Portrait de Amanael

Bonjour,
je traîne un petit problème depuis quelques mois et je n'arrive pas en m'en débarrasser : je fais des crises de spasmophilie pendant mes règles.

Est-ce que quelqu'un a déjà rencontré ce problème ou a en déjà entendu parler ? J'avoue que je ne sais pas s'il peut y avoir un lien entre la spasmo et mes règles qui sont c'est vrai très douloureuses...
Pourquoi est-ce que je fais de la spasmo uniquement à ce moment là ?

Merci d'avance pour votre réponse
Amitiés

Portrait de scoubydoo
J'aime 0

bonjour,

je revis depuis maintenant 7ans (j'ai 29 ans) , mais j'ai connu ce que vous vivez...
Mon tout 1er cycle (à 13 ans) s'est bien passé (je ne m'en étais même pas rendu compte !...), mais après j'ai enchaînée sur des années de galères, où je ne parlais plus de règles, mais d'emmerdes mensuels ! Je voulais même tout me faire enlever ! J'avais des douleurs abdominales atroces, parfois avant mes règles (syndrôme prémenstruel très marqué (seins gonflées, transpiration excessive, énervée...)), qui étaient aussi trop abondantes (j'étais anémiée après chaque menstruation: plus de fer dans le sang et une formule sanguine pas terrible !)... Ces douleurs allaient jusqu'aux malaises de spasmo qui effrayaient mon entourage: je ne pouvais plus contrôler les tremblements de mon corps, j'avais des sueurs froides et du mal à respirer, mes membres se fermaient et se tétanisaient... J'allais jusqu'à perdre connaissance et mon corps rigidifié et mes yeux révulsés me faisaient passer pour morte !...
Mais maintenant, ce n'est plus qu'un mauvais souvenir !... J'ai rencontré des médecins qui se sont réellement penchés sur mon cas et qui ont reconnu l'existence de la spasmophilie...
Ils ont alors vu que je fixais mal le calcium et le magnésium (ces 2 éléments sont liés lors des contractions musculaires (et donc des spasmes)), au niveau de l'intestin grèle et que j'avais plus de fer dans le sang (réactions cellulaires au ralenti et comme j'étais très affaiblie lors des spasmes intestinaux, c'est les nerfs qui prenaient alors le contrôle (spasmophilie)) .
J'ai donc changé d'hygiène de vie: je me suis rechargée en fer (complément médical + viande rouge (boeuf) et organes vascularisés (foie + rognons), riches en fer). J'ai aidé le fer à se fixer (acide folique : oeufs + complément médical et vitamine C : fruits et légumes + complément médical). Je me suis aussi réapprovisionnée en calcium (laitages, la prise de complément médical est dangereuse : je connais des personnes handicapées car leur ossature s'est complètement solidifiée) et en magnésium (chocolat, légumes et fruits secs+ complément médical)...
Et puis, surtout, j'ai compris, grâce à l'ostéopathie et à la gynécologie, pourquoi je souffrais tant et que cette douleur me déclenchait de la spasmo ! Lors des règles et même quelques jours avant, l'utérus penché habituellement vers l'avant, se met à la verticale, dans la cavité abdominale, pour que le sang puisse bien s'évacuer. Ce mouvement naturel d'extension est induit par une mécanique musculaire (et osseuse), sous contrôle hormonale; le mouvement retour qui est plutôt un relâchement, n'est pas ressenti. Or, si vous êtes comme moi (et comme de nombreuses femmes) avec un utérus rétrograde (c-a-d, penché vers l'arrière) et qu'en plus vous vous êtes cassée le coccyx et que celui-ci s'est ressoudé vers l'intérieur (au lieu d'une expansion extérieure=queue, comme chez tous les animaux), chaque déplacement utérin mensuel trop contraint mécaniquement par ces 2 anomalies est alors un supplice ! L'ostéopathie m'a apporté un soulagement au niveau de la terminaison de ma colonne vertébrale, mais pour ce qui est de mon utérus, la gynécologie n'a pas de solution; ce sera un peu handicapant lors d'une grossesse (risque de fausse-couche un petit peu plus élevé, douleurs rénales, pression sur la vessie...).
Voilà, j'espère avoir pu vous aider et sachez que l'on peut vaincre la spasmophilie (j'en suis un exemple vivant !)

Portrait de Amanael
J'aime 0

Merci pour la réponse.
On a en effet quelques points communs :
mes règles ont été très douloureuses pouvant aller aussi jusqu'au malaise quand j'étais ados puis les choses se sont un peu calmées avec la prise de contraceptif. Il n'y avait pas de spasmophilie à ce moment là.
C'est vrai que je fixe mal le magnésiun et certainement le calcium.
C'est vrai que j'ai également un utérus rétroverse (mais j'ai tout de même eu deux enfants, avec tout de même une fausse couche). J'ai 36 ans.
Les crises de spasmo sont apparues plus récemment depuis que je ne prends plus de contraceptif et que j'ai donc retrouvé un cycle menstruel normal.
Le syndrome prémenstruel est très marqué aussi chez moi.
je prends pour l'instant du magnésium en complément médical.
Je n'ai apparemment pas de pb de fer.
Par contre je n'ai pas précisé dans le premier message qu'on a détecté chez moi depuis quelques mois un pb de thyroïde (hypothyroïdie). Je ne sais pas si les variations hormonales au cours du cycle peuvent influencer les symptômes liés à l'hypothyroîdie que je commence à peine à traiter...

c'est vrai que tout ça est un peu compliqué et que l'on se sent parfois un peu perdu..

Merci en tout cas
Amitiés

Participez au sujet "Lien spasmophilie-règles ?"