Portrait de alde

Je voudrais mettre en garde les personnes qui pensent pouvoir se soigner par l'ostéopathie. J'ai autour de moi de nombreux exemples de personnes qui, parce qu'elles souffrent, se remettent entre de les mains de ces praticiens dangereux et qui manipulent dans tous les sens du terme leurs patients. Vous avez plus mal en sortant de la séance ? C'est parce que la manipulation fait "travailler le corps", ou parce que les soi-disants bienfaits de cette thérapie ne peuvent se faire sentir qu'au bout de plusieurs séances. Résultats : aucun résultat ou pire, une aggravation de l'état du patient , parce que le "praticien" s'est livré à une manipulation brutale sans avoir pris au préalable tous les renseignements nécessai-
res. Quand il y a un résultat, c'est que la personne prend parallèlement une médication ou qu'elle s'en remet à des examens médicaux objectifs ( radios, IRM...)
J'ai mis moi-même des semaines à me remetttre d'une séance chez un ostéopathe pourtant "agréé" : mal de dos et nausée persistante, voila ce qu'a occasionné cette séance, à tel point que je dois passer à présent une I.R.M. Mon cas n'est pas isolé : il suffit de lire les nombreux témoignages des victimes de l'osteopathie.

Portrait de TABDT
J'aime 0

Un vrai ostéo est... Sans douleur, formé (de préférence prof de santé initialement (médecin, kiné), ce qui lui permet de mettre de côté les pathos graves sans pour avoir comme seule ambition de tout pouvoir soigner.... Sait ne pas faire craquer mais travailler en musculaire...)
Les IRM et autres exams complémentaires ne sont pas des erreurs, justifiés seulement en cas de doute mais pas obligatoires...
La thérapie manuelle est aussi efficace.

Portrait de nicois06000
J'aime 0

Les dangers de l ostéopathie actuel est que malgré le décret de 2007 des ostéopathes non médecins DO pratiques encore de touchers vaginaux et anales pourtant interdit ........et certains ne s en cache pas se couvrant du soin disant consentement des patientes je précise que cet acte et invasif et pour le toucher vaginal uniquement utilisé pour l rééducation du périnée par un kiné sur prescription médical ces pratiques peut et doivent être dénoncés et poursuivies

Portrait de essilaurem@hotmail.com
J'aime 0

Pour essayer d'être la plus explicite possible sur les vrais danger à se rendre chez un ostheopathe non médecin, je vais simplement raconter mon histoire. Au mois d'octobre je me suis rendu chez un ostheopathe Mr... recommandé par ma soeur qui en était très contente et me dit que je peux y aller sans crainte. Là-bas, apparence très sérieuse, blouse blanche, beaucoup de questions avant de débuter les manipulations et Mr... commence un pré diagnostic sur ma posture debout qui ne lui semble pas droite...." je vais vous remettre tout cela bien en place car en effet il y a besoin de rectifier plusieurs petites choses"
J'étais allé chez un ostéopathe car j'ai 38 ans tout juste et j'avais des difficultés à tourner ma tête correctement à droite et à gauche mais pas de gêne le reste du temps donc je voulais simplement savoir si on pouvait améliorer un peu ce problème. Résultat, Mr... m'a manipulé les cervicales en me tirant les épaules, tournant la tête par quelques accous qui faisaient entendre des craquements. Idem pour le bassin. Un flux de paroles pendant tout ce temps qui explique le fonctionnement et les bienfaits à remettre le corps bien en ligne. Je me relève et j'ai une sensation d'avoir la tête en effet qui tourne toute seule sans plus aucune retenue à gauche et à droite. J'ai l'impression d'être en lévitation et d'avoir la tête suspendue par un fil, comme un peu étourdie. Je le paye eh je repars et je me dis que je me sents quand même très bizarre, qu'il n'y est pas allé de main morte, ça a craqué au moins 6 ou 7 fois. Et ensuite c'est la descente aux enfers pendant. Le lendemain des maux de crâne vers l'oreille qui m'empêche de dormir, un engourdissement de mon bras droit et puis la main, l'autre bras. Je devais le rappeler après une semaine comme il m'avait demandé pour lui donner des nouvelles et je lui dis que c'est plutôt pire que tout pour le moment mais que je peux tourner ma tête sans problème. Il me dit de le rappeler quelques jours après ou sinon qu'il me reverra si ça n'est pas mieux. Ça n'est bien sûr pas mieux, les douleurs restent dans le crâne et le bras reste à fourmiller. Je panique et je vais aux urgences, on ne me prend pas car pas une urgence, je vais chez sos médecin, qui me charge anti-inflammatoires mais n'est pas mon médecin traitant donc je ne supporte pas son traitement qui me liquéfie radicalement les intestins. J'arrête le traitement, je suis un peu rassurée car les anti-inflammatoires sont efficaces sur ma douleur crânienne. Je rappelle Mr.... et je ments en lui disant que ça va mieux pour ne surtout pas retourner le voir. Je raconte cela à mon médecin en allant enfin le voir, me prescrit les bons anti-inflammatoires, radio des cervicales, minerve... Les semaines passent, les douleurs sont diffusent, le cou très raide, mal au crâne dès que j'arrête le traitement pendant quelques jours. J'ai toujours de grosses difficultés à dormir car je ne peux plus me placer comme d'habitude sur le côté et encore moins sur le ventre. Cela fait aujourd'hui 4 mois que j'ai eu cette manipulation comme un accident pour moi. Entre temps j'ai été arrêtée à cause d'etourdissements qui surviennent. Les douleurs sont permanentes, par moment des crises se mettent à contracter tous mes muscles cervicaux et trapèzes et m'en donnent des étourdissements. Je suis obligée de m'allonger pour me soulager. J'ai passé ma radio, un scanner qui montrent une déformation cervicale qui date de plusieurs année et des tassements, manque d'espace entre les vertèbres et une mauvaise articulation de mes vertèbres entre elles, arthrose à plusieurs endroits. Grande fragilité et raideur cervicale. Bref, en fait il ne fallait surtout pas toucher à mon cou, me laisser comme j'étais, simplement faire des petits mouvements pour conserver ma mobilité d'avant mzis en aucun me craquer et me faire tourner la tête où mon corps m'empêchait d'aller. Je dois aller passer un irm pour voir la moelle épinière et pour expliquer l'engourdissement de ma main gauche qui persiste malgré kiné, mesotherapie, anti-inflammatoires... Voilà mon histoire, il faudrait pouvoir arrêter cette pratique dangereuse de la médecine autorisée en France et confiée à des personnes non compétentes pour assumer les conséquences de leurs actes... Il existe des médecins ostheopathes, ou médecins du sport qui peuvent soigner nos problèmes avec précautions ou nous envoyer vers un kiné.

Portrait de essilaurem@hotmail.com
J'aime 0

Répondre

Participez au sujet "Les dangers de l'osteopathie"