : j'ai essayer de discuter avec elle en lui fessant part de ma tristesse , mais la conversation a mal fini car j'ai bien senti au téléphone qu'elle avait consommé, peut être pas énormément mais juste assez pour mes répéter 3 fois les même choses..

Merci d'avoir lu ce message, j'attends vos conseils..
C'est la première fois que j'expose cela dans un forum

Portrait de titi7820
J'aime 0

Bonjour lusstind. Moi aussi je suis nouveau menbre et qd j'ai lu ta petite histoire, j'ai décidé de te parler que d'une chose, l'alcool. En effet, j'en parle en connaissance de cause car je suis alcoolique ; alcoolique abstinant mais alcoolique qd même car qd on est alcoolique , c à vie. ATTENTION ! l'alcool est très sournois et fait de nombreux dégâts (physique, psychologique, entourage, situation sociale...), d'ailleurs tu n'emploie pas le terme alcoolique, terme difficile a prononcer pour un être cher. Si ta mère boit régulièrement, a des"gueules de bois"... il faut se poser la question, tu te la pose d'ailleurs en disant avec de l'alcool "léger" (minimisation de l'alcool), mais il n'y a pas d'alcool léger, c de l'alcool. Après il faut prentre en compte le volume, le premier verre de la journée ( ou de la nuit)...etc. Moi aussi, j'étais le premier à minimiser ma consommation ( je n'ai "que" 35 ans ), mais avec le recul, cela bien longtemps que je buvais : attention, je ne diabolise pas l'alcool, car je sais le plaisir de boire un petit apéro ou un bon verre de vin avec des amis, mais il faut que ça reste un plaisir. Cela va très mais très vite, et les conséquences peuvent être dramatique. Perso, je m'en sort bien car qd j'ai été hospitalisé, on me donnait que quelques semaines, petit résumé : au bord de l'encéphalie, hémoragie oesophagiène, hépatite alcoolique aïgue, polynévrite, névrite optique mais heureusement aucune séquelle neurologique; Je marche quasi normalement mais mon plus gros soucis est ma vue qui à énormément chuté sans chance d'amélioration (une partie du nerf optique grillé), et sinon traitement avec vitamines et suivi annuel. Mais le plus dur est avant ceci : la souffrance psychologique, aussi bien pour le malade que pour son entourage car l'entourage est considére cô co-dépendant ( les proches du malade alcoolique). Ma mère et ma soeur, beau-frère... m'ont tjs soutenus et je peux te dire qu'il en ont (excuse moi du terme) chiés !!! Pas ds les rapports houleux (qui étaient très très rares) mais ds le fait de voir ma déchéance, et bien sûr, il en était de même pr moi...( En plus j'ai un petit garçon : culpablité et honte énorme). Tu dis que ta mère est dépressive ? moi aussi je l'étais et l'alcool va souvent de pair avec la dépression. Suite à mon hospitalisation, qui a duré quelque tps, je suis rentré ds un centre dit "post-cure", j'y suis resté 3 mois : ça m'a énormément aidé. On avait des réunion de groupes avec un psychologue et de ce fait, j'ai demandé à avoir des entretiens individuels avec lui ( pourtant, dieu sait que j'étais réfractaire à ce genre de chose, je n'étais pas "fou"...) : je peux te dire que cela m'a énormemment aidé car je pense que l'aspect psychologique ds ce genre de cas a une place plus qu'importante. J'ai d'ailleurs décidé à ma sortie de continuer et je suis encore ( c moi qui le veux) suivi. Essayes d'en parler avec ta mère, de sa probable addiction à l'alcool, ce n'est pas une honte, beaucoup de gens souffre de cette maladie, car c une maladie ! Il faut qu'elle fasse "un travail sur elle-même" et accepte le fait qu'elle s'alcoolise (pourquoi, quels sont les effets recherchés?). J'ai rencontré tellement de gens malades ; des S.D.F., des Profs, des chefs d'entreprises...etc. Cela touche tous le monde, hommes/femmes, de n'importe quel niveau social,de n'importe quelle croyance... Le plus grands pas , ds un premiers tps, serait que ta maman accepte ce fait, ce qui, je te l'avoue n'est pas la chose la plus simple, loin de là !!!!
Mais aussi, et surtout, pour que tous le monde tiennent le coup face à ce fléau, prends soin de toi, prends le tps de prendre du recul sans toutefois relâcher la"surveillance"; Tu peux te faire aider en te renseigant auprès de l'A.N.P.A.A ( Association Nationale de PREVENTION en ALCOOLOGIE et ADDICTOLOGIE ). Il y a énormément de documentation, tu peux consulter une infirmière et/ou un psychologue spécialisés en alcoologie ; avec ou sans ta maman. La route va être longue et difficile mais il faut s'accrocher car tous le monde souffre, et je dis bien tous le monde. Renseigne toi pour voir si il en existe près de chez toi, ils sont très compétents et surtout ne te jugeront pas, ni ta mère, ni toi. Je te parle d'eux, car perso, je n'ai pas du tout accroché avec les différentes associations d'alcooliques qui existent.
Bon courage et tient le coup, cela en vaut la peine. N'hésite pas à me poser des questions, sans tabou, j'en parle ouvertement et j'y répondrais ds la mesure de mon expérience. J'oubliais, surtout, si ta maman est dépendante, il ne faut pas qu'elle arrête du jour au lendemain, cela peut être très dangereux, voir même fatal ! Il faut un suivi médicamenteux ( risque notament de "délirium tremens"...etc). Amicalement

Portrait de vercingetorix
J'aime 0

Tu te sens impuissante et c'est bien le cas,l'alcoolest plus fort
Lis voir les autres posts déjà sur le forum,tu y trouveras des élèments de réponse
Vas surle site
al-anon.alateen.org/french
ou si tu n'arrives pas à te connecter avec ton moteur de recherches alcooliques anonymes : ou alanons qui sont les personnes de l'entourage du malade alccolique- les alateens sont les enfants de...
A mon avis ta mèren'est pasencore dépendante mais elle utilise l'alcool comme un médicament mais on devient tès vite dépendant,ce fut mon cas durant 25 ans et suis sobre depuis un peu plus
désolé de ne pas pouvoir t'aider davantage,je suis à 10 000 km de la France

Portrait de sevrin76
J'aime 0

Fille de père alcoolique décédé d'une cirrhose... je comprends ta souffrance, ton impuissance mais malheureusement à toi seule tu ne pourras pas aider ta mère même avec tout l'amour possible, tous les arguments....

L'alcoolisme est une maladie qui fait des ravages et qui ne peut JAMAIS être soignée contre la volonté du malade.

J'imagine complétement ta situation en me plongeant quelques années en arrière... lorsque passée une certaine heure je savais que je ne devais pas aller voir mon père ou l'appeler parce qu'il serait bourré... et je ne supportais plus de le voir comme ça.

L'alcoolisme chez mon père a été déclenché par le décès de son propre père d'un cancer à 58 ans, Il n'a plus jamais été le même ne pouvant pas admettre que son père était décédé alors que son oncle très grand alcoolique vivait sa vie (celui-ci a d'ailleurs près de 80 ans maintenant !).

A cause de l'alcool mes parents ont divorcé en 1996, j'ai toujours été très très proche de mon père autant que lui l'était de moi. On s'est soutenu dans nos différentes galères mais contre l'alcool je n'ai rien pu faire..

Mon père est décédé il y a maintenant 14 mois à 58 ans comme son père suite à une cirrhose qui a évolue en cancer du foie...

En prenant son apéro, il disait toujours "mourrir de ça ou d'autre chose"... et c'est de ca qu'il est mort 3 ans après avoir arrêté de boire. Il a eu la volonté d'arrêter quand il a compris que sa vie était vraiment en danger mais il était trop tard...

Son envie de vivre... 10 ans au plus pour voir grandir ses petits enfants... n'a jamais été aussi forte qu'à l'approche de la fin.

Que j'aimerais pouvoir aidé des gesn à s'en sortir même si j'ai échoué avec mon père... propose peut-être à ta mère de lire nos témoignages pour qu'elle comprenne ta souffrance, notre souffrance à nous enfants de parents alcooliques...

COURAGE

Portrait de doucemangue
J'aime 0

Peu étonnant que toi soiis devenue IDE.."soignant" ou "soi-niant"? (je suis moi-meme IDE)

Portrait de xavier6362
J'aime 0

doucemangue wrote:
Peu étonnant que toi soiis devenue IDE.."soignant" ou "soi-niant"? (je suis moi-meme IDE)

Bonsoir
Pouvez-vous me dire ce que signifie IDE ?
En attente, bien à vous

Portrait de doucemangue
J'aime 0

IDE= infirmiere

Portrait de xavier6362
J'aime 0

MDR = infirmière mais DE ? (Diplômée Excellente)

Portrait de doucemangue
J'aime 0

Diplomee d'Etat ...ralala Xav!!!

Portrait de xavier6362
J'aime 0

Et ASAP, vous savez ce que cela veut dire dans le jargon militaire ? (sans tricher et regarder sur le net)

Portrait de doucemangue
J'aime 0

As Soon As Possible...gna gna gna

Participez au sujet "Ma mere s'alccolise.."