Portrait de mimichou

Bonjour les filles, j’espère que vous vous portez bien. J’ai eu la chair de poule hier en suivant les informations. Savez-vous que durant les 40 dernières années, le taux de fertilité des hommes a baissé de 50% ? C’est grave ça, à cette allure dans quelqu’un dizaines d’années, l’espèce humaine est menacée de disparition ? Moi perso ça me fait peur, il n’est pas étonnant le nombre de couples qui ont recourt à la PMA chaque année. On a constaté que le nombre de spermatozoïdes de l’homme a diminué de moitié par rapport aux années 70. Ils ont d’ailleurs fait une comparaison de 2 échantillons de sperme, d’un homme des années 70 et d’un homme de nos jours du même âge.

Portrait de mimichou
J'aime 0

Je ne sais pas si vous avez aussi suivi. Mais j'ai directement pensé à nous et à ce qui nous arrive, ainsi qu'a certains de nos partenaires. On se demande souvent pourquoi ça nous arrive. Alors que parfois nous sommes nous-mêmes la cause de nos malheurs. J’ai voulu partagé cette information car c’est important pour nous et nos enfants. Et même pour certains donneurs et donneuses peuvent être exposés. N'oublions pas que pour ces derniers qui ont encore la chance d’être sains, ils doivent préserver cela. Car ceux qui sont malades auront besoin d’eux.

Portrait de piwi
J'aime 0

C’est vrai ça ? Et dire qu’on est habitué que ce soit la femme qui cause le problème dans le couple. Pourtant les hommes rencontrent de plus en plus de problèmes de fertilité. C’est vraiment effrayant de voir qu’avec le temps, la situation se dégrade. Mais pourquoi ce phénomène alors ? Pourtant la médecine et la technologie évoluent. Mais bizarrement les maladies également se multiplient. Effectivement à l’époque de nos grands parents on n’entendait pas trop parler des problèmes de fertilité.

Portrait de mimichou
J'aime 0

On a présenté une vidéo de 02 échantillons de sperme. Et c’est vraiment inquiétant de constater qu’on passe de 90 000 spermatozoïdes à 40 000. Et on constate que la mobilité des spermatozoïdes a considérablement diminué. Et la qualité s’est de plus en plus dégradée. On a expliqué que c’est lié à nos habitudes de consommations. Par exemple les composants chimiques qu’on retrouve dans les médicaments. Il y’a aussi les fruits et légumes sur lesquels ont été utilisé les pesticides. Enfin la consommation du tabac.

Portrait de angeana
J'aime 0

Voilà pourquoi j’ai toujours fait le constat que les personnes vivant en campagne rencontrent rarement les problèmes de procréation. Tout simplement parce que l’environnement est moins polluée. Les aliments sont bio et on utilise pas les pesticides. Mais plutôt des engrais naturels. Et beaucoup optent pour des traitements naturels en cas de maladie. Ils ne sont donc pas tellement exposés aux produits chimiques qu’on trouve dans les médicaments. On devrait vraiment adopter de genre d’habitudes de consommation.

Portrait de patpatrol
J'aime 0

On le devrait vraiment sinon c’est catastrophique. Jusqu’à présent la PMA permet de palier à ces problèmes de fertilité. Mais imaginons qu’avec le temps, le nombre de spermatozoïdes diminue au point de disparaitre ! Est-ce qu’on pourra fabriquer des spermatozoïdes artificiels. Que deviendra l’espèce humaine ? J’ai peur pour nos enfants, sensibilisons vraiment nos hommes. Il faut qu’ils fassent gaffent à ce qu’ils consomment.

Portrait de mariboss
J'aime 0

Eh oui, si on ne fait pas gaffe, la plupart des couples se retrouvera entrain de recourir au double don. On aura des familles avec des enfants n’ayant ni les gènes du papa ni ceux de la maman. Et même qui sait, si la situation s’empire, même les donneurs de sperme on n’en aura plus. Sensibilisons nos hommes et nous même. Il ne faudrait pas que même le seul recourt qu’il nous reste en PMA devient problématique par manque de donneurs. C’est vrai que l’idéal c’est de consommer bio. Bien que ce soit coûteux dans les grandes surfaces. Mais la santé n’a pas de prix, reprenons nous en main.

Portrait de angeana
J'aime 0

Il y’a beaucoup de moyens moins coûteux pour avoir une bonne hygiène de vie. Pourquoi ne pas avoir un petit potager dans notre jardin pour avoir des aliments bio. Parfois c’est la facilité qui nous conduit au malheur. Un peu d’efforts en vaut la peine les filles. Imaginons nous que les centre de PMA commencent à avoir des difficultés pour avoir des donneurs et donneuses sains ! J’espère au moins que Biotex, cette clinique qui m’a aidé, est conscient de ces risques. Et prend des mesures pour sensibiliser leurs donneurs et donneuses.

Portrait de missyreal
J'aime 0

Je comprends pourquoi je lis de plus en plus des témoignages où des femmes parlent du problème de mobilité du sperme de leur partenaire. Et parfois de leur quantité insuffisante. C’est pourquoi certains couplent passent par la fiv icsi ? Car cette technique c’est beaucoup plus quand la qualité du sperme de l’homme n’est pas bonne. Malheureusement, il peut arriver que cela échoue peut être parce que les ovules ont aussi un problème. Voilà pourquoi certains finissent par recourir au double don à l’étranger. Car ici on ne le fait pas et apparemment en Ukraine on ne fait pas le don de spermes sans le don d’ovo.

Participez au sujet "La fertilité est mise en mal à cause de nos habitudes de consommation."

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.