Portrait de loupiot

Bonjour à tous,

Mon problème est le suivant : j'ai depuis le mois de février 2007 des douleurs d'origine neurologiques au niveau des jambes : brûlures, pincement, écrasements, fourmillements etc. J'ai également des fourmillements au niveau des mains et des avant-bras. De plus j'ai la peau sensible (de la tête aux pieds) c'est à dire que j'ai la sensation d'être écorchée voir brûlée. J'ai bien évidemment passé les examens nécessaires, à savoir : 2 IRM cérébraux, 1 IRM médullaire, 1 ponction lombaire, bilans sanguins. Tous les résultats sont normaux. Je prends du lyrica à raison de comprimé de 75 mg matin et midi, 1 comprimé de 150 mg le soir. Mon neurologue a essayer de me donner du Neurontin, résultat : faim sans arrêt, jour et nuit, jamais rassasiée. Je suis donc repassée au Lyrica. Comme les douleurs semblaient avoir disparu (pas les fourmillements) mon neurologue m'a demandé de diminuer Lyrica de 75 mg. Catastrophe au bout de quelques jours, toutes les douleurs sont revenues avec en plus une brûlure plus ou moins supportable dans le dos. Depuis samedi dernier, mon médecin m'a prescrit en complément du Laroxyl : 10 gouttes pendant 3 jours puis 20 gouttes pendant 3 jours puis 30 gouttes par jour. Pour le moment je ne vois pas d'amélioration.
Mes interrogations sont les suivantes :
- Est il possible que peau sensible et sensations de brûluressoient dues lyrica ? (mon médecin traitant et mon neurologue affirment que non et que ces sensations sont des symptomes de même nature que ceux que j'ai énumérés plus haut)
- Est il possible que les douleurs soient accentuées par le froid ? (j'ai l'impression dès que mes pieds se refroidissent, les douleurs reprennent)
- Enfin j'aimerais savoir s'il existe des "cas" similaires.

Merci par avance

Portrait de cristalle
J'aime 0

Bonjour,
Je suis également sous Lyrica 75 mg depuis bientôt 2 ans, avec les mêmes symptômes que vous. On a voulu augmenter la dose de Lyrica pendant les crises, mais ça me donnait de l'hyperactivité. Le neurologue m'a changé de médicaments Ribotril + Occicontin. catastrophe, je n'ai rien supportée. Alors je suis revenue au Lyrica, qui il me semble me fait plus trop d'effets.
Concernant la peau, j'ai également une peau très sèche au niveau des avants-bras et des jambes, j'hydrate plusieurs fois par jour. Mais je ne pense pas que c'est le médicament. J'ai eue ça en même temps que débutait la maladie.

Bien à vous
Cristalle

Portrait de mary.ctout
J'aime 0

bonjour,
Je suis sous lyrica 150 mg/j depuis 3 jours (donc 50 mg matin midi et soir) avant la dose était de 100 puis 125, je scinde en 3 fois les prises sinon j'avais des palpitations la nuit et des cauchemars.Je prends aussi du rivotryl 15 gttes tous les soirs et maintenant plus que 10 gttes.
Je voulais préciser que je n'ai pas de problème de peau sèche, mais par contre les symptômes que vous décrivez je les avais avant de prendre le lyrica.
Au début du traitement avec le lyrica, ils étaient complètement disparus, donc à mon avis ce n'est pas le lyrica.
Je disais qu'avant je prenais 100 mg/j de lyrica et j'ai justement augmenté car ces problèmes de compression, brûlures enfin tout ce que vous décrivez revenaient.
Le traitement de lyrica m'a été prescrit pour la fibromyalgie dont je suis atteinte et tous ses symptômes en font partie.
Vous a t-on déclaré fibro ? si oui ce sont simplement les problèmes liés à la fibro
amicalement
mary

Portrait de lashan
J'aime 0

bonjour, rien de toutes tes descriptions, Loupiot, n'est dûe au lyrica,mais tout est dû à 1 problème de neurones. J'ai les mêmes symptômes, très douloureux, d'ailleurs, à toute la moitié droite de mon corps, depuis ma réembolisation d'un angiôme sur le cervelet. Le neurochirurgien m'a fait saigner sur lme cerveau, oh, c'etait très minime, mais, maintenant, j'ai de l'hyperesthésie de toute la moitié droite de mon corps, et, quand je dis tout, c'est TOUT ! et, en plus j'ai terriblement mal depuis 2 ans et demi, et ne puis m'habiller, donc, je reste cloitrée chez moi. Si tu as vent d'un médicament, écris-le moi, je l'essaierai, si ce n'est déjà fait. LASHAN

Portrait de loupiot
J'aime 0

Bonjour à tous et merci pour vos réponses,

Depuis mon premier message, mes symptomes se sont améliorés mais pas complètement disparus. Plus du tout de brûlures au niveau de la peau. Ce qui me reste en ce moment se situe au niveau de la jambe et du pied gauche et du pied droit : une sensation désagréable qui m'oblige à bouger mes orteils en permanence. J'ai la même sensation au niveau des 2 mains mais largement plus supportable que dans les pieds.
J'aurais voulu savoir si on avait identifié vos maladies et quelle est la cause de vos symptomes, ce que pensent les médecins sur l'évolution de votre "maladie". Pour ma part, je suis dans le flou le plus complet. Ni le neurologue, ni le généraliste ne répondent clairement à mes questions. Est ce que vous avez testé d'autres thérapies et lesquelles. Je cherche des pistes pour m'en sortir car je refuse de "faire avec".

Merci
Amicalement

Portrait de canadienne
J'aime 0

Bonjour à tous, à loupiot en particulier. Je prends Lyrica depuis 3 mois et j'ai sentie un vrai soulagement de mes douleurs d'origine neurologique. J'ai subit l'opération d'une hernie discale, un échec...ma jambe droite est restée engourdie et avec des douleurs insupportables. Les effets secondaires, pour moi, vertiges, vue assez embrouillée, gain du poids, toujours affamée, constipée, pas de libido. J'ai essayé de diminuer la dose de 100mg par jour à 50mg. et je me suis sentie très mal. Alors je suis revenue à l'antérieure. En diminuant la dose mes douleurs sont revenus. Lyrica en caché une que j'avais dans ma tête oû j'avais eu un espèce d'abcés non traité. Maintenant il faut que je passe un scanner pour la tête...il y a quelque chose qui me fait souffrir. Pour te dire aussi loupiot que Lyrica produit des allergies. Va regarder sur Internet Lyrica et effets secondaires. Tu trouveras plusieurs sites à visiter. Bonne chance.

Portrait de Poliorcète
J'aime 0

Bonsoir !

Voici mon témoignage.
J’ai une polynévrite des membres inférieurs et, dans le même style, une compression du nerf pudendal (syndrome d’Alcock). J’ai vu des spécialistes de différentes branches avant que la conclusion soit formulée : une polynévrite dégénérative due à mon âge (80 ans). Tout cela est apparu il y aura bientôt trois ans, en même temps qu’un cancer de la prostate, fort bien maîtrisé par l’hormonothérapie. Aucun lien avec la polynévrite, selon ce qui m’a été dit.
Après plusieurs vains essais, les médecins m’ont prescrit du Lyrica. Ils ont tâtonné pour la dose, et finalement ce qui me va le mieux, c’est 75mg le matin plus 150mg le soir.
Le neurologue m’a dit d’augmenter les doses : j’étais comme un zombie ; il m’a dit de diminuer (progressivement) les doses : les douleurs redevenaient insupportables.
Finalement, j’en suis donc à 75 + 150, comme je l’ai dit ; plus, vers 17 heures, 40 gouttes de tramadol (ou Contramal), qui sont drôlement efficaces.
Je n’ai pratiquement plus d’effets secondaires, sauf quant au transit, qu’il importe de surveiller. Le sommeil est excellent. Aucune hypertension. Analyses relativement bonnes. Les tests d’Alzheimer sont négatifs. Mais j’ai pris quatre kilos, que je devrais reperdre.
Bonne soirée à tous !

Portrait de orev
J'aime 0

Bonjour à tous, je suis nouvelle sur ce forum et n'ai pas trop l'habitude de ce genre d'échanges.
Bref je suis sous Lyrica depuis 1 ans et demi et avant sous Neurontin. J'ai des douleurs neurogènes car je me suis retrouvée paraplégique suite à une laminectomie loupée.Le Lyrica me ca

Portrait de valerie83
J'aime 0

bonjour, je suis a plus haute dose que toi( a vrai dire j'ai tellement mal que j'ai carrement double les doses, je sais pas comment je tiens debout!) 1800 gr/fr. 600mgr takadol pour des douleurs de ce que l'on peut appeler une nevralgie faciale.5je dis que l'on peut appeler car moi, ca a ete declenché par une erreur d'une dentiste) et j'ai souvent des spasmes de la main et des fourmillement.Je ne sais pas si c'esp provoqué par le lyrica.

Participez au sujet "Lyrica et effets indésirables"