Portrait de Dr Martzolff Richard

En effet, on peut se poser la question. Mais les rêves sont et resteront toujours un des seuls moyens pour l'organisme d'évacuer le trop-plein d'angoisse, entre autres, accumulé durant la journée.
Comme le dit Hélène Renard dans son dictionnaire du rêve, paru chez Albin-Michel, le rêve a un langage particulier : il parle en images. Du moins est-ce par des images que nous le racontons.

Ce forum va nous permettre de pouvoir, à travers l'anonymat choisi délibérément par les internautes, d'exprimer le résultat de l'activité psychique de notre sommeil.

Chacun peut librement exposer ses rêves.

Le réalisme et la verdeur de certains d'entre eux vont sans doute faire bondir un grand nombre d'entre nous... Ce n'est pas le but de ce forum.
L'interprétation est libre mais l'orientation psychologique tant désirée par Freud en ce qui concerne les songes pourra quelquefois apporter des réponses à certains d'entre nous.

J'ai voulu tenter cette expérience, nous allons voir si j'ai eu raison, je compte sur vous.

La parole... Et l'écriture est à vous...

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonsoir Docteur,

Est-ce que les rêves prémonitoires rentrent également dans le sujet concernant l'interprêtation ?

Bonne soirée
Guylaine

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

Ce sujet est également très intéressant. En réalité, qu'entendez-vous par rêves prémonitoires Guylaine?

Portrait de anonymous
J'aime 0

En fait, pour moi un rêve prémonitoire a 2 définitions :

1) on rêve d'un évènement qui va se réaliser, ou même parfois se réalise au même moment où on le rêve dans les moindre détails.

2) un rêve qui prévient une personne par différents moyens d'un évènement futur

Je donne des exemples :

Pour le 1er cas : j'ai souvent rêvé d'accident de voiture tout en reconnaissant la personne qui conduisait, je voyais dans le rêve si la personne était grièvement blessée ou si ce n'était que de la tôle froissée. Et lorsque je me réveillais, j'apprenais soit si c'était grave par les journaux qu'effectivement cette personne avait eu pendant la nuit un accident et dans le cas contraire, j'apprennais par la personne même ou d'autres personnes qu'effectivement elle avait eu un accident. Je précise que je connaissais toujours les personnes.

Au début je culpabilisais, je pensais qu'en faisant ces rêves, c'est moi qui provoquait ces accidents. Aujourd'hui ce genre de rêve sont de plus en plus rares.

Pour le 2ème cas : Je rêvais énormément de ma Mère décédée, et si le rêve était paisible, les réunions de famille se passait à merveille, par contre, si ma Mère me tirait loin de ma famille (surtout d'une personne bien précise et toujours la même) car on voulait toujours me tuer, donc il y avait souvent beaucoup de sang, là je savais que la prochaine réunion de famille allait mal se passer pour moi.
Lorsque je rêvais il y avait 2 cas, soit je connaissais déjà la date de la réunion de famille, soit que quelqu'un allait faire une invitation dans les jours suivants le rêve.
Tout au début, je me disais que je me laissais influencer par les rêves et j'y ai prêté beaucoup d'attention. Eh bien, non je ne changeais pas de comportement, toujours la même, car la personne pouvait m'aggrasser verbalement à peine arrivée ou alors au milieu du repas.
Cette personne n'a pas supporté à priori que je reste auprès de ma Mère lorsqu'elle a eu son cancer car elle-même n'a pas eu le cran de le faire (je ne lui en tiens pas rigueur, chaque personne a son caractère) et ne supporte pas que je sois "un parasite" comme elle me l'a bien fait comprendre puisque je suis malade et dans l'incapacité de travailler. Depuis que j'ai coupé les ponts avec cette personne, je ne rêve plus de ma Mère ou très rarement.

Je m'arrêterais là pour les exemples, j'en aurais d'autres car j'ai commencé très jeune, je devais avoir entre 8 et 10 ans, très traumatisant à cet âge-là, surtout que le tout 1er rêve était d'une très grande violence .... celui-ci est gravé à tout jamais dans les moindre détails dans ma mémoire .... et ma Mère était au courant car je lui avais raconté au réveil et l'évènement est passé aux informations le jour même.

Je sais que certaines personnes croient que ce genre de rêves peuvent exister, pour les autres, je passe pour une folle jusqu'au jour où je raconte le rêve que j'ai fait et qu'ils se réalisent sous leurs yeux.
Mais j'avoue que moi-même je me sens perdue face à ce genre de rêves

J'espère que j'ai réussi à expliquer correctement par ces exemples ce que sont pour moi les rêves prémonitoires ....

Je vous souhaite une bonne journée
Guylaine

Portrait de yayou
J'aime 0

Moi aussi Guylaine j'ai souvent eu des rêves prémonitoires comme toi et qui se sont réalisés, ce que j'ai depuis quelques années est ce que l'on appelle des flachs, en fait çà se présente sous forme de carte postale trés illuminée et à l'intérieur se déroule une scène de vie, j'ai du mal à l'interpréter une fois c'était même accompagné de chiffres, mais quand l'événement s'est produit je me suis rendu compte que c'à correspondait avec ce que j'avais vue, en fait c'est une sorte de voyance qu'on à du mal à maitriser et à comprendre. Bizarre tout çà, je suis fibromyalgique est depuis que je prend du Rivotril il y a un changement, les images sont brouillées par des cylindres qui tournent dans tous les sens çà me fait peur, des que je fixe pour voir de plus prés çà disparait, je crois que là vous allez vraiment me prendre pour une folle, mais tant pis il fallait que je le dise à quelqu'un.

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour Yayou

Ces troubles peuvent peut-être être dû au Rivotril.... il faudrait en parler à ton médecin... à moins que cela ne te dérange pas plus que ça.

J'attendais une réponse du Dr Martzolff pour savoir si les rêves prémonitoires rentrent ou non dans le cadre de ce forum.
Si c'est le cas...mieux vaut ouvrir une nouvelle discussion pour ne pas polluer celle-ci...

N'hésite pas à en ouvrir une...à défaut de réponses... si tu veux approfondir et détailler plus tes rêves...je ne suis pas une experte, mais peut-être que je pourrais déchiffrer quelques images, je possède un livre sur les rêves.

J'ai également la fibromyalgie et d'autres pathologies et j'ai également l'impression que les différents traitements ont modifié mes rêves, je m'en souviens très rarement.

Bonne journée
Guylaine

Portrait de yayou
J'aime 0

Réponse à Guylaine

En fait çà ne me gêne plus pour l'instant, je dirai bien 2 mois, mais je suis sur que çà devait m'annoncer quelque chose, car il y a eu plein d'évènements pas très gai qui se sont produit dans la famille depuis, et puis en parler à mon médecin j'ai peur qu'il ne me prenne pas au sérieux.

Je lui avait déjà dit que j'avais des scintillements de lumière par moment devant les yeux comme des traits il na pas répondu , puis j'ai regardée dans la liste des symptômes de la fibro il est dit que certaines personnes avaient des troubles dans les yeux comme les miens, des traits de lumières, qui se produisent uniquement quand je suis dans le noir et çà je l'ai eu bien avant de prendre un traitement pour la fibro.

Sinon depuis que je prend se Rivotril je ne rêve pratiquement plus du moins je ne m'en souviens pas.

Portrait de angienico
J'aime 0

bjr,
moi aussi je fais des rêves bizarres où j'ai l'impression d'avoir des flashs, et qui sont trés réalistes. c incroyable qd mm ça . je fais des rêves aussi bien triste que gai.
d'ailleurs parfois cela arrive.
un exemple :
qd ma gd mére est partie ds l'autre monde je le savais déjà avant que mes parents ne me l'apprennne enfin je savais qu'elle allait partir ds la journée mais pas à quel moment. j'explike
je dormais bien tranquillement ds mon lit tout en ayant le stress du coup de fil pour m'annoncer la mauvaise nouvelle;
et puis d'un coup je sentais des chatouilles à mes pieds qd j'ouvre les yx je voyais mon gd-pére que je n'ai jamais connu et mon petit copain dcd depuis plusieurs années.
ils se sont assis à coté de moi tout sourire tout beau;
je leur ai demandé ce qu'ils faisaient ici, pk ils étaient là.
ils m'ont répondu on est venu chercher mémére, elle va te quitter;
je leur ai dit non que je voulais pas car je savais pas ce que j'allais devenir ss elle qu'ils avaient encore le tps de l'avoir avec eux ils avaient tte l'éternité. mon gd - pére m'a répondu ça fait 27 ans qu'elle me mank comprend moi il est tps. elle va partir aujourd'hui.
et là je me suis réveillée d'un coup en pleurant et effectivement à 7 h 30 du matin elle était partie.

un autre rêve plus gai cette fois :
j'ai rêvé qu'une connaissance était enceinte c dingue je la connais àpeine on a juste une amie en commun c tout .
j'ai demandé à mon amie en commun comment se passait la grossesse de son amie elle m'a répondu mais comment tu c ça toi elle me l'a appris que ce matin.
je lui ai dit habon je savais pas je l'ai rêvé.
c troublant parfois de faire ce genre de rêve enfin qd c une trés bonne nouvelle ça va mais qd c le contraire ça fout les boules.
bisou à toutes

angie qui veille sur vous

Portrait de peche-melba
J'aime 0

bsoir docteur, j'ai vécu une expérience que je vais vous rapporter, pour votre étude : il y a pas mal d'années (entre 1978 et 1982) j'étais mariée à un homme violent qui a faillit m'étrangler ! depuis je suis traumatisée et ne supporte pas que l'on m'attrape avec les mains autour du cou même en s'amusant. Bien sur j'ai divorcé, et plusieurs années après, jeme suis remariée avec un homme très vite (7 mois après notre rencontre,) et je me suis mise à faire des cauchemars au moins 1 fois par semaine, toujours le même, un homme voulait m'étrangler ! je sentais ses mains autour de mon cou et je me réveillais en hurlant ! et mon mari a disparu après 4 mois de mariage, complètement disparu corps et bien et n'a jamais été retrouvé ! et bien mes cauchemars ont cessés dès qu'il est parti ! j'en ai déduit que mon subconcient me prévenait qu'il y avait un problème avec cet homme, car par la suite j'ai appris des choses sur lui !! voilà pour ma triste expérience !

Portrait de psychoreve
J'aime 0

Monsieur Martzolff,
Les forums du web consacrés au rêve ont tous les mêmes limites et points faibles. Parmi ces limites il y a d'abord le fait que la narration, par la force des choses, se fasse par écrit. Or écrire est corseté d'intellectuel quand parler, de soi, laisse place à l'émotionnel; un élément essentiel se trouve donc irrémédiablement aboli.
Les autres limites étroitement mêlées sont celles de l'inévitable croyance et de la culture mêlées, puisque la culture n'apporte ici rien qui soit définitevement probant. Y at-il malgré tout quelque chose à creuser dans ces parages ?
Tant en faveur d'une compréhension "douce" et plaisante des rêves, qu'en faveur d'un sournois désenchantement à une telle évocation, l'approche de ce problème ne peut échapper a l'a priori. Pourtant une étude reste possible, puisqu'il faut en passer par l'irréfutable paradigme scientifique ; dont on peut se demander au passage d'où on en éprouvera la nécessité et imaginera les moyens ?
Rêve et tension.
(Un rêve particulier pourrait-il être lié à une tension particulière ?)
Préambule
Constat.
On ne reconnaît pas sûrement de réelle fonction au rêve, celui-ci s’inscrit pourtant dans cette nature où rien n’est gratuit, où rien n’est fortuit. Or, bien que l’étude du sommeil dans le monde mobilise 4000 (quatre mille) chercheurs, en définitive seuls quelques uns d’entre eux sont concernés par le rêve. Il est notoire que cet énorme potentiel hypothético- déductif, puisque l’homme est curieux de l’homme et du monde et qu’en outre nous sommes en présence de chercheurs ès qualité, ne semble pas s’interroger sur son propre « sournois désenchantement »… ou symptomatique évitement. Il est connu cependant que l’on ne peut résoudre que les questions que l’on se pose et non pas les questions qui se posent.
Validité et viabilité de notre interrogation
Mais auparavant s’il est concevable de s’interroger sur le rêve, pouvons-nous escompter d’autres réponses que transcendantes, c'est-à-dire hors de portée de l’action ou de la connaissance ? Certains rêves nous stupéfient par leur ingéniosité, d’autres ont valu un Prix Nobel à leurs auteurs, l’intelligence s’y manifeste donc. Certains rêves mettent en œuvre des émotions, au point parfois d’en teinter la vie du rêveur. Si ces deux piliers, intellect et émotion, y sont présents comme dans la vie réelle, qu’est-ce qui en interdirait une étude rationnelle ?
Une caractéristique notoire
Le rêve présente au moins deux aspects différents : il y a les rêves que je qualifierai de physiologiques et qui font partie de l’architecture du sommeil, mais il y a « en extra » les rêves laissant une trace mnésique. Sont-ils de même nature ?
On évoquera un parallèle, sans aller jusqu’à la comparaison : la respiration, la digestion, la fonction cardiaque s’exercent ordinairement quasiment à notre insu dans le silence des organes ; or ces fonctions peuvent être affectées par divers facteurs dont notre émotionnel. La personne concernée sera apte à reconnaître une modification du « cours » d’un tel organe, ce dernier exprimant généralement un « quelque chose » d’adaptatif, une tension, un travail particulier. En analogie peut-on transposer cette adaptabilité fonctionnelle au rêve-qui-se-manifeste ?
Un rêve particulier pourrait-il être lié à une tension particulière ?
Objectif : Il semble qu’il puisse exister un rapport entre une tension psychologique et la survenue de rêves. A partir des récits de rêves d’un public ciblé, mais non impliqué directement par une étude sur les rêves, il est/serait possible faire ressortir le rapport de cause à effet entre une tension particulière et d’éventuels rêves s’y rapportant.
Méthode : Une méthode statistique courante peut être mise en œuvre.
Le sevrage tabagique, le sevrage alcoolique, ou leurs prémisses, les contraintes d’un régime quel qu’il soit, sont susceptibles d’induire des rêves dans lesquels ce tabac, cet alcool, cette nourriture ou des éléments qui leur sont connexes (car un rêve n’est guère à lecture directe) entrent en scène. Par le biais des structures concernées et d’interrogatoires personnels, recueil de bilans capables de discriminer au mieux ces occurrences.
Résultats : la collecte des résultats bruts ne permet pas d’emblée de distinguer entre la tension causée par un désir, un besoin (de tabac, d’alcool, de nourriture) et la tension mobilisatrice mise en œuvre pour contrecarrer ce désir. Par contre un rapport de cause à effet peut déjà y être reconnu.
Conclusions : Un tel constat nous place inévitablement devant le « choix qualitatif » d’un rêve en tant qu’expression d’un désir ou bien d’un rêve confortant destiné à soutenir dans une passe difficile. La réponse se trouvant facilement par ailleurs. Quoi qu’il en soit la question qu’un rêve particulier est lié à une tension particulière peut ainsi légitimement se poser

Portrait de psychoreve
J'aime 0

Aborder l’étude des rêves sous l’angle le plus simple qui soit
Parmi les rêves dits typiques, les plus typiques d’entre eux n’ont jamais étés colligés, ils sont pourtant une porte d’accès passée inaperçue ouvrant au pourquoi des rêves.

Au-delà des rêves typiques
S’il existe toute une gamme de rêves dits typiques (rêve de poursuite, perte de dents, passer un examen, etc.) l’abondance des interprétations divergentes ne peut que nous laisser perplexes. Pourtant certains rêves, marqués d’une même empreinte, sont quasiment partagés par une même frange de population. On y retrouve toujours les mêmes caractéristiques, la même tension s’en dégage. On les relie sans peine, sans distorsion aucune à ce qui en est la cause. Il s’agit des rêves de personnes ayant arrêté de fumer

L’ex-fumeur, clé (première) des songes
Si le foisonnement des images de rêves ne permet qu’à peine un recensement statistique (inexploitable), si l’on ne peut guère rattacher un rêve typique à quelque cause évidente que ce soit, au contraire les ex-fumeurs nous délivrent abondamment des rêves directement corrélés à leur (ancienne) dépendance. Par chance pour l’observateur il y sera clairement question de cigarette, de tabac, et en général de fumer ou de ce qui s’y rapporte. Notons de suite que si les rêves d’ex-fumeurs signent l’emprise tabagique on retrouvera la même "façon qu’a le rêve de traiter ce genre de problématique" chez les personnes suivant un régime, que ce soit pour motif personnel ou médical. Là, par contre, les rêves seront multiformes, donc moins flagrants dans leur rapport avec la cause déclenchante. Il nous suffira donc, pour une première approche, de nous cantonner aux rêves d’ex-fumeurs.

Débusquer presque à coup sûr le même type de rêve
Chacun peut vérifier cela : au débotté dans la rue, en interrogeant ses connaissances ex-fumeurs, éventuellement qui auraient rechuté. Chacun peut vérifier cela sans même sans lever le cul de devant son PC, simplement en furetant sur les forums dévolus à l’arrêt du tabac. Il fera invariablement le constat de cette présence tabagique dans les rêves, quand rêve il y a. Ce fait est en lui-même significatif sans qu’il soit besoin de recourir à des études statistiques pointues.
Se posera alors la question de l’utilisation de ce matériau brut. . .

Participez au sujet "A LIRE AVANT DE POSTER : Pourquoi un forum sur les rêves ?"