Portrait de mazarron

Bonsoir,
Si suis ici ce soir, c'est en espérant un peu de réconfort et de l'aide.
Ma fille a 25 ans, une fille brillante, mais un grave problème, elle est alcoolique, même si elle refuse de l'admettre.
Depuis son adolescence elle a traversé des phases difficile d'anorexie, boulimie, vomissements., et depuis 2 ans environ elle a plongé dans l'alcool, et quand je parle d'alcool, il s'agit d'eau de toilette à 70 degrés.
Elle a fait 3 comas ethyliques sur la voie publique, elle a été ensuite été hospitalisée, à la demande de tiers, en hopital psychiatrique pour être soignée. Le problème est qu'à chaque fois elle est relachée au bout d'une dizaine de jours et qu'ensuite elle refuse d'être suivie.
Maintenant elle est plus maline, elle fait attention à ne pas se faire prendre sur la voie publique.
Elle ne travaille pas, n'a jamais travaillé, et je ne sais où elle se procure l'argent. Elle est excessivement agressive quand elle a bu autant verbalement que physiquement, elle fait des crises où casse ce qu'elle sent avoir de l'importance pour d'autres. Elle est complètement désiquilibrée par rapport au jour et à la nuit, elle va se mettre à écouter la télé ou vider le réfrigérateur en pleine nuit. Elle raconte des horreurs à chaque membre de la famille, elle arrive à faire se quereller des montagnes.
Elle continue également son cycle de boulimie vomissements.
C'est impossible à vivre. Je dois tout cacher, les clés de voiture, l'argent, tout ce qui a de la valeur, tout ce auquel on peut tenir. Mon fils s'enferme dans sa chambre. Je dois tout acheter au jour le jour.
J'ai essayé de voir des médecins, des assistantes sociales, à chaque fois on me dit qu'elle est majeure et que c'est elle qui doit prendre l'initiative de se faire soigner.
Que faire ?
Merci de votre écoute et de votre aide

Portrait de une famille qui a peur
J'aime 0

bonsoir
courage , nous vivons le meme calvaire que vous avec notre frere de 36ans papa , elle la seule solution, a ete une hospitalisation contre son gre , avec intervention de la gendarmerie et samu, et c est vrai que c est dure pour leur entourage meme plus dureque pour eux car eux ils sont dans leurs bulles mais pas nous, nous les voyons se detruires, et nous sommes incappable de les aider, aujourd hui nous croisons les doigts pour qu il y reste encore au moin il est en securite

Portrait de mazarron
J'aime 0

Merci de votre intérêt,
L'hospitalisation telle que vous la décrivez a déjà eu lieu, trois fois. Un début de soin et ensuite elle a pu sortir, l'hopital ayant levé la demande d'hospitalisation à la demande de tiers, ceci contre un engagement de sa part a poursuivre le traitement. Seulement, une fois sortie, elle replonge, et elle a promis que si elle devait être à nouveau hospitalisée, elle se suiciderait.

Portrait de une famille qui a peur
J'aime 0

nous aussi nous avons connu ça, et je n ai pas que l'on pas le revivre car lui a pas decider de guerrir

Portrait de eric rivault
J'aime 0

courage .moi je viens de m en sortir mais je mis suis mis tout seul .pas d alcoolisme chronique car je pouvais arrete 1 a 2 semaines mais comme je suis barman des que je mettais le nez dedans c etais foutus enfin j espere ne plus replonger .
bon la solution c est cure de desintox dure entre 15 et 21 jours ça c est le pire des cas mais generalement tres peu de personnes replonges . autrement il y a des medoc je sais qu il en existe un donne par le toubib qu il faut si je ne ma trompe aller chercher et prendre a la pharmacie tout les jours et je crois meme que si ingestion d alcool il ce peut malade style vomissement crises de foie .
moi ça fais plus de 6 mois que je prend de l' aotal ça donne un degout de l'alcool logiguement 6 par jour 2 mat 2mid 2soir moi çA a marchè au bout de la 2em tentative et a present je m acroche . a part ça tout planquer a la maison acheter des bieres sans alcool vider les boutteilles si vous en trouvèes lui mettre des barrieres et ne jamais céder et que quelqu'un vous soutienne mari frere oncle tante gd parents ect..... mais ne rester pas seule a gerer la chose car ça va etre vous qui aller etre malade .
je vous souhaites bien du courage mais ça en vaut la peine dixit mon epouse

Portrait de mazarron
J'aime 0

Merci de votre réponse. La cure de désintoxication est certainement valable, mais il faut d'abord reconnaître que l'on boit, et ce n'est pas le cas de ma fille et ensuite cela repose sur une réelle volonté de sa part et nous en sommes loin.
Les médicaments ont déjà été essayés, mais elle arrive à les prendre et à boire en même temps.
Je ne sais pas quoi faire.

Participez au sujet "Ma fille est alcoolique"