Portrait de cindyc

Après radio scanner et scintigraphie le diagnostic est enfin confirmé! Alors je porte un corset en résine depuis bientôt deux mois et nous avons arrété la Morphine presque au même moment. Cependant les douleurs persistant on me propose une opération et d'autre me déconseille et me dise PATIENCE. Cela dure epuis le mois de février étant une femme de 28 ans très active il m'a fallu réapprendre à vivre totalement de façon différente, étant comédienne danseuse mon activité est bien sur stoppé net... Je suis un peu perdu, le moral pas très haut et je ne trouve pas de cas similaire...
Si vous avez des conseils de spécialiste à rencontrer ou autre faites moi signe! Merci d'avance

Portrait de NARCISSE 29
J'aime 0

Bonjour,

J' ai 30 ans et je souffre également d 'un spondylolisthésis par lyse isthmique en L5 S1, avec protusion discale L4 L5 et L5 S1.
Je souffre depuis septembre 2007, après échec de 3 infiltrations, j' ai du porter un corset pendant 3 mois, puis j' ai repris mon travail, tout en étant sous Ixprim et Voltarène, mais les douleurs ont augmentées petit à petit et un jour je n' ai pas pu poser le pied à terre tellement la sciatique était intense, je suis donc à nouveau avec mon corset, je passe un IRM demain en vue d ' une intervention chirurgicale.
Je suis aussi très active, je travaille comme infirmière à plein temps, fait habituellement de la voile, du kayack, cela est très dur de ne plus pouvoir en faire, pour ce qui est de la vie sociale, c 'est aussi très dur quand on ne peux pas rester assise plus de 15 min, heureusement ma famille et mes amis sont sympas..
Je n' ai pas trop de conseils miraculeux à proposer, n' ayant pas non plus réglé mon problème, mais j' espère beaucoup de la chirurgie, car je vois que la médecine n' y peux pas grand chose, idem pour ce qui est de la kiné et de l' ostéo...
N 'hésitez pas à me recontacter pour plus de questions, et bon courage et surtout essayez de garder le moral.

Portrait de page44
J'aime 0

Bonjour,

J'ai 32 ans et j'ai également un spondylolisthésis par lyse isthmique découvert quand j'avais 9 ans. J'ai du arrêter la gymnastique que j'adorais.
J'ai été soignée par kinésithérapie (rééducation plusieurs fois par semaine) jusqu'à l'âge de 18 ans afin de contrôler l'évolution. Je n'ai pas eu besoin de corset ni d'opération... Par contre j'ai eu droit aux anti-inflammatoires... je me suis défoulée des douleurs par la colère... J'ai réussi à faire un peu de sports à l'adolescence : tir à l'arc, cyclisme, marche, un peu de natation. mais j'ai été dispensée très longtemps.
À 25 ans j'ai fait du chi qong, gymnastique énergétique chinoise qui m'a considérablement aidée à gérer la douleur, à me relaxer, à connaître mes limites.
En 2003, après un rallye moto j'ai eu une sciatique pendant 3 ans. D'abord soignée en kiné et anti-inflammatoire avec effets secondaires.
Depuis 2004 je vois une ostéopathe environ 3 ou 4 fois par an. Je ne prends plus de médicaments anti-douleurs, juste de l'efferalgan quand je n'ai plus la force morale de lutter. Sinon, il faut du repos, prendre des bains (pas très écolo mais très efficace), un bon matelas, de la relaxation, ne pas focaliser sur ses douleurs, penser à autre chose, faire attention aux mouvements brusques...
Je sais que l'immobilisation est difficile pour une personne active (j'ai passé des journées au moment de la puberté à pleurer parce qu'aucune position de ne me convenait) mais elle n'est pas éternelle. On peut faire certains sports, l'osthéopathie est très efficace car elle prévient l'altération en soulageant des pressions exercées sur les autres parties de la colonne vertébrale. Il faut prendre le temps de se soigner et on peut retrouver la capacité d'exercer des activités physiques.
Alors courage et optimisme !

Participez au sujet "Lyse isthmique en L3 et en L4"