Portrait de isa33340

bonjour à tous,
je suis nouvelle sur ce forum et j'ai besoin de votre aide pour comprendre.

ma belle mere agée de 76 ans apprend en juin 2014 qu'elle est atteinte d'une LAM.
les médecins lui expliquent que c'est trop tard et ne lui proposent aucun traitement.
ils lui donnent aussi "un delai" de vie de quelques semaines a quelques mois (maxi 4 mois).
elle a des prises de sang toutes les semaines qui se revelent pas tres folichonnes mais pas non plus catastrophiques vu sa maladie.
elle a toujours la forme, continu a faire sa vie comme d'habitude.
tout en sachant qu'elle a une epée de damocles au dessus de la tete.

juste avant noel ,on lui trouve un cancer de l'utérus et l'hôpital qui la suit pour la LAM refusent qu'elle se fasse operer ou soigner car d'apres eux,
la LAM la fera mourir avant le cancer de l'utérus.

en juin 2015, ma belle mere decide de se faire enlever la tumeur à l'utérus en mettant plus ou moins la pression de manière affective avec sa gyneco qui la suit depuis 30 ans.

(fevrier 2015) elle est toujours parmi, résultats sanguins similaires aux premiers et là les médecins lui disent qu'effectivement, 95% des personnes atteintes d'une LAM decedent dans les 4 mois et les 5% restant peuvent esperer 2 ans de vie.

Elle decide d'aller voir un autre hematologue qui s'etonne qu'on ne lui ai proposé aucun traitement. (et s'indigne qu'on lui ai donné un delai de vie).

resultat: elle a commencé un traitement de VIDAZA la semaine derniere pour 7 jours, elle ressent beaucoup de fatigue c'est tout.

quelqu'un est il dans le meme cas de figure que ma belle mere?
elle se pose (me pose ) beaucoup de questions et j'aimerais avoir des témoignages (positifs ou négatifs) de ce traitement.
merci beaucoup de votre aide.
isabelle

Participez au sujet "leucelie aigue myeloblastique /traitement tardif vidaza"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.