Portrait de allu

Est-ce qu'un docteur ou un kiné ou qqn qui s'y connait en thérapies "alternatifs" peut m'expliquer ce qu'il y a à faire pour être sur de ne pas développer des adhérences après l'hystérectomie (il parait que 95 % des personnes en auront) ? Je veux dire comment faire en dehors des médicaments ?

Repos ok, alimentation qui apporte des nutriments nécéssaires à la cicatrisation de peau, muscle, tendons, ligaments OK, mais quoi pour le péritoine et le tissus conjonctive, les fascias ?

Quoi d'autre ? En matière d'activité physique, les mouvements du corps ? Juste repos ? Quand commencer la fasciathérapie manuelle ? Les étirements passifs ? Pourquoi il n'y a pas de séances post-opératoires kiné systématiquement, si c'est un effet secondaire si courant

Après mes lectures multiples et variés peut-être qu'une des causes de mon infertilité après césarienne pourront être des adhérences, car j'ai du reprendre un travail très physique très vite après ? Et je n'aivais pas eu de séances kiné, comme le périné n'était pas touché. Il faudra, car avec un kiné je n'aurais pas fait la même chose que ce que j'ai fait comme réentrainement !

Comment on les détecte ?

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

J'ai eu une hystérectomie et je n'ai rien du tout. Et je n'ai rien strictement rien fait (ou pas fait) de particulier.

Je pense surtout que cela dépend du type d'intervention.

Si c'est pas coelioscopie il n'y a pas de risque.

De quel type d'adhérences parles-tu ?

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de allu
J'aime 0

Ben je ne sais pas justement, car jusqu'à hier j'ignorais que c'était un risque aussi important, aussi courant, je ne savais même pas ce que c'est. Là j'ai lu des tas de docs dessus, et les fascias, c'est quand même très dur pour le corps de reconstruire une énorme surface de tissus après l'hystéro, dans ce zone "centre vital" .

Mon problème est de prévoir maintenant les pb éventuels, car tout ne fait pas de symptômes, et apparemment il y a des tas de choses que j'aurais du faire bien plus tôt.

Ce qui me gène dans l'après-opératoire, est que tous les conseils d'accompagnement sont tellement vâgues. "Se reposer", "Pas de sport" ça ne veut rien dire, le sport va du yoga aux sports acrobatiques...

La cause véritable d'apparition de tel ou tel pb personne n'en sait rien, la prophylaxie encore moins. On décrit des symptômes, on donne les médicaments, et basta. Mais quoi faire pour avoir des chances d'éviter de développer tel ou tel pb, pas grand chose. Sauf dans les techniques alternatives.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Pas de sport et pas d'activité qui font forcer sur le ventre car le pire risque est surtout l'éventration.

Mais si il s'agit d'une opération avec ouverture abdominale donc disons une ouverture classique.
Comme je le disais tout à l'heure une opération sous coelioscopie n'entraîne pas du tout ce type de risques.

Tu as déjà été opérée ou c'est une opération prévue prochaînement ?

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de allu
J'aime 0

L'hystéro totale conservatoire a été fait le 4 janvier par voie haute, la cicatrice fait 20 cm, l'utérus était grand, montait jusqu'au dessus du nombril, avec 6 fibrômes de 1-9 cm, dont 2 assez loin. Donc une grosse opération. Je suis prof de sport, je connais bien mon corps, suis spécialisée dans les techniques de Mise en Forme douces et précises, ja connais bien la gym abdominale hypo-pressive. Mais là je sèche, et je veux apprendre le plus de choses possible.

Après ma césarienne en 87 je croyais que tout allait bien, que je faisait bien comme il faut, mais je n'ai jamais pu retomber enceinte, même avec un suivi FIV. Avec ce que j'apprends maintenant, probablement de point de vue organique il y avait qnd même quelque chose...

Ben là c'est trop tard bien sûr justement, mais je ne tiens pas à ce que cette opération, que j'ai retardé trop longtemps à cause de cette peur, me cause plus tard encore autre chose. Il faut que je puisse reprendre le boulot. Je suis d'accord qu'il faut que je me repose 6 semaines, mais je suis glacée sans arrêt, la sang ne circule plus, le matin suis tout engourdie, et mal au dos, et la digestion n'est pas normale du tout.

Tirer sur les abdos, ça non plus ça ne veut rien dire dès que le plus gros de la cicatrisation est fait, j'ai besoin plus de précisions. Etre assis tire déjà, je ne peux par rester coucher tout le temps. L'immobilité totale d'un zone fait que le métabolisme ne marche pas non plus, que ça se fige, sur les fascias et péritoine ça ne doit pas être parfait. Ou si ?

Peut-être que je complique trop les choses.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

La marche et le vélo sont des bonnes solutions pour débuter une rééducation abdominale.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de sophiedu87
J'aime 0

bonjour. J'ai été opérée d'une hystérectomie par voie haute le 8 février. Et mon chirurgien a découvert des adhérences dues à mon opération de l'appendicite que j'ai subie il y a 34 ans. Il en a profité pour me les enlever. A ce qu'il parait il y a des personnes qui font des adhérences et d'autres pas.
bonne fin de journée

Portrait de allu
J'aime 0

J'ai fait la semaine dernière de la fasciathérapie, c'était formidable. La kiné a fait des étirements spéciales très douces tout autour de l'abdomen, sans toucher au ventre lui-même. Je me sentais très bien après, je pouvais bouger bien mieux. Je recommande !

Participez au sujet "Lutte contre adhérences après-opératoires gynéco"