Portrait de nadia24
J'aime 0

Tu sais, meme s’ils ne sont pas biologiqe, ici chez nous les parents ont exactement les mêmes droits légaux que les parents qui n’ont pas eu besoin de don de gamètes, les parents sont ceux qui décident d’avoir un enfant et de s’en rendre responsables, voilà un peu quoi !

Portrait de nadia24
J'aime 0

Mais le donneur de sperme n’est en aucun cas le père, la donneuse d’ovules n’est pas la mère non plus, on peut dire simplemen qu’ils se limitent à apporter leur matériel génétique, dans une perspective altruiste , chz nous en france et dans beaucoup d’autres pays d’ailleurs, en France tout comme en ukraine, l’anonymat du don évite toute ambigüité à ce sujet

Portrait de alicia6
J'aime 0

Ah bien sur, tes expplications sont assez claires et logique ma puce, merci bien ! mais j’ai tout de meem une petite compréhension, celle de savoir comment est-il possible qu’un enfant né d’un don d’ovocytes ressemble à sa mère, non biologique ? On en trouve hein je t’assure !

Portrait de nadia24
J'aime 0

Je suis bien de ton avi qu’on en trouve c’est bien frais, en fait les ressemblances entre les enfants et leurs parents non biologiques sont plus fréquentes qu’il pourrait sembler, à ce que m’avait expliquer mon embryologue à biotex, plsrs explications sont possibles meme si je ne suis pas tjrs de cet avis quoi !

Portrait de nadia24
J'aime 0

En premier lieu si je prend notr contexte, les centres cecos cherchent la meilleure correspondance phénotip , ce kon appelait à kiev matching génétique, possible quoi, ceci dans le but de pouvoir attribuer à la receveuse une donneuse pourvue de caractéristiq physiq semblables, moi je préfère mieux cette logique ki me parait plus scientifique et logique,

Portrait de anounou
J'aime 0

ah tu connais aussi le matching genetique nadia, waouuuh c'est l'une des options les plus évoluées de la procréa médicalement assistée tu sais, je savais pas que biotex également s'y est mis, j'écoutais ça dans une émission sur le procréa le mois passée et ça faisait justement allusion au fait de donner à la receveuse une femme donneur qui a toute aussi des caractéristiques semblables, la plupart des temps ici on te trouve s'il y en déjà une simple donneuse sans aucune similitude, mais bon on ne peut pas tout avoir dans la vie lool

Portrait de nadia24
J'aime 0

En second lieu, n’oublions pas que le milieu dans lequel l’enfant grandit l’encourage à adopter des comportements, des gestes, des manières de sourire, et que sais-je encore mon dieu, cela très semblables à ceux de ses parents et de ses proches, voilà un peu comment on procède ma puce, mais il faut se faire dans une structure d qualité

Portrait de louloute75
J'aime 0

Depuis je ne fais qu’entendr ici certaines patientes parler d’épigénétiq, il s’agit de quoi cobcrètemen svp,, ou encore quel est le rapport entre l’épigénétiq et le don d’ovules ? Il doit bien avoir une différence je pense bien, bref aidez nous à comprendre svp

Portrait de nadinana
J'aime 0

Eh oui oui, car dans le cas d’un ovule donné, la receveuse peut moduler l’expression des gènes hérités pourvu que la séquence adn du brybry ne soit pas modifiée, je m’expliqe sar svp, par exemple, l’enfant aura les cheveux frisés par héritage génétique, mais la régulation qui se produit à l’occasion des processus embryologiques les rendra plus ou moins frisés.

Portrait de anounou
J'aime 0

louloute moi meme j'ai connu ce terme épigenetique courant de me pma, tu sais qu'on se pose se la question pour les meres porteuses surtt pour les cas de gpa. Pour ces couples de lesbiennes, de plus en plus nombreux, où l’une fournit les ovocytes, et l’autre porte l’embryon, mais tu sais cette question étonnante concerne bien plus de femmes, toutes celles, infertiles, qui ont recours à des dons d’ovocytes, voilà un peu quoi! la question autour de l'adn et bien d'autres

Portrait de anounou
J'aime 0

tu sai on se demande toujours depuis un bon bout que quand une femme porte un embryon qui n’est pas le sien, que lui transmet-elle ? Elle sera mère, juridiquement, puisqu’en France, et comme bien d'autres pays comme la grace ou l'ukraine que nous connaissons le mieux aujourd'hui, c’est l’accouchement qui fait la mère , mais aussi l’adoption. toutes ces questions renvoient donc à ce qu'on appelle epigenetique ma puce

Portrait de nadinana
J'aime 0

Ecoutes tu aurais mieux fait de demander depuis, en fait l’épigénétique étudie les facteurs qui interagissen avec les gènes et qui interviennet donc dans le dévelopemen d’un organisme, le docteur salenko à biotex insistait que ça concerne l’ensemble des réactions chimiqe et des processus qui modifient l’activité de l’adn, mais sans changer sa séquence koi

Portrait de nadinana
J'aime 0

Je ne comprends pas comment les parents peuvent être égoïstes au point de ne pas vouloir dire la vérité à leurs enfants sur un sujet comme celui là. Il ne faut pas jouer avec ça, tous les enfants ont le droit de savoir qui ils sont et comment ils sont arrivés dans ce monde, huuum ce n'est que mon avis en tout cas!

Portrait de anounou
J'aime 0

coucouu nadina, tu te trompes un peu à mon avis et je ne cesse de le dire ici depuis hoer et surtout a loulou, il n y a aucun égoisme pour les parents de ne pas vouloir dire la vérité aux enfants, du moins c'est mon avis et sa demeure une question personnelle de famille uniquement, les enfants ont bien droit de avoir où se trouve leur origines, mais le timing est une question de ses parients

Portrait de vanesset
J'aime 0

Marie, je pense qu’il faut respecter le choix de chacun. Si des parents ayant eu recours au don decident de ne pas le revèler c’est leur choix. Aussi faut il noter que lorsque l’on révèle cela l’enfant peut avoir des questions auxquelles on ne pourra pas répondre, par exemple s’il veut rencontrer le ou la donneuse. Du coup c’est un peu comme lui révéler une chose à moitié. C’est différent de l’adoption car dans ce cas il y a bien l’abandon. Alors que dans le don il n’y a que le don. Les parents qui souhaitent révéler leur histoire à leur enfant sont aussi dans le vrai puisque c’est leur choix. Chaque personne est unique et incomparable il est donc normal de reagir d’agir et de penser différemment.

Portrait de anounou
J'aime 0

ouiiii en fin je trouve une qui partage vraiment mon avis, je pense tout aussi comme toi vanessa qu'il vaudrait miux respecter les choix de chacun, la réalité d'une personne n'est pas forcément celle de l'autre, chacun sait pourquoi il est ici et moi pour moi informer le gosse plus tard ou pas ne me préoccupe pas vraiment, je préfère profiter des bons moments avec mon fils sans casse tete, bon dimanche à toutes

Portrait de ericka24
J'aime 0

Tu dis ça parce que tu assumes peut-être très bien ton infertilité, mais ce n’est pas le cas de tout le monde ou encore tout le monde n'a pas forcément les moyens d'aller à biotex comme toi quoi, mme si les prix sont si abordables là bas c'est pas evident miss… après c’est sûr que les droits de nos enfants et leur équilibre émotionnel et psychologique sont quand même plus importants ! bon courage à toutes

Portrait de nadia24
J'aime 0

Pour moi, c’est évident: l’enfant doit savoir. D’ailleurs, personnellement, je ne trouve pas que ce soit un si grand problème. Au contraire, je trouve même cela enrichissant, dans le cas d’un abandon je ne dis pas, je comprends que pour un enfant cela puisse être traumatisant de penser que ses vrais parents n’ont pas voulu de lui. Mais dans ce cas: le donneur a donné pour aider les autres, ses parents ont voulu de lui… Je ne vois là que du positif.

Portrait de anounou
J'aime 0

nadia tout cela reste très relatif et il faut aborder cette problématique avec un peu de retenu, de réserve et de tact, renseigner un enfant ou non sur les origines de sa venue s'agissant d'une procréation médicalement assistée reste ambigue et difficile à aborder, une information donnée de façon impromptue peut briser l'équilibre de tout un couple et meme la stabilité de la vie de cet enfant, il faut que vous causez entre vous pour savoir comment faire, à chacun de voir quoi, les réalités ne sont pas les memes!

Portrait de EricW
J'aime 0

Quelle magnifique publicité pour Biotex ! Et si spontanée ! Le fait qu'on retrouve exactement les mêmes propos voir les mêmes pseudos sur plusieurs sites comme Doctissimo ou Psychologies ne doit surtout pas vous faire penser à de la propagande. Car c'est très naturel d’échanger 20 posts en une heure à la gloire d'une seule clinique. Tout va bien.

Portrait de anounou
J'aime 0

bah écoutes, le plus important pour moi est de savoir si la patiente dans ce processus s'en sortira contente ou pas, j'ai tellement connu de déceptions ici en france que n'importe qu'elle structure capable de me donner le sourire m'interesse et je crois que les avisde la plupart des patientes qi étaient à biotex sont trs positifs, le reste n'est que blablatage quoi

Portrait de wendy30
J'aime 0

Salut les filles. Je trouve que c’est un sujet intéressant à discuter surtt que les taux d’infertilité ne cessent d’augmenter dans le monde entier. Eh bien La maternité de substitution est un arrangement, souvent étayé par un accord légal, par lequel une femme accepte de devenir enceinte, de mener sa grossesse à terme et de donner naissance à un ou plusieurs enfants, pour le compte d'une autre personne ou sont ou deviendront, en fin de compte, les parents du nouveau-né ou des enfants.

Les lois de certains pays restreignent et / ou réglementent la maternité de substitution et ses conséquences. Ceux qui souhaitent trouver un arrangement de maternité de substitution qui, cependant, vivent là où il est interdit peuvent se rendre dans une juridiction qui le permet. L’Ukraine ; la Russie ; les états unis et bcp d’autres pays autorisent cette pratique. Les français se dirigent le plus souvent vers l’Espagne la Grèce et l’Ukraine pr ce fait.

Portrait de anounou
J'aime 0

merci pour pour ces précisions wendy, c'est tout de meme un problème de voir qe les atux d'infertilité ne cessent de s'accroitre dans le monde et ça explique certainement tous les problèmes que nous avons aujourd'hui et aussi le recours vers d'autres cieux où la pma est bien plus develppée et accessible qu'ici chez nous, je crois que nos pouvoirs publics devraient prendre le problème à bras le corps et trouver des solutions durables comme le font les autres comme par exemple avec la gpa ou une une fivdo plus accessible quoi

Portrait de piwi
J'aime 0

Quelqu'un sait-il comment trouver une mère porteuse en Belgique ?

Portrait de patpatrol
J'aime 0

Je sais que la clinique Feskov a un bureau à Bruxelles. Une mère porteuse après 6 mois de grossesse sera observée en Belgique et donnera naissance en Belgique également.

Pages

Participez au sujet "La gestation pour autrui, qu'est-ce que c'est meme ? "

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.