Portrait de Danna

Bonjour , j'ai 50 ans et je suis ménopausée depuis presque 4 ans. Je ne prends aucun substitut , mon médecin traitant me l'avait fortement déconseillé à cause des risques de cancer. J'avoue aussi que cela m'arrangeait plutôt bien : plus de pilule plus de règle , c'était enfin la liberté. .........Je supporte plutôt bien les bouffées de chaleur , les douleurs au bas du dos et autres petits désagréments........Sauf que récemment (6 mois environs) je me suis aperçue que les pénétrations devenaient difficiles voire impossibles , et je ne connaissais pas ce problème de la ménopause. Je connaissais la sécheresse vaginale mais je ne savais pas que cela voulait dire "atrophie vaginale".....
Et cela par contre , ça me gène énormément (pensez donc , plus de rapport à 50 ans , c'est pas top).........Voilà , on me conseille un peu partout de débuter un THS ou de prendre au moins des œstrogènes locaux !! Moi qui me croyais tranquille , voilà qu'il faut repartir à prendre des médicaments/substituts......
Donc , je me pose cette question :
Pour une atrophie vaginale , seul un lubrifiant est-il nécessaire , où faut-il absolument appliquer des œstrogènes locaux pour "réparer" cette atrophie ??
Autrement dit , si on a une atrophie vaginale , un lubrifiant suffira t-il à avoir des rapports "normaux" ??
Merci pour vos réponses

Participez au sujet "Lubrifiant ou oestrogénes locaux ??"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.