Portrait de Invité

Je n'en peux plus.

Depuis que je suis tombée malade (mars 2006), ma fille de sept ans a commencé une obsession terrible. Elle parle de la mort constamment et a peur d'attraper tous les microbes de la terre!

Je l'ai référée à une psy de l'école (septembre 2006). Elle ne semble pas être capable de l'aider.

Au début, j'essayais de la rassurer, de lui expliquer.
Je crois que j'ai contribué à empirer sa crainte de mourir.
Je suis maintenant exaspérée lorsqu'elle aborde le sujet et j'essaie de l'éviter le plus possible.

Mes parents me blâment pour ce que j'ai fait. Ils n'étaient pas d'accord pour que je lui dise que j'étais malade. Mais, comment aurais-je pu éviter le sujet... elle n'est pas du tout aveugle!!!

Que dois-je faire?

Toute suggestion sera appréciée. Merci.

Portrait de mélie
J'aime 0

ma fille en a beaucoup parlé aussi elle a assisté à la mort du chien soudaine (elle avait 5 ans),parfois elle me disait qu'elle en avait peur ,je lui ai expliqué que tout le monde mourait , à son heure et qu'il ne fallait pas en avoir peur ,beaucoup de maladies sont guéries ,et qu'il restait encore beaucoup de chose à faire dans l'immédiat c'est le présent seul qui compte et vivre pleinement les moments ,ne pas se chamailler ,ne pas etre en colère inutilement ,aimer le plus possible et se le dire ,se souvenir de tous ces bons moments quand viendra l'issue fatale ,permet de ne rien regretter,sur ce, son arrière frand-mère est décédée ,elle savait bien entendu que cela arriverait ,elle l'a bien pris ...nous avons fait un petit pélerinage ,sa maison , l'endroit ou son ses cendres ...je lui ai parlé de toutes ces hypothèses d'une autre sorte de vie après la mort ,cela l'a rassurée en quelque sorte que peut etre après il existe autre chose ,que peut etre on renait ,on redevient une personne.... que la vie est ainsi quelqu'un part un autre arrive ...elle en parle toujours mais n'en a plus peur,une de ses copine de classe (8 ans) a perdu son père ,il s'est suicidé ,elle a compris que la vie continue ,elle était plutot en colère cette fois "partir comme ça avec des enfants! il est égoiste, n'a pas pensé aux autres !" eh oui...lui n'aura plus de soucis mais de joies non plus .
Ne pas éviter le sujet ,consulter un psy en dehors ...lui expliquer que tout sur terre est basé sur ce principe ,bon courage

Portrait de anonymous
J'aime 0

Merci, Mélie.

J'apprécie le temps que tu as pris pour m'écrire tout ça.
Je vais appeler la psy de son école pour voir si elle peut ajuster le tir. Ma fille ne semble pas lui dire ses vrais sentiments.

Je vais aussi essayer de chercher des livres sur la mort (à son niveau) qu'elle pourrait lire et commencer des exercices de respiration et de relaxation avec elle pour diminuer son angoisse.

Quand on est malade, on n'a pas toute cette énergie pour bien expliquer les choses. Un livre pourra m'aider à lui expliquer.
Je vais essayer de lui faire passer cette crainte du futur.

J'apprécie.

Portrait de anonymous
J'aime 0

ancienne enseignante, je ne suis pas certaine qu'une psychologue scolaire puisse vous aider pour ce genre de problème,
* rien ne sert de vous culpabiliser
* la peur de la mort existe chez tous les enfants, il faut absolument dédramatiser même si cette situation vous angoisse
*en parler aec votre médecin de famille qui pourra vous conseiller un pédopsychitre ou un psychologue clinicien.
*

Portrait de mélie
J'aime 0

pas besoin d'énergie pour parler à sa fille!!!
d'ailleurs il va falloir la préparer à ce qu'un jour vous n'y soyez plus pour x raison ,en traversant la rue cela peut arriver ... elle en a peur et bien il faut lui dire ,que du moment que vous vous aimez , que vous avez les meilleurs moments possibles ,sans disputes inutiles ,sans tracas ... elle n'aura rien à regretter ,juste le fait de ne plus vous voir ...mais que de souvenirs agréables !! et puis en pensée on retrouve ceux que l'on aime ...que si cela arrive ce ne sera absoluement pas de sa faute ,elle n'en sera pas responsable ,c'est la vie qui le veut ...Et patatoux à raison le psy scolaire n'est pas adapté pour ce genre d'angoisses . Ma fille à bientot 9 ans et me dit parfois "quand tu ne seras plus là ,maman,j'aurais tes photos et puis des tas de souvenirs" ou "je serais peut etre maman moi aussi quand tu mourras." oui et tu continueras à etre heureuse ,avec d'autres ... un homme ,des copains ,des copines ...Comme tout le monde !

Portrait de celineteniere
J'aime 0

je vous souhaite bon courage pour tout ce que vous traversez! je pense que vous avez bien fait de parler de votre maladie a votre fille car je pense qu'il ne faut rien cacher aux enfants sinon ils s'angoissent et pensent toujours que ce qui arrive est de leur faute. je pense aussi qu'il faudrait que vous l'emmeniez voir un pédopsychiatre pour qu'elle puisse dire ce qu'elle redoute et que le professionnel puisse l'a rassurer car dans votre cas ce sujet n'est pas facile a aborder ainsi le soutien que votre fille a besoin sera assuré par quelqu'un d'autre et cela vous aidera surement ! a sept ans, les enfants ont besoin d'être rassurés cet âge charniere est difficile a gèrer quand il y a de gros soucis.BON COURAGE pour tout.

Portrait de anonymous
J'aime 0

bonjour,
je ne parlerais que de mon expérience.
je connais beaucoup d'enfants qui ont une autre relation avec la mort, c'est à dire qu'il la connaissent bien et savent de quoi il en retourne.Ce ne sont pas les psy qui les ont aidé, parcequ'ils changent d'avis suivant les modes ou les tendances. Mais, si comme tu le dis, toute suggestion est la bien venue, je te conseille de dire la vérité biblique à ta fille et elle trouvera le meme réconfort que tous les enfants que je connais, et pour toi aussi celà t'aidera. Si tu désires plus de précision, fais le moi savoir.
merci de m avoir lu et bon courrage à toi.

Portrait de 25 ANS DE SFC
J'aime 0

Merci pour toutes vos réponses.

J'ai pris du temps à vous répondre car j'ai eu de gros problèmes d'ordinateur.

J'ai parlé avec la psy de l'école. Elle ne croyait pas que le problème de ma fille s'était aggravé. Elle m'a demandé de lui laisser un peu de temps. Sinon, je me tournerai vers un pédopsychiatre comme certaines d'entre vous me l'ont suggéré.

Oui, je vois que ma fille a vraiment une relation particulière avec la mort.
Même si j'essaie de lui dire qu'elle sera quand même heureuse lorsque je ne serai plus là, elle se met à pleurer et voit ça comme la fin de son monde. Elle est beaucoup plus "réceptive" à ces choses que l'était mon fils. Je dois faire très attention à la façon que j'aborde le sujet afin d'éviter les crises de larme qui suivent éventuellement.
Le plus facile serait d'éviter, tout simplement, mais je ne peux la laisser dans ses doutes, ses questions, etc.
Parfois, je trouve cela difficile de lui en parler car je n'étais peut-être pas prête, moi non plus, à y faire face. Dernièrement, on dirait que ma vision de la vie et de la mort a beaucoup changé. Ma relation avec ma fille a aussi beaucoup changé.

J'ai trouvé un petit livre sympa qui va tout lui expliquer. Nous pourrons le lire ensemble et en parler plus longuement par la suite.

Merci pour tous vos encouragements.

Je vous en donnerai des nouvelles.

Participez au sujet "Ma fille de 7 ans est obsédée par la mort!"