Portrait de hydroxile

Bonjour,
J’ai des problemes de respiration depuis presque 6 mois : respiration profonde bloquée (partie droite uniquement) ou difficile a reprendre sans avoir encore pu trouver de cause (RAS au niveau de la fonction pulmonaire et du cœur) associé a une gene le long de la limite thorax/abdomen a droite. La je galère, car cela devient extrêmement pesant et mon médecin ne semble plus trop quoi faire…
Seul moyen pr prendre une bonne respiration c’est de surelever mon coté droit ou apuyer a plusieurs reprise sur mon abdomen à droite pour obtenir un souffle profond… un peu penible parfois et assez difficile a faire lors que je cours… Je précise que le matin dans les instants suivant le réveil, la respiration prfonde est presque normale, mais ca devient vite très génant…
Une pression sur le diaphragme provenant de l’abdomen serait peut-etre envisageable. Est-ce qu’une quelconque hernie abdominale pourraient etre a l’origine de ces problemes ?
Un petit conseil serait le bienvenu. Je suis vraiment désespérée par la duree de cette gène pour l’instant inexplicable…
hydro

Portrait de hydroxile
J'aime 0

Apperemment, personne n'a deja eu ce genre de chose :-( :-(
Je galère toujours pour trouver ce qui m'empêche de respirer profondemment.
Je viens de passer une echo abdominale... RAS... Je sais pas trop quoi faire...

Personne n'a une idee de ce que cela pourrait etre??

Portrait de Vnusienne
J'aime 0

Bonjour ,
peut etre vais je etre d une aide importante pour toutes les personnes souffrant de manque d air respiration bloquee inspiration limitee, aerophagie, besoin de prendre son souffle de bailler essouflements oppression thoracique , difficulte à parler par manque d air , gorge seche, palpitation , toux seche douleurs thoraciquesetc , ces troubles pouvant etre tous associes ou dissociés.
EN effet je souffre moi meme de quelques un de ces troubles entrainant en paralllele d autres troubles notemment barre et pesanteur epigastrique, aerophagie ,envie de roter pour se liberer troubles intestinaux anxiete .
J ai consulte cardio gastro examens pulmo sanguins et rien !lorsque par hazard je tombe sur un rapport medical du XIII congres international de medecine parlant de dyspnee neuroasthenique definissant un trouble fonctionnel se presentant chez des sujets à caractere anxieux emotif hypersensible hypocondriaque ou ayant subit plusieurs jours mois ou annees contrarietes affectives , stress masqué, surmenage, chocs etc .Ce trouble est particulier dans la mesure ou il est constant peut etre augmenté ( comme d crises) et disparait lorsque le sujet est face à une attention vive de l esprit ( ex: discussion tres prenante entre amis ou activites manuelles ou intellectuelles qui demandent enormement de concentration , en effet ces troubles s attenuent ou disparaissent quand l esprit est fortement sollicite et surtout quand la personne y eprouve du plaisir , pour les femmes un shopping exaltant peut tout à fait interrompre le trouble)
Beaucoup de medecins ne connaissent pas ce trouble ou n y pensent pas pour la simple et bonne raison que c est à un neurologue qu il faut s adresser car ce trouble fait partie des névroses.Il a ete .
Bien sur avant toute chose bien faire les examens de base pour enlever tous risques d autres pathologies.
Si vous vous reconnaissez examinez de près votre quotidien , votre environnement, analyser les declencheurs ou amplificateurs,je ne me suis pas plus penché sur les moyens de remédier à ce trouble je sais juste que ignatia amara 9ch a eu un rapport trés concluant en homeopathie. Tout cela est une histoire de dereglement neurovegetatif est cela se soigne!!
Extrait du rapport:Le trouble en question est caractérisé par une sensation d'angoisse respiratoire avec soif d'air et nécessité pour le malade de faire, volontairement d'ailleurs, des inspirations profondes, répétées, entrecoupées parfois de bâillements et provoquant à la fin un état de fatigue douloureux des muscles thoraciques. Il suffit au sujet d'être distrait,de se livrer à un travail pressant, à une lecture obligatoire, pour être débarrassé de cette obsession. Une dame de 40 ans, chez qui j'observe ce phénomène porté à son apogée et qui en est très affectée, a pu, il y a quelques semaines à peine, éprouver un allègement inespéré en lisant quelques-unes de mes observations.

Les circonstances qui donnent naissance à ces petites crises sont variables, tel névropathe, après l'ascension rapide d'un escalier, éprouvera un certain degré d'essoufflement, bientôt suivi d'une sensation d'angoisse respiratoire avec inspirations répétées qui persistera plusieurs heures.
Un autre éprouve le même phénomène par suite de la réplétion gazeuse de l'estomac après le repas, celui après une petite crise de
névralgie intercostale, tel autre après la lecture dun chapitre de pathólogie; il n'existe souvent aucune cause appréciable. En résumé, un trouble passager et de minime importance met en jeu un état dyspnéique qui sera prolongé indéfiniment par l'obsession. Les malades, d'un commun accord, se plaignent de ce qu'ils appellent leurs crises d'étouffement. La dyspnée des chlorotiques est un peu de même nature, mais elle est plus continue et beaucoup moins angoissante. Les sujets distinguent aussi très bien de cet état les palpitations cardiaques qui existent quelquefois parallèlement.

Portrait de IsabeauOdyssee
J'aime 0

Pouvez vous me donner les références du rapport dont vous parlez
Merci

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjjour,

Avez-vous consulté un pneumologue ?

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de hydroxile
J'aime 0

Oui, j'y suis allee trois fois. Le pneumologue a testé la fonction pulmonaire au repos, a l'effort (vélo d'appartement) puis apres l'effort au repos (apres avoir couru 1h). Tout était normal! J'ai passé un CT des poumons (avec produit de contrast), la encore RAS.
De mon coté, j'ai l'impression que c'est le diaphragme qui est touché, et juste le coté droite. Maintenant que l'origine abdominale est ecartee, je ne sais plus quoi faire. peut etre un nerf coincé ou autre chose dans le dos?
en janvier dernier, je me suis fracturée la L4 (l'apophyse transverse droite) en tombant sur le ventre: mon dos s'est plié a l'envers sous le coup de la vitesse... Mes problemes de respiration ont commencé le jour ou j'ai refait beaucoup de sport...

Peut-etre un lien envisageable?

Portrait de banhal
J'aime 0

bonjour Vous a t'on examiné en radioscopie(ou autre technique) pour évaluer les mouvements du diaphragme(recherche d'une paralysie partielle ou d'un arrachement des attaches postérieures du diaphragme?)

Portrait de hydroxile
J'aime 0

Non, je n'ai subi aucun examen de ce genre! Ce que tu decris semble donner des douleurs plutot intenses non?
J'ai en effets quelques douleures, mais celles-ci sont plutot passageres (pls fois dans la journee) voire insistentes durant qq heures au niveau vértebral (autour de L1) ainsi qu'au niveau des cotes flottantes.
Je vais voir prochainement si mon medecin accepte de m'envoyer passer un tel examen. Ca pourrait expliciter un peu plus le probleme...

Portrait de banhal
J'aime 0

bonjour Il suffit d'y penser pour faire le diagnostic (radio thoracique simple pour commencer ) Une fracture ou fissure de côte a pu également passer inaperçue.

Portrait de hydroxile
J'aime 0

Une radio du thorax a deja ete faite, mais n'a rien révélé d'anormal...

Portrait de banhal
J'aime 0

dans les problèmes de suspicion de fracture de côtes ,il faut parfois refaire des clichés à distance pour les mettre en évidence . je ne vois pas d'autre explication que des séquelles du traumatisme que vous avez signalé . Cet accident a marqué le début de vos douleurs ,il est logiquement responsable des troubles que vous ressentez.

Portrait de hydroxile
J'aime 0

Me revoila a nouveau !
Le temps passe et les choses ne s’arrange toujours pas… Cela fait plus de 7 mois à présent! Je fais a present de la physio 2X par semaine, mais 
Dernier evenement en date :
En faisant une course a pied il y a une semaine, j’ai ressenti des douleurs en haut des lombaires (T12-L1). Celles-ci ont augmenté au fur et a mesure de la course avant de se stabiliser, puis une respiration extremement difficile s’est installée lorsque je regardais droit devant moi : gros effort pour inspirer, bruit d’un asthmatique en crise… Bref, en ayant ma tete regardant par terre et l’épaule droite relevée c’était meilleur. Mais en franchissant la ligne d’arrivée, impossible a inspirer et je me suis effondrée… J’ai fini aux urgences de l’hopital, qui se sont contenté de me réhydrater, me shooter aux anti-douleurs et m’ont renvoyé a la maison après qq heures.
De retour chez mon medecin, 2 jours plus tard, tout était redevenu plus ou moins habituel (respiration profonde quand meme un peu améliorée, bien que les diffiultés sont toujours permanentes) ainsi que de violente douleurs dans le dos (T12-L1) en position assise ou debout. Un CT plus tard, rien d’anormal (CT de juillet retraité pour l’étage dorsale douloureux)…
Depuis 2 jours, les douleurs dorsale ont quasiment disparu, la respiration profonde est redevenue catastrophique et les douleurs costales sont de retour ! Depuis l’evenement de la semaine derniere j’ai repris la course a pied, mais ces difficultés respiratoires intenses ont disparu… au moins une bonne nouvelle !

Je n’y comprends plus rien ! J’espere que mon rdv chez un rhumatologue cette semaine va un peu eclaircir la situation. Les analyses couteuses n’ont pas encore été essayée, mais peut-etre que je vais devoir y passer :/…

Encore une chose… je n’ai pas eu de hoquet depuis le debut de ces problemes ! Un lien eventuel ??

Portrait de lilihbg
J'aime 0

Salut
J'ai les mêmes problèmes que toi et c'est de la spasmophilie.
Respire avec le ventre, essaie de te faire roter. Et surtout utilise la méthode Coué. Répètes toi que tout va bien, que tu es en bonne santé.
C'est une maladie psychologique et somatique, parles-en a ton médecin, mais malheureusement pas de ttt.
Tu peux aussi faire une cure de Mg ou aller chez un ostéopathe ou Chiro pour de détendre les muscles abdominaux et le diaphragme
Bon courage.

Portrait de hydroxile
J'aime 0

Après près de 1.5 ans de calvaire, entre les douleurs dans le dos, une respiration en permanence bloquée et le passage à travers un drame personnelle, séjour de longue durée en clinique psy, on vient de trouver la source de tout ces problèmes… J’ai en effet enfin pu aller passer un IRM (c’est pas faute de le demander depuis une annee) et il a révélé une « fracture par impression » de la vertebre L1… enfoncement de ½ cm de matière…

Tout cela a démarré 4 mois apres un accident de snowboard pour lequel on m’avait dit dans un premier temps qu il ne s’agissait que d’ecchymose, ensuite cela s’est transformé en une fracture d’un aileron de vertèbre pas bien méchant, puis cela a passé par prob psych. On me l’a martelé des mois durant, me refusant tout IRM ou autre analyse… Et j’en passe… jusqu à la semaine dernière et le passage de cet IRM !

Maintenant, je ne sais pas si c’est opérable, ni la reussite d’une telle operation, mais me voila soulagee de savoir que je ne suis pas folle et que mes douleurs et difficultés respiratoire ne sont pas psyschique mais bel et bien réel.

Au cas ou cela peut aider,

Amicalement,
hydro

Portrait de Vnusienne
J'aime 0

Bonjour ,
peut etre vais je etre d une aide importante pour toutes les personnes souffrant de manque d air respiration bloquee inspiration limitee, aerophagie, besoin de prendre son souffle de bailler essouflements oppression thoracique , difficulte à parler par manque d air , gorge seche, palpitation , toux seche douleurs thoraciquesetc , ces troubles pouvant etre tous associes ou dissociés.
EN effet je souffre moi meme de quelques un de ces troubles entrainant en paralllele d autres troubles notemment barre et pesanteur epigastrique, aerophagie ,envie de roter pour se liberer troubles intestinaux anxiete .
J ai consulte cardio gastro examens pulmo sanguins et rien !lorsque par hazard je tombe sur un rapport medical du XIII congres international de medecine parlant de dyspnee neuroasthenique definissant un trouble fonctionnel se presentant chez des sujets à caractere anxieux emotif hypersensible hypocondriaque ou ayant subit plusieurs jours mois ou annees contrarietes affectives , stress masqué, surmenage, chocs etc .Ce trouble est particulier dans la mesure ou il est constant peut etre augmenté ( comme d crises) et disparait lorsque le sujet est face à une attention vive de l esprit ( ex: discussion tres prenante entre amis ou activites manuelles ou intellectuelles qui demandent enormement de concentration , en effet ces troubles s attenuent ou disparaissent quand l esprit est fortement sollicite et surtout quand la personne y eprouve du plaisir , pour les femmes un shopping exaltant peut tout à fait interrompre le trouble)
Beaucoup de medecins ne connaissent pas ce trouble ou n y pensent pas pour la simple et bonne raison que c est à un neurologue qu il faut s adresser car ce trouble fait partie des névroses.Il a ete .
Bien sur avant toute chose bien faire les examens de base pour enlever tous risques d autres pathologies.
Si vous vous reconnaissez examinez de près votre quotidien , votre environnement, analyser les declencheurs ou amplificateurs,je ne me suis pas plus penché sur les moyens de remédier à ce trouble je sais juste que ignatia amara 9ch a eu un rapport trés concluant en homeopathie. Tout cela est une histoire de dereglement neurovegetatif est cela se soigne!!
Extrait du rapport:Le trouble en question est caractérisé par une sensation d'angoisse respiratoire avec soif d'air et nécessité pour le malade de faire, volontairement d'ailleurs, des inspirations profondes, répétées, entrecoupées parfois de bâillements et provoquant à la fin un état de fatigue douloureux des muscles thoraciques. Il suffit au sujet d'être distrait,de se livrer à un travail pressant, à une lecture obligatoire, pour être débarrassé de cette obsession. Une dame de 40 ans, chez qui j'observe ce phénomène porté à son apogée et qui en est très affectée, a pu, il y a quelques semaines à peine, éprouver un allègement inespéré en lisant quelques-unes de mes observations.

Les circonstances qui donnent naissance à ces petites crises sont variables, tel névropathe, après l'ascension rapide d'un escalier, éprouvera un certain degré d'essoufflement, bientôt suivi d'une sensation d'angoisse respiratoire avec inspirations répétées qui persistera plusieurs heures.
Un autre éprouve le même phénomène par suite de la réplétion gazeuse de l'estomac après le repas, celui après une petite crise de
névralgie intercostale, tel autre après la lecture dun chapitre de pathólogie; il n'existe souvent aucune cause appréciable. En résumé, un trouble passager et de minime importance met en jeu un état dyspnéique qui sera prolongé indéfiniment par l'obsession. Les malades, d'un commun accord, se plaignent de ce qu'ils appellent leurs crises d'étouffement. La dyspnée des chlorotiques est un peu de même nature, mais elle est plus continue et beaucoup moins angoissante. Les sujets distinguent aussi très bien de cet état les palpitations cardiaques qui existent quelquefois parallèlement.

Portrait de Malau
J'aime 0

Coucou,

Comme tu ne postes plus je suppose que tu t'en es sortie. De mon côté j'ai soufert de ce problème (enfin un pb similaire) de façon intermittente depuis 30 ans, mais là depuis 4,5 ans ça ne se débloque pas... Je viens de trouver un soté qui pour une fois fait de l'effet (disons qq heures, c'est chouette :D). Mais comme je suis vraiment au bout du rouleau (je n'en peux plus de ce combat permanent pour respirer et tout ce qui va avec: du crâne jusq8u'au milie des dorsales c'est pas le paradis).

Bref si par chance tu vois ce poste pourrais-tu me contacter je cherche quelqu'un qui puisse m'aider sans passer des mois à m'expliquer comment méditer, m'apaiser et autres détails agaçantsqui n'on rien à voir avec ce que je vis :D)

Par avance merci :D

Portrait de pooker.stratege
J'aime 0

Bonjour Vnusienne je me suis parfaitement reconnu dans votre "pavé" et j'ai été cherché les articles parlant de la maladie et il y a qu'un professeur ou neurologue qui en parle et à la fin de son article il ne parle pas de traitements ou autre donc comment s'en sortir?

Portrait de membrree
J'aime 0

Bonjout
svp pout les gens qui ont trouvé une solution pour ce problème veuillez nous aider j'ai le meme probleme et enceinte de 4mois.
voici mon email:

Portrait de kelykali
J'aime 0

Bonjour,

Moi aussi je souffre depuis presque 2 ans ... Enceinte de 5 mois je craque, j'en peux plus. Je vis une grossesse merdique et ma vie ressemble a un combat perpétuel, c'est épuisant. J'ai que 30 ans ....

Est-ce qu'on s'en sort un jour ?

Portrait de membrree
J'aime 0

kelykali peu tu me donner tes coordonnees pr communiquer

Portrait de Nef
J'aime 1

Diaphragme spasmé ;
Le diaphragme est un muscle traversé par des reseaux veineux(aorte,veine cave,...)et nerveux(nerf sympathique,...),et il arrive qu'il se bloque(coup,chute,charge lourde,emotion forte,...)causant des dysfonctionnements tels que respiration difficile,dos bloqué,spasmophilie,malaise vagal,phosphenes,palpitations,baisse de tension....ect ect
Il joue un role important dans le bon fonctionnement de la respiration,donc.
Voir un osteo,ou meme un chiropracteur pour le "debloquer"(pas si simple du premier coup),et travailler sa respiration pour resoudre ce probleme,souvent inconnu,mais relativement repandu.
J'en ai souffert pendant 10 ans,ayant subi moult examens et entendu le tres ô combien et souvent inutile "c'est psychologique"(deni total du probleme et de la souffrance physique et morale de la personne),qui ne resoud rien une fois le probleme installé. Il faut traiter le probleme(deblocage)et identifier son origine.
Apprendre a mieux respirer pendant un port de charge,par exemple,ou apprendre a respirer pour gerer l'anxiete si tel est le cas,permet d'eviter ce blocage responsable de bien des maux organiques par la suite.

Bon courage a tous.

Portrait de Vero Aube
J'aime 0

Bonjour, ça fais 3 mois que j'ai de la difficulté à respirer profondément mais de temps en temps je suis capable de respirer profondément mais plus souvent qu'autrement je ne réussi pas. Je n'ai pas les moyens d'aller voir un chiro ou un ostéo mais est-ce que tu pourrais me dire qu'est ce que le chiro ou un osteo fait pour que je puisse le faire par moi-meme afin que cela ce termine???Car je suis un peu tanné de me faire dire que c'est psychologique d'aller dehors et tout et tout que ça va finir par passé.... Merci de me répondre

Portrait de pinou30
J'aime 0

Tres intéressant. ..j ai aussi le même problème de temps à autre. . Quand je stress qu boulot et quand je fais du sport
Ce peut durer des jours par fois! !! mais J essaie d' apprendre à respirer pour gérer cela.pas évident mais ça aide tout de même
J aimerais savoir comment avez vous pu réglé ce problème
Plus en détails
Comment apprendre à respirer ? Comment débloquer ce foutu diaphragme! !
Merci à vous

Portrait de Guillaume88
J'aime 0

Bonjour,
Je souffre moi même des ces soucis quelqu'un aurait il une solution ?

Portrait de membrree
J'aime 0

Bonjour Nef
après 10 ans de souffrance avez vous trouvé le bon remède? etes vous guéri?
merci de partager votre experience

Portrait de Nef
J'aime 1

Bonjour Membrree,
Et bien oui probleme resolu, vu je l'evoque au passé dans mon message^^
La question est dans la reponse en fait,si vous relisez mon post.
Le diaphragme debloqué,par un chiro,et apprendre a respirer pour ne pas que cela recidive.

Pages

Participez au sujet "La respiration profonde bloquée, probleme abdominal?"